Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP du Japon

 

 

Les essais qualificatifs :

Ce samedi matin, les EL3 ont eu lieu sur le sec et ont vu Max Verstappen devancer les pilotes Ferrari, Carlos Sainz et Charles Leclerc, qui ont signé des chronos très proches. Ce résultat est la seule indication que l’on possédait sur piste sèche avant que les qualifications du Grand Prix du Japon de F1 ne débutent.
 
C’est ce trio qui devrait jouer la pole position, Sergio Pérez ayant semblé en retrait lors des Essais Libres 3. Derrière, Alpine F1 a montré un bon potentiel, mais Mercedes devrait garder la main en tant que troisième force du plateau.
 
La matinée a également été marquée par deux annonces importantes, puisque Pierre Gasly rejoindra Alpine F1 en 2023, tandis que Nyck de Vries a été officialisé chez AlphaTauri pour l’année prochaine.
 
A noter que Nicholas Latifi a cinq places de pénalité sur la grille pour avoir accroché Guanyu Zhou à Singapour. La piste était toujours sèche au moment de débuter la Q3, et les pilotes ont pu rapidement se lancer à l’assaut de l’asphalte japonais lorsque le feu est passé au vert en bout de voie des stands.
  •  1ere partie :
Pierre Gasly a signé le premier chrono en 1’32"049, battu immédiatement par son équipier Yuki Tsunoda en 1’31"631. Lando Norris a signé un temps de 1’31"431 avant d’être rapidement battu par Pérez en 1’30"622.
 
Verstappen a immédiatement pris la main en 1’30"224, tandis que Sainz s’est porté à 0"112 de la référence du Néerlandais. Daniel Ricciardo a devancé Norris de six dixièmes, et Leclerc s’est positionné troisième. Valtteri Bottas a séparé les McLaren.
 
Dix minutes étaient déjà passée et les pilotes Alpine F1 n’avaient pas encore fait de chrono, tout comme Alex Albon. Les pilotes Mercedes F1 pointaient hors du top 10, tandis que Pierre Gasly était dernier. Fernando Alonso a signé le quatrième temps, et Esteban Ocon le septième.
 
Gasly et Tsunoda sont remontés dans le top 10, mais le Français se plaignait de problèmes de freins. Russell et Hamilton, qui avaient signé un premier chrono en mediums, étaient provisoirement éliminés à cinq minutes de la fin de Q1.
 
Ils sont fort logiquement ressortis les premiers pour bénéficier d’un tour clair en pneus tendres, ce qui a payé. En, effet, Russell s’est placé sixième et Hamilton huitième. L’ensemble du plateau était de retour en piste à l’exception des cinq premiers. Albon a vu son chrono annulé et il pointait dernier sans temps enregistré.
 
Vettel est remonté en 12e position, Schumacher en 11e et Zhou en huitième. Stroll a légèrement amélioré mais avec la progression des Haas, le Canadien s’est retrouvé éliminé. Albon a pris la 16e place mais n’a pas réussi à passer en Q2.
 
Les éliminés étaient Albon, Gasly, Magnussen, Stroll et Latifi.
  •  2ème partie : 
Les pilotes Ferrari ont été les premiers à prendre la piste pour cette deuxième partie de séance, et Sainz a signé la première référence en 1’30"444. Quelques secondes plus tard, Leclerc a échoué à 0"042 de son équipier.
 
Pérez a signé le troisième temps derrière les Ferrari, et devant Vettel, mais c’est Verstappen qui a pris la tête en 1’30"346. Ocon et Alonso se sont placés devant Pérez, et Norris s’est intercalé devant Vettel. Hamilton s’est placé entre les Alpine, et Russell juste derrière Pérez, avant que Ricciardo ne signe le cinquième temps entre Ocon et Hamilton.
 
Les trois premiers ne sont pas ressortis, et Vettel a pris le sixième temps, tandis qu’Ocon s’est intercalé en deuxième place. Peu après, Pérez a pris le meilleur chrono de la Q2 en 1’29"925. Alonso a pris la deuxième place et Hamilton la cinquième. Russell et Norris se sont placés devant Leclerc.
 
