Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2023 - GP d'Australie

 
Melbourne.PNG

 

Les essais qualificatifs :

Les trois séances d’essais libres du Grand Prix d’Australie de F1 ont mis en lumière la capacité de Max Verstappen à se porter en tête de manière très rapide, dès ses premiers tours chronos.
 
C’est donc en favori que le pilote Red Bull a abordé cette séance qualificative, devant un groupe d’outsiders qu’il était difficile de classer. Son équipier Sergio Pérez a connu un équilibre précaire et plusieurs sorties de piste.
 
Les Mercedes ont été solides mais un peu plus lentes, tandis que Fernando Alonso et, dans une moindre mesure, Lance Stroll, ont montré des performances prometteuses pour Aston Martin F1. A noter que les pilotes Alpine semblaient aussi se mêler à ce groupe lors des EL3 ce matin.
 
La pluie s’est invitée à plusieurs reprises sur l’Albert Park depuis les EL3, et il était difficile de savoir à quel point la qualification allait être perturbée, même s’il s’est arrêté de pleuvoir à 10 minutes de la séance.
  •  1ere partie :
Le vent s’est levé avant la séance et la pluie menaçait toujours au moment de lancer la Q1. La piste a été lavée par une averse avant la course de F2, ce qui signifiait une adhérence précaire pour ces qualifications, d’autant que la piste était plutôt froide avec 21 degrés.
 
En raison du risque de pluie, les pilotes se sont précipités en piste dès le passage du feu au vert. Les Williams étaient les premières en bout de ligne des stands devant les AlphaTauri et les Alfa Romeo, scindées par la McLaren de Lando Norris.
 
Alex Albon a pris la première référence, rapidement battu par Valtteri Bottas puis Guanyu Zhou, et c’est Kevin Magnussen qui a signé le tour le plus rapide de ces premières tentatives, tandis que Norris s’est placé deuxième.
 
Albon a enchaîné avec un deuxième tour rapide, tandis que les Red Bull, les Ferrari, les Mercedes et les Aston Martin étaient en piste. Sargeant a fait un tête-à-queue dans le troisième virage, et les Alpine sont sorties aussi.
 
Albon a signé le meilleur chrono en 1’18"944, et Nico Hülkenberg l’a battu en 1’18"373. Oscar Piastri a placé sa McLaren juste devant celle de Norris en quatrième place.
 
Max Verstappen était dans son premier tour rapide quand Sergio Pérez est sorti de piste et a tapé légèrement la barrière ! Le Mexicain a reculé mais a planté sa Red Bull dans les graviers, et le drapeau rouge a été agité.
 
La séance a été relancée sous un ciel toujours gris mais très légèrement éclairci, et de nombreux pilotes sont repartis en piste. Il restait 11 minutes au chrono et neuf pilotes seulement avaient effectué un chrono.
 
Verstappen a signé le meilleur temps en 1’18"063, et Alonso s’est placé quatrième à une seconde. Stroll a pris le troisième chrono à 4 dixièmes de Verstappen. Sainz a fait un deuxième tour de chauffe.
 
Russell en a terminé avec son tour en s’installant au cinquième rang, et Hamilton l’a fait reculer en se plaçant quatrième. Leclerc a lui aussi fait un deuxième tour de préparation.
 
Albon s’est positionné deuxième à 0"080 de Verstappen, en prenant le meilleur deuxième secteur absolu ! Sainz a signé le troisième chrono et Leclerc le septième. Norris est remonté au sixième rang.
 
Alonso a fait un deuxième chrono rapide et a pris la première place en 1’17"832, battu immédiatement par Verstappen en 1’17"469. Stroll a signé le troisième temps, Russell a amélioré en quatrième place, et Hamilton en sixième position.
 
Et Albon a de nouveau amélioré en prenant la troisième position. Le pilote Williams s’interrogeait hier sur la possibilité de faire fonctionner les évolutions de la FW45 ce week-end, force est de constater qu’il y parvient.
 
Leclerc a pris la huitième position et Kevin Magnussen la neuvième. Piastri a amélioré, mais seulement en 14e place. Pierre Gasly est remonté au 11e rang, et Sargeant en 12e position. Guanyu Zhou l’a immédiatement battu, et Esteban Ocon est remonté au huitième rang.
 
