Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2024 - GP d'Emilie Romagne

 
 
Imola.png


Les essais qualificatifs :

Septième manche de la saison 2024 de F1, le Grand Prix d’Emilie-Romagne offre un rebattement des cartes depuis le début du week-end. Malgré des évolutions sur la RB20, Red Bull et Max Verstappen ne semblent pas être la force dominante du week-end.
 
Bien sûr, il ne faut jamais écarter le Néerlandais dans la lutte pour la pole position, mais deux autres équipes ont dominé les trois séances d’essais depuis les EL1. Charles Leclerc a fait un sans-faute sur la journée du vendredi, tandis qu’Oscar Piastri a signé le meilleur chrono des EL3.
 
Ferrari et McLaren semblent dominer, y compris sur les simulations de longs relais, mais Verstappen a semblé retrouver des couleurs ce samedi matin. Dès lors, si l’on inclut Carlos Sainz et Lando Norris, il semble que cinq pilotes puissent se battre pour la pole position.
 
Difficile de savoir si Sergio Pérez pourra se mêler à cette lutte, lui qui a eu un accident lors des EL3, mais qui était proche de Verstappen le reste du week-end. Mercedes n’aura surement pas voix au chapitre, même si Lewis Hamilton et George Russell étaient positifs vendredi soir.
 
Enfin, Aston Martin F1 semble en retrait, notamment après l’accident de Fernando Alonso ce samedi matin. A noter que Yuki Tsunoda et sa RB F1 VCARB 01 ont fait forte impression durant les premières séances du week-end.
 
Daniel Ricciardo était sous enquête depuis les EL3 pour avoir gêné Kevin Magnussen et l’avoir forcé à passer dans l’herbe pour l’éviter, et il semble que son ingénieur soit responsable de cette situation. L’équipe a donc reçu 5000 dollars d’amende.
  •  1ere partie :
Russell est sorti en gommes mediums pour son premier tour rapide, mais il a mis un terme à son tour avant de franchir la ligne. Avec les écarts serrés tels que l’on a cette saison, il est utopique d’imaginer faire un chrono correct en mediums.
 
Esteban Ocon a signé le meilleur temps provisoire en 1’16"645, et il a fait mieux que Hamilton et Lance Stroll. Pierre Gasly s’est placé à six dixièmes de son équipier, entre les deux Haas. Gasly s’était plaint ce matin de ne pas avoir la priorité en piste, ce qui lui a été donné en ce début de Q1.
 
Sainz en a terminé avec le quatrième chrono en gommes mediums, et Leclerc a fait mieux qu’Ocon en 1’16"463, également en pneus mediums. Alex Albon avait signé le meilleur premier secteur absolu mais il est sorti dans le dernier. Norris a signé le meilleur deuxième secteur absolu, et son 1’16"194 l’a propulsé en tête.
 
Verstappen a fait mieux que Norris dans le secteur 1 mais, contrairement au reste du week-end, il a fait également mieux dans le deuxième secteur. Alonso s’est placé sixième, Aston Martin ayant réparé sa voiture. Verstappen a fait mieux que Norris en 1’16"013.
 
Pérez, dont la voiture a également été réparée, s’est positionné en troisième place. Piastri a signé le meilleur premier secteur absolu pour aller chercher la première position en 1’15"940, soit 0"073 de mieux que Verstappen. Stroll est remonté cinquième, et Magnussen neuvième.
 
Tsunoda a signé le cinquième chrono, et Sainz a pris le troisième temps, toujours en mediums. Gasly est remonté au quatrième rang et Leclerc en cinquième position, avec les mediums toujours. Hamilton n’a pas fait mieux que 12e.
 
Norris a amélioré le meilleur temps en 1’15"915, soit 0"025 de mieux que son équipier Piastri. Alonso s’est raté dans son tour rapide, et il est passé par les graviers, pour sa deuxième sortie de piste de la journée. Des images étonnantes dans le clan Aston Martin.
 
