Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP des Pays Bas

Zandvoort.png

 

Les essais qualificatifs :

Après les trois séances d’essais libres du Grand Prix des Pays-Bas, il était difficile d’y voir clair sur les forces en présence. Le moment de dévoiler son jeu est pourtant arrivé avec les qualifications à Zandvoort, mettant en lice trois équipes.
 
En effet, Mercedes F1 a dominé les Essais Libres 1 et a montré une forme plus proche de celle de la Hongrie que de celle de la Belgique. Ferrari a signé le meilleur temps des EL2 et EL3 avec Carlos Sainz et Charles Leclerc, tandis que Red Bull s’est rapprochée lors de la dernière séance ce samedi matin.
 
Difficile de dire quelle équipe parmi ces trois est favorite pour la pole. Derrière, ce n’est pas plus clair puisque l’on trouvait en EL3 quatre équipes entre la septième et la dixième place. Alpine F1 a semblé rapide tout au long du week-end, comme McLaren et, dans une moindre mesure, Aston Martin.
 
La clé de ces qualifications sera évidemment de ne pas faire d’erreurs sur les tours rapides, car les murs sont très proches à Zandvoort. De plus, il est impératif de bien réussir les timings, car les drapeaux rouges pourraient venir perturber la séance.
  •  1ere partie :
Les pilotes Haas F1 ont été les premiers à prendre la piste dans cette Q1, et Kevin Magnussen a signé un 1’12"680, et Mick Schumacher a échoué à 0"145 de son équipier. Alex Albon a fixé le troisième temps et Nicholas Latifi le quatrième.
 
Guanyu Zhou s’est emparé du meilleur chrono en 1’12"641, et Valtteri Bottas n’a pris que la quatrième position. Yuki Tsunoda, peu en verve ce week-end, s’est intercalé entre les Williams, juste devant Pierre Gasly. Mais le chrono du Japonais a été annulé pour non-respect des limites de piste.
 
Sebastian Vettel a battu la meilleure référence en 1’12"563, battu immédiatement par son équipier Lance Stroll en 1’12"505. C’était le moment où Max Verstappen a pris la piste, ainsi que Sergio Pérez, pour signer son premier chrono.
 
Daniel Ricciardo a ensuite amélioré le meilleur temps en 1’12"490, mais Verstappen a pris la main en 1’11"317. Pérez a échoué à 1"003 de son équipier, tandis que Charles Leclerc a fait le deuxième temps à 0"808 du Néerlandais. Carlos Sainz s’est approché à 0"450 de Verstappen, alors que les Mercedes F1 étaient dans leur tour rapide.
 
George Russell a pris le deuxième temps à deux dixièmes de Verstappen, et Lewis Hamilton s’est placé à 0"019 de son équipier, devant les Ferrari. Magnussen a amélioré et s’est emparé de la sixième place, un millième de seconde devant Pérez.
 
A noter que Lando Norris a été lâché juste devant Tsunoda dans les stands, et que la direction de course enquêtera sur l’incident après la séance. Le pilote McLaren F1 s’est emparé du cinquième chrono. Bottas est remonté au septième rang, et Zhou en cinquième place.
 
Fernando Alonso a pris la quatrième place et Esteban Ocon la septième position, pour le premier tour rapide des pilotes Alpine. Tsunoda est remonté au sixième rang, Gasly au huitième, battu par Stroll. Vettel n’a signé que le 16e temps.
 
Quinzième après un seul tour, Pérez a amélioré pour prendre la quatrième position à 0"324 de son équipier. Leclerc s’est emparé du deuxième temps à 0"126 de Verstappen. Les 13 premiers se tenaient alors en 0"799, et ils étaient 15 en 1"002.
 
Albon est remonté au septième rang, alors que les pilotes entre la neuvième et la dernière place étaient tous en piste. Russell et Hamilton, ainsi que Pérez, ont également pris la piste, tout comme Sainz, qui n’était que huitième, et Alonso, sixième. Finalement, seuls Verstappen et Leclerc n’ont pas repris la piste.
 
