Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2023 - GP de Miami

 
 
Miami.PNG

 

Les essais qualificatifs :

Après trois séances dominées par Red Bull, Mercedes F1 ayant fait le doublé en EL1 mais admettant que cela venait surtout du timing de son tour, on peut imaginer que Max Verstappen est le favori pour la pole du Grand Prix de Miami.
 
Le Néerlandais a largement devancé l’autre Red Bull de Sergio Pérez tout au long des essais libres, tandis que Ferrari semblait se positionner dans le même rythme que le Mexicain. Charles Leclerc et Carlos Sainz pourraient donc se mêler à la lutte pour la première ligne.
 
Derrière, il est difficile de jauger puisque l’équipe Aston Martin était en forme hier, mais moins lors des EL3, tandis que Mercedes semble en difficulté avec sa voiture. En revanche, Alpine montre un excellent rythme depuis le début du week-end, Esteban Ocon et Pierre Gasly ayant terminé les EL3 cinquième et sixième.
 
L’ensemble du plateau devra faire attention à ne pas faire d’erreur, sur un circuit qui se montre piégeux depuis le début du week-end. Le grip progressait lors de la dernière heure d’essais, mais la piste reste délicate, et les murs sont proches.
  •  1ere partie :
Les pilotes Haas, Alfa Romeo et AlphaTauri ont été les premiers à signer des chronos en Q1, et c’est Kevin Magnussen qui a fait la meilleure performance, un chrono qui a tenu malgré les premiers temps de Lando Norris, Oscar Piastri et George Russell.
 
Max Verstappen a ensuite signé le meilleur temps en 1’28"424, et Pierre Gasly s’est placé à 3 dixièmes du Néerlandais. Esteban Ocon a signé le troisième temps à trois dixièmes de son équipier, tandis que Sergio Pérez a fait mieux que Verstappen en 1’28"306.
 
L’ingénieur de Pérez lui a dit de faire attention car le vent était présent sur la piste, alors que les pilotes Ferrari et Aston Martin étaient en piste. Charles Leclerc a pris la deuxième place provisoire à 0"116 de Pérez, et Carlos Sainz a pris le quatrième temps provisoire.
 
Les pilotes Alfa Romeo F1 ont pris la sixième place (Guanyu Zhou) et la septième position (Valtteri Bottas) provisoires, avant que Fernando Alonso ne se place quatrième. Lance Stroll a pris le dixième temps. Magnussen est remonté au cinquième rang, et Hülkenberg en 11e place.
 
Magnussen a gêné Lewis Hamilton, qui ne s’attendait pas à revenir si vite sur la Haas. Une enquête a été ouverte contre le Danois, tandis que Hamilton n’avait toujours aucun chrono.
 
Leclerc a repris la tête en 1’27"895, et Ocon est remonté au sixième rang, tandis que George Russell revenait dans le top 10. Sainz a gêné Zhou dans un tour rapide, tandis que l’enquête contre Magnussen était reportée à l’après-séance.
 
Vertsappen a repris la tête de la séance en 1’27"363, tandis que Pérez s’est replacé deuxième. Leclerc s’est agacé du trafic dans la radio, expliquant que les seules infos qu’il voulait avoir concernaient l’état de la piste.
 
Hülkenberg a pris la quatrième place, Yuki Tsunoda la huitième place, Alex Albon est remonté dans le top 10, tout comme Bottas et Nyck de Vries. Cela éliminait provisoirement les deux Mercedes et les deux McLaren !
 
Magnussen a pris le troisième temps, battu par Leclerc, tandis que Lando Norris était en cours d’amélioration. Sainz a repris la deuxième place, et Logan Sargeant est remonté au 13e rang.
 
Norris a pris la 11e place, au moment où la FIA annonçait une enquête contre Sainz pour avoir gêné Zhou. Ce dernier a repris la neuvième place, Ocon la sixième, et Bottas a devancé le Français.
 
Piastri n’a signé que le 16e temps, et Gasly le neuvième chrono. Russell est remonté dixième, et Hamilton sixième.
 
