Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2023 - GP de Bahrein

 

 

Les essais qualificatifs :

Rarement un début de saison a semblé plus incertain dans la F1 récente ! Pour ces qualifications du Grand Prix de Bahreïn, établir un pronostic ne semble pas chose aisée, tant la hiérarchie est serrée.
 
Si Red Bull semble en forme et apparait comme l’équipe favorite pour la victoire, rien ne dit que Max Verstappen et Sergio Pérez auront la vie facile sur un tour face à Ferrari, et notamment Charles Leclerc.
 
Discret en EL3, le Monégasque est redoutable dans l’exercice de la performance sur un tour. Son équipier Carlos Sainz était également très rapide le samedi en fin de saison dernière, et on devra compter avec lui.
 
La grande question, après avoir vu Fernando Alonso dominer les EL2 et EL3, est de savoir si l’Espagnol pourrait jouer la pole position face aux top teams. Aston Martin a fait un bond en avant, et il semble que lui et Lance Stroll soient au moins au niveau de Mercedes.
 
Derrière, le peloton est très serré, puisque l’on a eu 13 voitures en une seconde lors des deux dernières séances d’essais libres du week-end. De quoi promettre une bataille acharnée lors de chacune des trois phases de qualifications !
  •  1ere partie :
Les pilotes AlphaTauri ont été les premiers à s’élancer en piste lorsque le feu est passé au vert. L’équipe tente un chrono sans trafic sur la piste, mais son niveau de performance était un peu inquiétant en ce début de week-end.
 
Les Ferrari et Nico Hülkenberg ont également pris la piste rapidement, et Charles Leclerc a perdu une pièce de carbone en début de tour rapide.
 
Yuki Tsunoda a signé un temps de 1’32"132, et Sainz a tenté un chrono en mediums, mais il s’est intercalé entre les deux AlphaTauri. Et Leclerc a perdu une autre pièce dans le virage, au point que le drapeau rouge a été brandi.
 
Avec 13mn23 à disputer, la direction de course prend du temps pour relancer.
 
16h10 : La séance va reprendre à 16h12.
 
16h12 : Drapeau vert ! La séance reprend donc avec un peu plus de 13 minutes à disputer dans cette Q1.
 
Le chrono de Sainz a été annulé car l’Espagnol a dépassé les limites de piste.
 
Dans le premier secteur, Verstappen était légèrement plus rapide que les Aston Martin. Alex Albon a pris le meilleur temps, rapidement battu par Guanyu Zhou, tandis que Valtteri Bottas s’est intercalé deuxième.
 
Stroll a signé le meilleur temps en 1’31"617, battu par Verstappen en 1’31"295. Alonso en a fini en 1’31"158 et s’est donc emparé du meilleur chrono. Esteban Ocon s’est placé quatrième.
 
Leclerc a pris la pole provisoire en 1’31"094, battu par Russell ! Hamilton s’est placé cinquième. Sainz a mis tout le monde d’accord en 1’30"993.
 
Le temps de Stroll a été annulé, remontant provisoirement Ocon au huitième rang devant Tsunoda et Zhou. Les 11 premiers se tiennent pour le moment en une seconde.
 
Tous les pilotes menacés d’élimination ont repris la piste, c’est-à-dire tous sauf les Ferrari, les Red Bull et les Mercedes. Alonso a repris la piste malgré sa quatrième place provisoire.
 
Par la suite, ils sont tous ressortis à l’exception de Sainz, auteur du meilleur temps lors du premier run. Les McLaren sont provisoirement 17e et 18e à 1"5 et 1"6 du chrono de l’Espagnol, et l’équipe de Woking semble même plus en difficulté que prévu, notamment face à AlphaTauri et Williams.
 
Albon a pris la sixième place, Tsunoda l’a battu, et Stroll s’est placé cinquième. Norris et Piastri étaient en amélioration, tout comme les pilotes Haas. Zhou a progressé en 11e place, et Norris a pris seulement le 13e temps.
 
Ocon a progressé en 11e place, et Piastri n’a pas pu faire mieux que 17e. Hülkenberg s’est placé sixième et s’est donc qualifié, tandis que Sargeant a pris la 16e place, au millième près avec le chrono de Norris. Le chrono de Gasly a été annulé et il est donc dernier.
 
