Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2024 - GP d'Australie

 
Melbourne.PNG

 

Les essais qualificatifs :

Les trois séances d’essais libres du Grand Prix d’Australie ont confirmé plusieurs choses avant la qualification : les écarts seront très faibles dans les trois parties des qualifications, le circuit de Melbourne est toujours piégeux quand les pilotes sont à la limite, et les pneus mediums sont très performants sur ce tracé.
 
Après un meilleur temps de Lando Norris en EL1, c’est Charles Leclerc qui a dominé les EL2 et EL3. Dans les trois séances, c’est Max Verstappen qui a terminé deuxième, et l’on sait déjà que lui et son rival de chez Ferrari seront candidats à la pole position.
 
Il semble que Sergio Pérez, Carlos Sainz et les pilotes Mercedes F1, Lewis Hamilton et George Russell, auront aussi leur mot à dire pour jouer les premières lignes de la grille. Le niveau de McLaren F1 et Aston Martin reste à confirmer, mais les deux équipes pourraient aussi se mesurer à leurs rivales, tant les écarts sont serrés.
 
Les places seront évidemment chères en Q1 et Q2, mais c’est évidemment en Q3 que tout se jouera, et que chaque détail pourra faire la différence entre une place sur les deux premières lignes, et un chrono qui qualifierait en milieu de grille.
 
A noter que Sainz était sous enquête pour ne pas avoir respecté les protocoles d’essais de départ après les EL3, mais le pilote Ferrari a reçu une simple réprimande pour avoir fait son essai de départ sans avoir franchi la ligne de départ/arrivée. Une décision "constante" avec les précédents d’après la direction de course.
  •  1ere partie :
Albon a été le premier à aller en piste, et s’est plaint des feuilles qui étaient sur l’asphalte. Leclerc a demandé une visière plus foncée pour le moment où il rentrerait au stand. Les pilotes Haas, Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg, ont été les premiers à boucler un chrono, battus par Verstappen en 1’17"478.
 
Pérez s’est intercalé deuxième tandis que Verstappen se plaignait de sous-virage sur son tour rapide. Valtteri Bottas s’est positionné à une demi-seconde du Néerlandais, tandis que les pilotes Alpine étaient provisoirement à une seconde.
 
Sainz a signé un temps de 1’17"289, battu immédiatement par Leclerc en 1’17"244. Norris et Oscar Piastri se sont ensuite placés cinquième et sixième. Esteban Ocon a frôlé le mur dans le dernier virage, ce qui a apporté une crevaison sans gravité.
 
Russell s’est placé seulement 14e et Hamilton a signé le cinquième chrono. Bottas est remonté au 11e rang et Norris a signé le troisième chrono à 0"186 de Leclerc, avant que Piastri le dépasse à 0"125 du meilleur temps du pilote Ferrari.
 
Fernando Alonso a ensuite pris le meilleur chrono en 1’16"991, et Verstappen s’est placé deuxième à 0"238 de l’Espagnol. Pérez a aussi amélioré et s’est intercalé quatrième entre les deux pilotes Ferrari. Sainz a ensuite battu le temps d’Alonso en 1’16"731. Leclerc s’est placé deuxième à 0"253 de Sainz.
 
Russell a progressé avec le neuvième temps, battu par Hamilton pour 23 millièmes de seconde. Cela les plaçait derrière Lance Stroll, en faisant provisoirement la cinquième force du plateau. Gasly a progressé en 14e position, et Ocon n’a pas fait mieux que 19e et dernier après avoir raté son deuxième secteur.
 
Pérez est remonté deuxième, et Albon a progressé pour se mettre cinquième ! Verstappen a pris le troisième chrono, à moins d’un dixième de Leclerc. Gasly a été placé sous enquête pour ne pas avoir respecté la ligne de sortie des stands.
 
Hülkenberg a amélioré, repoussant Gasly dans la zone d’élimination. Ricciardo est remonté dixième et Bottas 13e. Stroll s’est placé huitième et Hamilton seulement 11e. Zhou n’a pas fait mieux que 18e. Tsunoda est remonté septième et Ocon 15e ! Russell est remonté sixième. Le chrono de Ricciardo a été annulé, ce qui l’a renvoyé 18e.
 