Les éliminés étaient Norris, Tsunoda, Stroll, Piastri et Sargeant.
  •  2ème partie : 
La Q1 a été serrée comme rarement, avec moins de neuf dixièmes entre Sergio Pérez, deuxième, et Logan Sargeant, 20e ! C’est dans ce contexte d’ultra compétitivité que le plateau s’est élancé pour la Q2.
 
Verstappen a été le premier à signer un temps en 1’27"110, tandis que Pérez a échoué à 0"218 de son équipier. Russell a signé le troisième temps provisoire à une seconde de Verstappen, et Hamilton a pris le quatrième temps, tandis que Zhou était cinquième.
 
Alonso s’est placé troisième, et Hülkenberg quatrième devant les Mercedes. Magnussen, confirmant la bonne forme des Haas, s’est lui aussi placé devant les Mercedes.
 
Ocon s’est placé quatrième derrière les Red Bull et Alonso, et Gasly a pris le cinquième chrono, devant les Haas. Leclerc a signé le quatrième temps, tandis que Sainz a pris la deuxième place malgré deux meilleurs premiers secteurs. La Ferrari a de nouveau perdu du temps dans la ligne droite, et Albon a pris la septième place, entre les Alpine.
 
Alonso a regagné une place et s’est placé quatrième. A cinq minutes du terme de cette deuxième partie de séance, les Mercedes et les Alfa étaient éliminées. Pérez a touché le mur à l’entrée du virage 4 et a avorté sa tentative.
 
Zhou a signé le dixième temps, et Bottas le sixième, éliminant son équipier. Le Finlandais n’était qu’à 0"050 de Leclerc, mais la majorité des pilotes était relancé dans un dernier tour rapide.
 
Leclerc s’est emparé du meilleur temps en 1’26"964, mais tout le monde, y compris Verstappen, était en piste. Magnussen est remonté au septième rang, et Alonso a progressé en troisième place.
 
Verstappen a repris la main en 1’26"814, Ocon s’est placé sixième, tandis que de Vries n’a pas amélioré en 15e place. Russell est remonté neuvième, et Hamilton n’a pas amélioré, ce qui l’a éliminé en Q2 ! Gasly a repris la huitième place.
 
Les éliminés étaient Albon, Hülkenberg, Hamilton, Zhou et De Vries.
  •  3ème partie :
Il n’y avait que huit dixièmes entre les dix pilotes qualifiés pour la dernière partie de la séance qualificative, et l’on va donc retrouver les deux Red Bull, les deux Ferrari, les deux Alpine, une Aston Martin, une Haas, une Alfa Romeo et une Mercedes.
 
Verstappen a fait une erreur dans son premier tour rapide et a dû l’abandonner. Pérez a rpis la tête en 1’26"841, Ocon s’est placé deuxième mais Alonso et Russell se sont intercalés. Gasly a signé le troisième temps.
 
Magnussen s’est placé troisème, et Leclerc a raté son dernier virage alors qu’il avait fait le meilleur temps dans le deuxième secteur, ce qui ne l’a placé que sixième. Sainz s’est placé troisième.
 
Bottas n’a fait qu’un chrono et est sorti en décalé, tandis que Leclerc est sorti assez rapidement pour ne pas être bloqué par un possible drapeau rouge.
 
Mais Leclerc est sorti de piste au même endroit qu’hier, et c’est lui qui a causé une neutralisation (vidéo ci-dessous) ! Le drapeau rouge est sorti et la séance a été terminée ainsi, alors qu’il restait 1mn36 !
 
Les pilotes n’étaient pas en mesure de faire un tour complet pour relancer une dernière tentative, et c’est donc Pérez qui fait la pole position ! Alonso sera aux côtés du Mexicain en première ligne, tandis que Sainz et Magnussen seront seront en deuxième ligne !
 
