Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2023 - GP de Singapour

 

 

Les essais qualificatifs :

Les trois séances d’essais libres du Grand Prix de Singapour de F1 ont donné lieu à une domination de Ferrari. La Scuderia a fait le doublé lors des EL1 et EL2, respectivement dominés par Charles Leclerc et Carlos Sainz. Les EL3 ont vu ce dernier prendre encore la tête.
 
Mercedes F1 et McLaren étaient les équipes les plus proches de Ferrari lors des derniers essais libres, avec George Russell et Lando Norris derrière Sainz, tandis que Max Verstappen était quatrième. Red Bull a connu une entame de week-end très difficile, avec une RB19 visiblement très difficile à mettre dans une bonne fenêtre de fonctionnement.
 
La pole position pourrait donc se jouer entre quatre équipes, voire cinq si Fernando Alonso arrive à grappiller quelques dixièmes avant la qualification, mais il semble clairement que Ferrari soit favorite pour la première place sur la grille demain.
 
Contrairement aux prévisions de la semaine, la pluie n’était pas prévue sur le circuit à l’occasion de cette deuxième journée du week-end, et c’est donc sur un circuit sec, et dans la nuit de Singapour, que cette qualification va se tenir.
  •  1ere partie :
Logan Sargeant a signé le premier chrono, battu par Kevin Magnussen en 1’33"200, et Liam Lawson s’est placé deuxième à 4 dixièmes du Danois, et devant Nico Hülkenberg.
 
Lando Norris a signé un 1’32"556 qui l’a placé en tête, et Sergio Pérez a échoué à 7 millièmes de seconde. Max Verstappen en a terminé avec son premier tour rapide, mais à 3 dixièmes de la McLaren.
 
Carlos Sainz a pris le quatrième temps, tandis que Charles Leclerc en a terminé avec le meilleur temps, battant Norris pour 0"033 en 1’32"523. Oscar Piastri, qui a encore l’ancienne McLaren, s’est emparé du cinquième chrono.
 
Les Mercedes ont ensuite pris la piste, et George Russell a signé le meilleur temps en 1’32"478, et Lewis Hamilton a pris le cinquième temps, à 0"173 de son équipier. Lance Strol s’est plaint d’avoir été gêné par une Wiliams, alors qu’il a signé le 13e temps.
 
Esteban Ocon a signé le huitième temps, et Sargeant le 11e, tandis qu’Alex Albon a placé l’autre Williams en 13e position. Yuki Tsunoda est remonté neuvième, et Hülkenberg 11e, vite battu par Magnussen. Pierre Gasly a signé son premier chrono et s’est placé sixième avec le troisième meilleur secteur absolu. Fernando Alonso a pris la cinquième place.
 
Norris a amélioré en s’emparant du meilleur temps dans le dernier secteur et a échoué à 0"005 de Russell, mais Verstappen s’est emparé du meilleur chrono en 1’32"398. Sainz était dans un tour rapide et a progressé pour s’emparer de la tête de la séance en 1’32"339.
 
Leclerc en a lui aussi fini avec un tour rapide, qui l’a placé troisième à 0"067 de Sainz. Les dix premiers se tenaient alors en 0"385, le dixième chrono étant l’œuvre de Liam Lawson, décidément très rapide.
 
Les écarts étant très serrés, tous les pilotes ont repris la piste pour un dernier run. Sargeant s’est placé sixième, et Bottas a signé le 11e temps. Albon a pris le dixième chrono, tandis que Zhou s’est placé 19e.
 
Tsunoda améliorait grandement dans le deuxième secteur et est remonté premier en 1’31"991 ! Magnussen est remonté en deuxième place, et Hülkenberg s’est emparé de cette deuxième position. Ocon a pris le cinquième temps, et Lawson améliorait dans le deuxième secteur.
 
Pérez est remonté deuxième, et Lawson a signé le quatrième temps. Russell est remonté sixième alors que Verstappen se plaignait du trafic, mais tout le monde a interrompu sa tentative après un énorme accident pour Stroll !
 