Les éliminés étaient Ricciardo (pour 3 millièmes de seconde), Bottas, Tsunoda, Zhou et Schumacher.
  •  3ème partie :
Ocon a signé la première référence de cette Q3 en 1’31"106, battu rapidement par Leclerc en 1’29"557. Pérez s’est positionné deuxième à quatre dixièmes du Monégasque, et Sainz s’est placé juste derrière son équipier.
 
Mais c’est Verstappen qui a pris la tête de la séance en 1’29"304, tandis qu’Alonso se plaçait cinquième devant les Mercedes de Russell et Hamilton. Norris s’est placé juste devant Ocon, et Vettel n’est pas sorti car il n’avait qu’un run à courir.
 
Juste avant son tour, Verstappen était au ralenti à la sortie du 130R et la McLaren de Norris est arrivée à pleine vitesse. Voyant cela, le Néerlandais a accéléré fort et a failli perdre le contrôle, ce qui a obligé Norris à passer dans l’herbe à l’intérieur (voir vidéo en bas de l’article).
 
Une action très dangereuse du pilote Red Bull, qui s’en est pris à son ingénieur pour ne pas l’avoir prévenu. En toute logique, une enquête a été ouverte contre Verstappen, qui sera certainement convoqué chez les commissaires.
 
Pendant ce temps, Vettel a fait son chrono seul en piste, puisqu’il n’avait qu’une tentative, et le pilote Aston Martin F1 a signé le sixième chrono ! Une très belle performance pour l’Allemand, qui s’était dit "en extase" après son passage en Q3 quelques minutes plus tôt. L’Allemand a déclaré "Merci Suzuka, cet endroit va me manquer".
 
Leclerc a amélioré mais a échoué à 10 millièmes de seconde de Verstappen, et Sainz est remonté lui aussi mais à 0"057 du Néerlandais. Ce dernier n’a pas progressé mais sera en pole position... à condition que les commissaires ne le pénalisent pas.
 
Leclerc est donc deuxième derrière Verstappen, Sainz et Pérez sont en deuxième ligne, Ocon a signé un superbe cinquième temps devant Hamilton, puis Alonso et Russell, Vettel et Norris.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:30.224 1:30.346 1:29.304
2 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:30.402 1:30.486 1:29.314
3 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:30.336 1:30.444 1:29.361
4 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:30.622 1:29.925 1:29.709
5 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:30.696 1:30.357 1:30.165
6 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:30.906 1:30.443 1:30.261
7 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:30.603 1:30.343 1:30.322
8 George Russell Mercedes W13 1:30.865 1:30.465 1:30.389
9 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:31.256 1:30.656 1:30.554
10 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:30.881 1:30.473 1:31.003
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:30.880 1:30.959  
12 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:31.226 1:30.709  
13 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:31.130 1:30.808  
14 Gunayu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:30.894 1:30.953  
15 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:31.152 1:31.439  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Alexander Albon Williams Mercedes FW44 1:31.311    
17 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:31.322    
18 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:31.352    
19 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:31.419    
20 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:31.511    
  • Grille de départ : 
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"304 C. Leclerc
  1'29"314
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"361 S. Perez
  1'29"709
E. Ocon pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"165 L. Hamilton
  1'30"261
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"322 G. Russell
  1'30"389
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"554 L. Norris
  1'31"003
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"959 V. Bottas
  1'30"709
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"808 G. Zhou
  1'30"953
M. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"439 A. Albon
  1'31"311
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"322 K. Magnussen
  1'31"352
L. Stroll pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"149 N. Latifi
  1'31"511

La course :

La F1 revient enfin à Suzuka pour disputer sa première course depuis 2019, après deux années d’absence marquées par la pandémie de Covid-19. La Formule 1 a retrouvé les fans japonais et leur passion inégalée pour la discipline et les déguisements de pilotes.
 
Max Verstappen peut être titré aujourd’hui s’il remporte la course et signe le meilleur tour en course, ce qui ne laisserait aucune condition de résultat pour ses poursuivants au championnat. D’autres scénarios sont aussi possibles pour que le pilote Red Bull remporte la couronne. Retenons que Verstappen doit marquer 8 points de plus que Charles Leclerc et 6 de plus que Sergio Pérez.
 
C’est d’ailleurs le Néerlandais qui a signé le meilleur temps des qualifications, et il s’élance en pole devant Leclerc, tandis que Carlos Sainz et Pérez partagent la deuxième ligne. Esteban Ocon est un excellent cinquième au départ, devant Lewis Hamilton.
 