Les éliminés étaient Hülkenberg, Gasly, Ricciardo et Zhou.
  •  2ème partie : 
Les 15 pilotes restants dans cette qualification ont pris la piste rapidement, et c’est Sainz qui a signé un temps de référence pour cette deuxième partie, en 1’16"671. Ocon s’est placé deuxième à plus de deux secondes, et Verstappen a pris la tête en 1’16"387. Leclerc s’est placé troisième et Albon quatrième.
 
Stroll et Alonso ont fait deux tours de préparation, et Norris a signé un bon quatrième temps. Hamilton s’est placé sixième, tandis que Piastri, avec le record dans le premier secteur, s’est installé en deuxième position à deux dixièmes de Verstappen.
 
Russell a pris le septième temps devant Hamilton, et Stroll et Alonso se sont placés dans le top 10, suivant une hiérarchie logique. Magnussen a amélioré en 13e place, tandis qu’Ocon se relançait dans un tour rapide.
 
Sainz a progressé et s’est emparé du meilleur temps en 1’16"189. Pérez a amélioré dans son premier secteur mais pas dans le deuxième et est remonté quatrième. Leclerc a lui aussi progressé avec le troisième temps, à 0"380 de son équipier. Ocon a amélioré mais cela ne l’a pas placé mieux que sa 15e place provisoire.
 
Alonso a signé le septième chrono, devant les pilotes Mercedes, tandis que Stroll a amélioré mais est resté dixième. Albon, Tsunoda, Magnussen, Bottas et Ocon, qui étaient provisoirement éliminés, allaient devoir se battre pour tenter d’intégrer le top 10.
 
Hamilton était en nette progression mais a fait une petite erreur dans l’avant-dernier virage et est resté neuvième. Magnussen en a terminé en se plaçant 12e derrière Albon, qui n’était pas en piste. Bottas a lui aussi progressé en 12e position, tandis qu’Alonso a pris le sixième temps.
 
Ocon est resté 15e, tandis que Tsunoda a pris le huitième chrono, ce qui a provisoirement éliminé Stroll. Mais le pilote Aston Martin a amélioré, et c’est Hamilton qui a payé les pots cassés en étant éliminé pour 59 millièmes de seconde.
 
Les éliminés étaient Hamilton, Albon, Bottas, Magnussen et Ocon.
  •  3ème partie :
De nouveau, Sainz a été le premier à s’élancer à l’assaut du chrono, plaçant un temps de 1’16"331. Russell s’est placé deuxième à 0"544 de la Ferrari de l’Espagnol. Leclerc a fait moins bien que son équipier et s’est placé à 0"104 de l’autre Ferrari.
 
Piastri a ensuite signé un chrono en 1’16"867, et Tsunoda s’est placé à une seconde de Sainz. Verstappen a pris le meilleur en 1’16"048, et Norris en a terminé en 1’16"597 en quatrième place, battu par Pérez, quatrième. Les pilotes Aston Martin n’étaient pas en piste, Stroll n’ayant qu’un train de pneus, tandis qu’Alonso a fait une erreur et est sorti dans les graviers.
 
Stroll s’est élancé en piste tout seul, lançant son tour rapide à 4 minutes du drapeau à damier de cette troisième partie des qualifications. Le pilote canadien s’est placé huitième, devant Tsunoda, a plus d’une seconde du chrono de Verstappen, avec notamment une grosse erreur au virage 10.
 
Verstappen a battu le meilleur premier secteur absolu, mais Sainz a fait encore mieux que le Néerlandais. A la fin du deuxième secteur, le pilote Red Bull était nettement en avance. Verstappen a amélioré en 1’15"915, et Sainz en a terminé en 1’16"185. Piastri a progressé avec le cinquième temps.
 
Norris a battu son équipier en 1’16"3, et Russell n’a pas fait mieux que sa septième place. Leclerc a avorté son tour rapide, Tsunoda s’est placé huitième et Alonso a signé un dixième temps. Une très belle performance pour le Japonais de RB F1, huitième.
 