Verstappen a amélioré en 1’17"384, et Russell s’est emparé de la troisième position. Nyck de Vries et Yuki Tsunoda ont pris la 12e et la 13e place, et Hamilton s’est placé deuxième. Norris a amélioré pour prendre la 12e place, alors que la piste continuait à progresser.
 
Valtteri Bottas n’a pas fait mieux que le 19e temps, Magnussen est remonté au dixième rang. Gasly a signé le 13e temps, alors que plusieurs de ses rivaux amélioraient. Zhou n’a pas fait mieux que 16e, battu par Piastri qui ne s’est pas qualifié.
 
Sargeant n’a pas non plus progressé, alors qu’Ocon a pris le troisième temps. Russell a encore amélioré et est remonté en deuxième position, tandis que Stroll a pris la sixième position. Leclerc a fait une erreur dans son dernier tour mais passe quand même en Q2.
 
Piastri, Zhou, Sargeant, Bottas et Pérez ont été éliminés.
 
  •  2ème partie : 
Tous les pilotes sont de nouveau sortis immédiatement, à l’exception des Mercedes et des Alpine, alors que le ciel commençait à s’éclaircir au-dessus de Melbourne et de l’Albert Park.
 
Alonso s’est placé en tête en 1’17"681, alors que les pilotes Ferrari enchaînaient de nouveau un deuxième tour de préparation. Stroll a battu son équipier pour 0"065, en 1’17"616.
 
Verstappen est sorti large au premier virage, et beaucoup de pilotes faisaient un deuxième tour de préparation. Cela a payé pour Leclerc qui s’est emparé du meilleur chrono en 1’17"560. Sainz a pris la quatrième place à 0"183 de son équipier.
 
Hülkenberg s’est emparé de la troisième position, s’intercalant entre les Aston Martin. Verstappen a bouclé son premier chrono en première place, en 1’17"219.
 
Alonso a amélioré pour revenir à 0"064 de Verstappen. L’Espagnol a choisi de ne pas chausser de deuxième train de pneus, préférant garder deux sets neufs pour la Q3. Russell a signé le septième temps, devancé immédiatement par son équipier. Norris a fait une erreur et visité le bac à gravier du troisième virage.
 
Les pilotes Alpine ont économisé des gommes en vue de la Q3 et de la course, en ne sortant qu’à la moitié de cette Q2. Une tactique risquée en cas de drapeau rouge, mais qui peut payer pour la suite du week-end, tant l’A523 semble efficace.
 
Albon et Tsunoda se sont glissés provisoirement dans le top 10, et Sainz a progressé en sixième position. Ocon a signé le huitième temps, et Gasly le 12e, insuffisant pour se qualifier. Verstappen a amélioré en 1’17"056.
 
Norris a amélioré mais n’a signé que le dixième temps, avec une nouvelle erreur en piste, et Ocon n’a pas progressé. Gasly a quant à lui pris la dixième place et éliminé provisoirement Norris. Albon a amélioré en neuvième position, faisant sortir Gasly du top 10.
 
Hülkenberg était installé à une solide sixième place mais a tout de même tenté un nouveau chrono, tout comme Magnussen, qui était loin de son équipier. De Vries a gagné deux positions en dépassant Tsunoda et Magnussen.
 
Gasly a pris le quatrième temps, et Hülkenberg a placé sa Haas en troisième position ! De Vries n’a pas amélioré, contrairement à Sainz, qui s’est emparé de la troisième position. Tsunoda a progressé en 12e place.
 
Russell et Hamilton se sont placés cinquième et sixième, et Leclerc a progressé en quatrième position. Norris n’a pas assez amélioré, avec le 13e temps. Albon a fait une erreur mais reste dans le top 10.
 
Les éliminés étaient Ocon, Tsunoda, Norris, Magnussen et De Vries.
  •  3ème partie :
Le ciel était de nouveau menaçant au-dessus du circuit, ce qui a poussé Verstappen, les Ferrari, Alonso et les Mercedes à s’élancer rapidement. Hülkenberg a aussi pris la piste, tandis que chez Ferrari, on annonçait la pluie pour les 3 ou 4 dernières minutes de la séance.
 