Le pilote canadien a perdu le contrôle dans le dernier virage, très rapide, où l’on avait vu Russell manquer de se crasher hier. Le pilote est indemne et c’est l’essentiel. Tsunoda est donc le meilleur temps de la Q1.
 
Les éliminés sont Bottas, Piastri, Sargeant, Zhou et donc Stroll.
  •  2ème partie : 
Stroll va bien mais après un accident si violent, il faut évidemment nettoyer la piste. Verstappen est sous enquête pour avoir attendu plusieurs secondes en bout de ligne droite des stands alors que le feu était vert et que les pilotes devant lui avaient pris la piste.
 
Si l’incident est considéré comme un essai de départ gênant à la sortie des stands, Verstappen pourrait recevoir trois places de pénalité sur la grille. Comme souvent, les commissaires enquêteront à ce sujet après la séance.
 
15h40 : Un autre incident impliquant de nombreux pilotes entre les virages 16 et 19 sera étudié aussi après la séance, nombre d’entre eux pourraient être pénalisés pour avoir roulé trop lentement et de manière gênante voire dangereuse.
 
15h46 : Les réparations sont toujours en cours sur les TecPro du dernier virage, et l’on ne sait pas encore à quelle heure la séance va reprendre.
 
15h49 : La Q2 va débuter à 15h53, heure française.
 
15h53 : Drapeau vert !
 
Verstappen est cette fois sorti premier, et le pilote Red Bull a signé un 1’32"307. Magnussen en a fini avec le deuxième meilleur secteur et s’est placé en tête en 1’32"170 ! Norris a pris la tête en 1’31"951, tandis que Pérez se plaçait juste derrière Verstappen.
 
Sainz a pris le meilleur chrono en 1’31"893, et Leclerc s’est positionné troisième. Alonso a montré les crocs dans le deuxième secteur et s’est placé premier en 1’31"835. Le replay a montré une erreur de Pérez sur un vibreur.
 
Gasly s’est placé septième devant Verstappen, et Tsunoda, meilleur temps de la Q1, a avorté sa première tentative et a été appelé à la balance pour la pesée de la FIA. Lawson était 11e provisoirement, tandis que les Mercedes se sont élancées pour un tour rapide.
 
Russell en a terminé avec le meilleur temps en 1’31"743, 0"092 devant Alonso. Hamilton, qui était à égalité avec Alonso au premier secteur, s’est placé cinquième à deux dixièmes.
 
Tsunoda était sous enquête pour avoir été gêné par Verstappen. En difficulté ce week-end, le Néerlandais est impliqué dans trois incidents sous enquête des commissaires et risque d’écoper de pénalités après la séance.
 
Verstappen est de nouveau sorti le premier pour cette deuxième tentative et n’a pas amélioré son premier secteur. Pérez a fait un tête-à-queue dans le premier secteur et a donc été éliminé.
 
Hülkenberg a amélioré en sixième place et Verstappen est revenu tout juste dixième. Gasly est 11e et Lawson a pris la dixième place, se qualifiant en Q3 et éliminant Verstappen ! Sainz a amélioré en 1’31"439 ! Les deux Red Bull sont OUT en Q2 !
 
Les éliminés étaient Verstappen, Gasly, Pérez, Albon et Tsunoda.
  •  3ème partie :
Charles Leclerc n’a pas assez ralenti lors des drapeaux jaunes consécutifs à l’erreur de Pérez, et l’incident a été noté. La Q3 va se disputer entre les Ferrari, les Mercedes, les Haas, Alonso, Norris, Ocon et Lawson.
 
Finalement, les commissaires annoncent que Leclerc n’aura pas d’enquête pour sa vitesse sous drapeaux jaunes. Le Monégasque peut donc jouer la pole position, tout come son équipier, les deux étant favoris.
 
Les deux pilotes Haas ont signé les premiers chronos, mais Alonso a terminé en 1’32"1, avant d’être battu par Norris en 1’31"5 ! Mais Sainz s’est porté en tête en 1’31"170, tandis que Leclerc s’est placé deuxième.
 
