Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP du Brésil

 

 

Les essais qualificatifs :

Une seule séance d’essais a eu lieu sur l’Autodromo José Carlos Pace, où se tient ce week-end le Grand Prix du Brésil de F1. Interlagos accueille un Sprint ce week-end, et les qualifications ont donc lieu ce vendredi.
 
C’est Sergio Pérez qui a dominé les EL1, devant Charles Leclerc, Max Verstappen et Carlos Sainz, ainsi que les pilotes Mercedes F1. La séance de ce vendredi soir va donc déterminer la grille de départ de la course Sprint de demain.
 
Sainz écopera de cinq places de pénalité pour avoir changé de moteur, mais c’est dimanche que la pénalité s’appliquera, et il pourrait donc signer la pole position et s’élancer premier demain.
 
La pluie a arrosé le circuit d’Interlagos entre les EL1 et les qualifications, mais la piste avait séché au moment de lancer la séance. En revanche, d’autres ondées sont attendues au fil de l’heure.
  •  1ere partie :
Les pilotes se sont élancés en gommes intermédiaires, mais Sainz a immédiatement déclaré à la radio que la piste était "plutôt sèche".
 
Leclerc a signé la première référence en 1’19"191, alors que Lance Stroll et Kevin Magnussen avaient signé des chronos moins rapides avant. Lando Norris a pris le deuxième temps provisoire, battu par Yuki Tsunoda puis Pierre Gasly, qui s’est placé à moins d’un dixième de Leclerc. Ce dernier a amélioré en 1’18"723.
 
Sainz s’est rapproché à 0"165 de son équipier, et Verstappen a pris la tête de la séance en 1’18"495. Sainz a dû abandonner son effort, tandis que Valtteri Bottas a pris la cinquième position et George Russell la sixième.
 
Norris s’est intercalé entre les Ferrari, et Esteban Ocon s’est placé juste derrière Sainz. Pérez a pris la deuxième place provisoire derrière son équipier, avant que Fernando Alonso ne se positionne en tête en 1’18"412.
 
Verstappen a rapidement battu l’Espagnol en 1’18"198. Kevin Magnussen a pris le troisième chrono, mais son temps a été annulé pour avoir dépassé les limites de piste. Ocon a lui aussi progressé en quatrième place, et Mick Schumacher s’est placé troisième. Hamilton a pris la main en 1’18"051.
 
Gasly a été le premier à chausser les pneus tendres, et McLaren puis Ferrari les sortaient pour leurs pilotes. Mais le Français n’était pas en amélioration au premier secteur et cette option a été annulée par les équipes de Woking et Maranello.
 
Tsunoda a signé le cinquième chrono, sortant de la zone d’élimination. En revanche, les pneus de Gasly lui ont permis de signer le meilleur chrono très nettement, les gommes ayant juste manqué de température. Le pilote AlphaTauri a amélioré en 1’17"626 !
 
Ferrari a hésité à sortir les pneus et a amené plusieurs trains de pneus tendres, au point que Leclerc était arrêté à son stand et a demandé à son équipe de prendre une décision : "Allez, les gars, qu’est-ce qu’on fait ?!"
 
Gasly a amélioré en 1’16"557, et Albon a pris le deuxième chrono, avant que Norris ne s’intercale entre eux. Russell a amélioré lui aussi en prenant la deuxième place. Ricciardo s’est placé cinquième et Alonso a repris la main en 1’16"177. Ocon a pris la sixième place, et Sebastian Vettel s’est porté en troisième place.
 
Nicholas Latifi a pris le meilleur temps en 1’15"9, battu par Norris en 1’14"381. Verstappen a pris la deuxième place, et Russell s’est remis à cette place. A 1 minute du terme de la séance, les deux Ferrari étaient éliminées !
 
Sainz a pu progresser et a pris la troisième place, mais Leclerc a été gêné et n’avait plus qu’un tour pour sauver sa place. Gasly et Ocon sont remontés dans le top 5, Magnussen a pris la septième place, et Albon s’est porté en tête de la séance en 1’14"324.
 
Pérez a pris le cinquième temps et a été battu par Ricciardo, tandis que Leclerc a sauvé sa place en prenant le cinquième temps. Alonso a repris le meilleur chrono en 1’13"542. Schumacher n’a pas réussi à améliorer alors que Magnussen a pris la troisième place, et Hamilton a signé le meilleur temps en 1’13"403, avant que Norris ne prenne la tête en 1’13"106. Pérez a pris le cinquième temps, et Vettel le quatrième.
 
Les éliminés étaient Latifi, Zhou, Bottas, Tsunoda et Schumacher.
  •  2ème partie : 
La pluie menaçait toujours lorsque le feu est repassé au vert pour la Q2, et les pilotes ont rapidement pris la piste. Chez Aston Martin F1, l’ingénieur de Stroll lui a dit qu’il devait rapidement faire un temps.
 
