Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP d'Autriche

 
A1_ring.PNG

 

Les essais qualificatifs :

Après une seule séance d’essais libres, perturbée par deux drapeaux rouges et dominée par Max Verstappen, c’est déjà l’heure de la séance qualificative du Grand Prix d’Autriche de F1 ! Ce format est utilisé pour la cinquième fois de l’Histoire, la deuxième de la saison, puisqu’il y aura un Sprint demain.
 
C’est donc la grille du Sprint qui va être déterminée par cette séance de 60 minutes, avec le format classique Q1/Q2/Q3. Le poleman sera donc le plus rapide de cette séance, mais les futures pénalités, comme celle de Valtteri Bottas, s’appliqueront en revanche sur la grille dimanche, et non sur celle du Sprint.
 
Charles Leclerc était deuxième des EL1 et essaiera de battre Verstappen pour la pole position, après deux Grands Prix sans la réaliser, au Canada et en Grande-Bretagne. Les pilotes Mercedes F1 espèrent confirmer leurs bonnes dispositions de la Grande-Bretagne, mais aussi des EL1.
  •  1ere partie :
Leclerc a été le premier à faire un très bon temps en 1’06"762, immédiatement battu par Carlos Sainz en 1’06"363, mais l’Espagnol a vu son temps annulé pour avoir dépassé les limites de piste dans le dernier virage. "Je ne les ai pas dépassées, je le promets", a-t-il tenté d’arguer à la radio.
 
Sergio Pérez s’est placé à 0"044 de Leclerc. Lando Norris et Alex Albon se sont positionnés à une demi-seconde du pilote Ferrari. Albon était donc apte à piloter tout le week-end après son gros accident de Silverstone.
 
Fernando Alonso a pris le meilleur temps en 1’06"716, battu par Kevin Magnussen en 1’06"651, puis par Mick Schumacher en 1’06"503. Leclerc a mis tout le monde d’accord en 1’16"200, pas battu par Sainz en 1’06"397.
 
Pérez a pris le meilleur temps en 1’06"143, battu par Verstappen en 1’06"097. Mais le chrono du Néerlandais a été effacé pour les mêmes raisons que Sainz, après que ses quatre roues ont dépassé les limites de piste dans le dernier virage. Alonso a pris le deuxième temps.
 
Magnussen s’est glissé entre les Ferrari à la quatrième place, et Schumacher à la sixième place. George Russell a pris la quatrième place avant que Lewis Hamilton ne s’empare du meilleur chrono en 1’06"079.
 
On retrouvait à ce moment cinq équipes, Mercedes, Red Bull, Alpine, Ferrari et Haas, en un peu plus de trois dixièmes. Esteban Ocon est remonté dans le top 10, entre les Haas, les Alfa Romeo ont progressé proche du top 10, et Albon a pris la huitième place.
 
Verstappen a ensuite repris la main en 1’05"852, sous les hourras du public. Mais ceux-ci ont été de courte durée, Sainz reprenant la première place en 1’05"660. Leclerc a ensuite signé le meilleur temps en 1’05"419. Norris a signé le huitième temps, se mettant à l’abri, ce qui n’était pas le cas de Sebastian Vettel, 17e.
 
Plusieurs pilotes ont amélioré, notamment Zhou et Ricciardo, mais ces deux-là n’ont pas réussi à s’extraire de la zone éliminatoire. Lance Stroll y était parvenu, mais il est rapidement redescendu dans le classement. Albon et Yuki Tsunoda se sont sauvés.
 
Les éliminés sont Ricciardo, Stroll, Zhou, Latifi et Vettel.
  •  2ème partie : 
Leclerc a signé le meilleur temps en 1’05"774, rapidement battu par Verstappen en 1’05"568. Russell a signé le meilleur premier secteur absolu et a battu Leclerc pour 3 millièmes, avant que Hamilton ne prenne le meilleur chrono en 1’05"538 !
 
Sainz s’est placé cinquième devant Ocon et Pérez, tandis qu’Albon et Gasly suivaient. Norris a raté son premier tour chrono, et c’était le moment où les Haas, rapides lors de la Q1, ont pris la piste pour cette Q2. Hamilton a amélioré son chrono en 1’05"475.
 
Magnussen a pris la sixième place, battu immédiatement par son équipier Schumacher. Bottas s’est placé tout juste dans le top 10, mais Alonso l’en a sorti en se plaçant juste derrière Sainz. Pérez était provisoirement éliminé après un tour annulé pour non-respect des limites de la piste. Le Mexicain se plaignait de sous-virage.
 
Leclerc a repris le meilleur temps en 1’05"287, tandis que Norris ne signait que le 13e temps pour son premier tour rapide. Le pilote McLaren se plaignait d’un manque de confiance au freinage. Ocon a amélioré et s’est emparé de la sixième position, juste devant Alonso. L’Alpine A522 et ses pilotes confirmaient leurs bonnes dispositions.
 
Albon a réussi à remonter dans le top 10 provisoire, une belle performance du Thaïlandais, pas encore remis. Magnussen a repris la sixième place, et Gasly s’est emparé de la dixième place, éjectant Albon du top 10. Pérez a amélioré et pris le sixième temps, sortant Gasly du top 10.
 