Magnussen a pris la 12e position et Schumacher la huitième. Zhou a gagné une place en dixième position, et Bottas en 12e place. Stroll a pris la quatrième position, Ricciardo n’est remonté qu’en 17e place sous le drapeau à damier, et Vettel a eu une sortie dans son tour rapide ! Norris a pris la troisième position, et Tsunoda la deuxième ! Gasly est remonté en 11e position.
 
Les éliminés sont Bottas, Magnussen, Ricciardo, Vettel et Latifi.
  •  2ème partie : 
Le ralenti a montré que Vettel a commis une erreur dans l’avant-dernier virage, ce qui est regrettable puisqu’il améliorait largement. Les écarts sont durs pour lui, mais aussi pour Ricciardo et Latifi, qui ont vu leurs équipiers boucler la Q1 dans le top 10.
 
Le drapeau rouge a été brandi alors qu’Albon était seul en piste, un fumigène étant tombé sur la piste. Ceux-ci sont pourtant interdits, mais certains en ont apporté sur le circuit et ont visiblement jugé amusant d’en envoyer sur l’asphalte...
 
Les pilotes Red Bull sont ressortis immédiatement à la relance. Verstappen a signé un chrono de 1’10"927, 0"387 devant Pérez, et une seconde devant Albon. Tous les autres pilotes à l’exception d’Alonso étaient dans leur tour de sortie.
 
Russell s’est emparé du troisième chrono, et Hamilton a signé le deuxième temps à 0"148 de Verstappen. Norris s’est emparé du meilleur premier secteur absolu et a finalement pris le cinquième temps.
 
Les Ferrari étaient aussi en piste mais n’ont pas réussi à briller. Leclerc était sixième après cette première tentative à huit dixièmes de Verstappen, et Sainz l’a battu. Ocon s’est placé derrière Albon mais devant Zhou, Tsunoda et Schumacher. Stroll s’est ensuite porté au quatrième rang !
 
Alonso est sorti en décalé pour avoir une piste propre et a pris la huitième place, entre les Ferrari. Après cette première tentative, il était inquiétant de voir les Ferrari en deuxième partie du top 10, Leclerc étant à deux places d’une élimination.
 
Décidément très en verve, Albon a amélioré son chrono mais n’a pas réussi à gagner de position, échuant à 0"075 du chrono de Leclerc. Il restait alors trois minutes et les pilotes ont tous repris la piste sauf Verstappen.
 
A noter que la personne qui a jeté le fumigène sur la piste en début de Q2 a été identifiée et évacuée du circuit par la sécurité. La FIA prévient que cette sanction sera irrévocable dans les cas similaires.
 
Sur la piste, Leclerc a amélioré son temps et est remonté à 0"061 de Verstappen. Norris a pris le quatrième temps, Schumacher le huitième, et Sainz le meilleur chrono en 1’10"814. Ocon a pris le dixième temps, et Russell le deuxième.
 
Tsunoda est remonté au dixième rang, éliminant Ocon. Gasly a aélioré mais a échoué à 0"084 de la Q2. Alonso n’a pas réussi à faire mieux et a échoué à huit millièmes d’Ocon.
 
Les éliminés étaient Gasly, Ocon, Alonso, Zhou et Albon.
  •  3ème partie :
Verstappen était immédiatement à l’assaut du chrono, avec une sortie de virage 3 à la limite. Le pilote néerlandais a signé un 1’10"515 comme première référence, et Pérez a échoué à 0"562.
 
Schumacher a signé un temps à plus de deux secondes du champion du monde en titre. Norris a été le quatrième à établir un chrono, et le pilote McLaren F1 a échoué à 1"635 de Verstappen.
 
Les pilotes Mercedes ont ensuite fait leur premier tour, et Russel s’est emparé de la troisième position juste derrière Pérez. Hamilton, en revanche, a signé un 1’10"648 à un dixième de Verstappen !
 
Mais Leclerc a amélioré les deux premiers secteurs et a signé un 1’10"456 qui lui a donné la pole provisoire ! Sainz était un peu en retrait en quatrième position. De nouveau un trio Ferrari / Red Bull / Mercedes précédait un autre trio similaire.
 
Derrière, Tsunoda s’est intercalé entre Norris et Schumacher, tandis que Stroll a rencontré un problème mécanique qui a empêché Aston Martin F1 de le renvoyer en piste pour cette Q3, scellant sa dixième position.
 