Gasly et Russell seront en troisième ligne devant Leclerc et Ocon, et Verstappen s’élancera neuvième, juste devant Bottas. La course vient de prendre une tournure inattendue à cause de Leclerc, et c’est donc Pérez qui continue sa bonne dynamique.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 1:27.713 1:27.328 1:26.841
2 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 1:28.179 1:27.097 1:27.202
3 Carlos Sainz Ferrari SF-23 1:27.686 1:27.148 1:27.346
4 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 1:27.809 1:27.673 1:27.767
5 Pierre Gasly Alpine Renault A523 1:28.061 1:27.612 1:27.786
6 George Russell Mercedes W14 1:28.086 1:27.743 1:27.804
7 Charles Leclerc Ferrari SF-23 1:27.713 1:26.964 1:27.861
8 Esteban Ocon Alpine Renault A523 1:27.872 1:27.444 1:27.935
9 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 1:27.363 1:26.814 - :—.---
10 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 1:27.864 1:27.564 - :—.---
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Alex Albon Williams Mercedes FW45 1:28.234 1:27.795  
12 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 1:27.945 1:27.903  
13 Lewis Hamilton Mercedes W14 1:27.846 1:27.975  
14 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 1:28.180 1:28.091  
15 Nyck de Vries AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:28.325 1:28.395  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 1:28.394    
17 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:28.429    
18 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 1:28.476    
19 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 1:28.484    
20 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 1:28.577    
  • Grille de départ : 
S. Perez  pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"841 F. Alonso
  1'27"202
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"346 K. Magnussen
  1'27"767
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"786 G. Russell
  1'27"804
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"861 E. Ocon
  1'27"935
M. Verstappen pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps V. Bottas
  pas de temps
A. Albon pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"795 N. Hulkenberg
  1'27"903
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"975 G. Zhou
  1'28"091
N. De Vries pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"395 L. Norris
  1'28"394
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"249 L. Stroll
  1'28"476
O. Piastri pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"484 L. Sargeant
  1'28"577

La course :

Après une séance qualificative marquée par une fin abrupte, consécutive à l’accident de Charles Leclerc, c’est une grille de départ inattendue qui s’est établie au Grand Prix de Miami de F1, cinquième manche de la saison 2023.
 
Sergio Pérez a signé la pole position devant Fernando Alonso, tandis que Carlos Sainz et le surprenant Kevin Magnussen se partagent la deuxième ligne. Pierre Gasly s’est qualifié cinquième devant George Russell.
 
Charles Leclerc, après sa sortie, est septième au départ. Il a changé de boîte de vitesses, prenant sa troisième de l’année, mais n’a pas de pénalité. Esteban Ocon l’accompagne sur la quatrième ligne de la grille. Max Verstappen, qui a fait une erreur dans son premier tour de Q3, est neuvième devant Valtteri Bottas.
 
Alex Albon et Nico Hülkenberg se partagent la sixième ligne devant Lewis Hamilton, Guanyu Zhou, Nyck de Vries, Lando Norris, Yuki Tsunoda, Lance Stroll, Oscar Piastri et Logan Sargeant.
 
La FIA a décidé de changer les procédures après l’incident de Bakou, dans lequel Ocon a failli percuter des photographes et membres de la fédération. Personne ne devra bouger jusqu’à ce que la dernière voiture ait franchi la ligne pour entamer le dernier tour.
 
La pluie a fortement touché le Hard Rock Stadium et le Miami International Autodrome samedi soir, et la piste est donc verte, mais les averses ne menacent pas pour la course, contrairement aux premières prévisions.
 
21h05 : Pirelli a initialement conseillé une stratégie à un arrêt avec mediums/durs, mais les pneus tendres pourraient finalement être un choix intéressant, car la piste est verte et avec moins de grip et d’énergie, leur dégradation pourrait être limitée.
 
21h09 : C’est le rappeur LL Cool J qui se charge d’annoncer les 20 pilotes de la grille, qui arrivent en sens inverse du classement du championnat, le tout sur fond de musique jouée en direct par un orchestre !
 
21h23 : Le vent et les nuages sont toujours présents, mais la pluie n’est toujours pas attendue.
 
21h28 : Les sept premiers de la grille, ainsi que Bottas, Albon, de Vries et Sargeant s’élancent en mediums, Ocon, Verstappen, Hülkenberg, Hamilton, Zhou, Tsunoda et Stroll ont des gommes dures, tandis que Norris et Piastri ont des pneus tendres.
 