Les éliminés sont Gasly, Albon, Bottas, Tsunoda et Norris.
  •  3ème partie :
La direction de course a confirmé que Pérez avait enfreint les limites de piste lors de son dernier tour rapide en Q2. Il s’expose à une pénalité car son temps aurait dû être effacé, ce qui aurait permis à Gasly de passer en Q3.
 
Hamilton était parti pour un premier tour rapide mais l’a abandonné en cours, laissant Leclerc signant le meilleur temps en 1’05"183. Russell a pris la deuxième place, battu immédiatement par Sainz, qui s’est intercalé à 0"117 de Leclerc.
 
Verstappen a ensuite signé le tour le plus rapide en 1’05"092. Derrière Russell, repoussé en cinquième place, on retrouvait Ocon et Magnussen. Alonso n’a pas fait son premier tour rapide jusqu’au bout, et Schumacher ne s’était pas encore élancé à ce moment de la séance.
 
Russell a amélioré pour le cinquième temps, et Hamilton est allé percuter le mur au virage numéro 7 ! Une rare image de l’Anglais dans le mur, qui allait bien et admettait être très déçu. Le drapeau rouge a été brandi.
 
Il restait 5 minutes lorsque la séance a été relancée, et Russell a pris la piste en premier, au volant de la seule Mercedes W13 rescapée. Mais dès son premier tour rapide, le Britannique a lui aussi perdu le contrôle, et est allé taper le mur dans le dernier virage par l’arrière ! L’aileron était abîmé, un demi-train aussi, et possiblement la boîte de vitesses. Le drapeau rouge a de nouveau été sorti.
 
Une enquête était en cours contre Russell, qui aurait traversé la piste sans en avoir eu l’autorisation après son accident. Il restait 2’30 au chrono au moment où le drapeau rouge a été brandi, et l’activité en piste des huit pilotes restants risque d’être intense.
 
Les huit pilotes restants dans cette Q3 étaient donc les deux Red Bull, les deux Ferrari, les deux Alpine et les deux Haas. Pour les deux dernières équipes, l’objectif était surtout d’aller chercher le chrono de Russell, provisoire cinquième.
 
Tous les pilotes ont pu se relancer pour un tour rapide, Leclerc a battu le chrono de Verstappen en 1’05"013, et Sainz s’est immédiatement intercalé entre les deux hommes ! Verstappen semblait avoir tout perdu mais malgré deux premiers secteurs ratés, Verstappen a repris le meilleur temps en 1’04"984, pour 29 millièmes devant Leclerc, et pour 82 millièmes devant Sainz.
 
Pérez est quatrième devant Russell et Ocon, puis Magnussen et Schumacher qui seront en quatrième ligne du Sprint demain. Alonso et Hamilton sont neuvième et dixième.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:05.852 1:05.374 1:04.984
2 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:05.419 1:05.287 1:05.013
3 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:05.660 1:05.576 1:05.066
4 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:06.143 1:05.805 1:05.404
5 George Russell Mercedes W13 1:06.235 1:05.697 1:05.431
6 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:06.468 1:05.993 1:05.726
7 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:06.366 1:05.894 1:05.879
8 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:06.405 1:06.151 1:06.011
9 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:06.016 1:06.082 1:06.103
10 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:06.079 1:05.475 1:13.151
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:06.589 1:06.160  
12 Alex Albon Williams Mercedes FW44 1:06.516 1:06.230  
13 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:06.442 1:06.319  
14 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:06.463 1:06.851  
15 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:06.330 1:25.847  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:06.613    
17 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:06.847    
18 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:06.901    
19 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:07.003    
20 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:07.083    

La course sprint :

Pour la deuxième fois de la saison, la F1 dispute un Sprint, et c’est la première fois que le Red Bull Ring accueille une épreuve de ce type. Les pilotes vont se mesurer les uns aux autres sur cette course de 24 tours, soit trois fois moins que ce qu’ils disputeront demain lors de la course.
 
Les huit premiers du Sprint inscrivent des points, avec huit points pour le premier, sept points pour le deuxième, six points pour le troisième, et ainsi de suite jusqu’au huitième, qui inscrit un point. Mais surtout, ce Sprint détermine la grille de départ pour la course demain.
 
C’est Max Verstappen qui a signé la pole position pour ce Sprint, devant les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz, qu’il a devancées de moins d’un dixième de seconde. George Russell est quatrième sur la grille devant Esteban Ocon, Kevin Magnussen, Mick Schumacher, Fernando Alonso, Lewis Hamilton et Pierre Gasly.
 
Sergio Pérez était initialement quatrième sur la grille du Sprint, mais le pilote Red Bull a été pénalisé pour avoir franchi la Q2 grâce à un tour avec un passage hors des limites de piste, il s’élance ainsi 13e pour ce Sprint. Les pilotes McLaren monopolisent la huitième ligne après une qualification catastrophique.
 
16h15 : Le soleil semble tenter de revenir derrière l’épaisse couche de nuages. Dans tous les cas, aucune averse n’est prévue pour le Sprint, et les pilotes feront donc une course rapide sans arrêt, hormis en cas de problème.
 
16h24 : La température de l’air est de 21 degrés à Spielberg, tandis que l’asphalte du Red Bull Ring affiche 35,6 degrés.
 