Albon a enfin fait son premier tour chronométré de la séance, et il s’est classé 12e. Alonso a tenté un autre tour rapide mais il n’a pas réussi à faire mieux que Ricciardo, 15e provisoire de la séance. Il a avorté sa tentative.
 
Guanyu Zhou n’a pas fait mieux que 16e, et Sargeant a pris la 14e place, battu par Bottas immédiatement. Nico Hülkenberg a signé le meilleur temps de la Q1 en 1’15"841 ! Alonso n’a pas fait d’autres tentative et est donc dernier. Verstappen a amélioré et repris le meilleur temps en 1’15"762.
 
Ricciardo s’est placé septième et Tsunoda a amélioré avec le troisième temps ! Leclerc a fait un autre tour en pneus mediums et a fait le deuxième chrono. Le temps de Sargeant a été annulé et c’est donc lui qui sera dernier au départ puisqu’il n’a signé aucun temps.
 
Les éliminés étaient Bottas, Zhou, Magnussen, Alonso et Sargeant.
  •  2ème partie : 
Piastri pourrait être pénalisé en fin de qualification car il a fortement gêné Magnussen en Q1. Les pilotes Mercedes ont été les premiers à sortir en piste pour cette Q2. Russell a signé un temps de 1’16"200, et Hamilton a progressé en 1’16"197.
 
Verstappen a pris le meilleur chrono en 1’15"386, et Pérez a pris le deuxième temps à 4 dixièmes. Hülkenberg s’est intercalé entre les Red Bull et les Mercedes, à 7 dixièmes de Verstappen, alors que les Ferrari et les McLaren se préparaient à leur tour rapide.
 
Stroll a pris le sixième temps, battu par Gasly, et Ocon s’est placé juste derrière son équipier. Sainz en a terminé avec son tour et s’est placé deuxième à trois dixièmes. Piastri a bouclé son chrono avec le deuxième temps à 0"021 de Verstappen. Et Leclerc a fait mieux en 1’15"328, soit 0"058 de mieux que Verstappen.
 
Ricciardo a signé le sixième temps et Norris s’est emparé de la quatrième position. Tsunoda a signé le deuxième chrono à 0"030 de Leclerc, et devant Verstappen. Le Japonais est en grande forme depuis le début du week-end.
 
Albon s’est décalé pour faire un chrono en ayant la piste dégagée devant lui. Mais le Thaïlandais n’a pas fait mieux que 12e, à trois millièmes de Hamilton, soit avec le même chrono que Russell. Mais les pilotes Mercedes étaient en piste pour améliorer.
 
Tsunoda a été le seul à ne pas ressortir des stands, RB F1 visant un double tour en pneus tendres neufs en Q3. Russell est remonté au sixième rang, et Hamilton s’est placé septième. Hülkenberg a progressé en sixième position, et Stroll n’a pas fait mieux que 13e.
 
Ricciardo a progressé et a signé le neuvième temps. Gasly a eu son temps annulé pour non-respect des limites de la piste. Sainz a fait mieux et est remonté en sixième place. Pérez était provisoirement éliminé et était dans un tour rapide. Norris a pris le troisième temps et Pérez n’a pas fait mieux que 11e ! Les deux RB F1 sont en Q3.
 
Les éliminés étaient Pérez, Ocon, Stroll, Albon et Gasly.
  •  3ème partie :
Verstappen a signé le meilleur premier secteur, mais Norris a fait mieux dans le deuxième secteur. Le pilote Red Bull en a terminé avec un 1’14"869, et Norris a fait le deuxième temps à moins d’un dixième. Hülkenberg a pris le troisième temps, battu par Tsunoda, qui s’est placé à une demi-seconde.
 
