Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2023 - GP de Grande Bretagne

 

 

Les essais qualificatifs :

Après deux séances d’essais libres dominées par Max Verstappen hier, c’est Charles Leclerc qui avait signé le meilleur temps des EL3 ce samedi matin à Silverstone. Le double champion du monde en titre restait toutefois le favori avant les qualifications, n’ayant pas fait de tour rapide en gommes tendres en EL3.
 
Mais cette séance qualificative s’annonçait particulièrement disputée, avec Ferrari et Aston Martin F1 derrière Red Bull, mais aussi Williams, avec un Alex Albon en grande forme qui a terminé troisième des deux séances du vendredi et deuxième le samedi matin.
 
Mercedes était en difficulté vendredi mais a beaucoup travaillé dans la nuit grâce à Mick Schumacher, et semblait un peu plus en verve lors des EL3. Enfin, Alpine et McLaren pourraient aussi avoir leur mot à dire au vu de leurs performances en essais libres.
 
La pluie a perturbé l’ensemble de la journée du samedi, y compris les EL3, et elle a fait son retour à Silverstone peu avant la séance qualificative, alors que la piste était détrempée une heure auparavant lors de la Course Sprint de F2.
  •  1ere partie :
Les pilotes se lancent en piste avec les pneus slicks, et ce premier tour pourrait être décisif, tant la pluie tourne autour du circuit. La direction de course a déclaré que les conditions de piste étaient "à faible adhérence". Williams a hésité à lancer Albon en gommes intermédiaires mais lui a finalement chaussé des pneus slicks.
 
Les pilotes Ferrari sont en intermédiaires, tout comme les pilotes Haas F1 et Logan Sargeant, Williams ayant décidé de ne pas tout miser sur les slicks. Leclerc a demandé à Ferrari de rentrer au garage pour mettre des pneus slicks...
 
Lewis Hamilton est sorti dans les graviers lors de son premier tour chrono, mais il s’est relancé dans un deuxième tour immédiatement. Fernando Alonso a avorté sa première tentative, surement à cause du drapeau jaune causé par la Mercedes.
 
George Russell s’est emparé du meilleur temps provisoire, rapidement battu par Esteban Ocon en 1’34"0. Verstappen a battu le Français en 1’33"535, et Oscar Piastri était troisième devant Sergio Pérez, déjà relégué à 1"4 de son équipier.
 
Russell a pris la deuxième place, et Valtteri Bottas a signé le troisième chrono, tandis que Guanyu Zhou s’est placé cinquième. Les pilotes Ferrari étaient dans un tour rapide quand, à la radio, Sargeant a dit qu’il commençait à pleuvoir !
 
Carlos Sainz a ralenti dans son tour et signé le 14e chrono, tandis que Charles Leclerc a pris le troisième temps, devant Verstappen qui avait entre temps été battu par les Aston Martin, et le très bon 1’31"437 de Fernando Alonso. Vestappen est remonté au deuxième rang.
 
Nyck de Vries et Yuki Tsunoda ont placé les AlphaTauri aux cinquième et sixième places, et les pilotes Haas, eux aussi ayant chaussé les gommes slicks, se sont positionné dans le top 10.
 
Lando Norris a pris le troisième temps, et Sainz le quatrième chrono. Hamilton est remonté sixième et Ocon, qui était provisoirement éliminé, a signé le quatrième temps. Sargeant a pris le septième chrono tandis qu’Albon s’est raté dans son tour rapide et n’a pris que la dixième place.
 
Russell a pris le meilleur chrono en 1’31"414, et Bottas est remonté en neuvième place. L’ingénieur de Verstappen lui a annoncé une bruine légère à venir dans les minutes suivantes, et Hamilton était dans un autre tour rapide. Alonso a repris la tête en 1’30"730.
 
Hamilton est remonté troisième, mais a été devancé par de Vries, Tsunoda, Stroll et Piastri, qui se sont positionnés entre les troisième et sixième positions Pérez était en amélioration mais na signé que le 12e temps.
 
Verstappen a battu Alonso pour 11 millièmes de seconde en 1’30"719, et Magnussen n’est remonté que 15e. Sainz était dans la zone des éliminés et a progressé au huitième rang. Leclerc a amélioré en troisième place et Ocon en cinquième, alors que la pluie arrivait sur le circuit.
 