16h28 : La plupart des pilotes ont décidé de s’élancer en pneus médiums, à l’exception des Williams et des Aston Martin d’Alex Albon (11e au départ), Lance Stroll (17e), Nicholas Latifi (19e) et Sebastian Vettel (20e), qui partent en gommes tendres.
 
16h30 : Grosse erreur chez Alpine ! L’A522 d’Alonso est restée perchée sur ses cales, et les couvertures chauffantes sont encore montées !
 
Tour de formation : Ils sont donc 19 à s’élancer, l’Alpine d’Alonso a été ramenée aux stands, visiblement victime d’un problème mécanique. Et c’est Guanyu Zhou qui est à l’arrêt juste avant la grille, à la sortie du dernier virage ! "Le moteur s’est arrêté", explique-t-il. La direction de course relance un deuxième tour de formation.
 
Tour de formation 2 : Ce sera un départ de la voie des stands pour Zhou, dont la voiture s’est relancée. Alpine tente de renvoyer Alonso en piste, également au bout de la ligne des stands, alors que les 18 pilotes restants se placent sur la grille de départ. Il n’y aura que 23 tours au lieu de 24.
 
Départ : Leclerc tente de passer à l’intérieur et Verstappen le tasse contre le mur, Sainz en profite pour passer ! Derrière, Gasly est envoyé en tête-à-queue.
 
Tour 1 : Sainz attaque Verstappen et se rate, Leclerc l’attaque et en profite pour dépasser son équipier et reprendre la deuxième place. Pérez est déjà remonté au huitième rang derrière les Haas devant Bottas, Albon et Hamilton.
 
Tour 2 : Verstappen en profite déjà pour créer un écart de 1"5 sur Leclerc. Zhou s’est bien élancé mais pas Alonso, qui est coincé aux stands. C’est l’abandon pour l’Espagnol.
 
Tour 3 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’08"7 et dépasse les deux secondes d’avance sur Leclerc.
 
Tour 4 : Verstappen améliore en 1’08"654, tandis que Sainz est désormais dans le sillage de son équipier et possède le DRS. Magnussen et Schumacher, ainsi que Pérez, sont pressants derrière Ocon. Hamilton dépasse Albon pour la dixième place. Norris tente d’en profiter mais se rate et n’y parvient pas.
 
Tour 5 : Verstappen signe un nouveau meilleur tour en course en 1’08"461, immédiatement battu par Leclerc en 1’08"321. L’écart reste supérieur à deux secondes entre les deux hommes. Sainz est dans le sillage de Leclerc, Russell est à 2"3 de l’Espagnol et possède 2"5 sur le groupe Ocon, Magnussen, Schumacher et Pérez. Bottas et Hamilton suivent à distance, tandis que Gasly est toujours 18e.
 
Tour 6 : Sainz se montre étonnamment menaçant derrière Leclerc, l’Espagnol est clairement plus rapide que son équipier.
 
Tour 7 : Verstappen a plus de 2"5 d’avance sur les Ferrari et Sainz attaque Leclerc ! Les deux pilotes manquent de s’accrocher et le Monégasque garde l’avantage. Une image ridicule, alors que seule la grille de départ de demain se joue. Il est incompréhensible que la Scuderia ne donne pas de consigne.
 
Tour 8 : Sainz prend ses distances et pointe à plus d’une seconde de son équipier. Hamilton se défait de Bottas et prend la neuvième place, il va pouvoir remonter sur le groupe Ocon.
 
Tour 9 : Verstappen a bénéficié de la bataille entre les Ferrari pour porter son avance à 3 secondes. Derrière, Pérez dépasse Schumacher.
 
Tour 10 : Pérez dépasse maintenant Magnussen, alors que Leclerc revient quelque peu sur Verstappen, réduisant l’écart à moins de 3 secondes. Vettel est dans le bac à graviers mais parvient à s’en sortir ! Il repart 19e et dernier, tandis que Gasly est remonté à la 16e place. C’est Albon qui a percuté Vettel.
 
Tour 11 : Verstappen gère son avance et possède 2"9 sur Leclerc, lui-même 2"6 devant Sainz.
 
Tour 12 : Hamilton est dans le sillage des Haas, tandis que Pérez se défait d’Ocon pour la cinquième place ! Il pointe à 6"2 de Russell.
 
Tour 13 : L’écart entre Verstappen et Leclerc est de 2"5, et celui entre Leclerc et Sainz est de 3"1. Hamilton se porte à la hauteur de Schumacher, en vain.
 
Tour 14 : L’écart est de 2"3 entre Leclerc et Verstappen, et Ferrari peut s’en vouloir d’avoir de nouveau fait perdre du temps au Monégasque en n’ayant donné aucune consigne.
 
Tour 15 : Verstappen a repris un peu d’air, avec 2"7 d’avance. Sainz est toujours troisième devant Russell et Pérez, qui remonte sur le Britannique à raison d’une demi-seconde au tour. Ocon parvient à s’éloigner des Haas, qui sont toujours sous la menace de Hamilton. Ricciardo se plaint à la radio d’être ralenti par Norris, les deux pilotes étant 11e et 12e.
 
Tour 17 : Les écarts se stabilisent, les trois premiers tournent dans les deux mêmes dixièmes de seconde. Russell est à près de 6 secondes de Sainz, et Pérez remonte toujours timidement sur la Mercedes, il est à 4"6. Ocon est à 6"2 et possède 3"3 d’avance sur Magnussen. Hamilton est toujours dans les échappements de Schumacher pour aller chercher le dernier point de ce sprint.
 