Piastri a pris la troisième place provisoire à près de 3 dixièmes, et Sainz n’a pas fait mieux que le pilote McLaren F1. Leclerc en a terminé avec le troisième temps, et Russell a pris le sixième temps, juste devant Tsunoda. Hamilton s’est positionné juste derrière Tsunoda.
 
Hülkenberg est parti en premier à l’assaut du chrono, et Sainz n’a pas fait mieux que Verstappen dans son premier secteur, tout comme Leclerc. Hülkenberg a amélioré mais est resté neuvième. Leclerc a fait le deuxième meilleur secteur mais il était toujours à 0"197 de Verstappen.
 
Sainz n’a pas fait mieux et est resté à 3 dixièmes, et Leclerc est resté troisième à 0"101. Verstappen a fait mieux dans le premier secteur, et Russell a terminé son chrono en sixième place. Verstappen a fait mieux dans le deuxième secteur, et Norris n’a pas fait mieux.
 
Ricciardo a pris la neuvième place. Verstappen a amélioré en 1’14"746, Norris a progressé mais est resté deuxième avec le meilleur troisième secteur, et Piastri s’est placé deuxième à 0"074 de Verstappen ! Mais c’est bien le Néerlandais qui signe la pole.
 
C’est donc une septième pole position consécutive en ce début de saison pour Verstappen, qui voit les McLaren se rapprocher. Piastri est deuxième devant Norris, et les Ferrari de Leclerc et Sainz, qui seront surement déçus. Russell suit devant Tsunoda, Hamilton, Ricciardo et Hülkenberg.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB20 1:15.762 1:15.176 1:14.746
2 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL38 1:15.940 1:15.407 1:14.820
3 Lando Norris McLaren Mercedes MCL38 1:15.915 1:15.371 1:14.837
4 Charles Leclerc Ferrari SF-24 1:15.823 1:15.328 1:14.970
5 Carlos Sainz Ferrari SF-24 1:16.015 1:15.512 1:15.233
6 George Russell Mercedes W15 1:16.107 1:15.671 1:15.234
7 Yuki Tsunoda RB Honda RBPT VCARB 01 1:15.894 1:15.358 1:15.465
8 Lewis Hamilton Mercedes W15 1:16.604 1:15.677 1:15.504
9 Daniel Ricciardo RB Honda RBPT VCARB 01 1:16.060 1:15.691 1:15.674
10 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-24 1:15.841 1:15.569 1:15.980
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB20 1:16.404 1:15.706  
12 Esteban Ocon Alpine Renault A524 1:16.361 1:15.906  
13 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR24 1:16.458 1:15.992  
14 Alex Albon Williams Mercedes FW46 1:16.524 1:16.200  
15 Pierre Gasly Alpine Renault A524 1:16.015 1:16.381  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Valtteri Bottas Stake F1 Kick Sauber C44 1:16.626    
17 Guanyu Zhou Stake F1 Kick Sauber C44 1:16.834    
18 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-24 1:16.854    
19 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR24 1:16.917    
20 Logan Sargeant Williams Mercedes FW46 - :—.---    
  • Grille de départ :
M. Verstappen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"746 L. Norris
  1'14"837
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"970 C. Sainz
  1'15"233
O. Piastri * pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"820 G. Russell
  1'15"234
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"465 L. Hamilton
  1'15"504
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"674 N. Hulkenberg
  1'15"980
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"706 E. Ocon
  1'15"906
L. Stroll pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"992 A. Albon
  1'16"200
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"381 V. Bottas
  1'16"626
G. Zhou pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"834 K. Magnussen
  1'16"854
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"917 L. Sargeant
  pas de temps

* O. Piastri est pénalisé de 3 places pour avoir gêné K. Magnussen en Q1.
La course :
Le Grand Prix d’Emilie-Romagne de F1 est la septième course de la saison, et aucune pole position n’a échappé à Max Verstappen cette année. Néanmoins, celle signée à Imola hier a été la plus compliquée, avec le besoin d’avoir une aspiration et moins d’un dixième de marge.
 