Verstappen a signé la première référence en 1’11"670, mais Norris l’a battu immédiatement en 1’11"571. Sainz s’est placé troisième devant Gasly et Ocon, puis Leclerc. Russell n’a signé que le neuvième temps provisoire alors qu’Alonso s’est placé troisième, et Albon quatrième.
 
Leclerc a amélioré, mais n’a pris que la cinquième place. Hamilton n’a pas amélioré et est resté 13e, alors qu’Ocon sentait de la pluie sur sa visière ! Magnussen a signé le meilleur premier secteur absolu, et le Danois a pris la quatrième place.
 
Pérez a amélioré en cinquième position, et Ricciardo a lui aussi progressé avec la dixième place. Ocon s’est porté neuvième, alors qu’Alonso est revenu en tête en 1’11"394.
 
Verstappen a amélioré en 1’11"318 et Leclerc a pris le troisième temps. Sainz a lui aussi annoncé qu’il pleuvait alors que les pilotes Aston Martin étaient dans un tour de sortie, comme Russell et Hamilton qui avaient des pneus neufs. Russell a pris le troisième chrono.
 
Hamilton a lui aussi progressé et a pris la quatrième place, tandis que Sainz déclarait à la radio qu’il pleuvait beaucoup. Vettel était très loin du chrono, contrairement à Stroll qui a juste perdu du temps dans le troisième secteur.
 
Vettel s’est relancé dans un tour rapide et il était en passe de passer dans le top 10 après les deux premiers secteurs. Il a aussi perdu du temps dans le troisième secteur mais il est parvenu à améliorer et a provisoirement éliminé Sainz !
 
Leclerc a amélioré et a pris la deuxième place, puis Russell la troisième. Pérez a progressé, comme Albon, tandis que Sainz est revenu en deuxième position, sortant Gasly et Vettel du top 10. Magnussen était lui aussi en amélioration et il a pris la septième place, sortant Albon du top 10.
 
Les éliminés étaient Albon, Gasly, Vettel, Ricciardo et Stroll.
  •  3ème partie :
Le radar indiquait toujours un risque d’averses éparses, et Ferrari a fait deux choix différents ! Leclerc s’est élancé en intermédiaires et Sainz en pneus slicks, alors que Gianpiero Lambiase annonçait à Max Verstappen que la pluie arrivait sur le circuit.
 
"Suis-je la seule voiture en intermédiaires ?", a demandé Leclerc à la radio. Le pari était très risqué pour le Monégasque, qui jouait la possibilité de faire un véritable tour rapide. Chez Mercedes F1, Peter Bonnington a annoncé à Hamilton qu’il n’aurait certainement qu’une tentative sur le sec.
 
Le choix n’était pas le bon et le Monégasque est rentré au terme de son premier tour. Pérez l’a suivi de près et a signé un chrono en 1’15", alors que Magnussen a signé un chrono en 1’11"674. Verstappen était deuxième devant Russell et Norris, mais Russell est sorti de piste et le drapeau rouge a été déployé !
 
La séance a été relancée alors qu’un crachin commençait à devenir persistant sur le tracé d’Interlagos. Pérez est parti des stands en pneus intermédiaires, tandis que personne ne se précipitait en piste à part le Mexicain. Dans les garages Haas, la tension était évidemment énorme.
 
Pérez est rentré immédiatement après son tour de reconnaissance. La pluie a continué à tomber et les pilotes ont progressivement mis pied à terre, tant les conditions de piste devenaient difficiles. Hamilton a toutefois repris la piste en gommes intermédiaires. Mais le Britannique est rentré immédiatement.
 
Magnussen signe donc la première pole position de sa carrière, contre toute attente ! Il s’élancera en tête du Sprint demain. Verstappen est deuxième et en première ligne, tandis que Russell et Norris composeront la deuxième ligne. Sainz et Ocon suivront devant Alonso et Hamilton, puis Pérez et Leclerc.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:13.954 1:11.410 1:11.674
2 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:13.625 1:10.881 1:11.877
3 George Russell Mercedes W13 1:14.427 1:11.318 1:12.059
4 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:13.106 1:11.377 1:12.263
5 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:14.680 1:10.890 1:12.357
6 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:14.663 1:11.587 1:12.425
7 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:13.542 1:11.394 1:12.504
8 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:13.403 1:11.539 1:12.611
9 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:13.613 1:11.456 1:15.601
10 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:14.486 1:10.950 - :—.---
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Alexander Albon Williams Mercedes FW44 1:14.324 1:11.631  
12 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:14.371 1:11.675  
13 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:13.597 1:11.678  
14 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:14.931 1:12.140  
15 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:14.398 1:12.210  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:15.095    
17 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:15.197    
18 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:15.486    
19 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:16.264    
20 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:16.361    

La course sprint :

Kevin Magnussen a signé la pole position hier et s’élance en tête du Sprint. Mais bien qu’il soit poleman, le pilote Haas F1 ne sera certainement pas en tête au départ du Grand Prix demain, la grille étant déterminée par le résultat du Sprint.
 