Tour 18 : Leclerc reprend une poignée de dixièmes, mais cela semble difficile pour aller chercher Verstapen.
 
Tour 19 : Russell reprend un peu de temps à Pérez et repasse à 4"8 d’avance sur le Mexicain.
 
Tour 20 : Verstappen se redonne de l’air, avec 2"4 d’avance. Schumacher est sorti de la zone DRS de Magnussen et voit immédiatement Hamilton l’attaquer ! L’Allemand parvient à conserver sa position, mais Hamilton se plaint des trajectoires larges et parfois hors piste de son rival.
 
Tour 21 : L’écart évolue en tête mais reste supérieur à deux secondes. Derrière, Hamilton se défait enfin de Schumacher et lui prend le dernier point. L’Allemand avait demandé à Magnussen de ralentir pour qu’il puisse avoir le DRS, mais il n’a pas eu le temps.
 
Tour 22 : Leclerc est à 1"9, Verstappen semble quelque peu assurer et l’écart ne semble pas pouvoir beaucoup plus se réduire.
 
Dernier tour : L’écart est de 1"6, de quoi donner quelques regrets à Ferrari ! Vettel abandonne.
 
Arrivée : Verstappen s’impose devant Leclerc et Sainz, et grappille un point de plus sur Leclerc. Russell est quatrième et inscrit cinq points, devant Pérez, Ocon, Magnussen et Hamilton, qui inscrit le dernier point. C’est aussi l’ordre de la grille de départ demain, alors que Schumacher et Norris seront en cinquième ligne, puisque Bottas, dixième du Sprint, s’élancera dernier..
 
Ricciardo et Stroll seront en sixième ligne devant Zhou et Gasly, Albon et Tsunoda, puis Latifi et Vettel et Alonso et Bottas.
  • Grille de départ du Grand prix :
1er
M. Verstappen
2ème
C. Leclerc
3ème
C. Sainz
4ème
G. Russell
5ème
S. Perez
6ème
E. Ocon
7ème
K. Magnussen
8ème
L. Hamilton
9ème
M. Schumacher
10ème
L. Norris
11ème
D. Ricciardo
12ème
L. Stroll
13ème
G. Zhou
14ème
P. Gasly
15ème
A. Albon
16ème
Y. Tsunoda
17ème
N. Latifi
18ème
S. Vettel
19ème
F. Alonso *
20ème
V. Bottas *

* F. Alonso et V. Bottas partiront depuis le fond de la grille suite au changement différents éléments du bloc propulseur.

La course :

Au lendemain d’un Sprint remporté par Max Verstappen, également auteur de la pole position vendredi au Grand Prix d’Autriche, Ferrari va devoir réussir à faire mieux pour aller chercher le pilote Red Bull. Et lors du Sprint, c’est l’inverse que la Scuderia a montré.
 
La bataille entre Charles Leclerc et Carlos Sainz a en effet marqué cette courte course de 100 kilomètres, ce qui a aussi permis à Verstappen de prendre de l’avance en début de course, pour ne plus lâcher la tête de l’épreuve.
 
Ce dimanche, avec Sergio Pérez cinquième sur la grille, les deux pilotes Ferrari vont devoir s’entendre pour aller chercher la victoire sur le Red Bull Ring. Derrière, la question sera de savoir si les pilotes Mercedes F1 peuvent s’immiscer dans cette lutte.
 
Toto Wolff, le directeur de l’équipe, ne le pensait pas après avoir vu le rythme de course de George Russell et Lewis Hamilton lors du Sprint. L’équipe devrait toutefois garder une certaine marge sur Alpine F1, puisque Esteban Ocon s’élance sixième, devant Kevin Magnussen.
 
Hamilton sera huitième au départ devant Mick Schumacher, avec qui il s’est longuement battu lors du Sprint, et les McLaren de Lando Norris et Daniel Ricciardo. Lance Stroll et Guanyu Zhou devancent ensuite Pierre Gasly et la première Williams d’Alex Albon.
 
14h25 : Valtteri Bottas s’élancera des stands, l’équipe ayant profité de sa pénalité pour changement de moteur pour changer des pièces, et notamment l’aileron arrière qui est d’une spécification différente. Cette brèche du parc fermé renvoie le Finlandais dans les stands.
 
14h28 : Fernando Alonso s’élancera donc seul en dernière ligne, après avoir connu un problème mécanique avant même le départ du Sprint hier. Alpine en a profité pour lui changer intégralement son moteur, ce qui permet d’en ajouter un à son pool de pièces sans perdre plus que ce qu’il n’a déjà perdu.
 
14h32 : Comme hier, les pilotes Mercedes ont deux configuration d’aileron arrière. Russell embarque plus d’appui que Hamilton.
 
