Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP de Grande Bretagne

 

 

Les essais qualificatifs :

A l’heure des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne de F1, la météo était plus qu’incertaine sur le circuit de Silverstone. Après des EL1 sous la pluie, des EL2 sous le soleil et des EL3 sous les nuages, la météo britannique continuait à faire des siennes.
 
L’enjeu était évidemment crucial pour plusieurs équipes, et notamment pour les deux teams de pointe, Red Bull et Ferrari. Après une première journée décevante, l’équipe autrichienne avait dominé les EL3 grâce à Max Verstappen, tandis que la Scuderia semblait rester dans la course.
 
Mais ces deux équipes voyaient revenir la menace d’une équipe Mercedes en grande forme, Lewis Hamilton ayant terminé dans le top 3 des deux séances disputées sur le sec jusque-là. Une lutte à trois équipes pouvait donc se profiler.
 
Bien évidemment, cela dépendait entièrement de la pluie qui faisait son arrivée juste avant le début de la séance sur le tracé de Silverstone. Comme l’avaient indiqué les radars plus tôt, la perturbation arrivait au moment du début de la séance.
  •  1ere partie :
La pluie est arrivée en force dans les trois minutes avant le début de la séance qualificative, et les pilotes se sont élancés en gommes intermédiaires, les pilotes Red Bull et Alpine F1 étaient les seuls à ne pas sortir, certainement pour voir si les pneus pluie étaient nécessaires.
 
Alex Albon a pris le meilleur temps en 1’49"9, rapidement battu par Charles Leclerc en 1’47"521. Carlos Sainz a pris la deuxième place, mais toutefois à 2 secondes de son équipier pour cette première tentative.
 
Albon a amélioré en 1’46"991 mais Max Verstappen a répliqué en 1’45"743, avant que Leclerc ne revienne en tête grâce à un chrono de 1’43"028 ! Les temps progressaient très rapidement, et Pierre Gasly a pris la troisième place, battu par les pilotes Mercedes, Lewis Hamilton et George Russell, qui se sont intercalés deuxième et troisième.
 
Verstappen a repris la main en 1’42"814, Pérez s’est placé troisième, et Leclerc a de nouveau amélioré en 1’42"129 ! Sainz s’est intercalé en troisième place, et les pilotes Alfa Romeo F1 ont progressé. Valtteri Bottas a pris la sixième place, et Guanyu Zhou la huitième.
 
Russell est remonté en troisième place, battu immédiatement par Lando Norris, qui l’a devancé de 4 millièmes de secondes. Pérez a ensuite pris la deuxième place provisoire.
 
Russell s’est emparé du meilleur temps en 1’41"743, battu par Verstappen en 1’40"452. Leclerc s’est intercalé entre les deux hommes, à trois dixièmes de Verstappen.
 
Leclerc a amélioré, Sainz aussi en prenant la troisième place, et Zhou est remonté en cinquième place. L’ingénieur de Norris a annoncé à la radio que la pluie pourrait ne pas revenir de la séance, alors que la piste s’améliorait.
 
Verstappen a de nouveau amélioré le meilleur temps de la séance en 1’39"975, et Pérez est revenu en quatrième place. Esteban Ocon a progressé en septième place, devant Norris et Fernando Alonso, tandis que Yuki Tsunoda intégrait provisoirement le top 10.
 
Sainz a pris la deuxième place, battu presque immédiatement par Hamilton, et Russell a pris la cinquième position devant Pérez. Bottas s’est intercalé neuvième derrière Zhou, tandis que Ricciardo se lançait à l’assaut du chrono depuis sa 19e place. L’Australien a fait le 13e temps provisoire, à 1"5 de son équipier.
 
Gasly est remonté huitième et Latifi dixième, mais tout le monde améliorait. Leclerc a pris le meilleur temps en 1’39"846, battu par Verstappen en 1’39"129. Ricciardo a progressé de nouveau en 13e place.
 
Sebastian Vettel a pris la 15e place, mais Tsunoda l’a battu. Ocon s’est retrouvé sous la menace d’une élimination, tandis que Sainz a pris la troisième place. Russell a pris la troisième place et Hamilton la cinquième. Albon a amélioré mais pas assez, échouant juste derrière Latifi.
 