Les éliminés sont Sargeant, Magnussen, Piastri, De Vries et Gasly.
  •  2ème partie : 
Les deux premières minutes ont été calmes, et tout le peloton est ressorti simultanément pour cette Q2 s’annonçant très disputée.
 
Stroll a signé la première référence de cette Q2 en 1’32"305, au point que Hülkenberg et les Alfa Romeo l’ont battu. Mais c’est Alonso qui a pris la main en 1’31"094, avant que Russell puis Hamilton ne le battent, le septuple champion du monde signant un 1’30"901.
 
Les deux pilotes Red Bull ont pris la main, Verstappen signant un impressionnant 1’30"503, et Pérez se plaçant en 1’30"7 en deuxième position.
 
Albon n’a pas eu de chrono retenu puisqu’il a dépassé les limites de la piste. Il est provisoirement éliminé, en compagnie de Tsunoda, Ocon, Stroll et Zhou. Mais les pilotes reprennent tous la piste à moins de 3 minutes de la fin de cette Q2 !
 
Les pilotes Red Bull ne sont logiquement pas ressortis, et Albon non plus, ayant endommagé son aileron avant. Les 12 autres ont pris la piste.
 
Ocon a amélioré en 1’30"914, et Hülkenberg a amélioré en troisième place ! Zhou a fait le dixième temps, Bottas le huitième. Alonso a pris le deuxième temps, et Norris le huitième.
 
Leclerc a pris le meilleur temps absolu en 1’30"282. Russell a pris la troisième place juste devant Hamilton, et Stroll a amélioré son premier chrono de la Q2, mais avec la dixième place.
 
Les éliminés sont Norris, Bottas, Zhou, Tsunoda et Albon.
  •  3ème partie :
C’est l’heure de déterminer qui sera le premier poleman de cette saison 2023 ! Les deux Red Bull, les deux Ferrari, les deux Mercedes et les deux Aston Martin sont présentes dans le top 10, ainsi que l’Alpine d’Ocon et la Haas de Hülkenberg, qui effectue un retour étonnant.
 
Les pilotes Red Bull et Ferrari ont rapidement pris la piste pour ce premier run, tandis que l’heure était à l’attente chez Mercedes. Stroll est également sorti, à 10 minutes du terme de la séance.
 
Verstappen a été le premier à prendre la piste et c’est donc lui qui a signé la première référence en 1’29"897 ! Pérez a fait un 1’30"131, et Leclerc s’est placé deuxième à 0"103 de Verstappen.
 
Sainz a pris la quatrième place provisoire devant Stroll, alors que les autres pilotes prenaient seulement la piste. Alonso, Hülkeberg, Ocon et les Mercedes n’ont donc qu’une tentative pour cette Q3.
 
Alonso n’a pas réussi à faire mieux que les pilotes Red Bull, et il a pris le quatrième temps derrière les Red Bull et Leclerc.
 
Hülkenberg a pris le sixième temps provisoire, mais les pilotes Mercedes en finissaient de leur chrono. Russell a signé le cinquième temps provisoire, et Hamilton le septième.
 
Le chrono de Hülkenberg a été annulé pour non-respect des limites de piste, et Leclerc a mis pied à terre. On ne sait pas si la Ferrari a un problème mais sa qualification est terminée. Il reste donc Ocon, Stroll, Sainz et les Red Bull pour faire un chrono.
 
Pérez a amélioré son premier secteur, à un millième de Verstappen, tandis que Sainz et Verstappen n’ont pas amélioré leur premier secteur. Verstappen a signé le meilleur temps absolu dans le deuxième secteur et Pérez a amélioré aussi.
 
Ocon s’est placé neuvième, et Verstappen a fait un meilleur chrono en 1’29"708. Pérez prend le deuxième temps à 0"138, et Sainz ne parvient pas à se hisser devant Leclerc malgré l’avantage sur l’évolution de la piste. Stroll est huitième.
 