Les pilotes Alpine F1 étaient au niveau des Mercedes en qualifications puisque Fernando Alonso devance George Russell sur la cinquième ligne. Lando Norris est qualifié neuvième devant Sebastian Vettel et Daniel Ricciardo, et Alpine a une bonne chance face à McLaren.
 
6h34 : La pluie s’est mise à tomber à Suzuka environ une heure avant le début de la course, et à une demi-heure du départ, celle-ci est continue mais légère. Pour le moment, rien n’indique que la procédure de départ soit retardée, alors que les pilotes ont fait leurs tours d’installation sur la grille en gommes intermédiaires.
 
6h38 : Pierre Gasly s’élancera depuis les stands après que des changements de réglages ont été faits sur sa monoplace. Le Français avait été éliminé en Q1 et AlphaTauri aura saisi cette occasion pour régler sa monoplace pour les conditions de pluie.
 
6h41 : Les voitures sont sur la grille, abritées par des chapiteaux dressés par les équipes. La pluie est toujours présente et ne devrait pas s’éloigner avant le départ. La direction de course n’a pour le moment communiqué aucun changement de planning, et les conditions pourraient évoluer au fil de la course.
 
6h48 : Christian Horner, le directeur de Red Bull, confirme que la pluie est attendue dans l’ensemble des heures à venir, et qu’il est peu probable que les équipes chaussent les pneus slicks lors de cette course du Grand Prix du Japon.
 
6h51 : Mario Isola, le directeur de Pirelli, explique que les conditions sont parfaites pour les pneus intermédiaires, et que la pluie qui est attendue ne nécessitera pas forcément un passage aux pneus pluie.
 
6h55 : L’ingénieur de Charles Leclerc lui explique la pluie va rester la même pendant 30 minutes avant de s’intensifier.
 
6h58 : La direction de course n’a pas communiqué de procédure différente ou spécifique à la pluie pour le départ. Tous les pilotes s’élancent en pneus intermédiaires.
 
7h00 : C’est le départ du tour de formation. Un départ arrêté va avoir lieu alors que les projections d’eau sont importantes sur la piste.
 
Départ : Excellent départ de Leclerc qui tente de prendre la tête mais Verstappen reste en tête ! Derrière, Pérez a passé Sainz et Ricciardo a gagné plusieurs places.
 
Tour 1 : La bataille est rude entre Ocon et Hamilton mais le Français résiste, et Sainz se met dans le mur après l’épingle, tandis qu’Albon est également à l’arrêt sur la piste, peu avant l’accident de Sainz. Gasly revient au garage avec un panneau publicitaire en lieu et place de l’aileron avant ! La voiture de sécurité est déployée.
 
Tour 2 : Le ralenti montre que Vettel avait pris un bon départ mais a été percuté par Alonso au premier départ. Sainz quant à lui a été renvoyé en piste mais heureusement, l’Espagnol n’a pas été percuté. Zhou a fait un tête-à-queue à l’épingle. Du côté d’Albon, c’est une panne mécanique qui l’a poussé à l’abandon. Et le drapeau rouge est déployé.
 
7h11 : Il semble que la pluie qui s’accélère soit à l’origine de l’arrêt de la course. Gasly était le seul à avoir tenté les gommes dures, mais cela n’a pas eu le temps de payer. La question est maintenant de savoir comment la direction de course va gérer les conditions, puisque ce ne sera pas mieux jusqu’à la tombée de la nuit, d’après les radars.
 
7h20 : La direction de course confirme que le drapeau rouge est à la fois pour retirer la voiture de Sainz, mais aussi parce que la pluie a redoublé d’intensité. Elle communiquera un nouvel horaire de départ plus tard.
 
7h34 : Il apparait que la raison pour laquelle Pierre Gasly était furieux est le fait d’être passé en conditions de course à côté d’une grue en piste après avoir changé son aileron. La direction de course avait déployé le drapeau rouge mais les commissaires n’ont pas attendu que toutes les voitures aient regagné le garage pour envoyer une grue à même l’asphalte. Le Français était donc furieux et est allé voir la direction de course.
 
7h36 : La course va être relancée avec un départ lancé à 7h50, heure française !
 