Les éliminés sont Albon, Magnussen, Vettel, Schumacher et Stroll.
  •  2ème partie : 
Albon était très mécontent de son élimination, reprochant à son équipe de lui avoir demandé de faire un tour de refroidissement entre ses deux chronos, ce qui lui a enlevé trop de température dans les pneus.
 
La pluie a fait son retour à Silverstone entre Q1 et Q2, et l’ingénieur de Russell lui annonçait qu’une pluie légère était attendue jusqu’à la fin de la Q3.
 
Latifi a signé un chrono en 1’45"1, battu par Zhou en 1’44"0. Tsunoda s’est intercalé, tout comme Bottas, les deux pilotes ayant un temps de 1’44"8. La pluie était clairement de retour.
 
Alonso a pris le meilleur temps en 1’43"121, battu par Pérez en 1’42"512. Derrière, les McLaren, Ocon et Gasly ne parvenaient pas à passer devant le chrono initial de Latifi.
 
Verstappen a pris le meilleur temps en 1’41"486, et Hamilton a atteint la troisième place provisoire, juste devant Russell. Pérez s’est intercalé deuxième, et Zhou est ensuite remonté au troisième rang !
 
Norris a s’est positionné deuxième, et Leclerc a signé le meilleur temps provisoire en 1’41"247. Verstappen a amélioré quelques secondes plus tard en 1’40"655. Hamilton s’est intercalé en deuxième place, et Russell a lui aussi amélioré. Alonso s’est placé sixième, et Sainz a amélioré en quatrième position.
 
Gasly et Leclerc se sont interrogés d’une accélération de la pluie, et effectivement, les conditions empiraient, au point que la piste soit moins bonne. Verstappen a commis une erreur sans gravité au virage 13.
 
Latifi venait d’améliorer et de rentrer dans le top 10, et les éliminés provisoires étaient Gasly, Bottas, Tsunoda, Ricciardo et Ocon, qui devaient alors espérer que la pluie se calme très vite et très nettement. Malheureusement pour eux, ce n’est pas ce que montraient les radars.
 
Et effectivement, la piste avait trop régressé en matière de performance, ce qui permettait à Nicholas Latifi d’atteindre la première Q3 de sa carrière ! Les éliminés étaient Gasly, Bottas, Tsunoda, Ricciardo et Ocon.
  •  3ème partie :
La pluie s’était calmée en début de Q3, et l’ingénieur de Sainz l’a prévenu dès le début de cette troisième partie de séance qu’une averse était possible en fin de séance. En clair, chaque chrono d’un pilote allait être crucial pour sa place de qualification.
 
Sainz a signé un temps de 1’51"022, et Leclerc l’a battu immédiatement en 1’50"297. Les chronos étaient 10 secondes plus lents qu’en Q1, montrant les conditions difficiles.
 
Verstappen a fait un tête-à-queue dans son tour rapide ! Le pilote Red Bull a signé un 1’51"332, loin des Ferrari, et Zhou a signé le meilleur temps de la séance en 1’49"454 !
 
Les pilotes Mercedes n’ont pas réussi à signer un temps au niveau des Ferrari, alors qu’Alonso a signé un chrono de 1’46"227. Sainz l’a battu en 1’46"098, et Leclerc a pris le meilleur temps en 1’44"844 !
 
Zhou a amélioré juste derrière Alonso, et Verstappen s’est glissé en deuxième place à 0"043 de Leclerc malgré une petite erreur. Alonso a pris la troisième place à deux dixièmes de Leclerc, et Pérez la quatrième.
 
Hamilton a pris la cinquième place, tandis que Latifi a commis une erreur. Verstappen a signé le meilleur temps en 1’42"996 pour son premier tour sans erreur, avec 1"8 d’avance sur Leclerc !
 
Norris a pris la deuxième place, mais l’a vite perdue au profit de Hamilton et Russell. Le septuple champion du monde n’était qu’à deux dixièmes de Verstappen, et Russell à neuf dixièmes du Néerlandais.
 