La très belle performance du pilote danois, tout comme celle de Lando Norris, quatrième sur la grille, sera certainement compliquée par la présence derrière eux des Red Bull et des Ferrari, ainsi que des pilotes Mercedes F1.
 
Max Verstappen accompagne Magnussen en première ligne devant George Russell et Norris. Pénalisé de 5 places pour le départ demain, Carlos Sainz est cinquième devant les Alpine d’Esteban Ocon et Fernando Alonso. Les deux hommes ont devancé Lewis Hamilton, Sergio Pérez et Charles Leclerc.
 
20h22 : Cette course de 100 kilomètres, soit le tiers de celle de demain, échappera finalement à la pluie, car le soleil baigne l’Autodromo José Carlos Pace au moment du départ.
 
20h28 : Verstappen et Nicholas Latifi s’élancent en pneus mediums, tandis que les 18 autres pilotes prendront le départ du Sprint en gommes tendres.
 
Départ : Magnussen prend un excellent départ et garde la tête, nettement devant Verstappen et Russell !
 
Tour 1 : Les deux pilotes Alpine ont failli s’accrocher mais gardent les sixième et septième places, tandis que Sainz dépasse Norris à la fin de la première boucle !
 
Tour 2 : La bataille entre Verstappen et Russell profite à Magnussen qui parvient à garder la tête pendant la majeure partie de ce deuxième tour. Cependant, Verstappen est dans son aspiration à la fin de ce deuxième tour.
 
Tour 3 : Sainz signe le meilleur tour en course et Magnussen se fait dépasser par Verstappen qui prend la tête devant la Haas. Alonso est rentré aux stands à la suite du contact avec Ocon.
 
Tour 4 : Hamilton a signé le meilleur tour en course en 1’14"317, et Russell puis Sainz dépassent Magnussen. Derrière, Hamilton est cinquième devant Norris, et Leclerc est neuvième. Il y a eu un accrochage entre Alonso et Ocon, c’est l’Espagnol qui a percuté son équipier.
 
Tour 6 : Verstappen a neuf dixièmes d’avance sur Russell, et 2 secondes sur Sainz. Hamilton a dépassé Magnussen. Alonso s’énerve à la radio pour le contact au départ puis celui du deuxième tour, mais il est clairement fautif.
 
Tour 7 : Russell parvient à suivre Verstappen et à rester sous la seconde, alors que Sainz est à 1"6 du Britannique. Magnussen tourne plus lentement que les quatre premiers mais retient Norris et Pérez. Ocon a lui aussi subi des dégâts puisque Leclerc et Gasly l’ont dépassé, il est dixième.
 
Tour 8 : Verstappen sort Russell de la seconde qui lui permet d’avoir du DRS, mais le Britannique rapporte que Verstappen ne respecte pas les limites de piste au virage 4.
 
Tour 9 : Pérez a dépassé Magnussen, tandis que les Aston Martin se battent, Stroll résistant à Vettel au point de l’envoyer dans l’herbe.
 
Tour 11 : Russell est revenu dans la seconde de Verstappen, qui a pourtant les gommes mediums qui lui permettent normalement de ne pas gérer ses gommes. Hamilton revient sur Sainz, et Vettel a finalement dépassé Stroll.
 
Tour 12 : Vettel dépasse Ocon pour la dixième place, et Russell s’empare de la tête de la course, mais Verstappen lui reprend !
 
Tour 13 : Le Britannique recommence à attaquer la Red Bull, la Mercedes affiche un excellent rythme ! Le duel entre les deux hommes dure du premier virage jusqu’au virage 5, mais la Red Bull garde la main. Hamilton remonte lui aussi au niveau de Sainz, à une seconde. Le drapeau jaune est brandi car Albon est à l’arrêt.
 
Tour 14 : Russell est toujours à une demi-seconde de Verstappen, et le drapeau jaune est enlevé. Sainz est à 1"3 de Russell, et Hamilton à six dixièmes de l’Espagnol. Les quatre pilotes de tête sont dans la même image !
 
Tour 15 : Russell attaque Verstappen et le dépasse finalement ! Derrière, Hamilton est dans le sillage de Sainz alors que Leclerc dépasse Magnussen, et que Ricciardo dépasse Stroll pour la 11e place.
 
Tour 16 : Russell a déjà creusé l’écart avec plus d’une seconde entre lui et Verstappen ! Sainz est à 1"1 de Verstappen mais doit désormais composer avec Hamilton qui est à l’attaque sur la Ferrari. La descente aux enfers continue pour Ocon qui est 15e.
 
Tour 17 : L’écart entre Russell et Verstappen est de 2"3, et Sainz est à moins d’une seconde de Verstappen. Hamilton est toujours dans le sillage, et l’on voit que les gommes tendres sont les plus efficaces. Stroll est pénalisé de 10 secondes pour une manœuvre dangereuse, il est probable qu’il ait également 2 points sur son permis après le Sprint.
 
Tour 18 : Stroll se décale encore face à Schumacher, qui est désormais 13e. La Haas VF-22 fonctionne décidément très bien. Devant, Verstappen, Sainz et Hamilton se tiennent en une seconde.
 