Mercedes et Alonso semblent avoir payé leur sortie en milieu de Q3, alors que la piste s’améliorait clairement, et ce sera donc une première ligne Red Bull et une deuxième ligne Ferrari, devant Alonso et Russell.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 1:31.295 1:30.503 1:29.708
2 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 1:31.479 1:30.746 1:29.846
3 Charles Leclerc Ferrari SF-23 1:31.094 1:30.282 1:30.000
4 Carlos Sainz Ferrari SF-23 1:30.993 1:30.515 1:30.154
5 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 1:31.158 1:30.645 1:30.336
6 George Russell Mercedes W14 1:31.057 1:30.507 1:30.340
7 Lewis Hamilton Mercedes W14 1:31.543 1:30.513 1:30.384
8 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 1:31.184 1:31.127 1:30.836
9 Esteban Ocon Alpine Renault A523 1:31.508 1:30.914 1:30.984
10 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 1:31.204 1:30.809 - :—.---
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 1:31.652 1:31.381  
12 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 1:31.504 1:31.443  
13 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 1:31.615 1:31.473  
14 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:31.400 1:32.510  
15 Alex Albon Williams Mercedes FW45 1:31.461 - :—.---  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 1:31.652    
17 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 1:31.892    
18 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 1:32.101    
19 Nyck de Vries AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:32.121    
20 Pierre Gasly Alpine Renault A523 1:32.181    
  • Grille de départ : 
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"558 S. Perez
  1'29"846
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"000 C. Sainz
  1'30"154
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"336 G. Russel
  1'30"340
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"384 L. Stroll
  1'30"836
E. Ocon pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"984 N. Hulkenberg
   
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"381 V. Bottas
  1'31"443
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"473 Y. Tsunoda
  1'32"510
A. Albon pour_grille_de_depart.GIF  
  L. Sargeant
  1'31"652
K. Magnussen pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"892 O. Piastri
  1'32"101
N. De Vries pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"121 P. Gasly
  1'32"181

 

La course :

La première séance qualificative de la saison a amené quelques éléments de réponse au sujet de la hiérarchie du peloton de la F1. Le Grand Prix de Bahreïn va désormais nous livrer d’autres réponses pour mieux comprendre quelles équipes ont réussi la préparation de cette saison 2023.
 
Red Bull fait figure de favorite avec Max Verstappen et Sergio Pérez en première ligne, le Mexicain ayant révélé que la qualification avait pourtant été compromise pour travailler sur le rythme de course.
 
Néanmoins, la Ferrari, en particulier avec Charles Leclerc, s’est montrée particulièrement rapide sur un tour, et la dégradation sera la clé pour le Monégasque, qui aura un train de pneus tendres neufs au départ.
 
Fernando Alonso a devancé les Mercedes en cinquième place, et les simulations font de lui un des pilotes les plus redoutables sur les longs relais, tandis que du côté de George Russell et Lewis Hamilton, l’espoir de faire mieux qu’un top 5 ne semble pas présent.
 
Esteban Ocon est neuvième sur la grille devant le revenant Nico Hülkenberg, qui a impressionné avec la Haas. L’autre Alpine, celle de Pierre Gasly, s’élance en dernière place après que son chrono a été annulé en Q1.
 
15h40 : Leclerc reçoit une deuxième batterie, apparemment à cause d’un problème sur la première. Cela garantit déjà des pénalités à venir lors d’un Grand Prix futur. Du côté de Red Bull, des pièces ont été changées sur le V6 des deux voitures, avec autorisation de la FIA puisqu’il s’agissait de pièces liées à la fiabilité, ce qui permet de ne pas monter de nouveaux moteurs.
 
15h44 : A noter que Jock Clear, le responsable de l’ingénierie de Ferrari, se veut confiant quant aux espoirs de la Scuderia de rester proche de Red Bull : "Nous pensons que Red Bull a vraiment une marge par rapport au reste du peloton. Si Charles avait fait sa deuxième tentative, peut-être qu’il aurait pu lutter. Mais je pense que nous étions à l’aise avec notre décision. Donc nous sommes peut-être plus proches d’eux que les gens ne le pensent."
 
15h47 : Pirelli prévoit des stratégies à deux arrêts pour tout le monde. Le pari de Ferrari pourrait donc s’avérer payant car la tenue des pneus tendres sera cruciale en début de course.
 