"On attend davantage de pluie, continue à attaquer" a déclaré l’ingénieur de Verstappen à la radio. Zhou n’a pas réussi à améliorer sa place, restant neuvième, et Hamilton a progressé, pour échouer à 0"027 de Verstappen !
 
Leclerc est remonté troisième, mais a été immédiatement battu par Alonso, qui est revenu à 0"122 de Verstappen ! Russell a amélioré juste avant. Sainz a ensuite pris le meilleur temps de la séance en 1’42"181, battu par Leclerc en 1’41"298 !
 
Le chrono de la Ferrari n’a pas tenu longtemps, Verstappen signant un 1’41"055 pour reprendre la pole position provisoire. Norris a pris la troisième place, mais de nombreux pilotes étaient en progression.
 
Pérez a signé le troisième temps, à une seconde de son équipier. Alonso est remonté au cinquième rang, repoussant Sainz en sixième place, mais l’Espagnol améliorait.
 
Et Sainz a réussi un bon chrono en allant chercher un 1’40"983 qui le plaçait en pole provisoire ! Hamilton a pris la quatrième place et Russell n’a pas réussi à faire mieux que huitième !
 
Sainz signe donc sa première pole position en carrière, devant Verstappen et Leclerc ! Pérez sera quatrième après avoir amélioré, devant une troisième ligne entièrement britannique avec Hamilton et Norris. Alonso et Russell seront en quatrième ligne, devant Zhou et Latifi.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:40.150 1:41.602 1:40.983
2 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:39.129 1:40.655 1:41.055
3 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:39.846 1:41.247 1:41.298
4 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:40.521 1:42.513 1:41.616
5 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:40.428 1:41.062 1:41.995
6 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:41.515 1:41.821 1:42.084
7 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:41.598 1:42.209 1:42.116
8 George Russell Mercedes W13 1:40.028 1:41.725 1:42.161
9 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:40.791 1:42.640 1:42.719
10 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:41.998 1:43.273 2:03.095
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:41.680 1:43.702  
12 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:41.396 1:44.232  
13 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:41.893 1:44.311  
14 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:41.933 1:44.355  
15 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:41.730 1:45.190  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Alex Albon Williams Mercedes FW44 1:42.078    
17 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:420159    
18 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:42.666    
19 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:42.708    
20 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:43.430    
  • Grille de départ :
C. Sainz  pour_grille_de_depart.GIF  
1'40"983 M. Verstappen
  1'41"055
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'41"298 S. Perez
  1'41"616
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'41"995 L. Norris
  1'42"084
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"116 G. Russell
  1'42"161
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"719 N. Latifi
  2'03"095
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'43"702 V. Bottas
  1'44"232
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'44"311 D. Ricciardo
  1'44"355
E. Ocon pour_grille_de_depart.GIF  
1'45"190 A. Albon
  1'42"078
K. Magnussen pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"159 S. Vettel
  1'42"666
M. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"708 L. Stroll
  1'43"430

La course :

La séance qualificative du Grand Prix de Grande-Bretagne a été perturbée par la pluie, offrant une lutte sans merci entre les pilotes Ferrari, Carlos Sainz et Charles Leclerc, et Max Verstappen. Mais la course pourrait se dérouler sur le sec, et la physionomie être différente.
 
On a ainsi vu Mercedes F1 bien plus proche des deux équipes de pointe lors des essais libres, et le GP de Grande-Bretagne pourrait marquer le retour aux avant-postes de l’équipe championne du monde en titre.
 
L’enjeu de la course sera avant tout stratégique, avec deux arrêts prévus par Pirelli et une dégradation des pneus qui est souvent très élevée sur le tracé britannique. La fiabilité sera aussi cruciale, surtout du côté de Ferrari, qui n’a plus le droit à l’erreur.
 
Derrière, la lutte entre McLaren, Alpine F1 et Alfa Romeo va se poursuivre, puisque Lando Norris, Fernando Alonso et Guanyu Zhou se sont qualifiés dans le top 10. Nicholas Latifi y a fait une apparition surprise mais le début de course devrait être compliqué pour le Canadien.
 