7h40 : Alex Wurz, le président du GPDA (l’association des pilotes de Grand Prix), s’agace sur Twitter : "On doit discuter de ce tracteur en piste... faisons court : cela ne doit PAS arriver.."
 
7h42 : La direction de course oblige les pilotes à utiliser les pneus pour la pluie pour la relance.
 
7h49 : A une minute de la relance, celle-ci est finalement suspendue...
 
7h51 : La FIA évaluera la situation à 8h, heure française.
 
7h54 : La direction de course communique sur l’incident avec Gasly, et ne semble aucunement remettre en question sa décision, ni même le timing de celle-ci : "La voiture de sécurité a été déployée et la course neutralisée. La voiture 10, qui avait été endommagée et s’était rangée derrière la voiture de sécurité, roulait à grande vitesse pour rattraper le peloton. Les conditions se détériorant, le drapeau rouge a été montré avant que la voiture 10 ne repasse sur le lieu de l’incident où elle avait été endommagée au tour précédent."
 
8h08 : La voiture médicale roule pour évaluer les conditions de piste, mais la course n’est pas relancée pour le moment, alors que la pluie a redoublé.
 
8h19 : Alors que l’incident entre Gasly et la grue continue de faire débat et de soulever l’indignation dans le paddock, aucune nouvelle d’une potentielle relance ne nous parvient.
 
8h23 : Gasly a été convoqué chez les commissaires de course pour avoir roulé trop vite dans les conditions de drapeau rouge. La FIA semble ainsi préparer une défense toute faite pour ne pas remettre en question la décision d’envoyer une grue en piste alors qu’un pilote est encore en piste et décalé du peloton.
 
8h30 : La voiture médicale est en piste pour évaluer de nouveau l’état de la piste.
 
8h39 : Sur Instagram, Philippe Bianchi, le père de Jules, s’émeut de l’erreur monumentale de la FIA : "Aucun respect pour la vie du pilote aucun respect pour la mémoire de Jules, incroyable"
 
8h49 : Les réactions continuent d’affluer, notamment celle de l’ancien pilote Martin Brundle : "Il y aurait dû avoir un drapeau rouge immédiat avec une voiture arrêtée en position délicate dans ces conditions. Il y avait clairement des débris en piste. Il ne devrait JAMAIS, ABSOLUMENT JAMAIS y avoir un tracteur en piste avant que toutes les voitures ne soient derrière la voiture de sécurité ou dans les stands. Gasly ne peut pas être tenu responsable ici."
 
8h52 : Il reste 1h20 pour l’événement, avant que l’on arrive aux 3 heures qui y mettront un terme. Dans l’état actuel des choses, aucun point ne serait distribué.
 
9h04 : Sur Instagram, Hamilton propose de renvoyer les pilotes en piste pour qu’ils évaluent eux-mêmes si la piste est praticable, alors que la pluie semble se calmer.
 
9h05 : Et la direction de course annonce que la course va repartir à 9h15 heure française !
 
9h10 : Quid de l’attribution des points ? On vous dit tout : Si le leader a parcouru plus de deux tours mais moins de 25% de la distance de course prévue, les cinq premiers se verront attribuer des points comme suit : 6, 4, 3, 2 et 1 points. Si le leader a parcouru 25 % mais moins de 50 % de la distance de course prévue, les points seront attribués comme suit aux 9 premiers : 13, 10, 8, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 points. Si le leader a parcouru 50 % mais moins de 75 % de la distance de course prévue, les points seront attribués comme suit aux 10 premiers : 19, 14, 12, 9, 8, 6, 5, 3, 2 et 1 points. Avec huit points à reprendre à Leclerc et une heure à rouler au maximum, remporter le titre sera difficile pour Verstappen dans ces conditions.
 
9h15 : La course est relancée derrière la Voiture de Sécurité, et l’on annonce un départ lancé ! Les pneus pluie sont obligatoires, et Ocon dit que la visibilité est meilleure jusqu’ici.
 
Tour 4 : La voiture de sécurité reste en piste pour le moment. Les pilotes assurent que les conditions sont meilleures. Bottas déclare en revanche que la visibilité est trop mauvaise avec des voitures devant lui.
 