Lawson a signé le septième temps derrière les Haas, et Ocon s’est intercalé entre Hülkenberg et l’AlphaTauri. Russell en a terminé avec son chrono en quatrième place, tandis que Hamilton s’est placé cinquième.
 
Les pilotes Haas sont de nouveau sortis les premiers en piste pour le deuxième run, devant Alonso et les Ferrari. Tous les pilotes disposaient d’un train de pneus tendres pour faire une deuxième tentative.
 
Sainz a encore amélioré dans son premier secteur, mais Norris améliorait aussi, légèrement moins vite que Sainz toutefois. C’était aussi le cas de Leclerc dans ce premier secteur.
 
Magnussen est remonté au quatrième rang ! Sainz était en retard sur son meilleur temps dans le secteur 2 mais en avance au global, tandis que Norris perdait un peu de temps, contrairement à Leclerc qui battait le record du secteur 2.
 
Sainz a amélioré en 1’30"984, et Norris s’est placé provisoirement deuxième. Leclerc s’est raté et a repris le deuxième temps, mais pas la pole ! Ocon a pris le sixième temps provisoire et Lawson s’est rapproché, restant toutefois dixième. Russell a échoué à 0"072 mais a pris la deuxième place, et Hamilton en a terminé cinquième.
 
C’est donc Sainz qui prend la pole devant Russell, puis Leclerc et Norris en deuxième ligne. Les trois premiers se tiennent en 0"079 ! Hamilton et Magnussen seront en troisième ligne dimanche, devant Alonso et Ocon, puis Hülkenberg et Lawson.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Carlos Sainz Ferrari SF-23 1:32.339 1:31.439 1:30.984
2 George Russell Mercedes W14 1:32.331 1:31.743 1:31.056
3 Charles Leclerc Ferrari SF-23 1:32.406 1:32.012 1:31.063
4 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 1:32.483 1:31.951 1:31.270
5 Lewis Hamilton Mercedes W14 1:32.651 1:32.019 1:31.485
6 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 1:32.242 1:31.892 1:31.575
7 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 1:32.584 1:31.835 1:31.615
8 Esteban Ocon Alpine Renault A523 1:32.369 1:32.089 1:31.673
9 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 1:32.100 1:31.994 1:31.808
10 Liam Lawson AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:32.215 1:32.166 1:32.268
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 1:32.398 1:32.173  
12 Pierre Gasly Alpine Renault A523 1:32.452 1:32.274  
13 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 1:32.099 1:32.310  
14 Alex Albon Williams Mercedes FW45 1:32.668 1:33.147  
15 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 1:31.991 - :—.---  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 1:32.809    
17 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 1:32.902    
18 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 1:33.252    
19 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 1:33.258    
20 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 1:33.397    
  • Grille de départ : 
C. Sainz  pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"984 G. Russell
  1'31"056
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"063 L. Norris
  1'31"270
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"485 K. Magnussen
  1'31"575
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"615 E. Ocon
  1'31"673
N. Hulkenberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"808 L. Lawson
  1'32"268
M. Verstappen pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"173 P. Gasly
  1'32"274
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"310 A. Albon
  1'33"147
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps V. Bottas
  1'32"809
O. Piastri pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"902 L. Sargeant
  1'33"252
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"258 L. Stroll
  1'33"397
 

La course :

Par son côté urbain et nocturne, son circuit bosselé et sa météo chaude et humide, la course de Singapour est toujours un moment particulier dans une saison de F1. Mais cette année, le fait de voir Red Bull échouer en Q2 avec ses deux voitures pour la première fois depuis le GP de Russie 2018 est un élément supplémentaire d’originalité.
 
En effet, Ferrari a dominé les qualifications avec la pole incontestable de Carlos Sainz et la troisième place de Charles Leclerc, George Russell ayant séparé les Ferrari en qualifications pour se positionner deuxième. Lando Norris s’est qualifié quatrième devant Lewis Hamilton et le surprenant Kevin Magnussen.
 