15h45 : Une averse est tombée sur le circuit moins d’une heure avant la course, mais la piste est parfaitement sèche à quelques minutes du départ. En revanche, les nuages tournent autour du circuit, tout comme les averses.
 
15h50 : Une petite alerte semble avoir eu lieu sur la Ferrari de Leclerc, mais le Monégasque s’installe normalement dans sa voiture.
 
15h55 : Les risques de pluie semblent s’éloigner, comme le dit Peter Bonnington à Hamilton par radio : "Rien sur le radar, ça devrait rester comme ça."
 
15h58 : Beaucoup de stratégies différentes au départ ! Verstappen, Latifi, Albon, Magnussen et Vettel ont chaussé des pneus tendres. Russell est le seul en pneus durs, tandis que tous les autres, dont Sainz et Leclerc autour de Verstappen, sont en médiums.
 
Départ : Sainz rate son départ et Verstappen prend la tête tandis que Hamilton dépasse Leclerc, mais il y a un énorme accident derrière et l’Alfa Romeo de Zhou part en tonneaux avant même le premier virage !
 
Tour 1 : Russell abandonne aussi, et Albon est impliqué également. Tsunoda est impliqué aussi avec des dégâts, comme Ocon.
 
Tour 2 : Le drapeau rouge est évidemment brandi. Russell a abandonné, tout comme Albon, tandis que Tsunoda et Ocon rentrent aux stands avec une voiture grandement abîmé. Le Français devrait abandonner, tandis que Zhou est toujours dans sa voiture.
 
16h16 : On ne sait toujours pas comment va Zhou, l’équipe d’extraction ayant eu besoin d’intervenir entre les pneus et le grillage pour extraire le pilote chinois.
 
16h18 : Zhou a été extrait de sa voiture, et va en ambulance au centre médical. Les ralentis ont montré que Russell s’est rabattu sur Gasly, et que les deux hommes se sont touchés, envoyant la Mercedes sur l’Alfa Romeo de Zhou. Ce dernier a été envoyé en tonneaux, a glissé sur plusieurs centaines de mètres avec la tête en bas, et a décollé dans les graviers pour atterrir derrière les pneus.
 
16h22 : Zhou est conscient et parle, et ne semble avoir aucune blessure. C’est le team manager d’Alfa Romeo, Beat Zehnder, qui l’a confirmé.
 
16h30 : Le replay montre que derrière, Albon a pilé pour éviter l’accident, et a été touché à l’arrière par Vettel. Après un gros choc contre le muret des stands, il a percuté Ocon assez violemment.
 
16h33 : La grille de départ sera similaire au premier départ, et Sainz sera bien en pole position devant Verstappen.
 
16h34 : La police a procédé à des arrestations sur le circuit, des manifestants ayant voulu s’approcher de la piste lors du premier tour.
 
16h37 : Latifi s’élancera huitième puisque Russell et Zhou ne seront pas présents pour le deuxième départ. Gasly et Bottas seront dans le top 10, et ils seront normalement 17 sur la grille, Alpine ayant réussi à réparer la monoplace d’Ocon.
 
16h43 : La direction de course continue de réparer le circuit, et les voitures ont été redémarrées.
 
16h47 : La course va repartir à 16h56, heure française.
 
16h53 : Voici la séquence montrant que des manifestants ont tenté d’envahir la piste en début de course. Heureusement, en un sens, qu’il y a eu le drapeau rouge, car le drame aurait pu survenir à cet endroit si une monoplace était sortie de la piste.
 
16h56 : La course est relancée derrière la voiture de sécurité, et un départ arrêté va être donné ! Verstappen a opté pour reprendre les médiums, bien que les softs lui aient permis de prendre la tête au départ.
 
Deuxième départ : Verstappen et Sainz sont cote à côte dans le premier virage et Sainz parvient à garder la tête ! Pérez prend la troisième place.
 
Tour 3 : Leclerc parvient à repasser Pérez et tente d’attaquer Verstappen, mais il doit s’incliner. L’aileron de Pérez est abîmé après une touchette. Norris, Hamilton, Gasly, Alonso, Tsunoda et Ocon complètent le top 10.
 