Un fumigène a de nouveau atterri sur la piste, mais celui-ci a roulé sous la barrière dans le premier virage, et Leclerc a attaqué son deuxième relais en améliorant le meilleur temps absolu dans le premier secteur. Verstappen accusait 0"030 de retard dans cette première partie de circuit.
 
Leclerc était en retard dans le deuxième secteur, pointant à un dixième de son chrono, alors que Verstappen améliorait. Leclerc a signé un 1’10"363, améliorant quand même !
 
Verstappen a pris la pole position pour 21 millièmes de seconde ! Sainz a amélioré en troisième position et Pérez est sorti de piste dans le dernier virage ! Il a donc ruiné le dernier secteur des pilotes Mercedes, qui étaient en train d’améliorer leur meilleur tour.
 
Verstappen est donc en pole devant Leclerc, puis Sainz et Hamilton. Pérez et Russell se partageront la troisième ligne au départ devant Norris, Schumacher, Tsunoda et Stroll.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:11.317 1:10.927 1:10.342
2 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:11.443 1:10.988 1:10.363
3 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:11.767 1:10.814 1:10.434
4 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:11.331 1:11.075 1:10.648
5 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:11.641 1:11.314 1:11.077
6 George Russell Mercedes W13 1:11.561 1:10.824 1:11.147
7 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:11.556 1:11.116 1:11.174
8 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:11.741 1:11.420 1:11.442
9 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:11.427 1:11.428 1:12.556
10 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:11.568 1:11.416 - :—.---
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:11.705 1:11.512  
12 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:11.748 1:11.605  
13 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:11.667 1:11.613  
14 Gunayu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:11.826 1:11.704  
15 Alex Albon Williams Mercedes FW44 1:11.695 1:11.802  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:11.961    
17 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:12.041    
18 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:12.081    
19 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:12.391    
20 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:13.353    
  • Grille de départ : 
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'10"342 C. Leclerc
  1'10"363
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'10"434 L. Hamilton
  1'10"648
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'11"077 G. Russell
  1'11"147
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'11"174 M. Schumacher
  1'11"442
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"556 L. Stroll
  1'11"416
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'11"512 E. Ocon
  1'11"605
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'11"613 G. Zhou
  1'11"704
A. Albon pour_grille_de_depart.GIF  
1'11"802 V. Bottas
  1'11"961
K. Magnussen pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"041 D. Ricciardo
  1'12"081
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"391 N. Latifi
  1'13"353

La course :

Pour la deuxième année, la F1 se rend à Zandvoort, sur la version moderne du circuit qui a marqué l’histoire de la discipline dans les années 70 et 80. Vainqueur l’an dernier devant son public, Max Verstappen cherche à remporter une deuxième fois sa course à domicile.
 
Le pilote Red Bull a fait un premier pas pour y parvenir en signant la pole position, 21 millièmes devant Charles Leclerc. Les deux hommes partagent la première ligne de la grille de départ pour la septième fois en 15 courses cette saison.
 
Derrière eux, on retrouve Carlos Sainz et Lewis Hamilton, Mercedes F1 ayant réussi à revenir dans le match après un difficile Grand Prix de Belgique. Le septuple champion du monde pense qu’il aurait pu atteindre la première ligne sans un drapeau jaune causé en fin de séance qualificative par Sergio Pérez.
 
Ce dernier partage la troisième ligne avec George Russell. Derrière, on retrouve plusieurs équipes se battant pour les accessits, avec une McLaren, une Haas, une AlphaTauri et une Aston Martin dans le top 10 de la grille. Pierre Gasly est 11e, Esteban Ocon 12e juste devant Fernando Alonso.
 
Pirelli encourage des stratégies à deux arrêts sans utilisation des gommes dures (tendres/mediums/mediums ou tendres/mediums/tendres), comme l’avait dit Helmut Marko hier. Le manufacturier italien n’exclut pas des stratégies à un arrêt (tendre/medium ou tendre/dur) mais celles-ci sont clairement désignées comme étant plus lentes.
 