Tour 19 : Sainz se défait de Verstappen et prend la deuxième place, tout en cassant l’aileron avant de la Red Bull, laissant le Néerlandais en difficulté face à Hamilton. Verstappen se défend face à Hamilton mais finit par céder.
 
Tour 20 : Russell a 4"2 d’avance sur Sainz, et Hamilton est nettement devant Verstappen. Pérez va revenir sur son équipier, qui semble en difficulté avec son aileron abîmé. Norris a pris la septième place à Magnussen. Hamilton, Ricciardo et Zhou sont sous enquête pour un mauvais placement lors de la procédure de départ, mais ce sera étudié après la course Sprint.
 
Tour 21 : Verstappen perd beaucoup de temps sur Pérez, mais Sainz commence à noter une dégradation des gommes tendres. Il pointe à 4"1 de Russell. Vettel dépasse Gasly pour la neuvième place.
 
Tour 22 : Sainz revient quelque peu sur Russell, et parvient à garder 1"4 d’avance sur Hamilton. Verstappen décroche mais réussit à garder de la marge sur son équipier.
 
Tour 23 : Pérez demande la place de Verstappen, expliquant qu’il a "besoin des points".
 
Dernier tour : Hamilton est à moins d’une seconde de Sainz mais ne parvient pas à se défaire de l’Espagnol.
 
Arrivée : Russell remporte ce troisième et dernier Sprint de l’année, devant Sainz et Hamilton. Les pilotes Mercedes F1 monopoliseront la première ligne de la course, Sainz étant pénalisé de cinq positions. Verstappen et Pérez suivent et seront en deuxième ligne, devant les Ferrari de Leclerc et Sainz.
 
Norris et Magnussen partageront la quatrième ligne devant Vettel et Gasly. Ricciardo et Schumacher suivront devant Zhou et Bottas, Alonso, Tsunoda, Stroll, Ocon, Latifi et Albon.
  • Grille de départ du Grand prix :
1er
G. Russell
2ème
C. Sainz
3ème
L. Hamilton
4ème
M. Verstappen
5ème
S. Perez
6ème
C. Leclerc
7ème
L. Norris
8ème
K. Magnussen
9ème
S. Vettel
10ème
P. Gasly
11ème
D. Ricciardo
12ème
M. Schumacher
13ème
G. Zhou
14ème
V. Bottas
15ème
F. Alonso
16ème
Y. Tsunoda
17ème
L. Stroll
18ème
E. Ocon
19ème
N. Latifi
20ème
A. Albon

La course :

Le Grand Prix du Brésil est l’avant-dernière course de la saison 2022 de F1, et l’avant-dernière possibilité pour Mercedes de gagner une course cette saison. Il faut remonter à 2011 pour voir une année sans victoire pour le team de Brackley.
 
George Russell et Lewis Hamilton - qui n’a jamais vécu une année sans gagner - s’élancent depuis la première ligne après avoir montré un très bon rythme lors du Sprint. Max Verstappen et Sergio Pérez occuperont une deuxième ligne entièrement sous les couleurs de Red Bull.
 
Charles Leclerc a gagné des places lors du Sprint et a pu remonter au cinquième rang devant Lando Norris et Carlos Sainz, qui a terminé deuxième du Sprint mais est pénalisé de cinq places sur la grille.
 
Kevin Magnussen, surprenant poleman vendredi, s’élance huitième devant Sebastian Vettel et Pierre Gasly. Daniel Ricciardo et Mick Schumacher suivent devant les Alfa Romeo de Guanyu Zhou et Valtteri Bottas.
 
Lance Stroll devance les pilotes Alpine F1, Esteban Ocon et Fernando Alonso, qui se sont accrochés hier. Le Français a changé de moteur après un début d’incendie survenu après le Sprint, mais il n’a aucune pénalité.
 
Les pilotes Williams, Nicholas Latifi devant Alex Albon, ferment la marche sur la grille. En effet, Yuki Tsunoda s’élancera des stands après un changement de moteur.
 
18h34 : Les stratégies conseillées par Pirelli sont essentiellement en deux arrêts. Selon le manufacturier, il est possible de faire tendres-mediums-mediums, la plus rapide, ou tendres-mediums-tendres. On sait que Pirelli sous-estime souvent la dégradation de ses gommes, et cette dernière pourrait être intéressante. Verstappen a économisé un train de gommes tendres lors du Sprint et pourrait choisir cette stratégie. Les tactiques à un arrêt (mediums-durs ou tendres-durs) sont jugées comme plus lentes.
 
18h39 : Les mécaniciens d’Alpine s’affairent autour de l’A522 d’Ocon, qui semble rencontrer des problèmes de freins. Le museau est enlevé, et les caches autour des freins également.
 
18h51 : Longtemps annoncée, la pluie ne devrait pas venir, les risques étant de 2 %. C’est donc dans des conditions similaires au Sprint d’hier.
 