Tour 4 : Sainz roule plus vite que Verstappen et a 1"2 d’avance, tandis que Leclerc est lui aussi à 1"2 de la Red Bull. Pérez perd énormément de temps avec son aileron abîmé et voit Norris et Hamilton le recoller.
 
Tour 5 : Sainz a signé le meilleur tour en course en 1’33"437 et il porte son avance à 1"4. Leclerc est en retrait, et Pérez perd une seconde au tour sur Leclerc, et deux secondes sur Sainz, à cause de son aileron. Pérez rentre aux stands en fin de tour !
 
Tour 6 : Leclerc a lui aussi perdu un morceau de sa monoplace, mais n’a pas de problèmes à rester en piste. Pérez ressort dernier en pneus médiums. Hamilton dépasse Norris et s’empare de la quatrième place. Ce deuxième début de course est plus calme que le premier, dont vous pouvez retrouver toutes les photos dans notre galerie spéciale.
 
Tour 7 : L’écart entre Sainz et Verstappen repasse sous la seconde, tandis que Leclerc est à 1"7 de Verstappen. Hamilton est à 5"3 du Monégasque et a déjà repoussé Norris à près de 2 secondes. Latifi a retrouvé le top 10 grâce à l’arrêt d eBottas, et il résiste à Bottas et Ricciardo en roulant dans le rythme de Gasly, Tsunoda et Ocon.
 
Tour 8 : Verstappen profite du DRS pour tourner plus vite que Sainz, même s’il ne bat pas le meilleur tour en course. L’écart est de 7 dixièmes entre les deux hommes, tandis que Leclerc suit le duo à distance, conservant 1"6 de retard.
 
Tour 9 : La FIA confirme que Zhou et Albon n’ont pas de blessures graves. Le pilote Alfa Romeo F1 reste sous observation au centre médical, et le pilote Williams est donc à l’hôpital, mais leur état n’inspire aucune inquiétude.
 
Tour 10 : A la faveur du DRS, Verstappen parvient à revenir à une demi-seconde de Sainz, et il se pourrait qu’il attaque l’Espagnol dans les prochaines boucles. Sainz confirme à son équipe que la Red Bull est "plus rapide". Et il ne faut pas attendre la fin du 10e tour, Sainz commettant une erreur dans l’enchaînement Maggots/Becketts/Chapel. Verstappen prend la tête de course !
 
Tour 11 : C’est Hamilton qui prend le meilleur tour en course en 1’33"338, tandis que devant, Leclerc est dans le sillage de Sainz. La consigne qu’évoquait le Monégasque ce samedi pourrait arriver plus vite que prévu. Derrière, Tsunoda a attaqué Gasly et est parti en tête-à-queue, emmenant son équipier avec lui !
 
Tour 12 : Leclerc est dans le sillage de Sainz, mais ce dernier revient sur Verstappen qui a une crevaison après avoir roulé sur un morceau de carbone ! Il a la chance de la subir peu avant les stands et rentre changer ses gommes.
 
Tour 13 : Sainz et Leclerc sont en tête, devant Hamilton, Norris et Alonso. Verstappen ressort sixième, avec une stratégie totalement décalée.
 
Tour 14 : Leclerc a signé le meilleur tour en course en 1’33"204, mais Sainz roule rapidement devant lui, Ferrari ne donne pas de consigne. Verstappen se plaint de problèmes persistants après son arrêt. Verstappen dit que la voiture est "100% assée ! Et effectivement, il tourne plus lentement que Norris et Alonso.
 
Tour 15 : Leclerc est dans le sillage de Sainz ! L’écart tombe même à 2 dixièmes à la faveur du DRS. Verstappen se plaint de perdre la voiture, avec des dégâts sur le capot moteur. L’équipe lui explique qu’il perd des points aéro à l’arrière, mais qu’il ne peut rien faire. On lui assure à la radio qu’il ne prend aucun risque. Il peut continuer jusqu’au prochain arrêt. Tsunoda écope de 5 secondes de pénalité pour avoir sorti Gasly.
 
Tour 16 : Hamilton a signé le meilleur tour en course en 1’33"0, tandis que Leclerc semble bloqué derrière Sainz. Hamilton leur reprend une demi-seconde au tour.
 
