Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Histoire de la F1 - Les femmes pilotes de F1

Elles furent cinq a défier les hommes sur leur terrain. Une seule marqua des points, souvent dotée de voitures peu ou pas du tout compétitives qui ne leur permirent pas de montrer leur talent, aucune ne fut vraiment reconnue, aujourd'hui peu de gens savent qui elles étaient.

Maria Teresa de FillipisLa première fut l'italienne Maria Teresa de Fillipis, qui se présenta à quatre grands prix sur Maserati 205F en 1958 et un grand-prix sur Porsche en 1959 et bouscula les idées reçues en se qualifiant à trois reprises. Elle débuta à Monaco où elle ne se qualifia malheureusement pas. Sa meilleure place fut obtenu le 15 juin 1958 sur le circuit de Spa- Francorchamps, qui faisait à l'époque 14,080 km, où elle termina 10ème à deux tours du vainqueur.

La seconde à s'y essayer fut une autre italienne, Lella Lombardi, qui fit sa première apparition au volant d'un Brabham-Ford lors du GP d'Angleterre en 1974 et qui se solda par une non-qualification. Elle disputa néanmoins la saison 1975, sur March ; où elle se qualifia 10 fois sur les 14 grands prix de l'année, mais dû abandonner à 5 reprises. Sa meilleure place fut la 6ème, où elle marqua 1/2 point au Grand Prix d'Espagne le 27 avril, la course fut interrompu avant terme en raison de nombreux accidents; seul 1/2 point marqué par une femme en Formule 1, ce qui lui vaut sans doute aujourd'hui le fait d'être la plus connue de ces "pilotes à talons aiguilles". A noter encore une septième place le 3 août 1975 au Grand Prix d'Allemagne. Lella participa au premier Grand Prix de la saison 1976 sur March au Brésil où elle finit à 4 tours du vainqueur et ne fut pas classé. Persévérante, elle se présenta sur Brabham-Ford à 3 reprises cette même année et ne pu se qualifier qu'une fois. Lella quitta la Formule 1 et poursuivit sa carrière dans les voitures de sport. Elle décéda d'un cancer le 3 mars 1992

. La Troisième fut l'anglaise Divina Galica qui tenta sans succès de se qualifier à Brands-Hatch (Grande Bretagne) en 1976 au volant d'une Surtess Ford. Elle fit deux nouvelles tentatives en 1978 (Argentine et Brésil) sur une Hesketh-Ford, mais toujours sans réussite.

La Sud-Africaine Désirée Wilson fut la quatrième à s'essayer à la Formule 1 au volant d'une Williams-Ford. Une expérience de courte durée qui se limita à un échec lors des qualifications du GP d'Angleterre 1980.

La cinquième s'appelait Giovanna Amati, Italienne, qui sur Brabham- Judd tenta sur les trois premières courses de 1992 de se qualifier mais échoua à chaque fois.






 


 
Maria Teresa de Filipis
Née le 11/11/1926
Italie

1958-1959
Grand-Prix : 5
Disputés : 3
Non qualifiée : 2
Points : 0
Distance en G.P : 683

Lella Lombardi
26/03/1943-03/03/1992
Italie

1974-1976
Grand-Prix : 19
Disputés : 12
Non qualifiée : 7
Points : 0,5
Distance en G.P : 2162

Divina Galica
Née le 13/08/1946
Grande-Bretagne

1976-1978
Grand-Prix : 3
Disputé : 0
Non qualifiée : 3
Points : 0
Distance en G.P : 0

Désiré Wilson
Née le 26/11/1953
Afrique du Sud

1980
Grand-Prix : 1
Disputé : 0
Non qualifiée : 1
Points : 0
Distance en G.P : 0

Giovanna Amati
Née le 20/07/1962
Italie

1992
Grand-Prix : 3
Disputés : 0
Non qualifiée : 3
Points : 0
Distance en G.P : 0



La dernière femme à avoir pilotée une F1:

Il s'agit d'une jeune pilote américaine d'IRL: Sarah Fisher, 21 ans, effectua plusieurs tours du circuit d'Indianapolis, le 27 septembre, au volant d'une McLaren-Mercedes MP4/17 à moteur bridé, en prélude au Grand Prix des États-Unis 2002 .

Mlle Fisher est encore aujourd'hui, la première femme à piloter une F1 depuis l'Italienne Giovanna Amati en 1992.

Engagée dans la série nord-américaine d'Indy Racing League (IRL), qui a succédé à la fameuse série monoplace Indycar, Mlle Fisher a été, le mois dernier sur l'ovale de Sparta (Kentucky), la première femme à réaliser une position de pointe dans un championnat majeur aux États-Unis.

Agée de 21 ans, Sarah Fisher est née le 4 Octobre 1980 à Colombus dans l'Ohio. Elle a débuté sa carrière via le karting, elle a suivi le cursus habituel aux USA et s'est rapidement faite remarquer par sa vélocité. Déjà montée sur le podium a deux reprise en IRL, à Miami en 2001 et au Kentucky en 2002. Sarah a également mené plusieurs épreuves cette saison et elle s'est même adjugée la pole position sur l'ovale du Kentucky en août dernier.

Elle à ensuite déclaré :

                «Je suis bien sûr comblée d'effectuer mes premiers tours de roue en F1 à Indianapolis, qui plus est au volant d'une voiture aussi performante que la McLaren Mercedes qui s'est imposée cette année à Monaco aux mains de David Coulthard. Je suis consciente du privilège rare et extraordinaire de pouvoir effectuer ce test et je suis impatiente de me retrouver dans le cockpit Vendredi. Je tiens à remercier l'écurie McLaren Mercedes, Bernie Ecclestone et Mr Babin, le président directeur Général de TAG Heuer qui est l'instigateur de cette initiative. J'espère que cela contribuera à promouvoir la F1 aux Etats Unis et également à renforcer l'intérêt du public pour l'Indy Racing League ou je m'alignerai de nouveau l'année prochaine, avec l'ambition de remporter le titre »
 
Sarah Fisher dans sa IRLSarah Fisher dans la Mc Laren


 
Source : La F1 vue autrement, F1 Passion.

Date de création : 10/05/2013 - 09:34
Dernière modification : 06/07/2013 - 09:28
Catégorie : Histoire de la F1
Page lue 2902 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par tontonpj le 03/03/2015 - 15:28

Bonjour,

L'article serait à actualiser avec la participation de Suzie Wolff a plusieurs séances d'essais du vendredi lors de la saison 2014.

Bien cordialement

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5
^ Haut ^