18h58 : Leclerc, Sainz, Magnussen, Schumacher, Stroll, Alonso, Latifi et Tsunoda s’élancent en pneus mediums, Albon a chaussé des gommes dures pour le départ, et tous les autres ont mis des pneus tendres. Ceux qui ne s’élancent pas en tendres devraient possiblement tenter un seul arrêt.
 
Départ : C’est parti et Russell prend un excellent départ ! Le Britannique garde l’avantage devant son équipier, tandis que Norris attaque les Red Bull après avoir passé Leclerc.
 
Tour 1 : Vettel et Gasly ont passé Magnussen qui se fait toucher par Ricciardo. La Haas part en tête-à-queue et revient sur la McLaren de l’Australien qui s’écrase dans les glissières. Grosse erreur de Ricciardo, qui l’a payée immédiatement. La voiture de sécurité est déployée.
 
Tour 2 : Russell et Hamilton devancent toujours Verstappen et Pérez. Norris est cinquième devant les Ferrari, Vettel, Gasly et Schumacher, qui a gagné deux places. Bottas a pris un bon départ et pointe 11e devant Stroll, Zhou, Ocon, Alonso, Latifi, Albon et Tsunoda, qui repartira dans le peloton après son départ des stands.
 
Tour 4 : Leclerc se plaint de "quelque chose d’étrange" avec le moteur dans le virage 3, qui est la sortie des S de Senna. L’équipe lui annonce qu’elle ne "peut rien faire", mais qu’il y a quelque chose en sortie de virage. Son ingénieur lui dit que "ce n’est pas un problème".
 
Tour 5 : Albon avait pris le départ en pneus durs et décide de chausser les mediums. L’équipe va-t-elle tenter de lui faire faire un seul arrêt après celui-ci en faisant deux relais en gommes mediums ? C’est en tout cas une bonne opportunité pour le Thaïlandais de tenter une tactique risquée.
 
Tour 6 : La voiture de sécurité va s’effacer, et la course va reprendre !
 
Tour 7 : C’est reparti ! Verstappen attaque directement Hamilton et percute la Mercedes ! L’aileron avant du champion du monde est cassé et Hamilton semble en légère difficulté. Norris se fait dépasser par Leclerc mais percute la Ferrari, Leclerc est envoyé en tête-à-queue dans le mur !
 
Tour 8 : Russell a signé le meilleur tour en course en 1’16"122 et devance Pérez de 1"5. Norris est troisième devant Sainz, Vettel et Gasly. Schumacher est septième devant Hamilton, Stroll et Bottas. Verstappen a dû rentrer aux stands, comme Leclerc qui a pu repartir.
 
Tour 9 : Russell améliore en 1’16"096, mais Pérez le bat en 1’16"083. Les deux hommes ont déjà 2"4 d’avance sur Sainz, qui s’est défait de Norris. Vettel est dans le sillage de la McLaren devant Gasly et Hamilton, qui a passé Schumacher. A noter que les Alpine sont 11e et 12e.
 
Tour 10 : Russell possède près de deux secondes d’avance sur Pérez, et Hamilton a dépassé Gasly pour la sixième place. Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’15"564, battu par Leclerc en 1’15"307. Les deux hommes sont repartis en pneus mediums.
 
Tour 11 : Hamilton est dans le sillage de Vettel, tandis que Verstappen et Leclerc doivent cravacher mais possèdent respectivement 16 et 21 secondes de retard sur Albon.
 
Tour 13 : Norris bouchonne maintenant Vettel et Hamilton, qui sont clairement plus rapides que la McLaren. Devant, Pérez revient sur Russell et possède 1"4 de retard. Verstappen est à 13 secondes de Latifi, qui s’est fait passer par Tsunoda et Albon.
 
Tour 14 : Verstappen et Norris écopent de 5 secondes chacun de pénalité pour avoir sorti Hamilton et Leclerc, respectivement. Hamilton dépasse Vettel, et Russell reprend trois dixièmes à Pérez. Mercedes lui annonce qu’il va devoir allonger son premier relais.
 
Tour 15 : Hamilton dépasse Norris et pointe au pied du podium. Pérez est à 1"8 de Russell, et Sainz est à 4"1 de Pérez. Hamilton pointe à 3"8 de l’Espagnol. Plus loin, Alonso est déjà repassé par les stands et a chaussé des pneus des pneus mediums.
 
Tour 17 : Russell possède 1"9 d’avance sur Pérez et 6"2 sur Sainz. Hamilton reprend une demi-seconde au tour à la Ferrari, tandis que Vettel se défait de Norris pour la cinquième place. Bottas dépasse Schumacher pour la huitième place. Sainz, pourtant en pneus mediums, rentre aux stands avant les pilotes chaussés de tendres !
 
Tour 18 : L’Espagnol est ressorti 12e en pneus tendres. Derrière, Verstappen est à 2"3 de Latifi mais tourne désormais plus lentement que les leaders. Leclerc est à 2"3 d’Alonso mais tourne plus lentement que l’Espagnol.
 