Tour 17 : Hamilton signe un autre meilleur tour en course en 1’32"973. Leclerc s’agace de l’absence de consigne : "Qu’est-ce que je dois faire ? Je suis en train de niquer ma course."
 
Tour 18 : Leclerc demande de nouveau à Ferrari d’agir, car malgré son aileron avant abîmé, il tourne plus vite que son équipier.
 
Tour 19 : Hamilton améliore son meilleur tour en course en 1’32"920. Il est à 3"5 de Leclerc et à 4"1 de Sainz. Ferrari demande à Sainz de continuer à attaquer, mais l’Espagnol semble être à son maximum.
 
Tour 20 : Leclerc signe le meilleur tour en 1’32"757, battu immédiatement par Hamilton, en 1’32"592. Ferrari est en train de faire une énorme erreur stratégique, alors que Leclerc a 49 points de retard sur Verstappen au championnat, et qu’il pourrait en reprendre plus de 15 à Verstappen. L’ingénieur de Sainz lui dit d’attaquer, et le pilote lui demande de ne plus lui parler. Sainz s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 21 : L’Espagnol ressort troisième en pneus durs, juste devant Norris. Il est loin de Hamilton, qui est désormais à 2"7 de Leclerc ! Bottas rentre aux stands pour abandonner, apparemment victime d’un problème mécanique. Latifi s’est arrêté au stand après un excellent premier relais qui l’a vu courir dans le rythme d’Ocon.
 
Tour 23 : Hamilton signe un nouveau meilleur tour en course en 1’32"435, et l’écart est de deux secondes avec Leclerc ! Ocon et Magnussen s’arrêtent à leur tour. Verstappen et Pérez sont sixième et septième, le Mexicain roulant près de 2 secondes plus vite à chaque tour que son équipier. Hamilton confirme que ses pneus vont encore bien.
 
Tour 24 : Et cela se voit dans les chronos, puisque Hamilton reprend une demi-seconde à Leclerc dans la 23e boucle ! L’écart est de 1"4. Verstappen repasse de nouveau aux stands et chausse des pneus durs. L’équipe voulait faire des contrôles sur la monoplace et profite certainement de l’ouverture de la fenêtre pour un dernier relais en durs afin de voir ce qui se passe sur la RB18 du Néerlandais.
 
Tour 25 : Verstappen se fait dépasser par Vettel pour la septième place, et le rythme du Néerlandais est catastrophique. Leclerc rentre aux stands !
 
Tour 26 : Le Monégasque ressort à 2 secondes de Sainz, tandis que Hamilton est en tête, ne s’étant pas encore arrêté. Le Britannique roule plus vite que les Ferrari. Verstappen hurle sur son équipe, lui reprochant de l’avoir mis en gommes dures : "Je roule sur de la glace".
 
Tour 27 : Hamilton reprend une demi-seconde au tour à Sainz, et assure que ses pneus vont bien. Le Britannique fait l’effort pour ressortir en tête.
 
Tour 28 : Leclerc signe le meilleur tour en course en 1’32"060. Il roule huit dixièmes plus vite que Sainz et l’écart est de 1"2. Verstappen continue de se plaindre, alors qu’il voit Nicholas Latifi dans son sillage. Gasly rentre aux stands mais rien ne se passe autour de sa voiture...
 
Tour 29 : Leclerc s’interroge à la radio, alors qu’il revient sur Sainz : "On se bat... ou non ?" Et son ingénieur de lui répondre que l’équipe est à la limite de la fenêtre de stratégie de Hamilton. "Vous êtes libres de vous battre", annonce-t-on à Leclerc. Que de risques pris pour une équipe qui joue le titre...
 
Tour 30 : Zhou a été libéré du centre médical, et il est déclaré en forme et apte. Une excellente nouvelle !
 
Tour 31 : Les deux Ferrari sont en lutte, Leclerc s’agace à la radio car le deux hommes perdent énormément de temps sur Hamilton, qui aura un avantage pneumatique en fin de course. Sainz ralentit énormément son équipier dans ce début de 31e tour, et Ferrari lui dit finalement de laisser passer Leclerc : "Tu ’est pas assez rapide".
 