Verstappen a fait une petite erreur mais signé d’entrée de jeu un temps de 1’17"578. Alonso a opté pour un deuxième tour de chauffe, contrairement à Hülkenberg, qui était immédiatement dans un tour rapide mais a peiné à maîtriser sa Haas.
 
L’Allemand a signé un temps de 1’18"046, à quatre dixièmes de la pole provisoire seulement, ce qui constitue un temps correct même si le tour de Verstappen n’était pas le plus propre.
 
Alonso a pu profiter de ce tour moyen de Verstappen pour prendre le meilleur chrono en 1’17"303. Leclerc s’est emparé du deuxième chrono, et Sainz a amélioré devant Leclerc. Russell a pris le deuxième temps, mais c’est Hamilton qui a fait le meilleur temps en 1’17"271 !
 
Gasly a signé le septième temps, tandis qu’Albon a amélioré le deuxième secteur et a fait le septième chrono. Verstappen s’est relancé immédiatement dans un nouveau tour rapide au cas où la pluie arrive.
 
Verstappen a amélioré et repris la pole position provisoire pour 9 millièmes de seconde seulement ! Son temps de 1’17"262 lui a permis de se placer en tête, alors que la pluie était à trois minute du circuit selon Ferrari.
 
Les pilotes de la Scuderia sont ressortis rapidement en piste pour rouler avant la pluie. Stroll en a terminé de son tour chrono à 0"301 de Verstappen, le reléguant déjà en septième place.
 
Verstappen s’est plaint de mauvaises sensations lors de la descente des rapports, ce qui pourrait aussi être le problème ayant précipité la sortie de piste de Pérez. Il s’agit clairement du talon d’Achille de cette RB19 pour le moment.
 
Leclerc a tenté immédiatement un tour rapide alors que Sainz enchaînait avec un deuxième tour rapide, quitte à risquer de rencontrer la pluie. Leclerc était en retard dans le deuxième secteur.
 
Le Monégasque a juste progressé de sorte à repasser devant son équipier. Gasly n’a pas progressé. Verstappen a en revanche enfoncé le clou, avec un temps de 1’16"732. Stroll a lui aussi progressé et est remonté en quatrième place. Alonso a lui aussi amélioré et repris la deuxième place à Hamilton.
 
Mais les pilotes Mercedes étaient en amélioration. Sainz a signé le troisième temps provisoire, battu par Russell qui a pris le deuxième chrono, et Hamilton s’est placé troisième, repoussant Alonso au quatrième rang.
 
Verstappen et Russell seront donc en première ligne devant Hamilton et Alonso, puis Sainz et Stroll. Leclerc n’est que septième devant Albon, Gasly et Hülkenberg.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 1:17.384 1:17.056 1:16.732
2 George Russell Mercedes W14 1:17.654 1:17.513 1:16.968
3 Lewis Hamilton Mercedes W14 1:17.689 1:17.551 1:17.104
4 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 1:17.832 1:17.283 1:17.139
5 Carlos Sainz Ferrari SF-23 1:17.928 1:17.349 1:17.270
6 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 1:17.873 1:17.616 1:17.308
7 Charles Leclerc Ferrari SF-23 1:18.218 1:17.390 1:17.369
8 Alex Albon Williams Mercedes FW45 1:17.962 1:17.761 1:17.609
9 Pierre Gasly Alpine Renault A523 1:18.312 1:17.574 1:17.675
10 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 1:18.029 1:17.412 1:17.735
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Esteban Ocon Alpine Renault A523 1:17.770 1:17.768  
12 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:18.471 1:18.099  
13 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 1:18.243 1:18.119  
14 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 1:18.159 1:18.129  
15 Nyck de Vries AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:18.450 1:18.335  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 1:18.517    
17 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 1:18.540    
18 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 1:18.557    
19 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 1:18.714    
20 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 - :—.---    
  • Grille de départ : 
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"732 G. Russell
  1'16"968
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"104 F. Alonso
  1'17"139
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"270 L. Stroll
  1'17"308
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"369 A. Albon
  1'17"609
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"675 N. Hulkenberg
  1'17"735
E. Ocon pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"768 Y. Tsunoda
  1'18"099
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"119 K. Magnussen
  1'18"129
N. De Vries pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"335 O. Piastri
  1'18"517
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"540 L. Sargeant
  1'18"557
V. Bottas pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"714 S. Perez
  pas de temps