Fernando Alonso et Esteban Ocon suivent devant la deuxième Haas de Nico Hülkenberg, et l’AlphaTauri de l’impressionnant Liam Lawson. Max Verstappen n’est que 11e sur la grille devant Pierre Gasly et la deuxième Red Bull de Sergio Pérez. Alex Albon suit devant Yuki Tsunoda et Valtteri Bottas, Oscar Piastri et Logan Sargeant. Guanyu Zhou s’élance des stands, tandis que Lance Stroll est forfait après son crash des qualifs.
 
A noter un changement du côté de la FIA ce week-end, puisque la personne en charge du départ de la course ne sera plus Christian Bryll, qui avait pris le relais début 2019 après le décès de Charlie Whiting. Ce sera désormais Rebecca Lee, qui occupait ce poste en F2 et F3, et avait travaillé aux côtés de Bryll à plusieurs reprises cette année.
 
13h52 : Christian Horner s’est montré réservé quant aux chances de victoire de Red Bull pendant une interview sur la grille, mais le patron de l’équipe a toutefois rappelé que leur rythme de course était bon vendredi avec Pérez. Il s’inquiète cependant des positions de départ de ses deux pilotes.
 
13h58 : Verstappen, Pérez et Bottas s’élancent en pneus durs, Leclerc, Tsunoda, Piastri et Zhou seront en gommes tendres, tandis que le reste du peloton aura des gommes mediums au départ.
 
Départ : Sainz et Leclerc prennent un meilleur départ que Russell, et Hamilton est obligé de couper totalement le premier virage ! Il passe même troisième au premier enchaînement !
 
Tour 1 : Sainz et Leclerc mènent devant les Mercedes, mais Russell demande si Hamilton va le laisser passer. Derrière, Verstappen et Gasly ont dépassé Lawson.
 
Tour 2 : Russell laisse passer Hamilton alors que Tsunoda est arrêté en piste. Le drapeau jaune est déployé puis enlevé. A noter le beau départ de Piastri qui a gagné trois places et pointe au 14e rang. Tsunoda est sorti de sa voiture et l’a enlevée de la piste.
 
Tour 3 : Verstappen passe Hülkenberg pour pointer neuvième, alors que Russell a fait le meilleur tour en course en 1’41"103. Sainz a une seconde d’avance sur Leclerc, qui a lui 1"2 sur Russell. Hamilton est dans son sillage, comme Norris qui demande aussi à récupérer une place face à Hamilton.
 
Tour 4 : Zhou s’est déjà arrêté chausser des gommes dures, et Sainz signe le meilleur tour en course en 1’40"962, battu immédiatement par Leclerc en 1’40"752. Verstappen est à l’attaque derrière Magnussen - lui-même dépassé par Ocon précédemment - mais ne parvient pas à passer. Les commissaires ont noté le passage hors piste très rapide de Hamilton au départ.
 
Tour 5 : Sainz accélère en 1’40"580, et Hamilton se fait dépasser par Norris pour la quatrième place. Mais le pilote McLaren pointe déjà à deux secondes de Russell. Zhou améliore le meilleur tour en course en 1’39"869, tandis que les commissaires ne disent rien pour Hamilton, qui a rendu une position et perdu l’autre. Le ralenti montre que Tsunoda a abandonné après un accrochage avec Pérez.
 
Tour 6 : Zhou est toujours le plus rapide en piste, profitant de pneus durs qu’il n’a pas besoin d’économiser, et d’une piste claire. Verstappen se défait enfin de Magnussen et prend la huitième position. Pérez repasse Piastri qui l’avait dépassé.
 
Tour 7 : Leclerc est à 8 dixièmes de Sainz, et Russell à 1"9 du Monégasque. Norris suit à 1"2, Hamilton à 1"5 de la McLaren et Alonso à 2"3, est maintenant menacé par Ocon... et Verstappen. Magnussen et Hülkenberg sont encore dans le top 10 mais retiennent Gasly et Lawson.
 