15h54 : Le rythme de course des Ferrari reste une inconnue avant ce départ, car la dégradation a semblé poser problème sur la SF-23. Au point de se faire battre par Aston Martin dans cet exercice ? Réponse dans quelques minutes !
 
15h58 : Tous les pilotes s’élancent en gommes tendres à l’exception de Kevin Magnussen, qui est en pneus durs.
 
Départ : Très bon départ de Leclerc derrière Verstappen, et de Sainz à côté de Pérez !
 
Tour 1 : Leclerc prend la deuxième place, et Alonso reste devant les Mercedes au départ, avant un contact avec Stroll ! Hamilton et Russell dépassent l’Espagnol, tandis que Stroll est dans le top 10. Le drapeau jaune est brandi à cause d’une pièce en carbone sur la piste.
 
Tour 2 : Verstappen possède près de deux secondes d’avance sur Leclerc, tandis que Pérez est à huit dixièmes du Monégasque. Sainz est quatrième à 3"5 de Verstappen, devant les Mercedes, Alonso, Bottas qui a gagné quatre places, Stroll et Norris. Ocon suit devant les Williams, Hülkenberg qui a perdu gros au départ, Tsunoda, Piastri, Zhou, Gasly, Magnussen et de Vries.
 
Tour 3 : Leclerc sort Pérez de la zone de DRS, tandis que Sainz est proche de la Red Bull du Mexicain. En tête, Verstappen a près de 3 secondes d’avance.
 
Tour 4 : Le carbone sur la piste - heureusement hors trajectoire - vient de la Haas de Hülkenberg, qui a touché l’Alpine d’Ocon. Les écarts se stabilisent dans le top 10, mais Ocon et Albon ont délogé Norris de la dixième position.
 
Tour 5 : Verstappen prend près d’une seconde à la concurrence au tour, et Pérez est coincé entre les Ferrari, dans le rythme des monoplaces italiennes. Hamilton et Russell suivent près de Sainz, et Alonso est légèrement décroché. Stroll prend la huitième place à Bottas.
 
Tour 6 : Après un blocage de roues au tour précédent, Leclerc semble peiner à se remettre en rythme, et Pérez est revenu à 0"5 du Monégasque. Sainz décroche et pointe à deux secondes de la Red Bull.
 
Tour 7 : Verstappen a désormais 5 secondes d’avance sur Leclerc et Pérez, qui se tiennent en quelques dixièmes. Sainz est décroché et tourne une seconde moins vite que son équipier.
 
Tour 8 : Alonso et Stroll continuent de rester dans le sillage des Mercedes, à moins de deux secondes. Bottas est quelque peu décroché mais garde de la marge sur Ocon, dixième.
 
Tour 9 : L’écart continue de croître entre Verstappen et Leclerc, qui s’en tient au "Plan A" selon son ingénieur. Il y a six secondes entre les deux leaders, et Pérez est à 1"8 du Monégasque. Sainz continue de concéder entre 9 dixièmes et une seconde aux deux hommes qui le précèdent. Hamilton commence aussi à perdre en rythme, et le groupe des Mercedes et des Aston tourne deux secondes plus lentement que Verstappen.
 
Tour 10 : Verstappen se plaint de blocages des roues arrière quand il rétrograde. Gasly s’est arrêté, et Norris puis Tsunoda rentrent également. Le Japonais se plaignait d’avoir une protection de visière coincée dans le ponton, ce qui lui permettra de la faire enlever.
 
Tour 11 : Alonso est en chasse de Russell, qui va devoir se défendre face aux attaques de l’Espagnol. Russell dit que ses "pneus sont morts". Bottas, Albon, Hülkenberg et de Vries rentrent à leur tour.
 
Tour 12 : Verstappen possède désormais 8"4 d’avance sur Leclerc, qui a 1"5 de marge sur Pérez. Sainz pointe à 8 secondes du Mexicain et garde 3"8 d’avance sur Hamilton. Russell est à deux secondes de son équipier et voit Alonso être proche de lui.
 