Pour la course, la FIA et la direction de course ont décidé de faire une politique zéro tolérance en matière de fumigènes. Hier, deux de ces accessoires ont atterri en piste, provoquant un drapeau rouge et manquant de peu d’interrompre une deuxième fois la qualification.
 
La fédération, la F1 et les pilotes et équipes en appellent au "bon sens" des spectateurs, et tout contrevenant sera exclu du circuit et livré à la police, comme ça a été le cas hier pour ceux ayant déjà jeté des fumigènes en piste.
 
14h35 : A noter que Sergio Pérez et Lance Stroll ont reçu un nouveau moteur, mais n’ont pas dépassé le quota, et les deux hommes gardent donc leurs cinquième place et dixième position respectives sur la grille.
 
14h39 : Le temps est plus nuageux que lors des courses du matin, et il fait plus lourd que pendant le reste du week-end. Néanmoins, les risques de pluie ne sont que de 20 %, et il est peu probable qu’elle vienne perturber la course.
 
14h42 : Nicholas Latifi a rencontré un problème lors du tour de mise en grille, avec de la fumée dans le cockpit. Néanmoins, Jost Capito, le directeur de Williams, vient de confirmer que le Canadien n’aurait pas de problème pour prendre le départ.
 
14h58 : Hamilton, Russell, Norris, Schumacher, Albon et Magnussen s’élancent en gommes médiums, tandis que le reste des pilotes ont chaussé les pneus tendres pour le départ.
 
14h59 : A noter que les Ferrari, Pérez et les AlphaTauri s’élancent avec des pneus tendres usés.
 
Départ : Bon départ de Verstapppen qui ferme la porte aux Ferrari, tandis que derrière, Hamilton et Sainz se touchent sans conséquences. Derrière, Norris dépasse Russell.
 
Tour 1 : Ocon a gagné trois places et pointe au neuvième rang devant Schumacher et Tsunoda, et derrière Stroll qui a gagné deux places.
 
Tour 2 : L’écart est de moins d’une seconde entre Verstappen et Leclerc, et les deux hommes ont déjà pris une marge sur Sainz. Magnussen est sorti de piste et a tapé le mur avec la roue arrière, mais celle-ci n’a pas été cassée.
 
Tour 3 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’16"349 et sort Leclerc de la zone DRS. Les écarts sont déjà à plus d’une seconde dans la majorité du top 10, hormis Russell qui est collé à Norris, et Ocon et Schumacher qui sont juste derrière Stroll. Magnussen reste en piste et remonte sur Latifi.
 
Tour 4 : Russell dépasse Norris pour le gain de la sixième place. Hamilton revient à moins d’une seconde derrière Sainz.
 
Tour 5 : Leclerc est lui aussi revenu dans la seconde de Verstappen, tandis que Hamilton est désormais dans les échappements de Sainz. Russell remonte sur Pérez et Stroll est revenu sur Norris qui, avec ses gommes médiums, est en manque de rythme.
 
Tour 6 : Les écarts se stabilisent, Leclerc n’est pas encore en mesure de profiter du DRS mais a repris encore un dixième à Verstappen. Hamilton est lui aussi plus rapide que la Ferrari qui le précède.
 
Tour 7 : Leclerc signe le meilleur tour en course dans la sixième boucle en 1’26"213, mais pointe toujours à plus d’une seconde au début de la septième boucle. Hamilton est coincé derrière Sainz et voir Pérez et Russell revenir. Mais le pilote Mercedes F1 ne pourra pas anticiper son arrêt, d’autant que ses gommes médiums fonctionnent bien.
 
Tour 8 : Leclerc a ralenti dans ce tour et concédé une demi-seconde à Verstappen. Hamilton s’approche de Sainz mais ne parvient pas à placer une attaque. Norris a repris du rythme face à Stroll et les écarts se stabilisent à plus d’une seconde dans le top 10. Onzième, Tsunoda retient Gasly, Alonso et Zhou, tandis qu’Albon, 15e, retient Ricciardo, Vettel et Botttas. Magnussen est revenu dans le sillage de Latifi.
 
Tour 9 : Derrière Hamilton, Pérez est revenu à moins d’une seconde, profitant du rythme décevant de Sainz, qui concède huit dixièmes par tour aux deux leaders.
 