Tour 9 : Il y a toujours 8 dixièmes entre les Ferrari tandis que Russell a perdu un peu de temps et pointe à plus de deux secondes de Leclerc. Ocon est toujours dans la seconde d’Alonso et voit légèrement revenir Verstappen.
 
Tour 10 : Sainz améliore le record du tour en 1’39"626, et Leclerc s’en approche à 0"020. L’écart reste donc le même, mais les pilotes Ferrari se donnent un peu d’air en étant les plus rapides en piste.
 
Tour 11 : Ferrari demande à Leclerc de gérer ses pneus et de ralentir s’il le peut. Sainz dit qu’il pourrait "continuer pour toujours à ce rythme", confirmant une gestion des gommes. Verstappen est revenu dans le sillage d’Alonso et Ocon, tandis que les Haas retiennent toujours Gasly. Lawson est quelque peu en retrait et voit Pérez revenir sur l’AlphaTauri.
 
Tour 12 : Mercedes dit à Russell qu’il "semble que Ferrari va sacrifier Leclerc", et Russell va devoir accélérer quand il le pourra.
 
Tour 13 : Les Williams, pourtant 15e et 16e, tournent plus vite que Sainz. Cela veut clairement dire que le pilote Ferrari soigne ses pneus mediums pour pouvoir faire un seul arrêt.
 
Tour 14 : Leclerc se demande si Sainz ralentit, et l’écart revient à 1 seconde, avant que l’Espagnol ne reprenne une demi-seconde à son équipier dans le premier secteur. Norris et Hamilton sont désormais dans le sillage de Russell, qui est à 1"4 de Leclerc. Alonso est à 3"5 de Hamilton et retient Ocon à 9 dixièmes, tandis que Verstappen est à 1"7 du Français. Magnussen et Hülkenberg tiennent le coup dans le top 10.
 
Tour 15 : Russell revient à moins d’une seconde de Leclerc. Ce dernier doit laisser 3 secondes d’avance à Sainz, mais il se met en danger en faisant cela et s’en inquiète. L’écart entre les Ferrari est de deux secondes.
 
Tour 16 : Leclerc prend le meilleur tour en course en 1’39"613 et revient à moins de deux secondes de Sainz.
 
Tour 17 : Sainz reprend le meilleur tour en course en 1’39"398. L’écart repasse à 2"3, et Russell est à 1"9. Chacun a laissé de la marge pour refroidir les pneus, puisque tous les écarts dans le top 10 sont au-dessus de la seconde, à l’exception de celui entre les Haas, toujours neuvième et dixième.
 
Tour 19 : Les arrêts approchent et Sainz accélère en 1’38"992. Il pointe désormais à 3"3 devant Leclerc, et Russell est à 2"5 du Monégasque. L’ingénieur de Piastri annonce une possible averse dans 5 minutes, mais celle-ci pourrait passer à côté du circuit. Sargeant a tapé le mur et revient sans moustache au stand.
 
Tour 20 : La Safety Car est déployé car des débris ont été lâchés en piste par Sargeant !
 
Tour 21 : Tous les pilotes en mediums sont rentrés aux stands, sauf les pilotes Red Bull. Sainz garde la tête devant Verstappen, Russell et Pérez, puis Norris et Leclerc, dont l’arrêt a été plus long à cause du trafic. Il ressort juste devant Hamilton mais perd donc deux places dans l’affaire. Hamilton, Alonso, Ocon et Bottas, qui est encore avec ses durs du départ, sont dans le top 10. Alonso devrait être pénalisé car il a raté l’entrée des stands et a franchi deux fois le vibreur.
 
Tour 22 : La course va reprendre !
 