14h39 : Pirelli annonce des stratégies à un arrêt cet après-midi à Spielberg. La plus rapide serait un départ en pneus médiums avec passage aux gommes dures entre le 24e et le 32e tour. A l’inverse, un départ en gommes dures pourrait permettre d’atteindre une fenêtre entre le 38e et le 45e tour, avant de chausser les médiums pour aller jusqu’au 71e tour. Pour les pilotes économes, Pirelli prédit qu’il est possible de s’élancer en pneus durs et de passer les tendres entre le 46e et le 54e tour. Cette stratégie est presque aussi rapide, mais imposera que la voiture ne détruise pas les gommes. Une stratégie à deux arrêts n’est pas exclue en cas de dégradation plus importante, ou de neutralisation.
 
14h52 : Les nuages reviennent au-dessus du circuit de Spielberg, mais la pluie n’est pas encore prévue pendant la course.
 
14h58 : Comme on pouvait s’y attendre, la plupart des pilotes s’élancent en gommes médiums. Seuls Zhou, Tsunoda, Vettel et Alonso auront des pneus durs en début de course.
 
Départ : Bon départ de Verstappen et Leclerc, mais c’est Russell qui bondit pour se placer à hauteur de Sainz ! Il dépasse le pilote Ferrari mais Sainz contre-attaque
 
Tour 1 : Pérez attaque Russell mais les deux hommes se touchent ! Le Mexicain est dans le bac à graviers et parvient à en sortir, non sans difficultés, et avec des dégâts. Il repart dernier et repasse par les stands.
 
Tour 2 : L’écart est de 1 seconde entre Verstappen et Leclerc, et Sainz est à 1"2 de son équipier. Russell pointe déjà à deux secondes, et Ocon, les Haas et Hamilton sont dans son sillage. Ricciardo a passé Norris.
 
Tour 3 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’10"373, mais l’écart n’augmente pas énormément avec Leclerc. Derrière, Ocon est très pressant avec Russell, le pilote Mercedes étant sous la menace d’une enquête pour l’incident avec Pérez.
 
Tour 4 : Leclerc s’empare du meilleur tour en course en 1’09"928 et revient dans la demi-seconde de Verstappen ! La Ferrari semble avoir plus de rythme, et Sainz est à 2 secondes de son équpier. Russell est à 3"8 de Sainz et ralentit Ocon, Magnussen, et Schumacher qui a passé Hamilton.
 
Tour 6 : L’écart se stabilise à moins d’une seconde mais Leclerc n’attaque pas encore son rival. Russell ralentit énormément le groupe Ocon, mais les quatre hommes se détachent des McLaren. Norris a dépassé Ricciardo. Pierre Gasly est 12e et Alonso est remonté au 17e rang.
 
Tour 7 : L’écart redescend à 5 dixièmes entre Verstappen et Leclerc, qui reste collé à la Red Bull à la faveur des trois zones DRS. Hamilton se plaint d’une vitesse de pointe "folle" des Haas devant lui.
 
Tour 8 : Pérez concède un tour à Verstappen et Leclerc, et le Monégasque est de nouveau très proche. Il semble observer son rival pour savoir où passer. Derrière, Russell est à 11 secondes des leaders, à 8"6 de Sainz, et ralentit toujours le groupe.
 
Tour 9 : Pérez semble avoir de gros problèmes, puisqu’il roule en 1’13"4, contre 1’10"8 pour les leaders. La RB18 du Mexicain semble subir de gros problèmes à la suite de l’accrochage du départ.
 
Tour 10 : Leclerc se montre très menaçant pour la première fois depuis le début de la course, en s’approchant à l’intérieur à l’épingle ! Les deux hommes sont côte à côte et Verstappen bénéficie d’une meilleure motricité à l’extérieur pour garder la tête. Russell est pénalisé de 5 secondes pour avoir causé une collision.
 
Tour 11 : La lutte entre Verstappen et Leclerc se poursuit, et c’est Sainz qui en profite puisqu’il revient à 1"5 de son équipier. Russell s’arrête.
 
Tour 12 : Nouvelle attaque de Leclerc ! Le pilote Ferrari ne plonge pas à l’épingle et prend l’aspiration de Verstappen pour le dépasser dans le virage suivant ! Verstappen tente de fermer la porte mais Leclerc reste devant et profite de l’absence de zone DRS. Russell est ressorti 19e, et Ricciardo et Gasly s’arrêtent.
 
Tour 13 : Verstappen perd du temps sur Sainz et voit l’autre Ferrari revenir dans son sillage après une erreur et un blocage de pneus ! Le Néerlandais rentre à la fin du tour.
 
Tour 14 : Verstappen va vraisemblablement faire une stratégie en deux arrêts et ressort huitième en pneus durs, juste derrière Norris. Devant, Leclerc à 2"6 d’avance sur Sainz, et 15"7 sur Ocon, troisième. Magnussen suit à 2 secondes du Français, et il devance Hamilton, qui a de nouveau passé Schumacher. Norris s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 15 : Les pilotes sont avertis à deux reprises pour dépassement des limites de piste. L’écart est stable entre les deux hommes. Hamilton se défait de l’autre Haas de Magnussen.
 
Tour 16 : Débarrassé des Haas, Hamilton signe un temps similaire aux Ferrari, et revient à raison d’une seconde au tour sur Esteban Ocon. Devant, l’écart entre Leclerc et Sainz est de 3 secondes. Magnussen s’arrête et Verstappen dépasse Schumacher pour prendre la cinquième place. Ocon et Schumacher s’arrêtent à leur tour.
 