Tour 10 : Verstappen porte son avance à près de deux secondes sur Leclerc, et Sainz pointe à 4"7 de son équipier. Hamilton est toujours à huit dixièmes de l’Espagnol, et Pérez à une seconde de la Mercedes. Russell est à 1"6 du Mexicain, et il a une avance de quatre secondes sur Norris. Derrière, on a enfin un dépassement ! Alonso prend la 12e place à Gasly.
 
Tour 12 : Hamilton attaque derrière Sainz et est revenu à trois dixièmes, mais ne parvient pas à attaquer la Ferrari, qui pointe désormais à 6 secondes de Leclerc. Ce dernier a maintenant deux secondes de retard sur Verstappen, tandis que Magnussen dépasse Latifi. Gasly et Ricciardo s’arrêtent, comme Vettel avant eux. Les trois pilotes sont reparti en piste avec les médiums. Alonso dépasse Tsunoda.
 
Tour 13 : L’écart en tête est de 2"2 entre Verstappen et Leclerc, et Alonso rentre aux stands, il chausse les gommes dures, alors que celles-ci n’étaient pas prévues en course !
 
Tour 14 : Schumacher, Tsunoda et Latifi s’arrêtent, mais il y a eu un problème pour Schumacher qui a passé dix secondes immobilisé ! C’est très frustrant pour l’Allemand, qui roulait dans le top 10 après une belle qualification. Pérez et Sainz s’arrêtent à la fin du tour.
 
Tour 15 : Il y a eu un problème aux stands chez Ferrari, et Sainz a passé 12"7 à son box ! Pérez est ressorti huitième en pneus médiums, et Sainz est ressorti 11e, car il manquait une roue à l’arrière gauche !
 
Tour 17 : L’écart entre Verstappen et Leclerc est de 4"8 car le Monégasque perd une seconde par tour sur son rival. Hamilton roule plus lentement que Verstappen, mais une demi-seconde plus vite que Leclerc. Derrière, Russell roule dans le rythme de son équipier, à 3 secondes du septuple champion du monde. Schumacher a dépassé Vettel après une belle lutte ! Et Leclerc rentre à la fin du tour.
 
Tour 18 : Leclerc se plaignait de ses pneus, alors que Verstappen disait que les siens étaient encore en bon état. L’arrêt du Monégasque se passe bien avec 2"5 d’immobilisation. Il ressort quatrième en pneus médiums, à 26 secondes de Verstappen, qui couvre la stratégie et rentre à la fin du tour. Comme Alonso, Norris a chaussé des pneus durs.
 
Tour 19 : Verstappen ressort troisième, quatre secondes devant Leclerc. Ocon s’arrête à son tour et ressort en gommes dures, juste derrière Alonso. Le problème pour Norris, Alonso et Ocon, c’est que la fenêtre pour chausser des durs et faire un arrêt était de 20 à 25 tours, ils devront donc s’arrêter une fois de plus.
 
Tour 20 : Pérez signe le meilleur chrono en 1’16"138 et se détache de Sainz, qui vient de passer Albon. Devant, Hamilton mène avec 3"3 sur Russell, et 8"3 sur Verstappen, qui va rapidement remonter sur les Flèches d’argent.
 
Tour 21 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’15"904, et son avance sur Leclerc est de 5"3. Zhou écope de 5 secondes de pénalité pour avoir roulé trop vite dans les stands. Vettel et Bottas se sont légèrement touchés, mais le Finlandais est passé devant l’Aston Martin.
 
Tour 22 : Hamilton a 3"5 d’avance sur Russell et 7"5 sur Verstappen. Compte tenu du rythme correct des pneus durs sur les Alpine et Norris, il n’est pas à exclure que Mercedes tente de faire un seul arrêt avec ses deux pilotes, en chaussant les durs après les mediums.
 
Tour 23 : Pérez améliore son propre chrono mais reste à 7 secondes de Leclerc. Verstappen est toujours le seul à rouler sous la minute 16 secondes.
 