Albon, qui a été incroyable tout au long du week-end, était victime de son mauvais tour précédent et de la pluie, mais il a réussi à remonter au 12e rang. Russell annonçait qu’il pleuvait désormais partout sur le circuit.
 
Le tour d’Albon a été annulé et il est repassé en 19e place. Sargeant est sorti de piste et n’a pas amélioré, tandis qu’AlphaTauri a relâché de Vries devant Piastri. Le pilote craignait une pénalité.
 
Ocon se demandait s’il fallait ressortir en pneus pluie, et Red Bull a relancé Pérez en gommes tendres, alors que le Mexicain était 14e à trois minutes de la fin de séance. Albon a également repris la piste, et le drapeau jaune était déployé car Magnussen était à l’arrêt à la sortie de Stowe, victime d’une avarie généralisée.
 
Le drapeau rouge était déployé avec 3mn11 à disputer dans cette Q1, et les éliminés provisoires étaient Magnussen, les pilotes Alfa Romeo et les pilotes Williams. Pour Magnussen, c’en était terminé puisqu’il mettait pied à terre.
 
Sergio Pérez était le premier à se placer à la sortie des stands, bien avant que la Haas VF-23 de Magnussen ne soit évacuée. Les pilotes Williams se sont rapidement placés dans la voie des stands, car tous ces pilotes étaient menacés de ne pas franchir la Q1.
 
Scène étrange dans la voie des stands, où l’aileron de Verstappen est cassé ! Le pilote néerlandais a manqué sa sortie de garage et a cassé sa moustache en deux. "J’ai sous-viré, je n’avais aucun grip". Il semblerait qu’il s’apprête à rester dans le garage pour cette fin de Q1, dont il est toujours leader.
 
La séance a repris avec 19 pilotes en piste, Verstappen étant ressorti, et Albon a signé le meilleur premier secteur absolu, battu par Norris. Tout le monde disposait d’un tour rapide, sur une piste qui avait progressé !
 
Pérez a signé le meilleur temps, battu immédiatement par Albon en 1’29"466 ! La piste avait clairement progressé puisque Bottas a signé le deuxième temps, et Zhou le cinquième ! De Vries est remonté sixième.
 
Norris a battu Albon en 1’28"917, et Piastri a pris le cinquième temps. Stroll s’est placé deuxième, tandis qu’Alonso se plaçait seulement septième, devant Pérez. Hülkenberg a signé le quatrième temps et Tsunoda le dixième.
 
Russell est remonté au deuxième rang, et Hamilton au troisième ! Leclerc a pris la deuxième place et Verstappen la cinquième, tandis que Bottas était à l’arrêt en piste. Le drapeau jaune était déployé, et Pérez était de nouveau éliminé, alors que Norris a terminé en tête de cette Q1 !
 
Les éliminés étaient Pérez, Tsunoda, Zhou, de Vries et Magnussen.
  •  2ème partie : 
On a de nouveau évité un drame lors des tours de préparation, puisque tous les pilotes étaient au ralenti, et que Hamilton a failli accrocher deux voitures. Chez Ferrari, Sainz a dépassé Leclerc dans l’avant-dernier virage de ce tour, et le Monégasque s’en est plaint à la radio. La gestion de la Scuderia laisse toujours à désirer...
 
Tous les pilotes sont ressortis en pneus slicks alors que le soleil faisait son apparition. La pluie menaçait de moins en moins mais la piste était glissante selon Sargeant. Une légère pluie était possible, mais rien de concret.
 
Alonso a signé le premier temps de cette Q2 en 1’30"660, bien plus lent qu’en fin de Q1. Leclerc l’a battu en 1’29"9, et Norris a amélioré en 1’29"427. Le temps de Sargeant a été annulé, et Albon n’a pas fait un bon premier temps.
 
Verstappen s’est placé deuxième Norris, et Gasly a devancé le Néerlandais. Piastri a signé le quatrième temps devant Sainz et Ocon. Russell était septième et devançait Leclerc, tandis que Hamilton relançait un tour rapide.
 
Alonso était déjà sorti du top 10 et a progressé en 1’29"052, le plaçant premier. Stroll est remonté huitième seulement, et Sargeant neuvième. Leclerc a pris le deuxième chrono, et Albon est remonté deuxième avec le meilleur deuxième secteur.
 
Le temps de Sargeant a de nouveau été annulé, tandis que Sainz est remonté quatrième. Le temps de Stroll a lui aussi été effacé, ce qui l’a repoussé au 13e rang, derrière Hamilton. Ce dernier était dans un tour de relance.
 