Départ : Pérez prend le meilleur départ tandis qu’Alonso empêche Sainz de passer. Norris et de Vries passent au large dans le premier virage.
 
Tour 1 : Magnussen se fait passer par Gasly, Russell et Leclerc, tandis que Piastri a déjà gagné 5 places, mais n’a pas réussi à rester devant Hamilton. Verstappen a perdu une place mais repasse Ocon, tandis que Bottas a gagné deux positions.
 
Tour 2 : Pérez creuse immédiatement l’écart, repoussant Alonso à plus d’une seconde. Sainz, Gasly et Russell sont dans le sillage de l’Espagnol. Verstappen dépasse Bottas.
 
Tour 3 : Pérez signe le meilleur tour en course en 1’33"963, et l’écart est de 1"3. Sainz est à une seconde d’Alonso et Leclerc est décroché derrière Russell. Etonnamment, Magnussen arrive à rester coller à la Ferrari, mais Verstappen le menace dans ses rétroviseurs. Le Danois parvient à dépasser Leclerc ! Sargeant est déjà repassé aux stands pour changer d’aileron.
 
Tour 4 : Pérez bat le meilleur tour en 1’33"516, et Alonso le bat en 1’33"258. L’écart reste de plus d’une seconde. Verstappen se défait de Magnussen et Leclerc, alors que la Haas a repassé la Ferrari. Verstappen pointe sixième à 2 secondes de la Mercedes de Russell, et Magnussen arrive à rester devant Leclerc.
 
Tour 5 : Pérez bat le record en 1’33"079, mais c’est déjà Verstappen qui arrive à le récupérer en 1’32"935. L’écart entre Pérez et Verstappen est de 6"5.
 
Tour 6 : Verstappen est déjà revenu à 1 seconde de Russell grâce à un nouveau meilleur tour en 1’32"875. Le Néerlandais tourne nettement plus vite que les leaders et revient à moins de 6 secondes de Pérez. Piastri et Norris sont rentrés aux stands pour chausser des pneus durs, après un départ décevant en gommes tendres. Les McLaren vont tenter de rallier l’arrivée.
 
Tour 7 : L’écart entre Pérez et Alonso est de 1"6, et Sainz est dans le sillage de son compatriote. Gasly est à 1"3 de la Ferrari, ce qui est encourageant. Russell suit à 0"8 du Français, tandis que Verstappen est dans le sillage de la Mercedes, après un meilleur tour en course en 1’32"753.
 
Tour 8 : Verstappen continue d’améliorer le record du tour en 1’32"555, ce qui le ramène dans le sillage du groupe Gasly / Russell. Le Néerlandais se défait de la Mercedes pour s’emparer de la cinquième position.
 
Tour 9 : Russell se plaint de vibrations au freinage, mais parvient à rester dans le sillage de Verstappen. Le pilote Red Bull parvient à s’emparer de la quatrième place en bout de ligne droite, aux dépens de Pierre Gasly. L’écart est de 4"7 entre Pérez et Verstappen.
 
Tour 10 : Russell s’est aussi défait de Gasly, qui voit désormais le groupe Magnussen / Leclerc / Ocon revenir sur lui.
 
Tour 11 : Pérez accélère et prend 2 secondes d’avance sur Alonso. Le Mexicain a dû être averti du retour de Verstappen, car il tourne désormais plus vite que son équipier.
 
Tour 12 : Pérez améliore le meilleur tour en course en 1’32"478, mais Verstappen réplique en 1’32"251. Le Néerlandais est à 1"4 de Sainz devant lui, qui tourne désormais sous la minute 23.
 
Tour 13 : La course semble de nouveau se résumer à un duel entre les pilotes Red Bull, qui tournent tous les deux en 1’32"3. Verstappen est à 1 seconde de Sainz, qui annonce des difficultés avec ses pneus mediums à l’avant.
 