Tour 24 : Albon s’étant arrêté, le top 10 est repassé par les stands... à l’exception des deux Mercedes en tête ! Derrière, Verstappen, Leclerc et Pérez sont dans le top 5, devant Sainz, Norris, Stroll et les Alpine d’Alonso et Ocon, qui complètent le top 10. Tsunoda est à la porte des points devant Gasly, Zhou et Schumacher, qui serait dixième sans l’erreur de Haas aux stands. Bottas suit devant Albon, Vettel, Ricciardo, Magnussen et Latifi.
 
Tour 25 : Hamilton a toujours 3"7 de marge sur Russell et Verstappen est à 5"8 du leader. Leclerc est quatrième à 5"3 de Verstappen, et possède 7"7 de marge sur Pérez. Sainz pointe à 13 secondes du Mexicain après l’erreur de Ferrari aux stands.
 
Tour 27 : Russell pointe toujours à 3"1 de Hamilton mais voit surtout Verstappen revenir à moins d’une seconde. Leclerc est à 5"9 du Néerlandais.
 
Tour 28 : Verstappen dépasse Russell et s’empare du meilleur tour en course au passage en 1’15"725.
 
Tour 29 : Verstappen est à moins de deux secondes de Hamilton et a pris trois secondes de marge sur Russell. Ricciardo est rentré chausser des pneus durs pour tenter de finir la course avec ces gommes. Hamilton s’arrête à la fin du tour !
 
Tour 30 : Hamilton est ressorti cinquième en pneus durs, il pointe à 5 secondes de Pérez et à 19 secondes de Verstappen, qui doit encore s’arrêter.
 
Tour 31 : Russell se décale en stratégie et continue en gommes mediums... avant de rentrer à la fin du 31e tour.
 
Tour 32 : Le Britannique ressort à six secondes de son équipier, qui vient de signer son meilleur tour en course ! Hamilton a en effet repris sept dixièmes à Verstappen et Leclerc, et une seconde à Pérez, dans son dernier tour.
 
Tour 33 : Hamilton continue à reprendre du temps sur les leaders. Il pointe à 18"6 de Verstappen, à 10"6 de Leclerc et à 3 secondes de Pérez, à qui il reprend plus d’une seconde au tour.
 
Tour 34 : Russell s’empare du meilleur tour en course dans la 33e boucle en 1’15"477 ! Hamilton roule en 1’15"9, et Verstappen en 1’16"2. Leclerc est en 1’16"3 et Pérez en 1’16"6.
 
Tour 35 : Hamilton répond à son équipier et reprend le meilleur tour en course pour cinq millièmes de seconde, en 1’15"472 ! Il pointe à 17"5 de Verstappen et entre dans la zone DRS de Pérez. Schumacher est repassé par les stands.
 
Tour 36 : Hamilton se porte à la hauteur de Pérez mais ne parvient pas à passer ! Le Mexicain rate son premier virage mais tasse légèrement la Mercedes dans le premier virage. Russell reprend le meilleur tour en course en 1’15"422.
 
Tour 37 : Hamilton parvient à passer Pérez, un tour après sa tentative précédente, mais Vettel gêne le Britannique qui voit Pérez tenter une attaque, mais l’Allemand s’écarte et Hamilton reprend un peu de marge sur la Red Bull.
 
Tour 38 : Hamilton a perdu moins de trois secondes dans l’affaire et pointe à 19 secondes de Verstappen. Russell est désormais dans le sillage de Pérez ! Stroll rentre aux stands.
 
Tour 39 : Hamilton a signé le meilleur tour en course en 1’15"116, et Russell se défait de Pérez. Le Mexicain n’a plus de rythme et perd deux secondes en moins de deux secteurs sur le Britannique.
 
Tour 40 : Verstappen mène de 10 secondes devant Leclerc, qui a lui-même huit secondes de marge sur Hamilton. Russell est à 3"5 de son équipier, tandis que Pérez est déjà à trois secondes de la deuxième Mercedes. Sainz est à 13 secondes de Pérez. Et Pérez rentre à la fin du tour.
 
Tour 41 : Le Mexicain ressort septième en pneus durs, et c’est de lui que va venir la décision pour Verstappen, qui doit encore s’arrêter une fois.
 
Tour 43 : Verstappen a 11"3 de marge sur Leclerc, et 17 secondes sur Hamilton. Pérez signe le meilleur tour en course en 1’14"930, et il est dans le sillage de Norris. Tsunoda s’arrête à son tour, et Stroll revient dans le top 10.
 