En course, le pilote Red Bull devra lutter contre deux équipes, puisqu’il devancera la McLaren de Lando Norris en première ligne. Il y a ensuite les deux Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz sur la deuxième ligne. Oscar Piastri avait signé le deuxième temps mais a reçu une pénalité pour avoir bloqué Kevin Magnussen et a écopé de trois places.
 
George Russell accompagne l’Australien en troisième ligne, tandis que Yuki Tsunoda est aux côtés de Lewis Hamilton en quatrième ligne. Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg sont en cinquième ligne. Sergio Pérez, éliminé par surprise en Q2, est 11e aux côtés d’Esteban Ocon.
 
Lance Stroll suit devant Alex Albon et Pierre Gasly, puis Valtteri Bottas, Guanyu Zhou, Kevin Magnussen, et Logan Sargeant. Fernando Alonso avait signé le 19e temps mais son équipe a changé les réglages de suspension de son Aston Martin, et il s’élance des stands.
 
14h40 : La température de l’air est à 24 degrés, et celle de la piste est de 44 degrés. Mais les nuages se sont installés au-dessus d’Imola. Les conditions pourraient donc changer au fil de la course, notamment en matière de tenue des pneus. La pluie semble peu probable.
 
14h44 : A noter que la course comporte un enjeu majeur pour Magnussen, qui n’a plus que deux points sur son permis avant une pénalité. Avec la sévérité renforcée des pénalités cette année, le pilote Haas pourrait être suspendu au moindre écart de conduite. Et cette menace sera valable pour lui jusqu’à la fin de la saison.
 
14h49 : Zak Brown, le PDG de McLaren, s’attend à une course agitée : "Je pense que le top 5 est capable de gagner", a déclaré l’Américain, avant de dire que la stratégie de l’équipe était de "ne pas laisser Ferrari ou Max gagner".
 
14h52 : Max Verstappen a au moins gagné une course ce week-end, puisque son équipage de la Team Redline, pour lequel il a couru plusieurs heures depuis hier après-midi, vient de remporter les 24 Heures du Nürburgring virtuelles sur le jeu iRacing !
 
14h57 : Pérez, Zhou et Sargeant s’élancent en pneus durs, Gasly et Alonso en tendres, et les 15 autres pilotes partent en gommes mediums.
 
14h58 : Alonso n’a pas d’espoir de points mais veut profiter des 300 kilomètres de course pour progresser : "Je pense qu’après Monaco, c’est le deuxième circuit le plus difficile à doubler, donc il ne faut pas s’attendre à des miracles. Je pense que les points sont malheureusement hors de portée, et nous partons de la voie des stands. Nous voulons juste tirer des enseignements de la voiture, avec une configuration différente de celle d’hier, et essayer d’être mieux préparés pour Monaco."
 
Départ : Bon départ de Norris qui se porte à hauteur de Verstappen dans la longue ligne droite jusqu’au premier virage !
 
Tour 1 : Hamilton et Hülkenberg ont dépassé Tsunoda et Pérez a passé Ricciardo. Le premier tour se passe sans encombre mais Verstappen ne parvient pas à mettre une seconde d’écart sur Norris.
 
Tour 2 : Verstappen dépasse une seconde d’avance sur Norris, et le Britannique en fait de même face à Leclerc.
 
Tour 3 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’20"596, mais Norris perd moins d’un dixième. Derrière, ses poursuivants jusqu’à Piastri sont tous revenus à moins d’une seconde de la voiture qui les précède.
 
Tour 4 : Les chronos ralentissent quelque peu, mais les écarts sont stables. Norris est à 1"1 de Verstappen, et Leclerc accuse le même retard sur la McLaren. Sainz et Piastri sont blottis derrière, et Russell est à 1"6, tandis que Hamilton pointe à 1 seconde de son équipier. Hülkenberg est à 1"5 et Tsunoda est dans son sillage, comme Pérez, comme Ricciardo, comme Ocon et comme Stroll. Albon est 14e devant Gasly, Magnussen qui a passé les pilotes Stake, Bottas, Zhou, Sargeant et Alonso, qui est revenu dans le peloton.
 