Tour 5 : La voiture de sécurité va s’écarter à la fin du tour ! Verstappen évoque un passage aux pneus intermédiaires mais ne veut pas le faire à cause d’une possible neutralisation suivante à venir.
 
Tour 6 : Il reste 39 minutes au chronomètre de la direction de course avant la barre des 3 heures, et la course repart ! Verstappen et Leclerc ont totalement déposé Pérez qui pointe déjà à plus de 4 secondes, alors que Vettel s’est arrêté pour prendre des pneus intermédiaires. Il est ressorti côte à côte avec Latifi et n’a pas cédé.
 
Tour 7 : Verstappen vole déjà avec un meilleur tour en 1’50"761, te il a 1"2 d’avance sur Leclerc. Pérez a 5 secondes de retard sur son équipier et deux secondes d’avance sur Ocon. Hamilton est cinquième devant Alonso, Russell, Ricciardo, Tsunoda et Schumacher. Norris et Bottas chaussent aussi les intermédiaires car Vettel va plus vite que les pilotes de tête.
 
Tour 8 : Tous les pilotes sauf Alonso, Ricciardo, Schumacher et Zhou rentrent aux stands ! Vettel signe le meilleur tour en course en 1’48"401, montrant que la décision était la bonne. Verstappen ressort quatrième, Leclerc sixième devant Pérez. Mercedes a fait un double arrêt aux stands. Alonso mène devant Ricciardo et Schumacher.
 
Tour 9 : Alonso et Ricciardo se sont arrêtés à leur tour, Haas tente le tout pour le tout et espère une voiture de sécurité. Le pilote Haas a officiellement mené un tour en carrière avant de se faire dépasser par Verstappen puis Leclerc. Zhou tente la même chose que lui et pointe au quatrième rang actuellement. Il se fait passer et rentre en fin de tour.
 
Tour 10 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’45"148. Leclerc est deuxième devant Schumacher, et ce dernier perd huit secondes au tour sur les leaders. Pérez le dépasse dans le dixième tour, ainsi qu’Ocon qui pointe de nouveau au quatrième rang.
 
Tour 11 : Verstappen améliore le meilleur tour en course en 1’44"911, mais Leclerc le bat en 1’44"489. Schumacher continue de perdre des places. Doublé par Hamilton, il perd également une place au profit de Vettel alors qu’Alonso, Latifi et Norris fondent sur lui. Tout ce groupe dépasse l’Allemand.
 
Tour 12 : Verstappen a 4"7 d’avance sur Leclerc et 13"2 de marge sur Pérez. Ocon est à 18 secondes du leader mais voit Hamilton revenir à moins d’une seconde. Vettel suit devant Alonso, Latifi, Norris et Tsunoda. Russell est hors des points après le double arrêt de McLaren.
 
Tour 13 : Verstappen possède 7"2 de marge sur Leclerc, et ce dernier a huit secondes d’avance sur Pérez. Hamilton est dans la roue d’Ocon.
 
Tour 14 : Ocon est désormais dans le rythme de Leclerc et Pérez et bien que Hamilton soit légèrement plus rapide, il est très difficile de dépasser.
 
Tour 15 : Alors qu’il reste un peu plus de 20 minutes avant la fin du chronomètre, Ferrari annonce à Leclerc que la pluie pourrait revenir dans les prochaines minutes. Les pneus intermédiaires se dégradent vite mais Verstappen garde une seconde de marge environ et possède 10"3 d’avance sur Leclerc. Pérez lui reprend du temps et revient à 4"9. Derrière, Russell s’est défait de Tsunoda et Norris pour revenir au neuvième rang.
 
Tour 16 : Leclerc demande si un arrêt est envisageable pour chausser des intermédiaires neufs, mais il perdrait 5 places, alors qu’il reste désormais moins de 20 minutes à courir.
 
Tour 17 : L’avance de Verstappen est de 11"4, et Pérez remonte moins sur Leclerc avec 4"5 de marge. Ocon est toujours en train de résister à Hamilton, alors que Vettel résiste à Alonso.
 
Tour 18 : Verstappen grappille toujours une seconde au tour à Leclerc, et l’on devrait avoir le barème des 50 % de course. En l’état, le Néerlandais ne peut pas être champion du monde aujourd’hui.
 
Tour 19 : Ocon continue de résister à Hamilton, qui est désormais blotti dans l’échappement de l’Alpine.
 