Verstappen a repris la tête en 1’28"570, et Piastri l’a battu pour trois millièmes en 1’28"567. Hamilton s’est emparé du meilleur temps en 1’28"545, et Russell a pris le quatrième temps. Norris a repris la tête en 1’28"042, une demi-seconde devant Hamilton !
 
Leclerc a pris le deuxième temps, à trois dixièmes de Norris, et il a été battu pour un peu moins d’un dixième par Sainz. Albon est remonté au deuxième rang à 0"025 de Norris ! Alonso a pris le cinquième temps, et Verstappen est remonté au premier rang en 1’27"702.
 
Piastri a signé le deuxième chrono, et Stroll seulement le dixième. Ocon a pris la 11e place, et Hülkenberg a battu Stroll, éliminant le Canadien. Gasly a pris la neuvième place.
 
Les éliminés étaient Hülkenberg, Stroll, Ocon, Sargeant et Bottas, qui n’a pas roulé dans cette Q2.
  •  3ème partie :
La pluie s’étant totalement éloignée de Silverstone, le DRS est autorisé pour la Q3 ! Les pilotes Mercedes ont été les premiers à s’élancer sur la ligne de départ, devant Albon, Norris, Alonso, Verstappen, les Ferrari, Piastri et Gasly. Tous les pilotes avaient à leur disposition de quoi faire deux tentatives, mais Verstappen était le seul en gommes neuves !
 
Russell a signé le premier chrono en 1’28"1, Hamilton l’a battu en 1’27"717, et Albon s’est intercalé entre les deux Mercedes. Alonso s’est placé entre Hamilton et Albon, tandis que Verstappen a signé le meilleur chrono en 1’27"084. Piastri a signé le troisième temps provisoire ! Gasly a signé le huitième temps après cette première tentative.
 
L’écart était forcément abyssal entre Verstappen et la concurrence après ce premier run, puisqu’il y avait six dixièmes entre lui et Hamilton, mais il était le seul à avoir chaussé des pneus neufs. Le deuxième run s’annonçait donc plus serré.
 
Les pilotes sont ressortis en gommes neuves, et Leclerc était en avance dans le premier secteur sur le meilleur premier secteur absolu, et il gardait un millième d’avance sur Verstappen dans le secteur 2 !
 
Le Monégasque en a fini avec un chrono de 1’27"136, synonyme de deuxième place provisoire ! Sainz en a terminé avec son chrono et n’a signé que le troisième temps, et Russell le quatrième !
 
Alonso a signé le cinquième temps, et Hamilton l’a battu, tandis que Norris a battu Verstappen en 1’26"961 ! Piastri a pris le troisième temps et Verstappen a amélioré en 1’26"720 ! Albon a en a terminé avec le huitième chrono.
 
Verstappen a donc signé la pole position devant Norris et Piastri, plaçant les deux McLaren en première et deuxième lignes ! Leclerc est quatrième devant Sainz, Russell, Hamilton, Albon, Alonso et Gasly, qui complète le top 10.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 1:29.428 1:27.702 1:26.720
2 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 1:28.917 1:28.042 1:26.961
3 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 1:29.874 1:27.845 1:27.092
4 Charles Leclerc Ferrari SF-23 1:29.143 1:28.361 1:27.136
5 Carlos Sainz Ferrari SF-23 1:29.865 1:28.265 1:27.148
6 George Russell Mercedes W14 1:29.412 1:28.782 1:27.155
7 Lewis Hamilton Mercedes W14 1:29.415 1:28.545 1:27.211
8 Alex Albon Williams Mercedes FW45 1:29.466 1:28.067 1:27.503
9 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 1:29.949 1:28.368 1:27.659
10 Pierre Gasly Alpine Renault A523 1:29.533 1:28.751 1:27.689
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 1:29.603 1:28.896  
12 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 1:29.448 1:28.935  
13 Esteban Ocon Alpine Renault A523 1:29.700 1:28.956  
14 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 1:29.873 1:29.031  
15 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 1:29.798 - :—.---  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 1:29.968    
17 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:30.025    
18 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 1:30.123    
19 Nyck de Vries AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:30.513    
20 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 1:32.378    
  • Grille de départ :
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"720 L. Norris
  1'26"961
O. Piastri pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"092 C. Leclerc
  1'27"136
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"148 G. Russell
  1'27"155
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"211 A. Albon
  1'27"503
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"659 P. Gasly
  1'27"689
N. Hulkenberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"896 L. Stroll
  1'28"935
E. Ocon pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"956 L. Sargeant
  1'29"031
V. Bottas pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps S. Perez
  1'29"968
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"025 G. Zhou
  1'30"123
N. De Vries pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"513 K. Magnussen
  1'32"378