Tour 17 : Verstappen est le plus rapide en piste avec un temps de 1’10"0, 4 dixièmes au tour plus vite que Leclerc. L’écart entre les deux hommes est de 20 secondes.
 
Tour 18 : Verstappen se défait de Hamilton et n’a perdu qu’une demi-seconde sur Leclerc dans la manoeuvre. De manière étonnante, Ferrari ne calque aucun de ses pilotes sur Verstappen. Pérez écope d’un drapeau noir et blanc pour non respect des limites de piste.
 
Tour 19 : L’écart entre Leclerc et Sainz est proche de 4 secondes, et Verstappen repasse sous la barre des 20 secondes derrière Leclerc. La Scuderia semble vouloir faire un arrêt avec ses deux pilotes.
 
Tour 20 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’09"895, et il reprend huit dixièmes à Leclerc. Derrière, Hamilton est quatrième devant Stroll et Tsunoda, puis Zhou et Alonso. Tous ces pilotes ne se sont pas arrêtés et devancent Ocon, qui est repassé par les stands.
 
Tour 21 : Verstappen continue de remonter à raison de plus d’une demi-seconde au tour, et possède 18"6 de retard sur Leclerc.
 
Tour 22 : Ferrari annonce à Sainz qu’il va respecter le "Plan E, pour Eco". Ferrari tente un arrêt avec ses deux pilotes, ce qui semble bon en termes de performance. La Scuderia devra en revanche espérer qu’il n’y ait pas de safety car au mauvais moment.
 
Tour 23 : Verstappen prend le meilleur tour en course en 1’09"846, il est à 16"9 de Leclerc. Sainz est à 4"3 du Monégasque. Ocon remonte avec ses pneus neufs et dépasse Zhou et Tsunoda. Le Français est sixième et joue une place au pied du podium.
 
Tour 24 : Une bataille colossale dans le peloton voit Alonso passer Zhou, et Magnussen se défaire des deux hommes ! Derrière, Norris et Schumacher se rapprochent, et cette bataille à 5 voit Norris passer par l’extérieur pour se défaire de plusieurs pilotes à la fois ! Il passe Magnussen mais le Danois réplique !
 
Tour 26 : L’écart entre Leclerc et Sainz est de 4"1, Verstappen est à 14"7 du leader. Hamilton continue à limiter la casse, tandis que Stroll perd du temps et voit Ocon remonter à 3"5. Tsunoda est septième mais ne s’est pas arrêté, et il devance Magnussen, Norris et Schumacher, qui s’est défait d’Alonso. Et Leclerc s’arrête à la fin du tour ! Pérez rentre aussi et abandonne. Tsunoda passe également par les stands.
 
Tour 27 : Leclerc ressort troisième en pneus durs, à 6"7 de Verstappen, avec logiquement une stratégie avantageuse. Il améliore le deuxième secteur, et Sainz s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 28 : Sainz ressort en gommes dures aussi, derrière Lewis Hamilton, qui est entre les deux Ferrari. L’écart entre Leclerc et Verstappen diminue déjà. Schumacher se défait de Norris pour la huitième place. Hamilton s’arrête.
 
Tour 29 : Leclerc s’empare déjà du meilleur tour en course en 1’09"479, et reprend plus d’une seconde à Verstappen. Hamilton est ressorti sixième après un mauvais arrêt (plus de 4 secondes), tout juste derrière Ocon, qui est lui-même bloqué derrière Stroll, qui doit encore s’arrêter.
 
Tour 30 : Leclerc enchaîne avec un meilleur temps en 1’08"984, et cela lui permet de reprendre 1"6 à Verstappen. Sainz améliore lui aussi son meilleur tour en course personnel. Stroll s’arrête et laisse Hamilton reprendre la quatrième place après un dépassement sur Ocon.
 
Tour 31 : L’écart entre Verstappen et Leclerc n’est plus que de 1"3 ! Verstappen concède plus d’une seconde au tour avec des gommes vieilles de 18 tours. Et la mi-course n’est pas encore atteinte !
 
Tour 32 : Leclerc est au contact de Verstappen ! Gasly écope de 5 secondes de pénalité pour non-respect des limites de piste.
 
Tour 33 : Leclerc attaque et s’empare de la tête de course. Verstappen reste au contact dans la zone de DRS suivante mais ne parvient pas à s’accrocher à la Ferrari, et l’écart passe très rapidement au-dessus de la seconde.
 
Tour 34 : Verstappen concède deux secondes par tour aux pilotes Ferrari et se plaint d’une voiture très imprévisible, au grip évolutif d’un tour à l’autre sur le train avant : "C’est fou", dit-il à la radio. Derrière, Schumacher dépasse Magnussen pour la sixième place !
 
Tour 35 : L’écart entre Leclerc et Verstappen est déjà supérieur à 3 secondes, et Sainz revient à 2"5 de la Red Bull. Hamilton est à 25 secondes de l’Espagnol et possède 6"8 de marge sur Ocon. Schumacher est à 2"8 du Français mais voit son équipier rester menaçant. Norris est huitième devant Russell, à qui la pénalité a coûté cher. Ricciardo est dixième devant Albon. Alonso s’est fait tasser par Tsunoda et a montré son agacement au Japonais après l’avoir passé.
 