Verstappen signe donc la pole position devant Sainz, puis Pérez et Norris. Leclerc et Piastri seront en troisième ligne devant Russell et Tsunoda, puis les Aston Martin de Stroll et Alonso.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB20 1:16.819 1:16.387 1:15.915
2 Carlos Sainz Ferrari SF-24 1:16.731 1:16.189 1:16.185
3 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB20 1:16.805 1:16.631 1:16.274
4 Lando Norris McLaren Mercedes MCL38 1:17.430 1:16.750 1:16.315
5 Charles Leclerc Ferrari SF-24 1:16.984 1:16.304 1:16.435
6 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL38 1:17.369 1:16.601 1:16.572
7 George Russell Mercedes W15 1:17.062 1:16.901 1:16.724
8 Yuki Tsunoda RB Honda RBPT VCARB 01 1:17.356 1:16.791 1:16.788
9 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR24 1:17.376 1:16.780 1:17.072
10 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR24 1:16.991 1:16.710 1:17.552
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Lewis Hamilton Mercedes W15 1:17.499 1:16.960  
12 Alex Albon Williams Mercedes FW46 1:17.130 1:17.167  
13 Valtteri Bottas Stake F1 Kick Sauber C44 1:17.543 1:17.340  
14 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-24 1:17.709 1:17.427  
15 Esteban Ocon Alpine Renault A524 1:17.617 1:17.697  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-24 1:17.976    
17 Pierre Gasly Alpine Renault A524 1:17.982    
18 Daniel Ricciardo RB Honda RBPT VCARB 01 1:18.085    
19 Guanyu Zhou Stake F1 Kick Sauber C44 1:18.188    
  • Grille de départ : 
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"915 C. Sainz
  1'16"185
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"315 C. Leclerc
  1'16"435
O. Piastri pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"572 S. Perez*
  1'16"274
G. Russell pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"724 Y. Tsunoda
  1'16"788
L. Stroll pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"022 F. Alonso
  1'17"552
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"960 A. Albon
  1'17"167
V. Bottas pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"430 K. Magnussen
  1'17"427
E. Ocon pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"697 N. Hulkenberg
  1'17"976
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"982 D. Ricciardo
  1'18"085
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"188  
   

* S. Perez est pénalisé de 3 places pour avoir gêné N. Hulkenberg lors des qualifications.
** L. Sargeant ne participe pas au grand prix suite à la décision de l'équipe de laisser son chassis à A. Albon qui a abîmé le sien lors des essais libres.

La course :

C’est l’heure de la course du Grand Prix d’Australie, troisième manche de la saison 2024 de F1. Après un week-end ayant laissé penser que Ferrari avait de quoi s’installer en favorite, Max Verstappen a rappelé qu’il n’est pas le triple champion du monde en titre pour rien.
 
Le pilote Red Bull s’est qualifié en pole position devant Carlos Sainz, impressionnant alors qu’il a été opéré de l’appendicite il y a deux semaines. Lando Norris s’élance troisième devant Charles Leclerc, puis Oscar Piastri et Sergio Pérez. Ce dernier avait placé sa RB20 en troisième position, mais il a écopé de trois places de pénalité pour avoir gêné Nico Hülkenberg.
 
George Russell est septième devant Yuki Tsunoda, puis les Aston Martin de Lance Stroll et Fernando Alonso. Lewis Hamilton s’élance 11e devant Alex Albon, qui a la seule Williams encore présente après que Logan Sargeant a dû lui donner sa monoplace, Albon ayant cassé son châssis vendredi.
 
Valtteri Bottas et Kevin Magnussen sont en septième ligne devant Esteban Ocon et Nico Hülkenberg. Pierre Gasly est 17e devant Daniel Ricciardo, qui sera dernier sur la grille. En effet, Guanyu Zhou a fait modifier sa voiture sous régime de Parc Fermé et s’élancera de la voie des stands, tandis que Sargeant est donc absent.
 
Pirelli prédit deux arrêts aux stands pour les stratégies du jour, très certainement à base de composés medium et dur. La dégradation sera élevée car le manufacturier pneumatique a apporté ses composés les plus tendres.
 
04h40 : La température de l’air est de 19 degrés, tandis que l’asphalte a chauffé à 38 degrés sous le soleil de Melbourne.
 
04h44 : A noter que si Zhou s’élance des stands, Ricciardo a lui aussi subi des changements sur sa voiture, avec de nouveaux éléments moteurs sur la VCARB 01 de l’Australien. RB F1 révèle avoir fait ce changement "par précaution".
 