La course :

La qualification du Grand Prix de Grande-Bretagne a réservé son lot de surprise. Pas parce que Max Verstappen a signé la pole position, mais parce qu’il était accompagné dans le top 3 par les deux pilotes McLaren F1.
 
Lando Norris l’accompagne en effet en première ligne sur la grille devant Oscar Piastri, puis les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz, et les Mercedes de George Russell et Lewis Hamilton. Alex Albon est huitième devant Fernando Alonso et Pierre Gasly.
 
Nico Hülkenberg et Lance Stroll suivent devant Esteban Ocon, Logan Sargeant et Sergio Pérez, qui a connu une nouvelle désillusion en qualifications. Yuki Tsunoda et Guanyu Zhou suivent devant Nyck de Vries, Kevin Magnussen - qui a été victime de problèmes mécaniques en qualifications - et Valtteri Bottas, disqualifié après la séance qualificative.
 
Les militants écologistes de Just Stop Oil ont prévenu qu’ils étaient prêts à "mettre leur corps en travers" de la course, alors qu’ils s’étaient montrés en bord de piste l’an dernier. Une centaine de militaires ont été déployés sur le circuit pour surveiller leur possible venue sur la piste.
 
15h30 : La météo est ensoleillée à 30 minutes du départ, même si les nuages sont autour du circuit. La température de l’air est de 22 degrés, et la piste frôle les 40 degrés.
 
15h36 : Joseph Kosinski, le réalisateur du film Apex sur la Formule 1, s’est placé avec le producteur Jerry Bruckheimer devant la grille, pour filmer la grille et l’hymne national. Les voitures de l’équipe fictive APX GP, qui rouleront dans le film, sont placées à l’arrière de la grille, pour filmer des images de grille et d’ambiance de course.
 
15h45 : Pirelli prédit plusieurs solutions égales, les deux arrêts étant privilégiés, d’autant que la chaleur supérieure à la veille pourrait empêcher une stratégie à un seul arrêt.
 
15h52 : La météo change à Silverstone et les nuages sont désormais au-dessus du circuit. C’est appelé à évoluer rapidement puisque le vent souffle fort.
 
15h56 : Quelques gouttes de pluie s’abattent sur le circuit !
 
15h58 : Russell, Ocon, Tsunoda et de Vries sont en gommes tendres, Hülkenberg et Bottas en pneus durs, tandis que le reste du peloton est en mediums, si le départ est bien donné sur piste sèche !
 
Tour de formation : Les voitures d’APX GP n’ont pas pris le départ, même pour quelques virages, et sont ramenées à leur garage... coup dur pour Sonny Hayes et Joshua Pearce !
 
Départ : Verstappen rate son départ et Norris prend la tête ! Piastri tente de le passer mais avorte son attaque.
 
Tour 1 : Russell a dépassé Sainz, tandis qu’Alonso et Gasly ont dépassé Hamilton et Albon ! Piastri attaque de nouveau mais préfère abdiquer. Norris boucle le premier tour en tête avec une demi-seconde d’avance sur Verstappen.
 
Tour 2 : Norris conserve 6 dixièmes d’avance sur Verstappen, tandis que Piastri est lui aussi à 7 dixièmes de la Red Bull. Leclerc, Russell et Sainz restent dans la seconde de la voiture qui les précède. Pérez reprend la 15e place après avoir perdu une position au départ.
 
Tour 3 : Norris arrive à prendre une seconde d’avance sur Verstappen et signe le meilleur tour en coruse en 1’33"046, alors que Piastri reste à moins d’une seconde du Néerlandais. Les écarts restent très serrés derrière, et Verstappen parvient à revenir sur Norris, à 7 dixièmes du Britannique, ce qui lui offrira le DRS.
 
Tour 4 : Verstappen prend le meilleur tour en course en 1’32"730, battu immédiatement par Piastri en 1’32"499 ! Les deux McLaren sont rapides et Leclerc est à une seconde de l’Australien qui, lui, est proche de Verstappen. L’écart entre Norris et Verstappen est d’une demi-seconde environ. Hamilton a repassé Gasly pour la huitième place, tandis que Pérez n’arrive pas à prendre la 14e place à Hülkenberg.
 