Tour 36 : Sainz est au contact de Verstappen ! Hamilton a amélioré son meilleur tour personnel et roule dans les mêmes temps que Leclerc. Sainz écope d’un drapeau noir et blanc pour non-respect des limites de piste. Verstappen s’arrête à la fin du tour !
 
Tour 37 : Verstappen est ressorti en gommes dures à nouveau, à 25 secondes de Leclerc, et avec 6 secondes d’avance sur Hamilton.
 
Tour 38 : L’écart entre Leclerc et Sainz est de six secondes.
 
Tour 39 : Red Bull annonce à Verstappen qu’il est libre d’attaquer, et il améliore son propre meilleur tour en 1’09"2. A ce rythme, il reprend une seconde au tour aux Ferrari. La Scuderia va devoir étudier la longévité des pneus du pilote Red Bull.
 
Tour 40 : Leclerc semble en grande difficulté et voit Sainz lui reprendre beaucoup de temps ! L’Espagnol dit se sentir mieux avec ces pneus. Vettel fait un tête-à-queue après avoir été harponné par Gasly.
 
Tour 41 : Leclerc reprend un peu de rythme mais Sainz est revenu à 3"8 ! Verstappen est à 21"1 du leader. Russell s’arrête à son tour tandis que Norris se défait de Magnussen.
 
Tour 42 : L’écart remonte et repasse au-dessus de la seconde. Verstappen ne gagne pas de temps sur Leclerc à ce tour. Magnussen et Albon s’arrêtent au stand tandis que Gasly prend une pénalité de 5 secondes pour l’accrochage avec Vettel.
 
Tour 43 : Leclerc a désormais 4"6 de marge sur Sainz, et Verstappen est à 20"2 de Leclerc. Hamilton suit à 10 secondes du pilote Red Bull, Ocon est à 16 secondes de Hamilton et Schumacher remonte légèrement sur l’Alpine, à 2"6. Norris et Ricciardo suivent devant Alonso et Stroll, qui sont pour le moment dans le top 10. Mais Russell est une grande menace pour ces deux hommes. Schumacher et Norris s’arrêtent à leur tour.
 
Tour 44 : Leclerc reprend de l’avance et possède désormais 5"3 de marge sur Sainz. Schumacher ressort neuvième mais se fait dépasser par Russell, qui attaque aussi Stroll. Norris ressort 14e, loin derrière Schumacher. Ocon et Ricciardo s’arrêtent à la fin du 44e tour.
 
Tour 45 : Ocon ressort en sixième place, juste derrière Alonso. Russell se défait finalement de Stroll, et Schumacher est déjà dans le sillage de l’Aston Martin. Ils ne sont plus que 5 dans le tour du leader.
 
Tour 46 : Schuamacher a dépassé Stroll mais le Canadien reprend la main et garde la huitième place provisoire. Hamilton se fait avertir du drapeau noir et blanc à son encontre et s’agace.
 
Tour 47 : Leclerc a désormais 5"4 d’avance sur Sainz et 18"5 sur Verstappen.
 
Tour 48 : Schumacher dépasse Stroll, et Magnussen en profite pour prendre la neuvième place. Les deux hommes sont toutefois loin de Russell et Ocon après avoir lutté contre Stroll.
 
Tour 49 : Sainz reprend de nouveau du temps à Leclerc et l’écart redescend à 4 secondes entre les deux hommes. Verstappen en profite pour gagner du temps sur le Monégasque. Très lent, Leclerc s’arrête à la fin du tour !
 
Tour 50 : Leclerc ressort avec des durs et ressort à 3"8 de Verstappen ! Ferrari fait finalement un deuxième arrêt et relance Leclerc à l’assaut de la Red Bull. Sainz rentre à son tour au terme de cette 50e boucle.
 
Tour 51 : Leclerc est déjà remonté à 2"3 de Verstappen, tandis que Sainz ressort à 4"8 de son équipier ! A stratégies égales, il y a désormais 13 pilotes dans le même tour. Hamilton s’arrête lui aussi pour changer de gommes et Latifi abandonne.
 
Tour 52 : L’écart redescend déjà à une seconde, alors que Leclerc avait repris une seconde dans le tour précédent. Hamilton ressort quatrième en pneus médiums.
 
Tour 53 : Leclerc attaque Verstappen et se défait du Néerlandais ! Ce dernier lutte mais le Monégasque résiste et dépasse donc la Red Bull pour la troisième fois de la course. Sainz n’est plus qu’à 4 secondes de Verstappen. Derrière, Ocon a passé Alonso.
 
Tour 54 : Verstappen se fait déjà décrocher, et Sainz lui a pris deux secondes dans le tour précédent. Ferrari semble avoir les cartes en main pour faire un doublé. Hamilton est quatrième devant Ocon et Russell, qui passe Alonso. L’Espagnol paie sa stratégie en un arrêt. Schumacher, Magnussen et Norris complètent le top 10.
 
Tour 55 : Leclerc possède désormais plus de 3 secondes de marge sur Verstappen, qui a moins de deux secondes de marge sur Sainz.
 
Tour 56 : Sainz sent la deuxième place à sa portée et signe le meilleur tour en course en 1’08"649 ! Il est à moins d’une seconde de Verstappen. Hamilton s’étonne du choix des pneus médiums de la part de son équipe.
 