La course :

Après deux journées de météo mitigée, c’est sous un grand soleil que les pilotes de F1 se sont placés sur la grille de départ du Grand Prix d’Australie, pour la troisième course de la saison 2023.
 
Max Verstappen a signé la pole position, ce qui fait 100 % de premières places en qualifications pour Red Bull cette saison. Il a devancé les étonnantes Mercedes de George Russell et Lewis Hamilton, puis Fernando Alonso.
 
Carlos Sainz et Lance Stroll suivent devant Charles Leclerc et Alex Albon, qui a réalisé sa meilleure qualification avec Williams F1. Pierre Gasly est neuvième devant Nico Hülkenberg et Esteban Ocon. Sergio Pérez a tapé les barrières en début de Q1 et s’élance des stands, comme Valtteri Bottas.
 
6h40 : Avec une dégradation plutôt faible des gommes, Pirelli prédit une course en un arrêt pour la majorité du peloton, avec un départ en tendres ou en mediums, et un deuxième long relais en pneus durs.
 
6h46 : Le circuit a annoncé qu’il y aura eu au total 444 000 spectateurs ce week-end, prouvant de nouveau le succès total du Grand Prix d’Australie, prolongé jusqu’en 2038.
 
6h49 : Le directeur de Red Bull, Christian Horner, s’attend à une course plus imprévisible que prévu, avec des conditions météo inédites ce week-end : "C’est plus chaud que le reste du week-end, comment vont réagir les pneus ? Ce qui était prévu pour être une course à un arrêt pourrait être une course à deux arrêts, sans parler des voitures de sécurité" a déclaré Horner, avant de rappeler que son équipe jouait "à 2 contre 1" face à Mercedes, Pérez étant en fond de grille.
 
6h58 : Gasly, Ocon, Zhou et Bottas s’élancent en gommes tendres, tandis que De Vries, Sargeant et Pérez partiront en pneus durs et tentent donc une stratégie différente de celles prédites par Pirelli. Le reste du plateau est en pneus mediums au départ.
 
Départ : C’est parti ! Mauvais départ de Verstappen qui tente de tasser Russell mais le pilote Mercedes prend la tête, tandis que Verstappen est en difficulté et se fait passer par Hamilton.
 
Tour 1 : Leclerc est en tête-à-queue après s’être fait pousser et la voiture de sécurité est sortie ! Sainz a dépassé Alonso, tandis qu’Albon est sixième.
 
Tour 2 : Ocon s’est arrêté chausser des pneus durs, comme Zhou. Sargeant et Pérez ont chaussé des gommes mediums, tandis que Bottas a pris des pneus durs.
 
Tour 3 : Pérez et Sargeant sont rentrés une deuxième fois au stand chausser des pneus durs. Ocon, Zhou, Bottas, Pérez et Sargeant vont tenter de ne plus s’arrêter. La course va être relancée !
 
Tour 4 : Verstappen s’est montré menaçant derrière Hamilton mais n’a pas réussi à passer la Mercedes.
 
Tour 5 : Russell profite d’avoir l’air propre devant lui pour signer le meilleur tour en course en 1’23"134. C’est un dixième de mieux que Hamilton, et deux dixièmes plus vite que Verstappen.
 
Tour 6 : Verstappen prend le meilleur tour en course en 1’23"104, mais les trois hommes de tête sont dans le même dixième. Sainz concède un dixième mais il est déjà à 1"3 de Verstappen. Alonso est dans le sillage de son équipier, tandis qu’Albon pointe à 1"6 de l’Aston Martin. Stroll est proche de la Williams. Pérez est déjà 16e avec ses gommes dures, derrière Ocon et devant les Alfa Romeo et Sargeant.
 