Tour 5 : Verstappen s’empare de la tête de la course mais Norris tente de résister. Malheureusement pour le Britannique, la Red Bull reste en tête. Piastri est à moins d’une demi-seconde de son équipier, tandis que Leclerc est à près de 2 secondes des McLaren. Il est désormais sous la menace de Russell et n’hésite pas à fermer la porte fermement. Pérez prend la 14e place.
 
Tour 6 : Verstappen augmente légèrement son avance mais Norris reste sous la seconde grâce au DRS, tandis que Piastri reste à 7 dixièmes de son équipier. Leclerc perd gros et pointe à 3"2 de Piastri, mais Russell peine à le dépasser. Pérez a dépassé Tsunoda pour le gain de la 13e position.
 
Tour 8 : Verstappen a dépassé la seconde d’avance sur Norris, tandis que Piastri reste dans les échappements de son équipier. Leclerc est toujours à 3"2 de Piastri et voit toujours Russell dans ses rétroviseurs. Hülkenberg est repassé par les stands car Pérez lui a abîmé son aileron.
 
Tour 10 : Norris arrive à revenir sous la seconde de Verstappen, et garde la même avance sur Piastri. Leclerc est à 3 secondes et demie, tandis que Hamilton a repassé Alonso. Ocon s’est déjà arrêté et abandonne, visiblement sur un problème mécanique.
 
Tour 11 : Verstappen a repris un peu de marge et possède 1"5 d’avance sur Norris, tandis que Piastri est à 1"3 de son équipier. Pérez est remonté 12e grâce à l’abandon d’Ocon mais ne parvient pas à dépasser Stroll.
 
Tour 12 : Red Bull prévient qu’une légère pluie pourrait arriver, alors que Mercedes dit que la pluie va éviter le circuit. Russell dit toutefois qu’il a des gouttes sur son casque.
 
Tour 13 : McLaren prévoit de garder le "Plan A" et Norris pense pouvoir le faire fonctionner, alors qu’il accuse 2"2 de retard sur Verstappen. Piastri est à 1"8 de son équipier et garde 3"7 de marge sur Leclerc. Pérez a dépassé Stroll pour la 11e place.
 
Tour 14 : Russell attaque fort derrière Sainz et a failli sortir de piste, alors que ses pneus tendres semblent tenir.
 
Tour 15 : Les écarts se creusent, et Verstappen possède désormais 3 secondes d’avance sur Norris. Tsunoda s’arrête au stand et ressort 18e, alors que les pilotes en pneus tendres commencent à souffrir. Verstappen annonce une légère bruine.
 
Tour 16 : Piastri accélère et signe le meilleur deuxième secteur absolu. Le rythme augmente un peu, alors que les écarts sont stables en tête. Pérez entre seulement dans le top 10, après 16 des 52 tours de course.
 
Tour 17 : Alpine confirme que c’est une fuite hydraulique qui a causé l’abandon d’Ocon.
 
Tour 18 : Verstappen possède 4 secondes d’avance sur Norris, et ce dernier possède toujours 1"7 de marge sur Piastri. Leclerc rentre à la fin du tour malgré ses pneus mediums !
 
Tour 19 : Le Monégasque est ressorti 12e en gommes dures, 3"9 derrière Stroll.
 
Tour 20 : Verstappen bat le record de la piste en 1’32"338, et Norris améliore son propre record en 1’32"5. Le Néerlandais a vu une Ferrari au stand et s’interroge sur sa stratégie, mais son ingénieur le rassure et lui explique qu’il n’y a aucune inquiétude.
 
Tour 21 : Verstappen améliore encore en 1’32"295 et possède désormais 4"5 d’avance sur Norris. Les deux McLaren sont séparées par 2"3 et Russell pointe à 5 secondes de Piastri. Sainz est à 3"2 du Britannique et possède 1"4 de marge sur Hamilton. Alonso est à 4"5 du septuple champion du monde et a Gasly dans son sillage, alors que Pérez peine à remonter sur les deux hommes. Leclerc a repris 1"5 à Stroll.
 
Tour 22 : L’écart entre Verstappen et Norris est de 5 secones. Hamilton remonte sur Sainz et n’a plus qu’une seconde de retard sur la Ferrari.
 