Tour 19 : Russell a toujours 1"9 d’avance sur Pérez, et désormais 9"5 sur Hamilton. Vettel est quatrième à 5"6 de Hamilton, et il a repoussé Norris à 1"6. Le Britannique à 2"5 de marge sur Gasly qui est désormais sous la menace de Bottas. Gasly rentre aux stands.
 
Tour 20 : Pérez perd du temps et pointe désormais à près de 3 secondes de Russell, qui demande à son équipe d’allonger son relais. Hamilton lui reprend un peu de temps tandis que derrière, Sainz entame sa remontée. Il est neuvième.
 
Tour 22 : Russell a 3 secondes d’avance sur Pérez, et Hamilton est stabilisé à 6"8 du Mexicain. Sainz se défait de Schumacher et pointe huitième, tandis que Verstappen est 12e. Leclerc repasse par les stands.
 
Tour 23 : Le Monégasque est ressorti 17e en pneus tendres. Devant, Pérez est à 3"6 de Russell et s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 24 : Le Mexicain ressort sixième derrière Norris et Bottas, qui étaient en bataille. Il réussit à garder la place devant Sainz. Les deux Mercedes sont donc en tête avec 9"9 d’écart, tandis que Vettel est troisième. Fort logiquement, Mercedes couvre la stratégie de Pérez et fait rentrer Russell. Verstappen est également rentré et a purgé ses cinq secondes de pénalité, ce qui l’a fait ressortir derrière Leclerc car l’arrêt de Red Bull n’a pas été réussi.
 
Tour 25 : Russell est ressorti deuxième en pneus mediums, avec 10" de retard sur Hamilton. Il a réussi à se défaire de Vettel. Pérez est quatrième et proche de l’Allemand. Verstappen pointe désormais à 5"6 de Leclerc en 17e place. Vettel s’arrête aux stands.
 
Tour 26 : Hamilton perd près d’une seconde au tour sur Russell, qui a forcément un avantage avec ses gommes neuves. Pérez tourne plus lentement que Russell et pointe à 3"7 de la Mercedes. Sainz est à 1"8 du Mexicain et égale ses chronos. Stroll ne s’est pas arrêté et pointe cinquième, tandis qu’Alonso, avec un arrêt précoce, est sixième. Gasly est sixième devant Bottas et Vettel, qui a perdu du temps en se décalant.
 
Tour 28 : Hamilton n’a plus que 7"4 d’avance sur Russell, qui a monté son avance à 4"3 sur Pérez. Sainz est à 2"2 de la Red Bull et s’envole devant Stroll, qui voit Alonso et Bottas revenir. Ce dernier a dépassé Gasly, qui a dû céder une autre place face à Vettel.
 
Tour 29 : Hamilton s’interroge d’une possible arrivée de la pluie mais son équipe lui assure quelle n’arrivera pas, et il s’arrête en fin de tour.
 
Tour 30 : Il est ressorti en quatrième place à 15 secondes de Russell, qui a 4"7 de marge sur Pérez. Derrière, Verstappen est 16e après s’être défait d’Albon. Leclerc est 13e, devant Tsunoda et Stroll.
 
Tour 32 : Russell a 5 secondes d’avance sur Pérez et 8"2 sur Sainz. Hamilton s’empare du meilleur tour en course en 1’15"047 et reprend 1"4 au tour à Sainz.
 
Tour 33 : Pérez pointe à 5"2 du leader, et Hamilton continue de reprendre du temps sur Sainz, il est à 4"3 de la Ferrari. Derrière, Alonso est cinquième devant Bottas, Vettel, Ocon, Gasly et Norris. A noter que chez Haas et Alfa Romeo, des infractions à la procédure d’arrêt au stand ont eu lieu et seront étudiées après la course.
 
Tour 34 : Russell explique que ses pneus sont bons et ne s’en inquiète pas, et l’écart face à Pérez est de 5"6. Hamilton n’est plus qu’à 3"1 de Sainz.
 
Tour 35 : Bottas est dans le sillage d’Alonso et continue sa très belle remontée. Le Finlandais est déchaîné et pourrait viser un très bon résultat. Leclerc est 12e derrière Zhou et devant Schumacher. Verstappen est 15e après avoir passé Tsunoda, mais il ne parvient pas à se défaire de Stroll. Alonso s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 36 : L’Espagnol est ressorti 15e après un arrêt raté de près de dix secondes. Et Sainz s’arrête à son tour, alors que l’on vient de franchir la mi-course.
 
Tour 37 : Sainz ressort à 19 secondes de Hamilton, et il est en pneus mediums, qui ne lui avaient pas convenu dans le premier relais. Hamilton est troisième à 4"4 de Pérez. Devant, Russell a 6"2 de marge sur le Mexicain. Verstappen s’est défait de Stroll et gagne une place puisque Zhou rentre, il est 11e.
 
Tour 39 : Sainz signe le meilleur tour en course en 1’14"754, et Hamilton continue de remonter sur Pérez, qui perd énormément de temps sur Russell. Les Mercedes tournent 7 dixièmes plus vite que le Mexicain.
 