Tour 7 : Hamilton, Verstappen, Sainz puis Alonso battent coup sur coup le record de la piste, et l’Espagnol a le dernier mot en 1’22"603. Les trois hommes de tête se tiennent en 8 dixièmes car les Mercedes sont plus lentes que Verstappen. Et Albon est sorti de piste ! La voiture de sécurité est sortie et ça va être l’abandon pour le pilote Williams.
 
Tour 8 : Russell, Sainz et Magnussen sont rentrés aux stands. Le leader est ressorti septième en gommes dures, et Sainz a repris la piste en 11e position, avec les mêmes pneus. Magnussen est 18e. Le ralenti montre que Pierre Gasly est passé près de taper la Williams.
 
Tour 9 : Drapeau rouge ! Russell et Sainz sont les grands perdants de cette opération, puisque Hamilton, Verstappen, Alonso, Stroll, Gasly et Hülkenberg devant lui vont pouvoir changer de pneus sans avoir à le faire avec un arrêt en piste.
 
7h21 : La direction de course explique que c’est la quantité de graviers envoyée en piste par Albon qui oblige à interrompre la course. Le nettoyage de la piste est trop compliqué pour laisser circuler les F1.
 
7h24 : La course repartira à 7h33, mais on ne sait pas s’il s’agira d’un départ lancé ou arrêté.
 
7h33 : C’est une procédure de départ arrêté qui va être appliquée, avec Hamilton et Verstappen en première ligne, et les Aston Martin en deuxième ligne. Gasly et Hülkenberg seront en troisième ligne devant Russell et Tsunoda, puis les McLaren de Norris et Piastri. Sainz sera en sixième ligne avec de Vries devant Ocon et Pérez, Zhou et Bottas puis Sargeant et Magnussen.
 
7h35 : Seuls de Vries et Sargeant sont en pneus mediums, le reste du peloton est en durs. Dans le fond du peloton, les pilotes ont fait absolument n’importe quoi avec un gros ralentissement, et plusieurs accrochages évités.
 
Tour 10 - Deuxième départ : Hamilton garde la tête devant Alonso et Gasly. Russell a déjà repris deux places et Stroll est sixième, tandis que derrière, De Vries a été touché et a décollé. Le pilote AlphaTauri perd plusieurs positions mais continue à rouler.
 
Tour 11 : Les temps sont logiquement plus lents avec les gommes dures, et l’écart reste inférieur à une seconde entre Hamilton et Verstappen. Alonso est plus lent et pointe à 1"8 de la Red Bull. Sainz prend la neuvième place à Norris. Zhou a fait la bonne opération du bazar dans le peloton et pointe 12e.
 
Tour 12 : L’écart est de 3 dixièmes entre Hamilton et Verstappen, qui prennent une seconde au tour à Alonso. Gasly est sous la seconde de retard face à l’Aston Martin. Et Verstappen s’empare de la tête de la course !
 
Tour 13 : Verstappen a fait le meilleur tour en course en 1’21"994, et Hamilton décroche totalement, déjà à 2,7 secondes de la tête. Alonso remonte sur la Mercedes. Derrière, Russell prend la quatrième place à Gasly. Sainz a pris la huitième place à Tsunoda.
 
Tour 14 : Russell remonte déjà sur Alonso, tandis que Sainz dépasse Hülkenberg. Pérez est pour le moment 15e et semble peiner dans le peloton.
 
Tour 15 : L’écart est désormais de 3"3 entre Verstappen et Hamilton, tandis qu’Alonso est à 1"3 de Hamilton. Russell est à 1"3 de l’Espagnol et Gasly, Sainz, Stroll et Hülkenberg restent groupés derrière la Mercedes.
 
Tour 16 : L’écart est de 3"6 entre Verstappen et Hamilton. Alonso remonte légèrement et décroche Russell, qui voit Gasly, Sainz, Stroll et Hülkenberg rester proches de lui.
 
Tour 17 : Alonso est revenu à 7 dixièmes de Hamilton, tandis que le Britannique est revenu à 3"3.
 