Tour 23 : C’est reparti ! Sainz garde la tête et creuse un écart immédiat sur Verstappen, qui doit gérer la présence d’un Russell agressif derrière lui ! Hamilton se défait de Leclerc pour la sixième place après une erreur du Monégasque. Russell dépasse Verstappen et Norris dépasse Pérez, les pneus durs usés des Red Bull étant peu efficaces. Alonso prend cinq secondes de pénalité.
 
Tour 24 : Et Hamilton dépasse Pérez à son tour ! Les Red Bull sont dans un mauvais rythme avec des pneus usés et une voiture peu à l’aise. Derrière, Bottas a tout perdu et pointe 17e après s’être fait dépasser par près de la moitié du peloton. Norris dépasse Verstappen pour la troisième place.
 
Tour 25 : Russell est désormais dans le sillage de Sainz, à moins d’une seconde, alors que Norris est à 2 secondes des deux homme. Verstappen pointe déjà à 1"4 de la McLaren et voit Hamilton revenir, tandis que Leclerc a dépassé Pérez.
 
Tour 26 : L’écart entre Sainz et Russell est de six dixièmes de seconde. Derrière, Verstappen reste devant Hamilton, et Alonso est revenu sur Pérez.
 
Tour 27 : Russell continue de mettre la pression sur Sainz, et Norris est à 2"7 de son compatriote. Hamilton a dépassé Verstappen our la quatrième place.
 
Tour 28 : Russell prend un peu de recul et repasse à une seconde de Sainz. Leclerc dépasse Verstappen, et les Red Bull sont donc sixième et septième, avec encore un arrêt à effectuer. Pérez fait le bouchon sur un groupe composé d’Alonso, Ocon, Magnussen, Gasly, Piastri, et Lawson. Hülkenberg est un peu plus loin de ce groupe devant Albon, Zhou, Bottas et Sargeant.
 
Tour 29 : Russell confirme que Sainz ralentit, et pense qu’il essaie de laisser le peloton se rapprocher. Et de fait, Norris est à 9 dixièmes de Russell.
 
Tour 30 : Les quatre premiers de la course se tiennent en moins de 2"5, tandis que derrière, Leclerc a définitivement distancé Verstappen avec 3 secondes d’écart. C’est aussi l’écart qui sépare les deux Red Bull.
 
Tour 31 : On atteint la mi-course, puisque la nouvelle configuration du circuit a augmenté le nombre de tours à 62 cette saison !
 
Tour 32 : La gestion des pneus de Sainz a permis à tout le monde de revenir. Russell est à 9 dixièmes, Norris à 9 dixièmes de la Mercedes, et Hamilton à une demi-seconde de son jeune compatriote. Leclerc est en retrait à 2"4, et il a 4"5 d’avance sur Verstappen.
 
Tour 33 : Russell a déclaré à la radio "je veux aller la gagner". Son ingénieur lui a répondu : "On est sur la même longueur d’ondes".
 
Tour 35 : Gasly attaque Magnussen, mais le Danois reste dixième.
 
Tour 36 : Le groupe de tête est stabilisé, avec environ une seconde d’écart entre chaque pilote, en l’occurrence Sainz, Russell, Norris, Hamilton et Leclerc. Verstappen est à 7 secondes de Leclerc et Pérez à 4"5 de son équipier. Alonso et Ocon sont dans la seconde derrière Pérez après une erreur du Mexicain. Il y a eu contact entre Gasly et Magnussen, et ce dernier est en difficulté puisqu’il est 16e, après une erreur au premier virage. Gasly est sous enquête.
 
Tour 37 : La bataille fait rage entre Ocon et Alonso, le Français s’impatientant puisque l’Aston Martin est toujours coincée derrière la Red Bull. Ocon se défait de son ancien équipier après une attaque ratée d’Alonso sur Pérez, et un duel sur trois virages !
 
Tour 38 : Les écarts sont stables dans le groupe de tête, personne ne voulant attaquer trop fort. Sainz dit d’ailleurs à son ingénieur qu’il a une seconde de marge s’il attaque. Verstappen perd toujours du temps et pointe à 8"5 de Leclerc, mais 9 secondes devant Pérez qui voit désormais Ocon l’attaquer. L’ingénieur de Russell lui dit que Sainz déclare avoir une seconde de marge, ce qui étonne le Britannique : "Je suis surpris qu’il n’ait pas dit 2."
 