Tour 41 : Russell a 7"9 d’avance sur Pérez, tandis que Hamilton est à un peu plus de 2 secondes de Pérez, qui concède de plus en plus de temps. Sainz est à 16"8 de Hamilton, et bottas est à 9 secondes de la Ferrari. Vettel et Ocon suivent devant Norris, Leclerc et Verstappen, qui a dépassé Schumacher. Il pointe toujours à 53 secondes du leader et à 5 secondes de Leclerc.
 
Tour 42 : Pérez est à 8"2 de Russell et n’a plus que 1"7 de marge sur Hamilton. Les deux Red Bull tournent en 1’16"3, tandis que Hamilton et Russell tournent en 1’15"6 et 1’16"0 respectivement. Verstappen remonte sur Leclerc, qui est coincé derrière Norris.
 
Tour 43 : L’écart est sous la seconde entre Pérez et Hamilton, tandis que Leclerc se défait de Norris.
 
Tour 44 : Hamilton est en lutte avec Pérez, tandis que Ferrari espère que Sainz pourra battre Pérez en fin de course. Leclerc rentre à la fin du 44e tour pour un nouvel arrêt.
 
Tour 45 : Et Hamilton se défait de Pérez pour la deuxième place, avec 9"9 entre les deux Mercedes. Sainz n’est plus qu’à 11"6 de Pérez, et il roule deux secondes plus vite que le Mexicain. Leclerc est ressorti 14e en pneus tendres. Bottas et Vettel s’arrêtent à leur tour, tout comme Norris.
 
Tour 46 : Bottas et Vettel sont ressortis 10e et 11e, tandis que Norris est 16e.
 
Tour 47 : Russell est en tête avec 9"7 d’avance sur Hamilton, et 12"6 sur Pérez. Sainz est quatrième devant Ocon et Verstappen, qui roule dans le rythme des Mercedes en sixième place. Alonso est septième devant Stroll, Bottas et Vettel. Pérez s’arrête, et il faudra voir comment Mercedes va couvrir la stratégie du Mexicain. Ocon s’arrête également.
 
Tour 48 : Pérez ressort quatrième en gommes mediums, tandis qu’Ocon est hors du top 10, dans lequel rentre Leclerc. Le Français est ressorti en pneus tendres. Hamilton s’arrête à la fin du tour mais a hurlé dans sa radio que ses pneus allaient bien. Verstappen s’arrête également.
 
Tour 49 : Hamilton ressort troisième, 2"4 devant Pérez, et Verstappen repart 11e, derrière Ocon et Gasly. Russell s’arrête.
 
Tour 50 : Russell est ressorti avec des tendres, tout juste devant Sainz qui a des mediums depuis plusieurs tours. Hamilton est troisième à 7 secondes des deux hommes, et il possède 4"3 d’avance sur Pérez. Alonso est cinquième et Bottas est sixième. Vettel devance Leclerc, Ocon et Gasly, alors que Verstappen est hors des points.
 
Tour 51 : Hamilton signe le meilleur tour en course en 1’14"103. Sainz se fait distancer immédiatement par Russell, et Hamilton revient déjà sur l’Espagnol. Pérez ne semble pas en mesure de tenir le rythme des Mercedes non plus.
 
Tour 52 : Russell bat le meilleur tour en course en 1’13"996 et possède 4 secondes d’avance sur Sainz. Hamilton est à 3"8 de la Ferrari et Pérez est à 5 secondes de Hamilton. Et Norris est à l’arrêt avec un problème mécanique.
 
Tour 53 : La voiture de sécurité virtuelle est déployée, alors que le Britannique explique avoir subi une "perte de puissance". Alpine arrête Alonso, qui repart neuvième derrière Ocon avec des pneus tendres. Verstappen a dépassé Gasly et pointe dixième. Sainz s’arrête également à l afin du tour tant que la VSC est déployée.
 
Tour 54 : Sainz est ressorti quatrième en pneus tendres, assez proche de Pérez. Ferrari a suivi l’exemple de Mercedes, qui affiche un gros rythme en cette fin de course, en gommes tendres usées. La direction de course déploie finalement la voiture de sécurité physique.
 
Tour 55 : De légères gouttes de pluie touchent le circuit, mais rien qui ne change la donne pour le moment. Russell demande s’ils vont courir ou jouer le doublé, Mercedes lui répond qu’ils les laissent courir : "Mais soyez respectueux".
 
Tour 56 : Hamilton s’inquiète que les pneus de Pérez derrière soient plus récents que les siens. Mais on a vu que les tendres usagés étaient plus rapides que les mediums neufs dans les relais précédents.
 
Tour 58 : Les voitures des retardataires dépassent pour se remettre dans le tour, mais la direction de course a oublié de l’indiquer à Tsunoda, qui se fait dépasser par Latifi, pourtant dans le même tour que lui. Une grave erreur qui renvoie le Japonais dernier, à un tour de tout le monde. Alpine demande à Ocon de ne pas se battre avec Alonso, qui a des pneus plus frais. Ocon se défend à la radio en disant qu’il doit dépasser Vettel.
 