04h47 : La température augmente et affiche désormais 20 dans l’air, et près de 40 sur la piste.
 
04h57 : Alonso et Hülkenberg partent en gommes dures, Hamilton, Ricciardo et Zhou sont en pneus tendres, tandis que tous les autres sont en mediums.
 
Départ : Verstappen prend le meilleur envol et garde la tête face à Sainz, tandis que les 5 premiers gardent leur position.
 
Tour 1 : Russell se défait de Pérez, et Stroll gagne une place face à Tsunoda. Hamilton dépasse Alonso, et Bottas ainsi que Magnussen se défont d’Albon.
 
Tour 2 : Contrairement aux deux premières courses de la saison, Verstappen ne parvient pas à prendre une seconde d’avance sur Sainz, qui se montre pressant derrière la Red Bull du Néerlandais. Et l’Espagnol prend la tête !
 
Tour 3 : Sainz signe le meilleur tour en course en 1’22"600, mais Verstappen reste proche de lui.
 
Tour 4 : Sainz garde 6 dixièmes d’avance sur Verstappen, et Norris est revenu dans la seconde du Néerlandais. Leclerc et Piastri sont également à portée de DRS du pilote qui les précède. Verstappen se plaint de survirage sur sa voiture. Russell est à 1"3 de Piastri mais tient Pérez en respect. Et il y a un problème sur la voiture de Verstappen, la RB20 fume de l’arrière droit ! Le Néerlandais est au ralenti !
 
Tour 5 : Sainz signe le meilleur tour en course en 1’22"433, et Verstappen confirme qu’il y a un incendie sur les freins de sa monoplace. Norris est deuxième, Leclerc troisième, Piastri, Russell est cinquième et Pérez sixième. Stroll, Tsunoda, Hamilton et Alonso complètent le top 10 tandis que Verstappen met pied à terre.
 
Tour 6 : Sainz possède 1"6 d’avance sur Norris, qui a une demi-seconde de marge sur Leclerc, lui-même avec une avance similaire sur Piastri. Russell pointe à 3"5 de la deuxième McLaren et Pérez est toujours coincé derrière la Mercedes. La victoire semble pour l’instant se jouer entre Ferrari et McLaren.
 
Tour 7 : Albon et Zhou sont les premiers pilotes à passer par les stands, et ils ressortent en gommes dures.
 
Tour 8 : Hamilton et Magnussen s’arrêtent à leur tour. En tête, Sainz a désormais 2"3 de marge sur Norris. Leclerc est à 9 dixièmes du Britannique.
 
Tour 9 : Sainz accélère et signe le meilleur tour en 1’22"303. Russell, Stroll et Bottas sont les suivants à passer par les stands. Russell et Stroll ressortent juste devant Hamilton. Tous les pilotes qui s’arrêtent tôt repartent en gommes dures. Et pour la troisième course consécutive, la roue avant gauche pose problème lors d’un arrêt au stand chez Sauber, et Bottas perd plusieurs dizaines de secondes !
 
Tour 10 : Sainz accélère en 1’22"025 et porte son avance à 3"6, tandis que Leclerc, Piastri, Tsunoda et Ocon s’arrêtent. Leclerc et Piastri ressortent juste devant Russell, après un bon arrêt dans les deux équipes.
 
Tour 11 : Alors qu’on revoit une erreur de Hamilton, Sainz accélère encore et bat le record du tour en 1’21"715, avec une avance de 4"5 désormais sur Norris. Pérez est provisoirement troisième à 10 secondes de Sainz, devant Alonso et Hülkenberg. Leclerc dépasse Gasly, qui ne s’est pas encore arrêté, puis Hülkenberg.
 
Tour 12 : Sainz continue de rouler une seconde plus vite au tour que Norris et Pérez, qui sont dans des rythmes similaires. Leclerc accélère avec ses gommes dures, maintenant qu’il a la piste libre. Sainz suit le Plan B, comme lui explique son ingénieur.
 
Tour 13 : Pérez se plaint du grip à l’arrière et pense que son équipe est allée trop loin dans l’exploitation des pneus mediums. Le Mexicain perd désormais 1"5 sur Sainz à chaque tour, mais aussi une demi-seconde face à Norris. Derrière, Leclerc roule dans les mêmes chronos que Sainz, et Piastri perd environ 2 dixièmes par tour sur le Monégasque, pour pointer à 2"6.
 