Tour 13 : Hamilton, Ocon, Sargeant et Zhou sont rentrés aux stands, et Russell se fait dépasser par Alonso. Mais la bataille entre les deux hommes voit le Britannique repasser, avant que l’Espagnol ne reprenne la cinquième place. Stroll est dans le sillage de Russell. Leclerc rentre aux stands, tout comme Sainz et Russell. Ferrari optimise sa stratégie et tente un double arrêt !
 
Tour 14 : Leclerc et Sainz sont ressortis cinquième et sixième et en pneus durs, alors que Russell a perdu du temps à la relance et pointe dixième, derrière Bottas notamment. Piastri s’arrête pour un changement de volant car il a un problème de boîte de vitesses. Il semble que ce soit difficile pour l’Australien, alors que Verstappen rentre.
 
Tour 15 : Pérez prend la tête avec 11 secondes d’avance sur son équipier, qui est ressorti en pneus tendres. Les Ferrari et la Red Bull du Néerlandais sont désormais décalés. Alonso s’est arrêté et a réussi à dépasser Russell, mais il a perdu une place face à Bottas ! Stroll rentre, tout comme Magnussen, dont le départ en gommes dures n’a pas été efficace.
 
Tour 16 : Pérez voit Verstappen lui reprendre du temps, et Leclerc est à 9 secondes du Néerlandais. Ocon prend cinq secondes de pénalité et doit rentrer car son aileron avant est abîmé et menace de casser. C’est l’abandon pour Piastri.
 
Tour 17 : Alonso se défait de Bottas et pointe à 5 secondes de Hamilton. Russell est huitième devant Stroll et Albon. Pérez rentre à la fin du tour.
 
Tour 18 : Le Mexicain se décale stratégiquement et il chausse aussi des pneus tendres. Il ressort troisième à moins de 4 secondes de Leclerc. Sainz est revenu dans un bon rythme mais souffre du temps perdu au premier relais. Bottas se fait dépasser par Russell.
 
Tour 19 : Hormis les Red Bull, les pilotes Williams sont les seuls en pneus tendres. Du côté de McLaren, Norris a perdu une dizaine de secondes aux stands avec un problème difficile à identifier.
 
Tour 20 : L’écart est de 10 secondes entre Verstappen et Leclerc, Pérez est troisième devant Sainz et Hamilton, puis Alonso, Russell, Stroll, Bottas et Albon. Ocon va certainement devoir repasser par les stands car sa pénalité n’a pas été bien respectée.
 
Tour 21 : Meilleur tour en course pour Pérez en 1’37"448. Leclerc tourne dans les mêmes chronos que Verstappen, ce qui est plutôt rassurant pour Ferrari. Sainz perd une demi-seconde au tour sur son équipier, désormais.
 
Tour 22 : Pérez améliore le meilleur tour en course en 1’37"240, et il est à 2 secondes de Leclerc.
 
Tour 23 : Le Mexicain enchaîne et bat son record en 1’37"169 ! Il a maintenant 12 secondes d’avance sur Sainz - ce qui est l’écart entre Verstappen et Leclerc en tête - et 16 sur Hamilton. Alonso est à 2"7 de Hamilton, et Russell est à 3 secondes de l’Espagnol. Les écarts se stabilisent dans le top 10.
 
Tour 24 : La bataille fait rage entre Ocon et Norris. Le Français est dernier avec son arrêt, mais il est dans le sillage du Britannique. Une bien triste vision pour Alpine et McLaren, qui jouaient la quatrième place du championnat en 2022. Ferrari annonce à Leclerc que la dégradation est moindre qu’attendu initialement.
 
Tour 25 : Ocon prend dix secondes de pénalité pour ne pas avoir bien respecté la pénalité, la course du Français tourne au cauchemar. Verstappen a 13 secondes d’avance sur Leclerc, et Pérez est revenu à une demi-seconde du Monégasque. Sainz est à 13 secondes des deux hommes.
 
Tour 26 : Leclerc tente de résister à Pérez mais le pilote Ferrari semble en difficulté. Le Mexicain prend la deuxième place et se détache immédiatement devant le Monégasque. Gasly est rentré aux stands et ressort 17e.
 