Tour 39 : Le groupe de cinq pilotes en tête de la course se tient toujours en 4"4. Ocon s’est défait de Pérez, et Alonso en profite pour passer le Mexicain ! Gasly en fait de même et Pérez s’arrête à la fin du tour, alors que sa voiture n’avait plus aucune motricité.
 
Tour 40 : Pérez est ressorti 18e et dernier à 56 secondes du leader. Si Verstappen s’arrête maintenant, il ressortira 15e. Et en effet, le Néerlandais s’arrête à son tour.
 
Tour 41 : Les Red Bull sont 15e et 17e, alors qu’en tête, les écarts sont toujours aussi serrés entre le quinté de tête. Ocon est sixième devant Aonso, Gasly, Piastri et Lawson, qui est provisoirement dans les points.
 
Tour 42 : Pérez signe déjà le meilleur tour en course en 1’38"551, profitant évidemment d’une piste propre devant lui. Alonso dit en revanche que sa voiture est "inconduisible".
 
Tour 43 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’37"713, et le drapeau jaune est déployé car Ocon est à l’arrêt en piste avec une voiture en panne. La voiture de sécurité virtuelle est déployée.
 
Tour 44 : Albon, Magnussen et Sargeant s’arrêtent pour chausser des mediums, ce qui permet à Lawson de pointer neuvième, à Hülkenberg d’être dixième devant Zhou et Verstappen. Albon ressort 13e devant Pérez et Magnussen, puis Bottas et Sargeant.
 
Tour 45 : Russell et Hamilton s’arrêtent ! Russell a déclaré à la radio que Sainz était très lent et en difficulté avec ses pneus. L’équipe de Brackley tente le tout pour le tout stratégiquement, et cela laisse Sainz, Norris et Leclerc en tête, devant Russell et Hamilton qui sont ressortis très loin, respectivement à 24 et 30 secondes des Ferrari, mais en gommes mediums. Alonso s’est arrêté pour purger sa pénalité et mettre des pneus tendres, mais l’équipe a totalement raté son arrêt et il ressort 15e !
 
Tour 46 : Sainz possède 1"4 d’avance sur Norris et Leclerc est à 2"6 du Britannique. Ferrari informe que les deux Mercedes ont mis des mediums neufs, et le pilote pense que c’est la bonne solution. En effet, grâce à la voiture de sécurité virtuelle et aux deltas, les deux pilotes Mercedes ont pu se rapprocher et pointent à 16 et 21 secondes de Sainz.
 
Tour 47 : Russell signe le meilleur tour en course en 1’36"273, et Hamilton améliore son chrono. Russell a repris près de deux secondes à Sainz, et plus de deux secondes à Norris et Leclerc. Alonso a commis une erreur et repart dernier à dix secondes de Sargeant.
 
Tour 48 : Hamilton reprend le meilleur tour en course en 1’35"867. Verstappen se défait de Zhou et revient dans les points en dixième place. Cette fois, Ferrari demande à Sainz d’attaquer alors qu’il reste 14 tours, et que Russell est à 12 secondes. Hamilton est à 15 secondes de Sainz.
 
Tour 49 : Verstappen dépasse Hülkenberg pour la neuvième place. Le leader du championnat du monde peut raisonnablement espérer remonter jusqu’à la sixième place, actuellement occupée par Gasly. Un incident a eu lieu à la sortie des stands entre Pérez et Albon, mais les commissaires l’étudieront après la course.
 
Tour 51 : Sainz a 1"2 d’avance sur Norris, qui a fait le trou sur Leclerc avec 4"3 d’avance. Russell n’est plus qu’à 3 secondes du Monégasque, et Hamilton à 2"8 de son équipier. Verstappen dépasse Lawson pour la huitième place.
 