Tour 5 : Verstappen a porté son avance à 1"4, et Leclerc est à 1"2 de Norris.
 
Tour 6 : L’avance de Verstappen passe à 1"8, et Leclerc est à 1"3 de la McLaren. Sainz est dans le sillage de son équipier, et menacé par Piastri. Russell accuse plus de 2 secondes de retard sur la McLaren.
 
Tour 7 : L’avance de Verstappen franchit les 2 secondes, Norris laissant surement un peu de marge pour économiser ses pneus. McLaren et Ferrari vont pouvoir appliquer deux stratégies différentes, tandis que Red Bull n’a qu’une voiture aux avant-postes, Pérez étant coincé en dixième place.
 
Tour 8 : Sainz déclare que "la McLaren est rapide". En effet, Piastri le colle depuis le début de course à moins de six dixièmes. Devant, Norris pointe toujours à 2 secondes de Verstappen. Alonso s’est arrêté et a chaussé des pneus durs.
 
Tour 9 : Albon, Gasly et Bottas sont aussi passés par les stands, et ils ressortent tous en gommes dures. Piastri attaque Sainz mais ne parvient pas à passer.
 
Tour 10 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’20"543, et il porte son avance à 2"7. Albon est au ralenti sur la piste, peu après son arrêt, avec une roue mal fixée.
 
Tour 11 : Verstappen a désormais 2"9 de marge sur Norris, qui pointe 1"9 devant Leclerc. Sainz est à 2"2 de son équipier et a toujours Piastri dans son sillage. Russell ne perd plus de temps sur le duo, avec 2"2 de retard sur l’Australien. A noter que Pérez, dixième, a laissé de l’air à Tsunoda, certainement pour refroidir ses pneus. Albon est repassé par les stands et il ressort en gommes mediums.
 
Tour 12 : L’écart en tête passe à plus de 3 secondes entre Verstappen et Norris. Ricciardo s’est arrêté et ressort 16e en gommes dures. Il est le pilote le mieux placé à s’être arrêté.
 
Tour 13 : Tsunoda s’arrêt à son tour et il ressort en 15e place, lui aussi en pneus durs. Le ralenti montre que le frein avant gauche d’Alonso était en feu à la sortie de son arrêt, avec des flammes qui sortaient de l’écope.
 
Tour 14 : Hülkenberg passe au stand, et il repart derrière Tsunoda, qui a fait l’undercut. En tête, l’avance de Verstappen est de 4"7 sur Norris.
 
Tour 16 : L’écart approche les 5 secondes entre les deux leaders, et Leclerc est toujours à 1"5 de la McLaren. Sainz est à 3 secondes et bloque toujours Piastri, qui a pris un peu d’air et pointe à 1 seconde.
 
Tour 17 : Pérez, qui a été ralenti en début de course par Hülkenberg et Tsunoda, pointe à 10 secondes de Hamilton, et à 25 secondes du leader, son équipier Verstappen.
 
Tour 18 : Piastri est revenu à moins d’une demi-seconde de Sainz, mais il ne parvient toujours pas à dépasser la Ferrari. Pérez est sorti à Rivazza et a perdu 5 secondes de plus en passant par les graviers. Il est sous la menace de Stroll.
 
Tour 19 : Verstappen a 5"6 d’avance sur Norris.
 
Tour 21 : Ce long premier relais met Verstappen à l’abri d’un undercut avec 6 secondes d’avance. Mais le pilote Red Bull a frôlé la correctionnelle à la Variante Alta avec un passage très agressif sur les vibreurs.
 
Tour 22 : Russell s’est arrêté, alors que les pilotes Mercedes tournaient dans le même rythme que Sainz, Piastri et Pérez. Le Britannique est ressorti dixième entre Ocon et Magnussen.
 