Tour 44 : Sainz rentre aux stands en fin de tour !
 
Tour 45 : L’Espagnol ressort neuvième, tandis que Tsunoda est ressorti avec une roue mal fixée... selon lui, mais le pilote AlphaTauri repart finalement après que son équipe lui assure que la roue est bien fixée. Une séquence très étonnante.... Leclerc rentre au stands à la fin du tour.
 
Tour 46 : Le Monégasque est ressorti à 18 secondes de Russell, tandis que Tsunoda rentre aux stands pour se faire harnacher. Il semble probable qu’il ait donc roulé un tour sans être attaché...
 
Tour 47 : Tsunoda est au ralenti sur la piste et dit à la radio qu’il y a un problème à l’arrière de sa monoplace. Son équipe lui dit de s’arrêter, et la voiture de sécurité virtuelle est déployée !
 
Tour 48 : Les équipes se préparent à rentrer aux stands, et c’est le cas pour Norris et Alonso, qui profitent du ralentissement pour rentrer et chausser des tendres. Verstappen rentre à son tour aux stands. Hamilton et Russell rentrent aussi pour remettre des pneus frais et ressortir devant Leclerc.
 
Tour 49 : Verstappen ressort donc avec une avance de plus de 15 secondes, en pneus durs, et les Mercedes sont en mediums neufs. Leclerc est quatrième en pneus durs, et il devance Pérez, Ocon et Sainz. Alpine a fait une très bonne opération avec le Français.
 
Tour 50 : Hamilton est à 12"5 de Verstappen et a 3"5 d’avance sur Russell. Leclerc est à 4"8 de la deuxième Mercedes et possède 6"7 de marge sur Pérez. Ocon est à 16 secondes du Mexicain et a 5 secondes d’avance sur Sainz, qui n’a que 1"7 de marge sur Norris. Alonso et Stroll complètent le top 10.
 
Tour 52 : Verstappen améliore le meilleur tour en course en 1’14"454, deux dixièmes plus rapide que Hamilton. Russell reprend la meilleure référence sur un tour en 1’14"223. Alonso, avec ses gommes tendres, fait encore mieux en 1’14"144 !
 
Tour 53 : Hamilton admet sa frustration à la radio : "Cette voiture de sécurité virtuelle nous a eus". En réponse, Peter Bonnington lui dit qu’il est libre d’attaquer après avoir économisé assez de carburant.
 
Tour 54 : Le septuple champion du monde s’exécute et signe le meilleur tour en course en 1’13"961, rapidement battu par Russell en 1’14"947. Les Mercedes roulent une demi-seconde plus vite que Verstappen, et unes seconde plus vite que Leclerc.
 
Tour 55 : Hamilton enchaîne avec un 1’13"854 qui lui redonne le meilleur tour en course, pas battu par Russell cette fois. L’écart entre lui et Verstappen est de 11 secondes. Et Bottas est au ralenti en bout de ligne droite après une panne mécanique ! Le drapeau jaune est déployé et Sainz dépasse Ocon à côté de l’Alfa immobilisée, ce qui est clairement une faute !
 
Tour 56 : La voiture de sécurité est déployée ! Verstappen s’arrête à la fin du 56e tour, et cède la première place à Hamilton ! Russell parvient aussi à passer, tandis que Leclerc s’arrête aussi, tout comme Pérez !
 
Tour 57 : Verstappen et Leclerc sont repartis en pneus tendres, Pérez est en mediums. Ferrari dit à Sainz de laisser passer Ocon, mais le Français rentre à son tour au stand, comme Stroll, Zhou et Ricciardo !
 
Tour 58 : Mercedes a profité de l’obligation de passer par les stands pour changer les pneus de Russell, qui chausse des tendres neufs. Ce dernier a concédé une place à Verstappen mais a les mêmes pneus. Sainz est ressorti de manière dangereuse devant Alonso.
 
Tour 60 : Hamilton mène donc devant Verstappen, Russell, Leclerc et Pérez. Hamilton et Pérez sont en mediums, les autres en tendres. Sainz est sixième devant Alonso, Norris, Ocon et Stroll, dixième. Gasly est 11e devant Albon, Schumacher, Vettel, Magnussen, Zhou, Ricciardo et Latifi. La course va reprendre !
 