Tour 52 : Russell est à 1"5 de Leclerc, et Hamilton va un peu plus vite que son équipier, ce qui lui permet d’être à 2"1 de Russell.
 
Tour 53 : Russell est dans le sillage de Leclerc et réussit à dépasser le pilote Ferrari. Il reste dix tours et le Britannique est à 8 secondes de Sainz, avec encore Norris à dépasser. Bottas abandonne à son tour.
 
Tour 54 : Hamilton se défait lui aussi de Leclerc, et les deux pilotes Mercedes sont en chasse de Norris devant eux. Verstappen se défait de Piastri pour prendre la septième place, à 4 secondes de Gasly.
 
Tour 56 : Russell reprend 1"5 à Norris et 1"6 à Sainz, tandis que Hamilton est 3 dixièmes plus lent que son équipier. Russell est à 3"7 de Norris, qui est revenu à 1"1 de Sainz.
 
Tour 57 : Norris est à 1 seconde de Sainz, et Russell à 1"9 de la McLaren. Sainz demande à avoir l’écart face à Norris à chaque tour. Hamilton est revenu à 1"3 de son équipier alors que Leclerc est à 12 secondes de Hamilton. Verstappen est revenu dans le sillage de Gasly.
 
Tour 58 : Norris est à 7 dixièmes de Sainz et Russell est à 9 dixièmes de la McLaren. Hamilton est revenu à six dixièmes de son équipier, il y a 2 secondes entre les 4 premiers à 5 tours de l’arrivée ! Verstappen dépasse Gasly. Lawson est en difficulté face à Albon et Pérez en neuvième place.
 
Tour 59 : Les quatre pilotes de tête sont maintenant regroupés en 1"5, et le drapeau jaune est déployé après une erreur d’Albon. Cela devrait garantir une place dans les points à Lawson ! Sainz annonce que ses pneus avant sont "finis".
 
Tour 60 : Une enquête est ouverte sur l’incident entre Pérez et Albon. Devant, les écarts restent toujours très serrés entre les quatre pilotes de tête !
 
Tour 61 : Il reste deux tours, et les quatre pilotes de tête sont toujours dans un mouchoir ! Sainz semble avoir l’avantage avec une Ferrari rapide en ligne droite, et un Norris très résistant face aux Mercedes. Hamilton demande à Russell d’accélérer. Verstappen remonte très fort sur Leclerc et pourrait aller chercher la cinquième place.
 
Dernier tour : Sainz entame le dernier tour en tête devant Norris, Russell et Hamilton. Russell s’est raté et va à la faute dans un des derniers virages ! Il laisse le podium à son équipier, Leclerc est quatrième et Verstappen cinquième.
 
Arrivée : Sainz remporte sa deuxième victoire en F1 au terme d’une course parfaitement maîtrisée, et d’un week-end de domination. Norris termine deuxième devant Hamilton (qui prend le point bonus du meilleur tour en course) et Leclerc, puis Verstappen qui termine 5e à deux dixièmes de Leclerc. Gasly est sixième devant Piastri, Pérez et Lawson qui inscrit ses deux premiers points en Formule 1 !
 
Magnussen inscrit un point devant Albon, Zhou, Hülkenberg, Sargeant et Alonso. Russell abandonne donc dans le dernier tour et se classe 16e. Une véritable désillusion pour le Britannique.
  • Meilleur tour : L. Hamilton : 1'35"867
  • Le classement du GP :  
1er
C. Sainz
2ème
L. Norris
3ème
L. Hamilton
4ème
C. Leclerc
5ème
M. Verstappen
6ème
P. Gasly
7ème
O. Piastri
8ème
S. Perez
9ème
L. Lawson
10ème
K. Magnussen
11ème
A. Albon
12ème
G. Zhou
13ème
N. Hulkenberg
14ème
L. Sargeant
15ème
F. Alonso

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 17/09/2023 - 08:00
Dernière modification : 17/09/2023 - 22:13
Catégorie : Saison 2023
Page lue 927 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^