Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2010 - GP d'Australie

 
melbourne.jpg

 

Les essais qualificatifs :

  •  1ere partie :
La première partie des qualifications débute sous un ciel nuageux et des températures inférieurs à ce samedi matin pour la troisième séance d’essais libres. Il fait 21°C dans l’air et 23°C en piste, avec un vent à 3,5 m/s et un taux d’humidité à 60%.

Dès l’ouverture de la séance, la majorité des pilotes sortent des stands, y compris ceux de l’équipe Hispania Racing. Un exploit en soi après que ses deux monoplaces n’aient pas terminé la dernière session d’essais de ce matin.

Adrian Sutil réalise le premier tour chronométré de la séance en 1:28.031, un temps amélioré de plus de deux secondes par Fernando Alonso en 1:25.522. Avec 24 pilotes en piste, la principale difficulté de cette première partie des qualifications est de bien gérer le trafic afin d’avoir la piste dégagée pour réaliser un bon chrono.

Après un Grand Prix de Bahreïn en demi-teinte, l’équipe Mercedes GP confirme avoir fait un pas en avant depuis Sakhir. Nico Rosberg et Michael Schumacher occupent, peu avant la mi-séance, les deuxième et troisième places derrière Fernando Alonso. Un Espagnol qui abaisse à nouveau le temps de référence de cinq dixièmes, en 1:25.082.

Mais c’était sans compter sur la fougue de Sebastian Vettel : 1:24.774 pour le jeune pilote allemand. Son équipier Mark Webber, qui court à domicile ce week-end, ne démérite pas puisqu’il monte au troisième rang.

Du côté des éliminés provisoires, à sept minutes du terme de la Q1, outre les trois nouvelles équipes, Sébastien Buemi est aussi exclu de la Q2 actuellement. En revanche, Force India confirme sa bonne forme de Bahreïn en plaçant Adrian Sutil à la neuvième place et Vitantonio Liuzzi en 13ème position.

Dans les derniers instants de la séance, Adrian Sutil parvient à monter au sixième rang, mais il est rapidement délogé par Michael Schumacher. Parvenant à éviter le trafic, Nico Rosberg réalise le deuxième temps, échouant à seulement 14 millièmes de Sebastian Vettel.

Les éliminés sont Vitaly Petrov, après avoir commis une erreur dans son tour rapide, ainsi que les trois nouvelles équipes. Heikki Kovalainen est une nouvelle fois le meilleur de ces six pilotes, loin devant son équipier Jarno Trulli et Timo Glock. Lucas di Grassi, Bruno Senna et Karun Chandhok ferment la marche.

  •  2ème partie :
Le régional de l’étape, Mark Webber, est le premier pilote à prendre la piste devant son public dans cette deuxième partie des qualifications. Alors que le ciel est menaçant, l’Australien se met tout de suite à l’abri en 1:24.797.

C’est tout de même trois dixièmes de moins que Fernando Alonso quelques instants plus tard, première place provisoire pour l’Espagnol. Du coup, Mark Webber en remet une couche en réalisant le meilleur temps du week-end jusqu’à présent : 1:24.276. Derrière, Jenson Button monte au troisième rang devant Sebastian Vettel et Nico Rosberg.

Lewis Hamilton pointe actuellement en fin de classement à six minutes de la fin de la séance. Le Britannique ne demande pas son reste et reprend la piste, ne voulant prendre aucun risque sur la fin de la session. Septième temps pour le pilote McLaren Mercedes.

En fin de séance, Rubens Barrichello réalise l’exploit de hisser sa Williams au septième rang provisoire, alors que Lewis Hamilton est éliminé à 40 secondes du terme. Le Britannique ne parvient pas à améliorer son chrono. Il ne disputera pas la Q3, tout comme Sébastien Buemi, Vitantonio Liuzzi, Pedro de la Rosa, Nico Hulkenberg, Kamui Kobayashi et Jaime Alguersuari. Le meilleur temps de cette Q2 revient à Sebastian Vettel en 1:24.096.

  •  3ème partie :
Avant le début de la dernière partie des qualifications, le muret de Red Bull Racing félicite Sebastian Vettel pour sa performance en Q2 et l’informe que la pluie devrait arriver d’un moment à l’autre.

Dès l’ouverture de la séance, en raison du risque de pluie, la majorité des pilotes sortent directement des stands. Fernando Alonso réalise le premier tour chronométré en 1:24.606, mais il est rapidement délogé par Mark Webber pour six dixièmes de mieux, sous les acclamations de son public. Mais à six minutes du terme, Sebastian Vettel s’empare de la pole provisoire en claquant un impressionnant 1:23.919 !

Il fait de plus en plus sombre à Melbourne, mais la pluie n’est toujours pas tombée à trois minutes de la fin de la séance. Felipe Massa monte au cinquième rang, sur un circuit sur lequel il n’a jamais brillé.