Tour 18 : Et Russell est à l’arrêt, le moteur de la Mercedes a cassé ! La voiture de sécurité virtuelle est déployée et Russell s’est garé en bout de ligne des stands, personne ne pourra s’arrêter. Les stands sont fermés.
 
Tour 19 : La course est relancée, et l’écart est de 2"7 entre les deux leaders. Mais Hamilton s’inquiète d’Alonso qui est "très rapide" derrière lui. Gasly pointe quatrième devant Sainz et Stroll. Hülkenberg est un peu décroché.
 
Tour 20 : Hamilton remonte sur Verstappen avec 2"4 de retard sur la Red Bull. Alonso est un peu décroché par le septuple champion du monde. Pérez est 12e après s’être défait de Zhou.
 
Tour 21 : Pérez a dépassé Ocon et pointe à la porte des points. Devant, Verstappen a repris de l’avance et dépasse les 3 secondes d’avance.
 
Tour 22 : Sainz est calé dans les échappements de Gasly mais n’arrive pas à le dépasser, l’Alpine ayant une bonne vitesse de pointe. Le Français est à 2"5 d’Alonso, qui accuse le même retard sur Hamilton. Pérez est dixième après avoir passé Piastri.
 
Tour 23 : Le Mexicain enchaîne et se défait de Tsunoda pour être neuvième. Devant, Verstappen a 4"7 d’avance.
 
Tour 24 : Verstappen est en train de s’envoler en tête, avec une avance qui est désormais de 5"5.
 
Tour 25 : Et c’est le meilleur tour en course pour le Néerlandais en 1’21"843. Hamilton est à 5"8, Alonso est à 2"4 du Britannique, qui ne pense pas pouvoir aller au bout de la course avec les pneus durs. Sainz a réussi à se défaire de Gasly pour la quatrième place.
 
Tour 26 : Tsunoda défend chèrement sa dixième place devant Piastri et Ocon, qui sont colés dans ses échappements. Le Français en profite pour dépasser la McLaren.
 
Tour 27 : Verstappen a désormais 6"6 d’avance sur Hamilton, et 8"9 sur Alonso. Sainz ne parvient pas à remonter sur son compatriote, et Gasly reste dans le sillage de la Ferrari, comme Stroll. Hülkenberg est solide, à seulement 1"4 de la deuxième Aston, et avec 1"8 d’avance sur Norris. Pérez remonte lentement sur la McLaren et pointe encore à 4"4 de Norris.
 
Tour 28 : Ocon s’est défait de Tsunoda et pointe dans le top 10.
 
Tour 29 : Verstappen compte désormais 7"3 d’avance sur Hamilton, et Alonso est toujours à environ 2 secondes de la deuxième place. Sainz est dans les mêmes chronos que son compatriote et reste à 2 secondes de l’Aston Martin. Gasly est collé à la Ferrari, comme Stroll. Piastri dépasse Tsunoda, dont l’AlphaTauri manque cruellement de rythme en course.
 
Tour 30 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’21"772 et prend une seconde pleine à Hamilton dans ce 29e tour.
 
Tour 31 : Alonso remonte légèrement sur Hamilton, mais les écarts sont stables dans le top 10. Seul Pérez a repris un peu de temps à Norris, mais à raison de deux ou trois dixièmes au tour.
 
Tour 32 : Verstappen alterne les tours de refroidissement et les tours rapides, ce qui lui permet de reprendre près d’une demi-seconde de plus à Hamilton.
 
Tour 33 : C’est Pérez qui vient de signer le meilleur tour en course, en 1’21"456. Il n’est plus qu’à 2"4 de la huitième place de Norris.
 
Tour 34 : Hamilton s’interroge sur la stratégie d’Aston Martin : "Ils ne peuvent pas être sur la même stratégique nous...". Son ingénieur lui dit qu’Alonso pourrait encore s’arrêter.
 
Tour 35 : Verstappen a 9 secondes d’avance sur Hamilton, et 10"4 sur Alonso. Sainz est revenu à 1"2 de son compatriote, et Gasly reste à 6 dixièmes de la Ferrari. Stroll est un peu décroché à 1"7 du Français, et Hülkenberg accuse 3 secondes de retard. Norris est à 2 secondes et voit Pérez revenir à 1"6, tandis qu’Ocon est dixième à 6"6 de la Red Bull. Piastri est aux portes des points devant Zhou et Magnussen, puis Tsunoda, Bottas, Sargeant et De Vries.
 