Tour 59 : La course va être relancée !
 
Tour 60 : Russell relance et garde la tête devant Hamilton, tandis que Pérez se fait légèrement distancer. Sainz, en revanche, est dans le sillage de la Red Bull. Ocon dépasse Vettel, et Alonso en fait de même puis passe son équipier. Verstappen dépasse aussi Vettel et ses pneus mediums.
 
Tour 61 : Russell possède 1 seconde d’avance sur Hamilton et 2"9 sur Pérez, qui voit Sainz et Leclerc dans son sillage, mais aussi Bottas et Alonso, qui dépasse d’ailleurs le Finlandais. Sainz a tenté de passer la Red Bull mais n’y parvient pas.
 
Tour 62 : Russell a fait le meilleur tour en course en 1’13"785 et possède 1"1 de marge sur son équipier. Pérez se fait distancer mais garde les Ferrari devant lui. Verstappen est toujours neuvième, ne parvenant pas à se défaire de l’Alpine.
 
Tour 63 : Le DRS est activé mais trop tard pour Hamilton, qui est à plus d’une seconde de son équipier. Sainz se défait de Pérez et Verstappen dépasse Ocon puis Bottas. Le Finlandais perd aussi une place face au Français. Leclerc est désormais dans le sillage de Pérez.
 
Tour 64 : Russell et Hamilton tournent dans le même dixième de seconde, et Sainz est stable à 3 secondes du septuple champion du monde. Leclerc se défait de Pérez, qui est sous la menace d’Alonso. Verstappen est à 2"4 de l’Espagnol.
 
Tour 65 : Russell et Hamilton sont séparés de 1"3, et Sainz est toujours dans un bon rythme face à eux. Alonso se défait de Pérez, qui est désormais menacé par Verstappen. Les pneus mediums sont une catastrophe sur cette phase de course, puisque Vettel sort des points au profit de Stroll.
 
Tour 66 : L’écart est stable entre les Mercedes, tandis que Sainz est légèrement revenu.
 
Tour 67 : Verstappen a dépassé Pérez, alors qu’Alonso vise maintenant d’aller attaquer les Ferrari. Devant, les Mercedes roulent dans les mêmes temps, ou presque.
 
Tour 68 : Russell mène avec 1"2 d’avance, et Sainz est maintenant à 3"2 de Hamilton. Leclerc est à 3 secondes de son équipier et voit Alonso à 1"2 derrière lui. Verstappen est à 1"4 de l’Espagnol. Leclerc demande à Ferrari d’inverser les positions pour qu’il assure la deuxième place au championnat.
 
Tour 69 : Une demande peu légitime car Sainz roule plus vite que son équipier, tandis qu’Alonso et Verstappen sont juste derrière le Monégasque.
 
Tour 70 : Les écarts sont désormais stables dans le top 10, Russell possédant 1"5 d’avance sur son équipier. Alonso et Verstappen peinent à revenir sur Leclerc, tandis que Pérez parvient à garder Ocon à distance.
 
Dernier tour : Hamilton a abdiqué à 1"6 de Russell, contrairement à Verstappen qui est à 6 dixièmes d’Alonso !
 
Arrivée : Russell remporte le Grand Prix du Brésil, et par la même occasion sa première victoire en F1. C’est la première victoire de Mercedes F1 cette saison, et c’est un doublé pour le team de Brackley. Russell a également le point du meilleur tour en course.
 
Sainz termine sur le podium devant Leclerc et Alonso, qui a réussi à rester devant Verstappen. Ce dernier a reçu la consigne de laisser passer Pérez s’il ne parvenait pas à dépasser Alonso, mais a ignoré la consigne. Le Mexicain est septième devant Ocon, Bottas et Stroll.
 
Vettel termine à la porte des points devant Gasly, Zhou, Schumacher, Albon, Latifi et Tsunoda. Sainz était sous enquête pour non-respect de la procédure avec Tsunoda lors de la Safety Car mais il a été blanchi juste avant le podium. Gasly glisse à la 14e place après 5 secondes de pénalité pour non respect de la vitesse dans les stands lors de son 3e arrêt.
  • Meilleur tour : G. Russell : 1'13"785
  • Le classement du GP : 
1er
G. Russell
2ème
L. Hamilton
3ème
C. Sainz
4ème
C. Leclerc
5ème
F. Alonso
6ème
M. Verstappen
7ème
S. Perez
8ème
E. Ocon
9ème
V. Bottas
10ème
L. Stroll
11ème
S. Vettel
12ème
G. Zhou
13ème
M. Schumacher
14ème
P. Gasly
15ème
A. Albon
16ème
N. Latifi
17ème
Y. Tsunoda
18ème
M. Schumacher

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 11/11/2022 - 22:43
Dernière modification : 13/11/2022 - 21:41
Catégorie : Saison 2022
Page lue 149 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 14
^ Haut ^