Tour 28 : Verstappen est en tête avec 13"9 sur Pérez et déjà 17"1 sur Leclerc, qui perd désormais 1"5 au tour. Sainz pointe à 12 secondes de son équipier et n’a plus que 3 secondes d’avance sur Hamilton. Alonso est à 1"9 du Britannique.
 
Tour 29 : Norris s’arrête de nouveau et a encore un problème sur la voiture. Ocon reçoit cinq secondes supplémentaires de pénalité pour avoir fait un excès de vitesse dans les stands. Les deux pilotes passent un dimanche terrible.
 
Tour 30 : Verstappen et Pérez sont stables en tête, mais le leader se plaint d’une perte de performance avec son pneu avant gauche. Leclerc et Sainz sont désormais dans les mêmes temps ou presque. Hamilton et Alonso sont dans le rythme des deux pilotes de la Scuderia.
 
Tour 31 : Hamilton et Stroll sont rentrés aux stands, et ils profitent de l’avance sur le reste du peloton pour ne pas perdre trop de positions. Hamilton ne voulait pas s’arrêter mais Mercedes lui a imposé l’arrêt. Sargeant s’est arrêté et repart 14e. Sainz rentre à son tour à la fin du tour, tout comme Russell.
 
Tour 32 : Stroll a signé les 2e et 3e meilleurs secteurs absolus avec ses pneus neufs, ce qui montre le rôle que joue la dégradation. Alonso est malgré tout resté en piste et devance Sainz.
 
Tour 33 : Stroll signe le meilleur tour en course en 1’36"546 ! Il tourne une seconde plus vite que tous les pilotes qui l’entourent. Et Leclerc rentre aux stands.
 
Tour 34 : Le pilote Ferrari ressort en gommes dures avec 9"9 d’avance sur Sainz. Alonso est provisoirement troisième mais doit encore s’arrêter. Hamilton est à 3"2 de Sainz, et Stroll remonte rapidement, suivi par Russell. Bottas et Albon tiennent pour l’instant le top 10. Pérez et Alonso s’arrêtent.
 
Tour 35 : Pérez ressort largement devant Leclerc, et Alonso a repris la piste derrière Hamilton, mais devant Stroll.
 
Tour 36 : Largement en tête, Verstappen s’arrête pour chausser un dernier relais de gommes dures.
 
Tour 37 : Il est ressort avec 11"8 d’avance sur Pérez et 22"7 d’avance sur Leclerc. Derrière, Alonso a signé le meilleur tour en piste en 1’38"156. Alonso attaque Hamilton et passe, mais se rate en sortie et doit concéder la place au pilote Mercedes.
 
Tour 38 : Après plusieurs virages de lutte, Alonso prend la cinquième place à Alonso. Le top 10 est bien établi, mais Gasly et Tsunoda se montrent menaçants derrière Albon, qui s’accroche pour le moment à la dixième place.
 
Tour 39 : Hamilton s’accroche derrière Alonso mais ne parvient pas à repasser. La question est maintenant de savoir si Alonso va avoir assez de rythme pour aller chercher Sainz qui est 2"8 devant lui.
 
Tour 40 : L’écart est désormais de 2"2 entre Sainz et Alonso, et le pilote Aston Martin ramène Hamilton avec lui. Stroll est à six secondes des deux hommes. Et Leclerc est au ralenti ! La Ferrari est en panne en bord de piste et la voiture de sécurité virtuelle est pour le moment déployée. Albon, Gasly, Tsunoda, Sargeant, Magnussen, Hülkenberg passent au stand chausser des softs neufs.
 
Tour 42 : La course est relancée ! Verstappen a dix secondes d’avance sur Pérez et 32 sur Sainz. Alonso est à 1"9 de Sainz et vise désormais un podium ! Hamilton est à 1"4 de l’Aston Martin.
 
Tour 43 : Gasly a réussi à dépasser Albon et il a pris la neuvième place !
 
Tour 44 : Gasly signe le meilleur tour en course en 1’35"068. Il tourne 2,5 secondes plus vite au tour que Bottas mais a 17 secondes de retard sur l’Alfa. Alonso est dans la seconde de Sainz, tandis qu’Ocon abandonne. Alonso est désormais dans le sillage de Sainz à la fin du 44e tour.
 