Tour 23 : C’est Norris qui s’est arrêté à son tour, visant un undercut sur Verstappen, même si le pneu dur manque un peu de rythme. Le pilote McLaren ressort septième juste derrière Pérez, avec des gommes dures. Albon prend un Stop and Go de 10 secondes pour unsafe release.
 
Tour 24 : Norris a dépassé Pérez, et Piastri s’est arrêté, ressortant derrière Stroll en huitième place. Verstappen reçoit un drapeau noir et blanc pour les limites de piste ! Au prochain écart, il prendra 5 secondes de pénalité.
 
Tour 25 : Le leader s’est arrêté, obligé d’imiter Norris qui a fait le meilleur tour en 1’20"468. Verstappen ressort en durs avec 4"5 d’avance sur Norris. Piastri dépasse Stroll pour la septième place.
 
Tour 26 : C’est Leclerc qui s’arrête avec un tour de retard sur Norris. Il ressort derrière Pérez et devant Piastri, qui a signé le meilleur temps en 1’19"907 ! Leclerc et Piastri sont coincés derrière Pérez, comme Norris précédemment.
 
Tour 27 : Sainz allonge son relais et reste en tête devant Hamilton qui a fait une erreur à Acque Minerali. Verstappen est revenu à 2"3 du Britannique, et il a 5"5 de marge sur Norris. Leclerc et Piastri ont dépassé Pérez.
 
Tour 28 : Sainz et Hamilton s’arrêtent à leur tour. Verstappen récupère la tête de course avec 5"5 d’avance sur Norris, et 9"5 sur Leclerc. Piastri est quatrième devant Pérez et Sainz, qui a donc perdu une place au profit de la deuxième McLaren. Russell est septième devant Stroll et Hamilton puis Magnussen. Seuls Pérez, Stroll et Magnussen ne se sont pas encore arrêtés dans le top 10. Tsunoda et Hülkenberg ont dépassé Sargeant dans le premier virage à l’extérieur, dans les deux derniers tours.
 
Tour 29 : Verstappen continue d’augmenter son avance avec 6"3 de marge sur Norris, et 9"6 sur Leclerc. Piastri est revenu dans le sillage du Monégasque et tourne plus vite.
 
Tour 30 : Piastri est dans la seconde derrière Leclerc, tandis que Norris stabilise son retard à 6"5 sur Verstappen.
 
Tour 31 : L’ingénieur de Piastri lui dit que la dégradation est plus élevée que prévu, "mais c’est le Plan B et non le C", ce qui laisse imaginer deux stratégies possibles pour la fin de course. Russell a dépassé Pérez, qui a toujours ses pneus du départ et tourne à 3 secondes des leaders.
 
Tour 33 : Verstappen a grappillé trois dixièmes de plus et possède 6"8 de marge, tandis que Leclerc est à 3 secondes de Norris. Piastri reste derrière mais ne parvient pas à attaquer la Ferrari. Sainz est à 6 secondes de Piastri et Russell est à 4 secondes de l’Espagnol. Pérez perd énormément de temps, tandis que Tsunoda dépasse Zhou pour la 11e place.
 
Tour 35 : Stroll n’a plus de rythme et s’est fait passer par Hamilton. Il pointe déjà à 5"8 du Britannique et lui concède plus de deux secondes au tour, avec des gommes mediums du début de course.
 
Tour 36 : Norris reprend un peu de temps à Verstappen avec 6"2 de retard. Il s’étonne d’être "bien plus lent" de perdre du temps face aux pilotes derrière, et son ingénieur lui dit qu’il utilise beaucoup moins ses gommes. Une explication qui ne convient pas au Britannique : "Je n’ai aucun rythme".
 