Tour 14 : Pérez signe le meilleur tour en 1’31"916, battu immédiatement par Verstappen en 1’31"736. La RB19 au n°1 est dans le sillage de Sainz, qui va subir les assauts du très efficace DRS de Verstappen. Alonso est juste devant les deux hommes, tandis que Pérez a 3"4 d’avance. Verstappen se défait immédiatement de Sainz.
 
Tour 15 : Magnussen s’est arrêté pour chausser des pneus durs et ressort 17e. Devant, Verstappen est à l’attaque d’Alonso et passe facilement l’Aston Martin. Il y a désormais 3"9 entre les deux Red Bull.
 
Tour 16 : Gasly et Bottas se sont arrêtés. Le Français ressort 14e, devant Magnussen. L’écart entre Pérez et Verstappen est désormais de 3 secondes. Alonso est à 1"2 du Néerlandais et a toujours Sainz collé derrière lui. Russell est à 3"3 de l’Espagnol et possède 7 secondes d’avance sur Leclerc et Ocon. Hamilton a pris la neuvième place à Albon, juste derrière Hülkenberg.
 
Tour 18 : Russell et Leclerc se sont arrêtés et ressortent 12e et 15e, autour de Gasly et Magnussen. Devant, Pérez n’a plus que 2"3 d’avance sur Verstappen et commence à avoir des difficultés avec ses gommes.
 
Tour 19 : L’écart en tête est de 2"1. Bloqué derrière Alonso, Sainz rentre aux stands pour tenter l’undercut sur l’Aston Martin. Il ressort entre Hamilton et Albon.
 
Tour 20 : Pérez a 1"4 d’avance sur Verstappen, et Alonso est à 3"5 du Néerlandais. Ocon pointe désormais quatrième sans s’être arrêté, et en pneus durs sur la même stratégie que Verstappen. Hülkenberg suit devant Sainz, qui est le mieux classé des pilotes s’étant arrêtés et a dépassé Hamilton. Pérez s’arrête à la fin du tour !
 
Tour 21 : Pérez est ressorti quatrième juste derrière l’Alpine d’Ocon, pendant que Sainz se défait de Hülkenberg pour pointer à 3"2 de Pérez. Verstappen est en tête. Une enquête pourrait être ouverte pour un excès de vitesse de Sainz dans les stands, on a vu l’Espagnol bloquer ses roues à l’entrée.
 
Tour 22 : Pérez se défait d’Ocon, et il pointe pour le moment à 18 secondes de Verstappen, qui se plaint d’une boîte de vitesses un peu brutale au passage de rapport.
 
Tour 23 : Pérez signe le meilleur tour en course en 1’31"533, et revient à 17"5 de Verstappen. Alonso reste assez rapide malgré ses gommes mediums. Sainz est sous enquête et une pénalité de 5 secondes lui est donnée pour l’excès de vitesse. Russell s’est accroché légèrement avec Stroll et demande à son équipe de vérifier son aileron avant. Russell passe Stroll et Hamilton passe Hülkenberg.
 
Tour 24 : Les Red Bull tournent dans les mêmes temps, et Alonso leur concède 3 dixièmes avec ses pneus mediums usés. Il est le seul des pilotes à avoir pris le départ en mediums à ne pas s’être arrêté, et c’est le cas à la fin du tour 24.
 
Tour 25 : Pérez reprend huit dixièmes à Verstappen en signant le meilleur tour en 1’31"446. Alonso ressort cinquième à 1"3 de Sainz, qui est donc sous le coup d’une pénalité. Ocon est troisième mais doit encore s’arrêter.
 
Tour 26 : Pérez refait un nouveau meilleur tour en course en 1’31"444. Verstappen s’agace à la radio et questionne Red Bull, avant d’avoir une réponse nette de Gianpiero Lambiase : "Concentre-toi sur le pilotage, on s’occupe de ce qui se passe sur le muret". Stroll s’agace de ne pas savoir où il en est, après s’être fait dépasser par Gasly. Le Canadien ne s’est pas encore arrêté.
 