Tour 32 : Leclerc roule plus vite que Hamilton et parvient à limiter l’écart avec le pilote Mercedes, qui devrait donc s’arrêter prochainement. Derrière, Ocon a dépassé Latifi pour la neuvième place, et le pilote Alpine remonte très légèrement sur Verstappen. Schumacher a passé Latifi et pointe dans le top 10 !
 
Tour 33 : Leclerc confirme la bonne décision de Ferrari et signe le meilleur tour en 1’31"837. Tiré par son équipier, Sainz signe son meilleur tour en course et reste sous la seconde. L’écart entre Hamilton et Leclerc est de 18 secondes. Hamilton s’arrête à la fin de son tour !
 
Tour 34 : Leclerc reprend la tête devant Sainz, qui pointe à 1"2. Hamilton est à 5 secondes de Leclerc après un mauvais arrêt en 4"3. Mais ses pneus ont 8 tours de moins que celles de Leclerc, et 13 tours de moins que ceux de Sainz, alors qu’il reste 18 tours ! Norris s’arrête à son tour et ressort derrière Pérez, qui hérite de la quatrième place. Mais le Mexicain devra s’arrêter à nouveau, ses médiums ayant déjà 30 tours. Verstappen est désormais sous la menace d’Ocon, qui est à une demi-seconde !
 
Tour 35 : Leclerc signe le meilleur temps en 1’31"774, avec 2"4 d’avance sur Sainz et 6"4 sur Hamilton. Pour le moment, Leclerc est le plus rapide en piste.
 
Tour 36 : Leclerc signe le meilleur tour en course en 1’31"692, 8 dixièmes de mieux que son équipier. Hamilton a mis ses gommes dures en températures et signe un 1’31"7 qui lui permet de revenir à 2"7 de Sainz. La résistance de l’Espagnol va être cruciale pour la fin de course ! Ocon dépasse Verstappen pour la huitième place.
 
Tour 38 : Hamilton est désormais le plus rapide en piste en 1’31"521, il reprend un dixième à Leclerc et six dixièmes à Sainz. Derrière, Pérez, Norris et Alonso suivent, tandis que Vettel est plus loin, dans un rythme plus lent. Ocon est huitième devant Verstappen et Schumacher, qui est dans le sillage de la Red Bull !
 
Tour 39 : Leclerc signe le meilleur tour en course en 1’31"347, immédiatement battu par Hamilton en 1’31"302. Derrière, Verstappen dépasse Ocon qui a un problème ! L’A522 du Français, durement touchée au départ, est au ralenti ! Il s’immobilise en ligne droite et la voiture de sécurité est déployée. Sainz et Hamilton passent par les stands, mais pas Leclerc !
 
Tour 40 : Leclerc n’a pas changé ses gommes, est-ce là le tournant de la course ? Sainz et Hamilton ressortent en pneus tendres, tout comme Pérez qui a profité de la voiture de sécurité pour faire son dernier arrêt. Norris ne s’est pas arrêté, contrairement à Alonso, Vettel, Verstappen et Schumacher, ainsi que Latifi. Leclerc est informé que ses deux rivaux sont en pneus tendres neufs, et il répond "ça va être compliqué".
 
Tour 41 : Norris est finalement rentré un tour plus tard aux stands. Leclerc sera en tête à la relance devant Sainz, Hamilton, Pérez et Alonso. Norris est sixième devant Vettel, qui a chaussé des médiums neufs. Magnussen, Verstappen et Schumacher complètent le top 10. Ce dernier était 11e mais Aston Martin a arrêté Stroll un tour plus tard.
 
Tour 42 : La safety car va rentrer aux stands et laisser la course reprendre, il restera 10 tours !
 
Tour 43 : C’est reparti ! Pérez est très proche de Hamilton et il attaque la Mercedes sans succès ! Devant, les deux Ferrari sont côte à côte et Sainz passe en tête dans Wellington Straight ! Derrière, Pérez a dépassé Hamilton !
 