Tour 14 : Sainz a désormais 8 secondes d’avance sur Norris, qui s’arrête. Pérez suit le pilote McLaren, et Leclerc parvient à dépasser Norris, tout comme Piastri ! Le Britannique doit désormais espérer récupérer l’avantage d’un arrêt retardé plus tard dans la course.
 
Tour 15 : Hamilton attaque pérez pour la dixième place mais ne parvient pas à passer. Pour l’instant, seuls Sainz et Alonso, premier et deuxième, puis Hülkenberg et Gasly, sixième et septième, ne se sont pas arrêtés.
 
Tour 16 : Sainz s’arrête à la fin du 16e tour alors que Hamilton est au ralenti ! Son moteur a un problème et c’est la fin de course pour le septuple champion du monde.
 
Tour 17 : Sainz est ressorti deuxième et à la fin de ce tour, Alonso en profite pour passer par les stands puisque la voiture de sécurité virtuelle est déployée.
 
Tour 18 : C’est tôt pour l’Espagnol qui était en durs, mais il tente de se décaler et ressort cinquième.
 
Tour 19 : Sainz possède 1 seconde d’avance sur Leclerc, et 3"2 de marge sur Piastri. Norris est à 6"3 du leader et Alonso à 10"5. Russell est sixième à 16 secondes de Sainz, et il a 1"8 d’avance sur Pérez. Stroll est dans son sillage, tandis que Tsunoda et Albon sont pour l’instant dans les points. Un ralenti montre qu’Ocon s’est arrêté une deuxième fois à cause d’un problème de freins.
 
Tour 20 : Sainz et Leclerc sont désormais séparés par 1"3, et Piastri est à 2"2 du Monégasque. Ocon apprend par radio qu’il y avait un tear off dans une écope arrière.
 
Tour 21 : Sainz bat le record du tour en 1’21"602, portant son avance à 1"5. Piastri est légèrement plus lent, tandis que Norris, qui a 5 tours de moins que son équipier avec ses gommes, roule dans les temps de Sainz. Pérez est également très rapide et il s’empare de la sixième place face à Russell.
 
Tour 23 : Le leader bat à nouveau le record du tour en 1’21"471, et Leclerc fait son propre meilleur tour, mais à plus de deux dixièmes de son équipier. Russell, comme Hamilton en début de course, qualifie la Red Bull de "fusée" après avoir été dépassé par Pérez. L’écart est déjà de 2"2 entre les deux hommes. Haas fait inverser les positions entre Magnussen et Hülkenberg, qui prend la 11e place.
 
Tour 25 : Sainz continue d’accélérer en 1’21"458, et il porte son avance à 3 secondes sur Leclerc. Piastri est à 2 secondes de Leclerc et Norris est revenu à 2 secondes de son équipier alors qu’il pointait à plus de 5 secondes tout à l’heure. Pérez remonte rapidement sur Alonso, il est à 2"6 de l’Espagnol.
 
Tour 26 : Toujours maître de son sujet, Sainz accélère encore en 1’21"243. Il prend désormais plus de 6 dixièmes à Leclerc avec des pneus plus frais. Norris est à 1"5 de Piastri.
 
Tour 27 : Et Sainz enchaîne en 1’21"078, il prend une seconde à Leclerc qui pointe désormais à 4"5. Pérez se défait d’Alonso sans que l’Espagnol ne puisse résister. Le pilote Red Bull pointe désormais à 12 secondes de Norris, et à 20 secondes de Sainz.
 
Tour 28 : Albon s’est arrêté et ressort 15e. Norris est remonté à 1 seconde de Piastri et McLaren va devoir prendre une décision.
 
Tour 29 : Le Britannique prend la troisième place aux dépens de son équipier après une consigne de McLaren. Avec son rythme, Norris est en mesure d’aller rouler dans les temps des Ferrari.
 
Tour 30 : Leclerc perd du temps et roule une seconde plus lentement que Sainz. Norris lui reprend 6 dixièmes et pointe à 2"8 du Monégasque. Piastri essaie de prendre la roue de son équipier mais pointe déjà à 1 seconde. Ricciardo rentre aux stands.
 