Tour 27 : Pérez continue à rouler plus vite que Verstappen et pointe à 16"3. Ocon est à 7"3 du Mexicain et Sainz est à 1 seconde de l’Alpine devant lui. Alonso est dans le sillage de la Ferrari. Alonso dépasse Sainz avant que la Ferrari ne soit dans la zone DRS de l’Alpine. Leclerc dépasse Zhou pour une anonyme 13e place.
 
Tour 28 : Verstappen et Pérez se neutralisent au chrono et tournent une seconde plus vite que la concurrence. Albon, qui est 16e, s’énerve à la radio contre son équipe qui lui demande d’attaquer : "Je pousse trop et ce n’est pas bon pour les pneus."
 
Tour 29 : Pérez grappille encore une poignée de dixièmes à Verstappen, et la clé de la fin de course sera la manière dont le Néerlandais parviendra à faire fonctionner ses pneus mediums. Alonso dépasse Ocon et prend la troisième place à 10 secondes de Pérez.
 
Tour 30 : La mi-course a été dépassée et l’écart entre Verstappen et Pérez est de 14"8. Sainz a dépassé Ocon pour la quatrième place.
 
Tour 32 : Verstappen reprend du temps à Pérez et semble clairement accélérer en vue d’un possible arrêt. Mercedes demande à Hamilton de ne pas gêner Russell, qui s’est déjà arrêté et revient derrière lui. Les deux pilotes échangent leurs positions.
 
Tour 33 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’31"293, et Pérez améliore son propre chrono en 1’31"3. L’écart est de 15"6 entre les Red Bull, alors qu’Alonso et Sainz sont loin en matière de chrono. Russell remercie Mercedes et Hamilton pour la consigne efficace.
 
Tour 34 : Ocon est repassé devant Sainz, mais l’Espagnol repasse en quatrième place, tandis que Russell se rapproche. Hülkenberg, qui a perdu une place face à Tsunoda après une erreur, s’arrête et ressort 16e.
 
Tour 35 : L’écart est stable entre les Red Bull, qui ont tourné dans le même dixième dans la 34e boucle.
 
Tour 36 : Verstappen reprend le meilleur tour en course en 1’31"225, Pérez améliore son propre temps à un dixième de son équipier. Alonso tourne à six dixièmes des Red Bull et se détache de Sainz, qui voit désormais Russell derrière lui.
 
Tour 37 : Pérez riposte et reprend le meilleur tour en course en 1’31"192, l’écart est de 15"6. Tsunoda s’arrête, et Leclerc est dixième, puisqu’il a dépassé Magnussen. Mais le pilote Haas reprend sa position. Hülkenberg, qui est ressorti en mediums, prend le meilleur tour en 1’30"901 !
 
Tour 38 : Hamilton s’est arrêté et ressort 13e, soit sa place de départ. Devant, Verstappen a continué à accélérer et a 17 secondes de marge. Leclerc a repassé Magnussen et l’a sorti de sa zone DRS.
 
Tour 39 : Russell a passé Sainz et pointe désormais quatrième. Pérez perd un peu en rythme et l’écart est de 17"2.
 
Tour 40 : Ocon s’est arrêté et ressort 11e en pneus mediums. Hamilton est juste devant lui après s’être défait de Bottas.
 
Tour 41 : Pérez perd de nouveau une demi-seconde, alors qu’Alonso roule désormais dans les temps des Red Bull. Verstappen accélère encore dans le premier secteur, son arrêt va bientôt arriver.
 
Tour 42 : Verstappen va être dans la fenêtre la moins risquée des pneus tendres, et l’écart est désormais de 18"2. Alonso est à 14 secondes de Pérez, et Russell à 7 secondes de l’Espagnol.
 
Tour 43 : Stroll s’est arrêté et ressort 15e, ce qui permet à Ocon de revenir dans le top 10.
 
Tour 45 : Verstappen ne s’arrête pas et prévoit de faire un relais en mediums à plein régime pour aller chercher son équipier en piste. Ce dernier reprend le meilleur tour en course en 1’30"897, et l’écart est de 18"3. Verstappen rentre à la fin du tour !
 