Tour 44 : Sainz a signé le meilleur tour en course et s’en va en tête de course en 1’30"886 et l’écart est de deux secondes entre les Ferrari ! Pérez est derrière Leclerc, et Hamilton est dans la boîte de vitesses du Mexicain ! Verstappen a récupéré du rythme et a dépassé Magnussen et Vettel. Schumacher a repassé son équipier et est neuvième.
 
Tour 45 : Sainz enchaîne avec un autre meilleur tour en 1’30"813. Pérez doit se battre avec Hamilton qui l’attaque, ce qui aide Leclerc. Derrière, Schumacher dépasse Vettel pour la huitième place ! Toute erreur pourra profiter à Alonso ou Norris, qui sont juste derrière ! Leclerc et Pérez sont en lutte et Hamilton est juste derrière ! Le Britannique prend la deuxième place et Pérez est troisième.
 
Tour 46 : Pérez dépasse Hamilton et Leclerc en profite pour reprendre la troisième place, quelle fin de course ! Alonso et Norris sont juste derrière ce groupe ! Sainz a 4 secondes d’avance sur le peloton. Pérez et Leclerc sont sous le coup d’une possible enquête, pour avoir quitté la piste.
 
Tour 47 : Pérez est très rapide en deuxième place et s’éloigne de Leclerc, qui souffre avec ses pneus ! Hamilton est proche de la Ferrari, tandis que devant, Sainz voit son écart se réduire face à Pérez, à 3"6 ! Schumacher remonte sur Verstappen.
 
Tour 48 : Sainz reprend du rythme face à Pérez pour limiter la casse tandis que Hamilton attaque Leclerc, sans succès, la Ferrari repassant devant. Leclerc reste devant dans Copse, les deux pilotes passant cote à côte, et Hamilton l’attaque dans Hangar Straight pour prendre la troisième place de manière définitive.
 
Tour 49 : L’écart entre Sainz et Pérez est toujours de 3"5, et Hamilton est à 2"6 de la Red Bull. Leclerc est désormais sous la menace d’Alonso et Norris, tandis que Schumacher est dans le sillage de Verstappen !
 
Tour 50 : Pérez est à 3"2 de Sainz, et Leclerc garde six dixièmes d’avance sur Alonso. Hamilton accélère mais ne parvient pas à revenir sur la Red Bull de Pérez.
 
Tour 51 : Sainz reprend un peu d’air et garde 3"5 d’avance sur son rival, tandis que Hamilton est à 3 secondes de Pérez. Leclerc doit désormais se tenir devant Alonso et Norris, tandis que Verstappen tente de garder Schumacher derrière lui.
 
Dernier tour : Pérez décroche derrière Sainz, qui se dirige vers son premier succès en F1 au lendemain de sa première pole position ! Leclerc garde de la marge sur Alonso et Schumacher ne semble pas en mesure d’aller chercher Verstappen.
 
Arrivée : C’est fait pour Sainz ! Ferrari gagne une course chaotique durant laquelle elle n’a pas été au mieux sur le plan stratégique. Pérez termine deuxième et Hamilton prend la troisième place en plus du meilleur tour en course (1 point bonus), qu’il signe en 1’30"510 dans la dernière boucle !
 
Leclerc est quatrième devant Alonso et Norris, puis Verstappen, qui a tenu face à Schumacher de très peu ! Vettel marque deux points avec la neuvième place devant Magnussen, qui boucle une double arrivée dans les points pour Haas ! Stroll est 11e devant Latifi et Ricciardo, tandis que Tsunoda est dernier.
  • Meilleur tour : L. Hamilton : 1'30"510
  • Le classement du GP :
1er
C. Sainz
2ème
S. Perez
3ème
L. Hamilton
4ème
C. Leclerc
5ème
F. Alonso
6ème
L. Norris
7ème
M. Verstappen
8ème
M. Schumacher
9ème
S. Vettel
10ème
K. Magnussen
11ème
L. Stroll
12ème
N. Latifi
13ème
D. Ricciardo
14ème
Y. Tsunoda

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 02/07/2022 - 23:08
Dernière modification : 03/07/2022 - 21:45
Catégorie : Saison 2022
Page lue 68 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 8
^ Haut ^