Tour 31 : L’ingénieur de Leclerc lui a demandé d’aller chercher Leclerc, et il s’y emploie en prenant de nouveau 3 dixièmes à la Ferrari. L’écart entre Sainz et Leclerc est de 7"3 en tête. Pérez ne remonte pas sur les Ferrari, il remonte seulement sur Piastri, et il ramène Alonso qui reste dans la seconde du Mexicain.
 
Tour 32 : Sainz a 8 secondes d’avance, tandis que Norris est à 2 secondes de Leclerc. Piastri est à 2 secondes de son équipier, et Pérez est à 11"8 de l’Australien. Russell est décroché à 9 secondes du duo Pérez/Alonso, et il a 5"5 de Stroll. Tsunoda est en retrait et il devance les deux Haas pour le moment.
 
Tour 33 : Sainz continue à rouler plus d’une demi-seconde plus vite que Leclerc. Norris récupère du temps sur Leclerc et pointe à moins de deux secondes du Monégasque.
 
Tour 34 : Leclerc se plaint d’un avant gauche qui ne fonctionne plus et il rentre à la fin du tour, alors qu’il était à près de 10 secondes de Sainz et que Norris était revenu à 1"2.
 
Tour 35 : Leclerc est ressorti quatrième juste devant Pérez et Alonso, ce qui lui évite de perdre du temps derrière deux pilotes plus lents que lui. Leclerc a très bien joué en ralentissant Pérez qui a dû composer avec un Alonso agressif. Et Pérez s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 36 : Pour la première fois, Norris roule plus vite que Sainz et pointe à 10"3. Piastri est à 3"8 de son équipier. Pérez ressort huitième derrière Tsunoda et devant Gasly, puisque Magnussen, Hülkenberg et Zhou se sont arrêtés.
 
Tour 37 : Sainz perd six dixièmes sur Norris qui est à 9"8. Chez Sauber, l’arrêt de Zhou se prolonge à cause d’un nouveau problème dans les stands. Une image qui se répète course après course et qui ruine toutes les chances du team. Tsunoda s’est arrêté et il ressort dixième. Hülkenberg a tassé Albon en entrée de virage et cela agace le Thaïlandais. Les deux hommes se battent virtuellement pour la dixième place.
 
Tour 38 : Leclerc bat le record du tour en 1’20"688, tandis que Norris est à 9"4 de Sainz, mais les leaders roulent plus d’une seconde plus lentement par rapport à Leclerc. Pérez remonte à raison de 1"2 au tour sur Russell.
 
Tour 39 : On rentre dans les 20 derniers tours de la course et Sainz se redonne de l’air en accélérant face à Norris. Leclerc continue de rouler plus vite et revient sur les McLaren, ce qui pourrait assurer le doublé à Ferrari. Piastri a fait une erreur et a perdu du temps, il s’arrête à la fin de ce tour.
 
Tour 40 : L’Australien ressort cinquième à 2"2 d’Alonso, qui doit lui aussi s’arrêter. L’écart entre Sainz et Norris est toujours de 10 secondes. A noter que Pérez continue de remonter sur Russell, qui doit lui aussi s’arrêter.
 
Tour 41 : Voyant qu’il ne reprenait plus de temps aux Ferrari, Norris s’arrête. Le pilote McLaren ressort à 3"8 de Leclerc, qui est à 26 secondes de Sainz. Pour le moment, l’Espagnol reste virtuellement en tête. Verstappen a réagi après son premier abandon depuis deux ans, qui met fin à une série de 43 arrivées consécutives en deux ans.
 
Tour 42 : Leclerc signe le meilleur tour en course en 1’20"675 alors que Sainz joue la sécurité et s’arrête. Lorsqu’il ressort, il y a plus de 5 secondes entre les deux Ferrari. Norris est à 4"3 de Leclerc et Piastri à 8"8 de son équipier. Alonso s’est arrêté aussi et il ressort derrière Pérez.
 
Tour 43 : L’écart est de 4"7 entre Sainz et Leclerc, et de 4"3 entre Leclerc et Norris. Albon se bat avec Magnussen en 11e place, mais il est décroché par Hülkenberg, qui tient le point de la dixième place.
 