Tour 46 : Verstappen est ressorti très proche de son équipier, à 1"6 ! Il semble difficile d’imaginer comment Pérez va pouvoir résister. Stroll signe le meilleur tour en course en 1’30"862. Hamilton se défait de Magnussen.
 
Tour 47 : Verstappen est déjà dans le sillage de Pérez, à six dixièmes de son équipier. Verstappen attaque Pérez et ne parvient pas à passer au prix d’un gros freinage de Pérez !
 
Tour 48 : Mais dès la ligne droite suivante, Verstappen s’empare de la première place, non sans un virage côte à côte entre les deux pilotes, mais la motricité du Néerlandais est largement meilleure. Verstappen se met à l’abri en repoussant son équipier à plus d’une seconde.
 
Tour 49 : Verstappen a repris le meilleur tour en course en 1’30"367. L’écart est d’une seconde et demie, tandis qu’Alonso est troisième à 17 secondes de Verstappen. Russell est quatrième à 8 secondes d’Alonso, et il possède 2 secondes de marge sur Sainz, à qui l’on ajoutera 5 secondes après la course. Gasly est sixième devant Leclerc, Hamilton, Ocon et Magnussen, qui complètent le top 10.
 
Tour 50 : L’écart est de 1"8 en tête, rien ne semble empêcher Verstappen d’aller chercher la victoire. Alonso a vu un dépassement de Stroll sur un écran géant et prend la radio pour le féliciter "pour une belle manoeuvre au virage 1." Esseulé en troisième place, l’Espagnol cherche à passer le temps !
 
Tour 51 : Pérez demande si Verstappen a des difficultés avec ses pneus, mais Red Bull lui répond que le Néerlandais les gère dans le secteur 2. L’écart est de 2"3 entre les deux hommes. Gasly a concédé deux places face à Leclerc et Hamilton.
 
Tour 53 : Verstappen enfonce le clou et bat le record du tour en 1’30"372. Ocon a dépassé Magnussen.
 
Tour 54 : Leclerc est encore sous la menace de Hamilton et Gasly. Hormis cela, les écarts sont stables dans le peloton.
 
Tour 55 : Hamilton dépasse Leclerc pour la sixième place de la course. Russell voit une voiture bleue devant Alonso et s’étonne : "On est si proches de Pérez ?". Son ingénieur lui répond "Non, c’est Sargeant". Ce à quoi le Britannique rétorque : "Je me disais bien..."
 
Dernier tour : Verstappen frappe une dernière fois et améliore le meilleur tour en course en 1’29"708. L’écart est de 5 secondes avec Pérez.
 
Arrivée : Verstappen remporte une victoire impressionnante en s’étant élancé neuvième, et devance Pérez. C’est le quatrième doublé de Red Bull en cinq courses, et Alonso retrouve le podium après une quatrième place à Bakou. C’est son quatrième podium personnel.
 
Russell est quatrième devant Sainz (pénalisé de 5 secondes mais sans conséquence sur sa position), Hamilton, Leclerc et les Alpine de Gasly et Ocon. Magnussen arrache un point après s’être élancé quatrième. Tsunoda est 11e devant Stroll, Bottas, Albon, Hülkenberg, Zhou et Norris, la première McLaren étant 17e. De Vries est 18e devant Piastri et Sargeant. Le peloton reste plus serré que les années précédentes, avec 18 voitures dans le tour du vainqueur.
  • Meilleur tour : M. Verstappen : 1'29"708
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
S. Perez
3ème
F. Alonso
4ème
G. Russell
5ème
C. Sainz
6ème
L. Hamilton
7ème
C. Leclerc
8ème
P. Gasly
9ème
E. Ocon
10ème
K. Magnussen
11ème
Y. Tsunoda
12ème
L. Stroll
13ème
V. Bottas
14ème
A. Albon
15ème
N. Hulkenberg
16ème
G. Zhou
17ème
L. Norris
18ème
N. De Vries
19ème
O. Piastri
20ème
L. Sargeant

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 04/05/2023 - 21:31
Dernière modification : 08/05/2023 - 22:43
Catégorie : Saison 2023
Page lue 1538 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 12
^ Haut ^