Tour 36 : Hamilton a signé le meilleur 3e secteur absolu, mais les trois hommes de tête se neutralisent en matière de temps au tour. Sainz est également dans leurs chronos, comme Gasly.
 
Tour 38 : Verstappen a signé le meilleur tour en course en 1’21"403, mais Hamilton le bat immédiatement en 1’21"400 ! Alonso améliore son meilleur tour, à un dixième de celui des hommes de tête, et Sainz est également proche en 1’21"6. Sargeant s’est arrêté une nouvelle fois pour chausser un nouveau train de pneus durs.
 
Tour 39 : Verstappen enchaîne et reprend le meilleur tour en course en 1’21"319. Hamilton est à 9"3 et Alonso est à 1"4 de la Mercedes. Sainz est à 1"3 d’Alonso, et Gasly sort de la zone DRS de la Ferrari. Plus loin, Pérez est à 1"2 de Norris mais peine à revenir dans la seconde de la McLaren.
 
Tour 40 : Hamilton reprend le meilleur tour en course à Verstappen en 1’21"315. Il repousse Alonso à 1"6, tandis que Gasly est revenu dans le sillage de Sainz, qui semble un peu en difficulté.
 
Tour 41 : Verstappen en a encore sous le pied puisqu’il bat le record du tour en 1’21"078. L’écart dépasse désormais les 10 secondes entre les deux hommes de tête. Alonso est à 1"6 de Hamilton.
 
Tour 42 : Verstappen continue de creuser l’écart en améliorant le meilleur tour en course (1’20"986). Gasly est toujours calé dans le sillage de Sainz mais ne parvient pas à dépasser. Pérez est enfin à moins d’une seconde de Norris et va pouvoir profiter du DRS.
 
Tour 43 : Pérez bat le meilleur tour en course en profitant du DRS, en 1’20"979. Il se défait finalement de la McLaren pour s’emparer de la huitième place. Il est à une seconde de Hülkenberg.
 
Tour 44 : Hamilton améliore son propre meilleur tour en course et il repousse Alonso à 1"8. Pérez améliore le record de la course en 1’20"697, de nouveau grâce au DRS. Il dépasse Hülkenberg avant la fin du tour.
 
Tour 45 : Les écarts sont stables dans le top 10, tandis que Hülkenberg et Norris tentent de profiter du sillage de Pérez pour remonter sur Stroll. Il y a 4"4 entre le Canadien et Pérez.
 
Tour 46 : L’écart en tête est de 11 secondes, et Alonso accélère pour revenir à 1"1 de Hamilton.
 
Tour 47 : Alonso tente d’aller chercher la deuxième place et signe le meilleur tour en course en 1’20"690 ! Il est toujours à 1"1 de Hamilton. De Vries s’est arrêté et ressort dernier avec des pneus tendres. La course d’AlphaTauri est catastrophique, Tsunoda pointant au 14e rang désormais.
 
Tour 48 : Verstappen a commis une erreur dans le troisième secteur et perd 4 secondes d’un coup sur Hamilton ! Pérez a signé le meilleur tour en course en 1’20"643.
 
Tour 49 : Verstappen améliore le meilleur premier secteur, visiblement frustré par son erreur, alors qu’il s’est plaint à son équipe de bloquer ses roues dans l’avant-dernier virage. Norris est très pressant sur Hülkenberg mais ne parvient pas à dépasser. Il se plaint d’un mouvement défensif tardif de l’Allemand, et McLaren va s’en plaindre auprès de la direction de course.
 
Tour 50 : Le Néerlandais prend le meilleur tour en course en 1’20"342, remontant à huit secondes d’avance.
 
Tour 51 : Verstappen a 8"2 d’avance sur Hamilton, qui garde toujours Alonso à 1"6. Sainz pointe à 3"7 de l’Aston Martin, et Gasly a un peu décroché, à 1"9 de l’Espagnol. Stroll est à 2"7 du Français et voit Pérez revenir à 2"5. C’est entre Hülkenberg et Norris que les choses s’intensifient derrière tandis qu’Ocon est esseulé en dixième position. Norris dépasse Hülkenberg qui est parti à la faute après avoir été passé.
 