Tour 20 : Il reste moins d’un quart d’heure et Verstappen a 14 secondes d’avance. Pérez est revenu à 3 secondes de Leclerc, et Russell dépasse Latifi pour la huitième place. Ricciardo prend la 12e position à Stroll. Hamilton tente encore de dépasser Ocon dans la ligne droite avant le 130R, en vain.
 
Tour 21 : Il reste un peu plus de dix minutes et Verstappen a 16 secondes d’avance sur Leclerc, qui n’a plus que 1"9 d’avance sur Pérez. Ocon est à 12 secondes du Mexicain et garde toujours de la marge. Zhou signe le meilleur tour en course en 1’44"411 après avoir remis des pneus intermédiaires neufs, ce qu’ont aussi fait les pilotes AlphaTauri. A ce rythme, ils peuvent reprendre jusqu’à 5 secondes par tour aux pilotes devant eux.
 
Tour 22 : Pérez revient dans la seconde de Leclerc, qui accuse 17 secondes de retard sur Verstappen. Alonso s’arrête également car il va ressortir dixième et espère remonter avec des intermédiaires neufs.
 
Tour 23 : L’Espagnol est ressorti juste devant Ricciardo et accuse 23 secondes de retard sur Vettel, pilote qu’il suivait juste avant son arrêt. Pérez est à 7 dixièmes de Leclerc, mais on a vu avec Ocon et Hamilton que dépasser n’est pas chose aisée.
 
Tour 24 : Alonso dépasse Norris grâce à ses gommes neuves, qui lui font gagner 2 secondes sur le seul deuxième secteur face à ses adversaires. L’écart entre Verstappen et Leclerc est de 20 secondes.
 
Tour 25 : Alonso a dépassé Latifi et doit désormais remonter sur Russell, actuellement septième. Leclerc se défend toujours face à Pérez. Le chrono est passé sous les 5 minutes restantes, auxquelles il faudra ajouter un tour.
 
Tour 26 : Alonso reprend plus de 4 secondes à Russell par tour mais n’a pas signé le meilleur temps, qui appartient toujours à Guanyu Zhou pour un millième de seconde !
 
Tour 27 : On entre dans le dernier tour permettant d’appliquer le barème des 50% de tour, et il reste au moins deux boucles. Pérez n’arrive pas à dépasser Leclerc, et Ocon résiste toujours à Hamilton. Alonso se rapproche de Russell mais la montre joue contre lui !
 
Dernier tour : Alonso se défait de Russell et revient à la septième place qu’était la sienne avant son arrêt.
 
Arrivée : Verstappen remporte le Grand Prix du Japon devant Leclerc et Pérez, le Monégasque ayant coupé la chicane pour rester devant le Mexicain ! La direction de course va enquêter et Leclerc pourrait perdre sa place pour position conservée de manière injuste. Ocon tient sa quatrième place jusqu’au bout devant Hamilton, puis Vettel qui garde la sixième place devant Alonso pour 11 millièmes de seconde ! Russell est huitième devant Latifi et Norris.
 
Guanyu Zhou signe le meilleur tour en course, son premier en carrière. Classé hors du top 10, il ne marque pas le point accompagnant cette distinction.
 
Mise à jour : Pénalité confirmée pour Charles Leclerc qui prend 5s de pénalité et termine 3e. La FIA attribue tous les points finalement car la course n’a pas été arrêtée sur drapeau rouge. MAX VERSTAPPEN DEVIENT DOUBLE CHAMPION DU MONDE dans la confusion la plus totale à Suzuka !
  • Meilleur tour : Z. Gunayu : 1'44"411
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
S. Perez
3ème
C. Leclerc
4ème
E. Ocon
5ème
L. Hamilton
6ème
S. Vettel
7ème
F. Alonso
8ème
G. Russell
9ème
N. Latifi
10ème
L. Norris
11ème
D. Ricciardo
12ème
L. Stroll
13ème
Y. Tsunoda
14ème
K. Magnussen
15ème
V. Bottas
16ème
G. Zhou
17ème
P. Gasly
18ème
M. Schumacher

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 08/10/2022 - 21:19
Dernière modification : 23/10/2022 - 21:57
Catégorie : Saison 2022
Page lue 405 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 13
^ Haut ^