A l’avant, Mark Webber et Fernando Alonso ne parviennent pas à déloger Sebastian Vettel qui décroche, comme à Bahreïn, la pole position pour le second Grand Prix de la saison en Australie. Première ligne 100% Red Bull Racing avec Mark Webber au deuxième rang devant Fernando Alonso. Jenson Button, Felipe Massa, Nico Rosberg, Michael Schumacher, Rubens Barrichello, Robert Kubica et Adrian Sutil complètent le Top 10.
 

  • Résultat des qualifications :
Pos Pilotes Ecuries Phase 1 Phase 2 Phase 3 Tours
01 S. Vettel RBR 1:24.774 1:24.096 1:23.919  
02 M. Webber RBR 1:25.286 1:24.276 1:24.035  
03 F. Alonso Ferrari 1:25.082 1:24.335 1:24.111  
04 J. Button McLaren 1:24.897 1:24.531 1:24.675  
05 F. Massa Ferrari 1:25.548 1:25.010 1:24.837  
06 N. Rosberg Mercedes 1:24.788 1:24.788 1:24.884  
07 M. Schumacher Mercedes 1:25.351 1:24.871 1:24.927  
08 R. Barrichello Williams 1:25.702 1:25.085 1:25.217  
09 R. Kubica Renault 1:25.588 1:25.122 1:25.372  
10 A. Sutil Force India 1:25.504 1:25.046 1:26.036  
11 L. Hamilton McLaren 1:25.046 1:25.184    
12 S. Buemi Toro Rosso 1:26.061 1:25.638    
13 V. Liuzzi Force India 1:26.170 1:25.743    
14 P. de la Rosa BMW Sauber 1:26.089 1:25.747    
15 N. Hulkenberg Williams 1:25.866 1:25.748    
16 K. Kobayashi BMW Sauber 1:26.251 1:25.777    
17 J. Alguersuari Toro Rosso 1:26.095 1:26.089    
18 V. Petrov Renault 1:26.471      
19 H. Kovalainen Lotus 1:28.797      
20 J. Trulli Lotus 1:29.111      
21 T. Glock Virgin 1:29.592      
22 L. di Grassi Virgin 1:30.185      
23 B. Senna HRT 1:30.526      
24 K. Chandhok HRT 1:30.613      
  •  Grille de départ :  
S. Vettel  pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"919 M. Webber
  1'24"035
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"111 J. Button
  1'24"675
F. Massa pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"837 N. Rosberg
  1'24"884
M. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'24"927 R. Barrichello
  1'25"217
R. Kubica pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"312 A. Sutil
  1'26"036
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"184 S. Buemi
  1'25"638
V. Liuzzi pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"743  P. De La Rosa
  1'25"747
N. Hulkenberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"748 K. Kobayashi
  1'25"777
J. Alguersuari pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"089 V. Petrov
  1'26"471
H. Kovalainen pour_grille_de_depart.GIF  
1'28"797 J. Trulli
  1'29"111
T. Glock pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"592 L. Di Grassi
  1'30"185
B. Senna pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"526 K. Handhok
  1'30"616



La course :

Absente des qualifications, la pluie fait son apparition dix minutes avant le départ de la course. Résultat, ça patine fort au départ.

Mark Webber loupe son envol et se fait passer par Felipe Massa. Robert Kubica, de son côté, prend un très bon départ et est quatrième après le premier virage. Derrière, c’est mouvementé, Fernando Alonso, percuté par Jenson Button, part en tête-à-queue et heurte la Mercedes GP de Michael Schumacher.

L’Allemand doit repasser par les stands, son aileron avant est endommagé. Kamui Kobayashi perd lui aussi son aileron avant, mais une nouvelle fois tout seul et en pleine ligne droite ! Il percute le rail de sécurité, avant de revenir sur la piste et de heurter violemment la Toro Rosso de Sébastien Buemi et la Williams de Nico Hulkenberg. La voiture de sécurité sort déjà en piste, alors que les pilotes n’ont effectué qu’un seul tour dans cette course.

Lorsque la safety car rentre après une période de neutralisation de plusieurs tours, les dix premiers sont Sebastian Vettel, Felipe Massa, Mark Webber, Robert Kubica, Nico Rosberg, Jenson Button, Lewis Hamilton, Adrian Sutil, Rubens Barrichello et Vitaly Petrov. Une nouvelle fois, le jeune pilote Russe réalise une très bonne première partie de course.

Au restart, Robert Kubica essaye de prendre le meilleur sur Mark Webber, mais le régional de l’étape reste devant. En cinq tours, il s’est déjà passé plus de choses que sur l’ensemble de la course de Bahreïn, qui avait été fortement critiquée par plus d’un.

A l’arrière, Fernando Alonso entame son opération remontée, après son accrochage du premier virage. Il est actuellement 16ème et passe Timo Glock. Michael Schumacher essaye d’en faire de même, mais le pilote Virgin fait de la résistance face au septuple champion du monde.