Tour 52 : Hülkenberg est à 2"6 de Norris désormais, et n’a plus que 3"3 d’avance sur Ocon.
 
Tour 54 : Le drapeau jaune est de sortie pour une crevaison de Magnussen, mais c’est la suspension qui est cassée pour la Haas. La voiture de sécurité est déployée car le pneu du Danois est en piste ! C’est une erreur de pilotage pour le pilote Haas.
 
Tour 55 : Bottas est rentré chausser des pneus neufs, comme Piastri. Et la course est interrompue par un drapeau rouge ! Hamilton a déclaré peu avant le drapeau rouge : "Il y a énormément de débris en piste".
 
8h45 : La course reprendra au 56e tour, et si la direction de course décide de refaire un départ arrêté, il restera deux tours. La dernière fois que c’est arrivé, c’était à Bakou en 2021, ce qui n’avait pas réussi à Hamilton. Néanmoins, le risque d’accrochage sera élevé, et le DRS ne sera pas activé en deux tours, ce qui pourrait permettre à certains pilotes d’en profiter.
 
8h47 : La course sera relancée à 8h56.
 
8h52 : Ce sera de nouveau une procédure de départ arrêté ! Il y aura donc deux tours de sprint pour atteindre l’arrivée.
 
8h56 : Les pilotes reprennent la piste pour un tour de formation avant de prendre un nouveau départ.
 
Tour 57 - Troisième départ : C’est reparti ! Verstappen parvient à rester devant Hamilton tandis qu’Alonso se porte à hauteur du Britannique ! Alonso est envoyé en tête-à-queue et derrière, Ocon a percuté le mur, tandis que Stroll a une roue cassée ! Les deux Alpine ont eut un accident, De Vries est dans les graviers avec Sargeant. Drapeau rouge !
 
9h04 : Il faut désormais savoir ce que va décider la direction de course, est-ce que l’on va en rester là et prendre le classement avant le départ, ou la course sera-t-elle relancée pour un tour de formation avant passage sur la ligne d’arrivée ?
 
9h19 : La course est relancée pour un seul tour de formation et l’arrivée de la course, avec l’ordre du départ d’avant le drapeau rouge, sans les pilotes ayant abandonné. Ce sera donc Verstappen devant Hamilton, Alonso et Sainz. Les dindons de la farce sont les pilotes Alpinet Stroll.
 
9h23 : La course reprendra à 9h33.
 
9h28 : Sainz prend 5 secondes de pénalité pour l’accrochage avec Alonso, ce qui va permettre à Stroll, qui a réussi à atteindre la ligne des stands, de passer quatrième.
 
Dernier tour - Quatrième départ : La course est relancée pour un dernier tour derrière la voiture de sécurité.
 
Arrivée : Verstappen remporte un Grand Prix d’Australie très étrange, devant Hamilton et Alonso. Stroll est quatrième devant Pérez (qui a le point du meilleur tour en plus). Norris et Piastri terminent sixième et huitième et marquent les premiers points de McLaren en 2023, et ils encadrent Hülkenberg, qui inscrit 6 points pour Haas. Zhou inscrit deux points à la neuvième place, et Tsunoda marque le point de la dixième place. Les 10 équipes ont désormais inscrit au moins un point cette année. Bottas termine 11e devant Sainz, qui est repoussé 12e à cause de sa pénalité.
  • Meilleur tour : S. Perez : 1'20"235
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
L. Hamilton
3ème
F. Alonso
4ème
L. Stroll
5ème
S. Perez
6ème
L. Norris
7ème
N. Hulkenberg
8ème
O. Piastri
9ème
G. Zhou
10ème
Y. Tsunoda
11ème
V. Bottas
12ème
C. Sainz

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 01/04/2023 - 22:35
Dernière modification : 02/04/2023 - 13:49
Catégorie : Saison 2023
Page lue 1248 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 49
^ Haut ^