Tour 23 : Verstappen bat à nouveau le record du tour en 1’32"184, et il s’envole en tête devant Norris et Piastri, qui sont toujours séparés par 2"2.
 
Tour 24 : Pérez ne parvient pas à revenir sur Alonso et Gasly, tandis que Leclerc est revenu à une seconde de Stroll, mais reste 12e.
 
Tour 26 : Verstappen a augmenté son avance à 6"5, et les deux McLaren restent toujours séparées par un peu plus de deux secondes. Russell a 5"4 de retard sur Piastri et 4 secondes de marge sur Sainz. Leclerc se défait de Stroll pour la 11e place. Sainz s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 27 : Sainz est ressorti 12e à 3"6 derrière Stroll. Ferrari a bien réussi son timing pour les deux pilotes, qui n’auront pas perdu de temps dans le peloton.
 
Tour 28 : Verstappen améliore le record de la piste en 1’32"138, et possède désormais 8 secondes de marge sur Norris. Le Britannique réfléchit à passer en durs, et McLaren lui dit que c’est la meilleure option pour la fin de course. Russell et Pérez s’arrêtent, et l’on peut saluer le beau relais de Russell en gommes tendres.
 
Tour 29 : Russell a passé 3"9 immobilisé et ressort derrière Leclerc, juste devant Stroll, en gommes mediums ! Le pilote Mercedes va tenter de jouer un gros rythme sur la fin de course, ce qui est intelligent vu la tenue des mediums. Pérez ressort 13e, mais en gommes tendres ! Piastri rentre à la fin du tour.
 
Tour 30 : L’Australien a chaussé des pneus durs et ressort sixième entre Gasly et Albon. En tête, Verstappen a 8"8 d’avance sur Norris et 20 secondes sur Hamilton. Gasly est à 2"2 d’Alonso, qui est lui-même à 7 secondes de Hamilton. Sainz signe le meilleur tour en course en 1’31"945.
 
Tour 31 : Pérez a signé le meilleur tour en course en 1’31"408. Russell s’est défait de Leclerc avec un magnifique dépassement par l’extérieur. Gasly s’est arrêté, tout comme Stroll.
 
Tour 32 : Les deux pilotes ressortent respectivement 11e et 13e, tous les deux en gommes tendres.
 
Tour 33 : Magnussen est à l’arrêt et sa voiture est en feu ! "Le moteur est mort" a déclaré le Danois à la radio, et la voiture de sécurité virtuelle est déployée ! Albon rentre tout comme Leclerc, qui fait un deuxième arrêt pour chausser des mediums ! Il ressort derrière Albon. Tsunoda, de Vries et Hülkenberg s’arrêtent, et la voiture de sécurité est déployée !
 
Tour 34 : Verstappen, Norris, Hamilton et Alonso s’arrêtent. Verstappen ressort en tête en gommes tendres, et Norris deuxième en pneus durs. Hamilton prend la troisième place et ressort en pneus tendres, devant Piastri qui est chaussé de gommes dures. Russell est cinquième devant Alonso, Sainz, Pérez, Albon et Leclerc, qui est encore le grand perdant de cette interruption.
 
Tour 35 : Sainz s’inquiète d’être en gommes dures, et effectivement, Pérez et Albon sont en pneus tendres, Leclerc en mediums, et Gasly, Stroll, Sargeant, Bottas et Tsunoda sont aussi en pneus tendres.
 
Tour 36 : Norris s’inquiète d’apprendre que Hamilton derrière lui a des pneus tendres usés, alors qu’il est en gommes dures neuves.
 
Tour 38 : La voiture de sécurité va rentrer et laisser la course reprendre !
 
Tour 39 : C’est reparti ! Verstappen a déjà creusé un écart d’une seconde et demie, tandis que Hamilton attaque immédiatement son compatriote ! Norris résiste par l’extérieur et conserve sa deuxième place ! Russell se montre également menaçant sur Piastri mais le classement reste similaire. Stroll dépasse Leclerc.
 
Tour 40 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’30"348 et prend 2 secondes d’avance alors que tius les pilotes derrière sont séparés par moins d’une seconde ! Hamilton a attaqué Norris mais le pilote McLaren s’est défendu et garde sa deuxième place.
 
Tour 41 : Russell s’est plaint de la vitesse de Piastri avec ses pneus durs et le classement ne bouge pas dans le top 5. Verstappen possède 2"7 d’avance sur Norris.
 