La piste s’asséchant, Jenson Button est le premier à chausser les pneus slick au sixième tour, alors que la piste est encore humide. Pari osé du champion du monde qui en difficulté à la sortie des stands, mais qui s’avèrera payant au final ! Les autres équipes l’imitent au neuvième tour, sauf les pilotes Red Bull Racing qui restent en piste un peu plus longtemps. Mark Webber est le dernier des leaders à rentrer et perd par conséquent beaucoup de places à sa sortie des stands.

Il se passe beaucoup de choses pendant cette course. Explication musclée entre Felipe Massa, Mark Webber et Lewis Hamilton. L’Australien prend le meilleur sur le pilote brésilien au bout de la ligne droite des stands, imité par Lewis Hamilton qui en profite aussitôt pour attaquer Mark Webber avant le virage suivant.

Le Britannique a pris l’avantage à l’entame du virage, mais le pilote Red Bull Racing retarde son freinage et glisse, percutant légèrement la McLaren Mercedes. Felipe Massa en profite ainsi pour reprendre sa position et dépasser ces deux hommes.

A l’avant, c’est le coup de théâtre ! Sebastian Vettel part à la faute, suite à des problèmes de freins. L’Allemand va se planter dans le bac à gravier. C’est l’abandon au 27ème tour pour le pilote Red Bull Racing qui menait de main de maître l’épreuve jusqu’à présent, au grand dam de toute son équipe. La fiabilité de la RB6 est encore perfectible. Jenson Button en profite donc pour prendre la tête de la course. Il ne la lâchera pas jusqu’à l’arrivée.

Pendant ce temps, les positions restent figées à l’arrière. Robert Kubica occupe la seconde place et est en passe d’offrir le podium à son équipe Renault. Il faut attendre plus d’une dizaine de tours pour que Lewis Hamilton, Mark Webber et Nico Rosberg, qui ont chaussé une seconde fois des pneus neufs, rattrapent les pilotes Ferrari.

En fin de course, Robert Kubica, Felipe Massa, Fernando Alonso, Lewis Hamilton et Mark Webber sont pratiquement roues dans roues. Les Ferrari sont un peu en difficulté avec leurs pneumatiques sur la fin de l’épreuve. A l’arrière, Michael Schumacher a aussi du mal à dépasser Jaime Alguersuari, qui défend fièrement sa position. L’Allemand est toujours hors des points.

A force d’attaquer, Lewis Hamilton a cependant détruit ses pneus et est lui aussi en difficulté. Il ne parvient pas à dépasser Fernando Alonso, qui le retarde avec Mark Webber. Nico Rosberg, qui accusait un retard de sept secondes quand Lewis Hamilton a rattrapé Fernando Alonso, a la piste dégagée et en profite par conséquent pour revenir dans leurs échappements !

A deux tours de la fin, Lewis Hamilton essaye de faire le forcing sur Fernando Alonso pour le gain de la quatrième place. Mais le Britannique ne parvient pas à le dépasser et il se fait percuter par Mark Webber au freinage. L’Australien perd son aileron avant, va dans le bac à gravier et passe par les stands pour changer son museau.

Nico Rosberg en profite pour dépasser ces deux hommes. Lewis Hamilton est cependant parvenu à repartir juste derrière l’Allemand, en sixième position, ce qui n’est pas le cas de Mark Webber. L’Australien chute au neuvième rang, juste devant un certain Michael Schumacher qui, entre-temps, a réussi à dépasser Jaime Alguersuari et rentrer dans les points.

Au terme des 58 tours de course à Albert Park, Jenson Button s’impose pour la deuxième fois consécutive sur ce circuit, après son succès de l’an dernier avec Brawn GP. Il passe le drapeau à damier agité par l’acteur américain John Travolta. Robert Kubica signe une belle deuxième place pour l’équipe Renault devant Felipe Massa. Fernando Alonso est quatrième devant Nico Rosberg, Lewis Hamilton, Vitantonio Liuzzi, Rubens Barrichello, Mark Webber et Michael Schumacher qui complètent le Top 10.

Jaime Alguersuari, Pedro de la Rosa, Heikki Kovalainen et Karun Chandhok sont les derniers pilotes à terminer l’épreuve. C’est la première arrivée d’une Hispania Racing en Grand Prix, après son double abandon à Bahreïn.

  • Meilleur tour : M. Webber : 1'28"358
  • Le classement du GP :
1er
J. Button
2ème
R. Kubica
3ème
F. Massa
4ème
F. Alonso
5ème
N. Rosberg
6ème
L. Hamilton
7ème
V. Liuzzi
8ème
R. Barrichello
9ème
M. Webber
10ème
M. Schumacher
11ème
J. Alguersuari
12ème
P. De La Rosa
13ème
H. Kovalainen
14ème
K. Chandhok

Date de création : 10/05/2013 - 18:14
Dernière modification : 02/02/2014 - 17:36
Catégorie : Saison 2010
Page lue 1313 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 641

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 4
^ Haut ^