Tour 61 : Hamilton ne réussit pas sa relance et Verstappen parvient parfaitement à rester dans son sillage ! Le Néerlandais passe dès la première ligne droite et prend la tête dans Tarzan, le premier virage. Et dès la suite du tour, l’écart grimpe immédiatement à 1"5. Russell est dans le sillage de Hamilton.
 
Tour 62 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’13"682, et pointe déjà deux secondes devant Hamilton. Sainz a passé Pérez pour le gain de la cinquième place.
 
Tour 63 : Verstappen améliore son meilleur tour en 1’13"652. L’avance du pilote Red Bull est désormais de 2"5 sur Hamilton, qui a quatre dixièmes de marge sur Russell. Hamilton est très frustré : "C’était totalement foiré".
 
Tour 64 : Russell passe Hamilton et va tenter d’aller chercher Verstappen, en tentant de profiter de ses pneus tendres.
 
Tour 65 : Hamilton s’énerve à la radio de ne pas pouvoir lutter avec ses pneus mediums, puisqu’il est désormais sous la menace de Leclerc. L’écart est stable entre Russell et Verstappen.
 
Tour 66 : Hamilton perd le podium face à Leclerc, et voit Sainz revenir. Mais l’Espagnol lutte contre Pérez, qui est collé à la Ferrari et parvient à tirer parti de ses gommes mediums.
 
Tour 67 : Verstappen a toujours 3 secondes d’avance sur Russell, qui possède 4 secondes de marge sur Leclerc. Hamilton parvient à reprendre du temps à Sainz. Alonso doit résister aux attaques de Norris, qui est dans le sillage de l’Alpine.
 
Tour 68 : Russell est à 3"2 de Verstappen. Pérez est toujours dans le sillage de Sainz, et les deux hommes concèdent une demi-seconde au tour à Hamilton.
 
Tour 69 : Sainz écope de 5 secondes pour l’unsafe release, et il pourrait perdre jusqu’à 5 places si les choses restent en l’état. Son rythme est lent et il retient Pérez, Alonso, Norris, Ocon et Stroll.
 
Tour 70 : Verstappen a 4"4 d’avance sur Russell, qui a 4"6 de marge sur Leclerc. Hamilton est quatrième, mais c’est Sainz qui est à l’agonie, et bloque toujours un groupe de cinq pilotes.
 
Tour 71 : Les places semblent figées dans le top 4, mais Pérez a perdu du temps après s’être fait tasser hors piste par Sainz et pourrait permettre au pilote espagnol de ne perdre que trois places avec sa pénalité.
 
Dernier tour : Verstappen assure et se dirige vers un nouveau succès, son deuxième consécutif à Zandvoort, sa dixième de la saison et la quatrième consécutive.
 
Arrivée : C’est fait pour Verstappen, qui marque aussi le point du meilleur tour, et qui devance Russell et Leclerc, puis Hamilton qui aura une grosse frustration à contenir ce soir. Sainz franchit la ligne d’arrivée cinquième mais concède une place à Pérez, Alonso et Norris qui terminent donc cinquième, sixième et septième.
 
Sainz est donc huitième devant Ocon et Stroll. Gasly échoue à la porte des points devant Albon, Schumacher, Vettel, Magnussen, Zhou, Ricciardo et Latifi. Bottas est classé 19e à un tour du leader.
  • Meilleur tour : M. Verstappen : 1'13"652
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
G. Russell
3ème
C. Leclerc
4ème
L. Hamilton
5ème
S. Perez
6ème
F. Alonso
7ème
L. Norris
8ème
C. Sainz
9ème
E. Ocon
10ème
L. Stroll
11ème
P. Gasly
12ème
A. Albon
13ème
M. Schumacher
14ème
S. Vettel
15ème
K. Magnussen
16ème
G. Zhou
17ème
D. Ricciardo
18ème
N. Latifi

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 03/09/2022 - 22:11
Dernière modification : 23/10/2022 - 21:58
Catégorie : Saison 2022
Page lue 149 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 12
^ Haut ^