Tour 42 : Les McLaren résistent aux Mercedes qui les suivent, et Alonso est décroché à 1"4 de Russell. Sainz est dans le sillage de son compatriote, tout comme Pérez, Albon et Leclerc.
 
Tour 43 : Verstappen, qui s’est plaint de ses pneus, signe le meilleur tour en course en 1’30"275... derrière, Hamilton est toujours blotti derrière la MCL60 de Norris, contrairement à Russell qui a un peu décroché derrière Piastri.
 
Tour 44 : Pérez dépasse Sainz pour le compte de la huitième place, et Albon en profite pour dépasser la Ferrari ! Leclerc en profite aussi pour dépasser son équipier, alors que derrière, Gasly repasse Stroll.
 
Tour 45 : Norris accuse 3"3 de retard sur Verstappen, mais il a surtout repoussé Hamilton à 1"5, hors de la zone DRS. Piastri est à 1"9 du Britannique, et il possède 1"2 d’avance sur Russell. Alonso est sous la menace de Pérez et Albon. La bataille fait rage entre Sainz et Gasly qui s’échangent leurs positions.
 
Tour 46 : Problème pour Gasly, il semblerait qu’une suspension soit abîmée sur l’A523 du Français. C’est en fait Stroll qui est allé percuter Gasly et lui a cassé la roue arrière droite. Ce sera un dimanche à oublier pour Alpine. Sainz retrouve un peu d’air en dixième place, tandis que Pérez dépasse Alonso.
 
Tour 47 : Verstappen a 3"7 de marge sur Norris, qui a 1"5 d’avance sur Alonso. Piastri est à 2 secondes et possède 2"4 d’avance sur Russell, tandis que Pérez est à 3"5 de Russell. Stroll est sous enquête pour le contact avec Gasly. Albon est proche d’Alonso.
 
Tour 49 : Les écarts sont stables dans le top 8, mais Leclerc est revenu sur Albon et Alonso. Sargeant est proche de dépasser Stroll pour la 11e place.
 
Tour 50 : Norris parvient à augmenter légèrement l’avance sur Hamilton, avec 1"7. Pérez remonte sur Russell mais avec 2"8 et trois tours à parcourir, le Mexicain va manquer de temps ! Stroll est pénalisé de 5 secondes.
 
Tour 51 : Il reste deux boucles, et les écarts sont stables dans le top 6, mais Albon se montre menaçant derrière Alonso ! S’il parvient à dépasser l’Espagnol, Albon permettra à Williams de passer septième au championnat des constructeurs.
 
Dernier tour : Leclerc est dans le sillage d’Albon et tente de prendre la huitième place ! Il attaque mais le Thaïlandais reste devant et profite de l’aspiration et du DRS d’Alonso !
 
Arrivée : Verstappen s’impose pour la huitième fois de la saison avec le point du meilleur tour, et Red Bull égale les 11 victoires consécutives, record appartenant à McLaren depuis 1988 ! McLaren n’aura pas eu l’occasion d’empêcher ce record d’être égalé, mais l’équipe de Woking signe un excellent résultat avec la deuxième place de Norris.
 
Hamilton termine troisième, ce qui fait deux Britanniques sur le podium à domicile. Piastri signe son meilleur résultat en F1 avec la quatrième place, devant Russell et Pérez. Alonso garde la septième place devant Albon et les Ferrari de Leclerc et Sainz, décevantes ce dimanche. Sargeant termine à la porte des points devant Bottas et Hülkenberg, puis Stroll, 14e après sa pénalité, devant Zhou et les AlphaTauri.
  • Meilleur tour : M. Verstappen : 1'30"275
  • Le classement du GP :
1er
M. Verstappen
2ème
L. Norris
3ème
L. Hamilton
4ème
O. Piastri
5ème
G. Russell
6ème
S. Perez
7ème
F. Alonso
8ème
A. Albon
9ème
C. Leclerc
10ème
C. Sainz
11ème
L. Sargeant
12ème
V. Bottas
13ème
N. Hulkenberg
14ème
L. Stroll
15ème
G. Zhou
16ème
Y. Tsunoda
17ème
N. De Vries

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 08/07/2023 - 21:34
Dernière modification : 09/07/2023 - 22:39
Catégorie : Saison 2023
Page lue 1252 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 20
^ Haut ^