Tour 44 : Norris bat le record du tour en 1’20"652, battu immédiatement par Piastri en 1’20"485. Le pilote australien accélère grâce à des pneus dans la bonne fenêtre, mais les écarts sont globalement stables entre le quatuor de tête.
 
Tour 45 : Piastri bat encore le record du tour en 1’20"395. Sainz roule en 1’20"7, comme Pérez, tandis que Leclerc est en 1’20"5 et Norris en 1’20"6.
 
Tour 46 : Sainz accélère à son tour en 1’20"223, portant son avance sur Leclerc à 5"2. Russell s’arrête, il était le dernier à n’être passé qu’une fois par les stands. Le pilote Mercedes ressort entre les deux Aston Martin, à 3 secondes d’Alonso.
 
Tour 47 : Le rythme naturel du début de course reprend chez Ferrari, avec un Sainz plus rapide que Leclerc. Norris bat largement le record du tour en 1’19"971, tandis que Piastri est à 8"8 de son équipier et garde 11 secondes de marge sur Pérez.
 
Tour 49 : Gasly écope d’une pénalité de 5 secondes pour avoir franchi la ligne à la sortie des stands, ce qu’il avait déjà fait en essais hier.
 
Tour 50 : Norris bat le record du tour en 1’19"915, et il est à 3"7 de Leclerc. Mais le rythme des Ferrari est très proche de celui de Norris et les écarts sont plutôt stables.
 
Tour 51 : Sainz garde 5 secondes d’avance sur Leclerc. L’écart le plus serré dans le top 10 est celui entre Alonso et Russell, à hauteur de 1"2.
 
Tour 53 : Les écarts sont toujours stables, les quatre pilotes de tête se tenant en 3 dixièmes au tour. Plus étonnant, Pérez concède entre 5 et 8 dixièmes à ce quatuor avec sa Red Bull RB20.
 
Tour 54 : Russell est désormais à moins d’une demi-seconde d’Alonso et va tenter d’aller chercher la sixième place aux mains de l’Espagnol.
 
Tour 56 : Sainz commence à gérer son avance et il explique que ses pneus ne sont pas en forme.
 
Tour 57 : Leclerc semble prêt à lui mettre la pression en signant le meilleur tour en course en 1’19"813. En reprenant ce meilleur chrono à McLaren, Leclerc permet à Ferrari de se diriger vers un total de 44 points. Et c’est un énorme accident pour Russell qui a détruit sa Mercedes ! Le Britannique semble indemne mais la voiture est détruite.
 
Dernier tour : La voiture de sécurité virtuelle est déployée et la course va se terminer comme cela, alors que Russell confirme qu’il va bien. Le pilote Mercedes a été déventé par l’Aston qu’il suivait de près mais le choc n’a pas été si violent. La voiture s’est juste placée à 45 degrés en montant sur ses deux roues gauche.
 
Arrivée : Sainz et Leclerc signent donc le doublé pour Ferrari, le premier depuis le GP de Bahreïn 2022. Norris monte sur le podium, le premier de McLaren cette saison. Piastri est quatrième devant Pérez, puis Alonso et Stroll, et Tsunoda, huitième. Haas place ses deux pilotes dans les points en neuvième et dixième places. Albon termine à la porte des points devant Ricciardo, Gasly, Bottas, Zhou et Ocon.
  • Meilleur tour : C. Leclerc : 1'19"813
  • Le classement du GP : 
1er
C. Sainz
2ème
C. Leclerc
3ème
L. Norris
4ème
O. Piastri
5ème
S. Perez
6ème
L. Stroll
7ème
Y. Tsunoda
8ème
F. Alonso*
9ème
N. Hulkenberg
10ème
K. Magnussen
11ème
A. Albon
12ème
D. Ricciardo
13ème
P. Gasly
14ème
V. Bottas
15ème
G. Zhou
16ème
E. Ocon
17ème
G. Russell

* F. Alonso qui avait terminé 6 est pénalisé de 20 secondes pour manoeuvre dangereuse sur G. Russell.

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 21/03/2024 - 21:07
Dernière modification : 24/03/2024 - 20:55
Catégorie : Saison 2024
Page lue 299 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 44
^ Haut ^