Tour 37 : Verstappen garde 6"2 sur Norris, et Leclerc est à 2"8 de la McLaren. Piastri est à 1"8 et il possède toujours 5"8 de marge sur Sainz. Russell est aussi à 5 secondes, et Hamilton, qui s’est défait de Pérez, est à 9 secondes de son équipier. Pérez, Strolll et Magnussen complètent le top 10 mais doivent encore faire leur premier arrêt. Pour Stroll et Magnussen, encore en mediums, c’est bien parti pour un seul arrêt.
 
Tour 38 : Pérez, Stroll et Magnussen se sont arrêtés. Le Mexicain ressort 11e à 1"8 de Ricciardo, et peut prétendre à la huitième place en fin de course. Stroll est 13e et Magnussen 17e.
 
Tour 39 : Verstappen a 6"5 d’avance de marge sur Norris. Leclerc revient sur la McLaren du Britannique, à 2"2. C’est la dégradation qui va faire la différence en fin de course. Ocon a dépassé Alonso pour la 14e place.
 
Tour 40 : Pérez dépasse Hülkenberg et Magnussen attaque Zhou. Le Danois doit faire attention à ses attaques.
 
Tour 42 : Verstappen continue à creuser l’écart sur Norris, avec 7"1. L’ingénieur de Norris lui dit "Leclerc accélère et essaie de te rattraper". Le Britannique est fataliste : "J’essaie aussi, mais il est plus rapide". Et de fait, l’écart est maintenant de neuf dixièmes. Pérez a dépassé Tsunoda pour la huitième place. Avec 30 secondes de retard sur Hamilton, il faudrait des faits de course pour qu’il gagne encore des places.
 
Tour 43 : Magnussen attaque toujours Zhou mais ne parvient pas à le dépasser. Norris et Leclerc reviennent sur les deux hommes, mais ils ne sont pas gênés. Leclerc en profite quand même pour revenir à une demi-seconde. L’ingénieur de Leclerc le motive en lui disant qu’il est la voiture la plus rapide en piste.
 
Tour 44 : Alonso signe le meilleur tour en course en 1’19"851 depuis la 19e place. Maigre consolation au cœur d’un week-end très difficile pour Aston Martin.
 
Tour 45 : Norris est quand même revenu sur Verstappen, qui garde toutefois 6"3 de marge sur la McLaren. Leclerc est à neuf dixièmes et Piastri à 5 secondes du Monégasque.
 
Tour 46 : Stroll se défait de Hülkenberg et rentre dans les points, en dixième place.
 
Tour 48 : L’écart est de 5"9 entre Verstappen et Norris, et Leclerc a pris du retard, à 2 secondes de la McLaren, après une petite erreur à la Variante Alta.
 
Tour 49 : Verstappen stabilise son avance autour des 6 secondes, tandis que Leclerc perd un peu de temps. C’est aussi le cas de Piastri, qui décroche et voit Sainz légèrement revenir. Après plusieurs tours à l’attaquer, Magnussen dépasse enfin Zhou pour la 15e place.
 
Tour 50 : Norris revient toujours un peu, à 5"6 de Verstappen. Leclerc est à 2"7 du Britannique. A noter que Stroll continue sa remontée et se trouve dans le sillage de Tsunoda.
 
Tour 51 : Norris accélère et revient à 4"7 de Verstappen ! Le pilote McLaren a bien économisé ses gommes et en tire parti en fin de course, puisqu’il a relégué Leclerc à 3 secondes. Stroll dépasse Tsunoda.
 
Tour 52 : L’ingénieur de Verstappen lui dit qu’il perd du temps dans les virages 2 et 6, et le Néerlandais dit que ses pneus ne fonctionnent pas. Son ingénieur lui répond que ce n’est qu’une information, et le pilote répond que c’est aussi une information qu’il lui donne. L’écart est de 4"4, tandis que Magnussen se défait de Bottas.
 