Tour 57 : Leclerc a tenté de reprendre le meilleur tour en course mais échoue à 0"034 du chrono de son équipier. Sainz est désormais dans le sillage de Verstappen, qui concède une seconde aux Ferrari par tour. Mais le moteur de Sainz lâche ! Quelle malchance pour l’Espagnol, dont la F1-75 est en train de brûler dans l’échappatoire du virage 4 !
 
Tour 58 : La voiture de sécurité virtuelle est déployée pour évacuer la Ferrari qui a continué à cramer après que Sainz s’en soit extirpé. Et Leclerc rentre à la fin du tour, comme Verstappen !
 
Tour 59 : Les deux hommes ressortent en gommes médiums. Alonso s’est arrêté aussi et a pu ressortir neuvième, ce qui a permis aux pilotes Haas de passer. Ils sont sixième et septième, derrière Hamilton, troisième, Ocon quatrième et Russell cinquième.
 
Tour 60 : La course est relancée, Leclerc possède 4"3 d’avance sur Verstappen, 32"8 sur Hamilton et 52"8 sur Ocon. Russell est à une seconde du Français.
 
Tour 61 : Verstappen est plus rapide en gommes médiums lors de cette relance et reprend six dixièmes de seconde à Leclerc. Il reste dix tours à tenir pour le Monégasque. Leclerc s’inquiète d’une pédale d’accélérateur au feeling "étrange".
 
Tour 62 : Leclerc bat le meilleur tour en course en 1’08"070, et Verstappen bat son chrono en 1’07"804 ! L’écart est de 3"4 entre les deux hommes. Derrière, Russell a dépassé Ocon pour la quatrième place. Ferrari rassure Leclerc : tout va bien sur son accélérateur.
 
Tour 63 : Leclerc bat à nouveau le meilleur tour en course en 1’07"583, mais Verstappen lui reprend le point du meilleur tour en course en 1’07"275 ! L’écart est de 3"3 entre les deux favoris pour le titre. Derrière, Hamilton et Russell assurent 27 points pour Mercedes. Plus loin, Norris dépasse Magnussen !
 
Tour 64 : Leclerc a roulé plus vite que Verstappen et l’écart est de 3"6 entre eux. Plus loin, Alonso a dû repasser aux stands à cause d’une roue mal fixée, et Bottas est désormais dixième, en lutte avec Albon pour le dernier point en jeu.
 
Tour 65 : Seulement 19 millièmes de seconde séparaient les chronos de Leclerc et Vettel dans le 64e tour, en faveur du Monégasque. Leclerc demande toutefois ce qui se passe avec son accélérateur ! Verstappen en est informé par radio.
 
Tour 66 : Ferrari confirme à Leclerc que l’accélérateur se bloque parfois, et lui demande d’enlever au maximum son pied de la pédale...
 
Tour 67 : Le rythme du Monégasque s’en ressent, et l’écart redescend sous les 3 secondes. Stroll passe Gasly pour la 13e place, tandis que Bottas a pris de l’air sur Albon. Les autres places du top 10 semblent stabilisées.
 
Tour 68 : L’écart est encore de 2"7 mais Leclerc demande s’il est possible de faire quelque chose. Son ingénieur lui explique que l’accélérateur ne revient pas toujours en position ’zéro’, ce qui est très inconfortable pour le pilote.
 
Tour 69 : Leclerc garde 2"7 d’avance sur Verstappen. Plus loin, Alonso dépasse Albon et revient proche de Bottas.
 
Tour 70 : L’écart est de 2"3 secondes, mais Leclerc se plaint de rétrogradations difficiles, la Ferrari F1-75 du Monégasque est en grande difficulté.
 
Dernier Tour : Leclerc concède encore quelques dixièmes mais tient bon !
 
Arrivée : Charles Leclerc remporte le Grand Prix d’Autriche, sa première victoire depuis le GP d’Australie ! C’est son premier podium depuis deux mois et le Grand Prix de Miami. Verstappen est deuxième et ne concède que six points à son rival grâce au meilleur tour en course.
 
Hamilton termine troisième et signe un troisième podium consécutif ! Russell est quatrième devant Ocon, très bon cinquième, et Schumacher, qui signe une nouvelle arrivée dans les points, et son meilleur résultat en carrière avec une sixième place.
 
Norris termine septième devant Magnussen, Ricciardo et Alonso, qui a réussi à aller chercher Bottas ! Mercedes, Alpine, McLaren et Haas parviennent à mettre leurs deux voitures dans le top 10. Bottas est 11e devant Albon, Stroll, Zhou, Gasly, Tsunoda et Vettel.
  • Meilleur tour : M. Verstappen : 1'07"275
  • Le classement du GP : 
1er
C. Leclerc
2ème
M. Verstappen
3ème
L. Hamilton
4ème
G. Russell
5ème
E. Ocon
6ème
M. Schumacher
7ème
L. Norris
8ème
K. Magnussen
9ème
D. Ricciardo
10ème
F. Alonso
11ème
V. Bottas
12ème
A. Albon
13ème
L. Stroll
14ème
G. Zhou
15ème
P. Gasly
16ème
Y. Tsunoda
17ème
S. Vettel

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 08/07/2022 - 22:16
Dernière modification : 10/07/2022 - 23:12
Catégorie : Saison 2022
Page lue 139 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 6
^ Haut ^