Tour 45 : Verstappen améliore son chrono mais en hards, il ne parvient pas à faire mieux que le meilleur tour de Gasly/ Pérez est à 10 secondes de son équipier, et Sainz est à 34 secondes du leader. Il doit désormais se défendre face à Alonso, qui est à l’attaque sur lui. Le pilote Aston Martin attaque à deux reprises son compatriote, qu’il pousse à la faute au virage 10. Et Alonso prend la troisième place ! Hamilton et Stroll suivent devant Russell, Bottas, Gasly et Albon.
 
Tour 46 : Sainz parvient à rester près d’Alonso, mais c’est surtout Hamilton qui est maintenant dans le sillage de Sainz.
 
Tour 47 : Alonso a désormais 1"9 d’avance sur Sainz, qui voit Hamilton se coller dans ses rétros. La lvitesse de pointe de la Mercedes est pour le moment un désavantage pour le septuple champion du monde, mais la Mercedes est plus rapide que la Ferrari actuellement.
 
Tour 48 : Verstappen et Pérez vivent une fin de course tranquille et se dirigent vers un doublé facile pour Red Bull. Alonso a désormais 3"7 d’avance sur Sainz, qui se plaint de marsouinage. Hamilton est toujours dans son sillage.
 
Tour 50 : Alonso assure désormais avec plus de 5 secondes d’avance sur Sainz.
 
Tour 51 : Hamilton est hors de la seconde de Sainz. Reste à voir s’il fait refroidir sa voiture, ou s’il a abdiqué. Gasly est revenu très fort sur Bottas et affiche 4"5 de retard. Il reprend plus d’une seconde à son rival et pourrait aller chercher la septième place.
 
Tour 53 : Les écarts se stabilisent dans le top 10 à l’exception de Gasly, qui remonte sur Bottas.
 
Tour 54 : Tsunoda continue à menacer Albon pour la dixième place, mais le Britannique résiste encore. Hülkenberg prend 5 secondes de pénalité pour dépassement des limites de piste, mais ça ne changera rien au classement.
 
Tour 55 : Alonso demande à la radio si Stroll a pu dépasser Sainz et Hamilton. Son ingénieur lui répond que non, et qu’il est un peu loin, ce qui n’empêche pas l’Espagnol de complimenter son jeune équipier : "C’est quand même incroyable". En l’occurrence, on peut donner raison à Alonso, compte tenu que Stroll court sans préparation et avec une main blessée.
 
Tour 56 : Norris s’est arrêté une nouvelle fois - un sixième arrêt - pour les mêmes raisons que les précédents.
 
Dernier tour : Rien ne semble bouger dans ces derniers hectomètres de course.
 
Arrivée : Verstappen remporte le Grand Prix de Bahreïn devant Pérez, et Red Bull envoie directement un signal fort à la concurrence. Fernando Alonso signe un podium totalement inattendu, son premier depuis le Qatar 2021, et ce dès sa première course avec Aston Martin. Sainz est quatrième devant Hamilton et Stroll, qui confirme la bonne forme de l’équipe anglaise. Russell est septième après une course discrète devant Bottas, Gasly, qui échoue à 1"1 du Finlandais, et Albon, qui sauve le point de la dixième place pour une seconde. Zhou signe le meilleur tour en course sur le gong et prive Gasly d’un point supplémentaire, et Alonso est pilote du jour.
  • Meilleur tour : G. Zhou : 1'33"996
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
S. Perez
3ème
F. Alonso
4ème
C. Sainz
5ème
L. Hamilton
6ème
L. Stroll
7ème
G. Russell
8ème
V. Bottas
9ème
P. Gasly
10ème
A. Albon
11ème
Y. Tsunoda
12ème
L. Sargeant
13ème
K. Magnussen
14ème
N. de Vries
15ème
N. Hulkenberg
16ème
G. Zhou
17ème
L. Norris

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 27/02/2023 - 21:40
Dernière modification : 05/03/2023 - 21:14
Catégorie : Saison 2023
Page lue 1583 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 10
^ Haut ^