Tour 53 : L’ingénieur de Norris commence à lui parler de plan et d’écart, et le Britannique le coupe : "Je le vois, le vois, je le vois !" Il lui demande clairement de le laisser rouler. Russell s’arrête pour chausser des pneus mediums et il ressort septième. Pérez signe le meilleur tour en course en 1’19"686.
 
Tour 54 : A dix tours de l’arrivée, Norris réduit son retard à moins de 4 secondes. L’ingénieur de Verstappen lui annonce que l’avance n’est plus que de 4 secondes et qu’il doit se concentrer sur les limites de piste, car il est menacé par une pénalité de 5 secondes s’il les dépasse encore !
 
Tour 55 : L’avance de Verstappen fond et elle est désormais de 2"4 ! Albon rentre abandonner. Russell signe le meilleur tour en course en 1’18"589.
 
Tour 56 : L’écart est maintenant de 2 secondes entre Verstappen et Norris, dont l’économie de pneus semble avoir fonctionné. Il n’y a plus que 9 pilotes dans le même tour, signe que les leaders n’ont pas amusé le terrain.
 
Tour 57 : L’écart est maintenant de 1"8 entre Verstappen et Norris, alors qu’il reste un peu moins de sept tours.
 
Tour 58 : L’ingénieur de Norris lui dit de pousser dans le virage 9, et Norris lui répond : "Je pousse autant que je peux, merci !" L’écart est de 1"6.
 
Tour 59 : La McLaren est maintenant dans la zone la plus compliquée, où il subit les perturbations de la Red Bull devant lui sans avoir l’aspiration ni le DRS. L’écart est de 1"5.
 
Tour 60 : L’écart est désormais stable entre les deux hommes, et il semble que Norris ne trouve pas de solution pour rentrer dans la zone de DRS de la Red Bull.
 
Tour 61 : Norris est à 1"3 de Verstappen, alors que l’on rentre dans les trois derniers tours de la course !
 
Tour 62 : Verstappen dit que sa batterie est presque vide, ce qui pourrait aider Norris à avoir plus de puissance. Mais il ne reste que deux tours, et le temps passe en défaveur du pilote McLaren. Alonso est rentré au stand pour ressortir en pneus tendres et tenter de reprendre le meilleur tour, possession de Mercedes avec Russell ! L’écart est d’une seconde avant d’entamer le dernier tour !
 
Dernier tour : Norris est à moins d’une seconde mais il n’a plus de zone DRS ! La Mclaren est bien plus rapide mais Verstappen parvient à garder de la marge, même si l’écart est de moins de huit dixièmes. Verstappen a très bien géré sa course et va pouvoir garder une marge pour aller gagner.
 
Arrivée : Verstappen s’impose pour 0"725 devant Norris, qui confirme le retour en forme de McLaren ! Leclerc signe un podium pour Ferrari à domicile, et Piastri est quatrième. Sainz est cinquième devant Hamilton et Russell, qui garde le meilleur tour en course. Pérez n’est que huitième à 54 secondes de son équipier, devant Stroll et Tsunoda.
 
Les deux Haas terminent 11e et 12e devant Ricciardo, Ocon, Zhou, Gasly, Sargeant, Bottas, Alonso et Albon qui a abandonné.
  • Meilleur tour : G. Russell : 1'18"589
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
L. Norris
3ème
C. Leclerc
4ème
O Piastri
5ème
C. Sainz
6ème
L. Hamilton
7ème
G. Russell
8ème
S. Perez
9ème
L. Stroll
10ème
Y. Tsunoda
11ème
N. Hulkenberg
12ème
K. Magnussen
13ème
D. Ricciardo
14ème
E. Ocon
15ème
G. Zhou
16ème
P. Gasly
17ème
L. Sargeant
18ème
V. Bottas
19ème
F. Alonso


Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 15/05/2024 - 21:55
Dernière modification : 20/05/2024 - 20:29
Catégorie : Saison 2024
Page lue 130 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 52
^ Haut ^