Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2010 - GP de Corée du Sud

Yeongam.jpg

 

Les essais qualificatifs :

  • 1ere partie :

La première partie des qualifications du Grand Prix de Corée du Sud débute sous un ciel nuageux. La température de l’air est de 22°C, celle de la piste de 28°C, avec un taux d’humidité de 51% et une force du vent de 3,3 m/s.

Après cinq minutes de piste, la majorité des pilotes sort des stands. Michael Schumacher se hisse rapidement en tête de la séance en 1:40.557 avant d’être délogé par quelques concurrents dont Lewis Hamilton pour deux secondes de mieux.

L’une des principales difficultés lors de cette première partie des qualifications est de bien gérer le trafic pour ne pas compromettre son tour. Ce qu’a bien compris Fernando Alonso : 1:37.395 pour l’Espagnol qui rafle ainsi la première place. Pendant ce temps, de nombreux pilotes partent à la faute comme Timo Glock et Kamui Kobayashi.

Alors que Robert Kubica prend enfin la piste à six minutes de la fin, Lewis Hamilton hausse le rythme pour deux dixièmes de mieux en 1:37.113. Le premier tour rapide du Polonais est cependant ruiné par Bruno Senna. Ce n’est que lors de sa dernière tentative qu’il s’assure une place pour la Q2 en réalisant le sixième temps. Les éliminés sont Vitantonio Liuzzi, Jarno Trulli, Timo Glock, Heikki Kovalainen, Lucas di Grassi, Sakon Yamamoto et Bruno Senna.

  • 2ème partie :

Les pilotes sortent rapidement des stands pour cette deuxième partie des qualifications, à l’exception de l’équipe Sauber. Les ténors du championnat sont directement sur un rythme rapide : 1:37.096 pour Fernando Alonso.

Le pilote espagnol est cependant rapidement délogé par les deux Red Bull Racing pour plus d’une demi-seconde de mieux. A l’arrière, alors que la mi-séance est passée, Kamui Kobayashi et Nick Heidfeld n’ont toujours pas de chronos.

A deux minutes de la fin, les pilotes Sauber vont enfin tenter de se qualifier pour la Q3. Pendant ce temps, Vitaly Petrov part à la faute. Une – nouvelle – sortie sans incident pour le Russe, qui s’élancera déjà avec cinq places de pénalité sur la grille de départ ce dimanche.

Le meilleur temps final revient à Mark Webber en 1:36.039, un souffle devant son équipier Sebastian Vettel. Les éliminés sont Nico Hülkenberg, Kamui Kobayashi, Nick Heidfeld, Adrian Sutil, Vitaly Petrov, Jaime Alguersuari et Sébastien Buemi.

  • 3ème partie :

C’est parti pour le sprint final de dix minutes qui attribuera la première pole position du Grand Prix de Corée du Sud. Après leur premier tour rapide, l’avantage revient à Fernando Alonso qui claque un excellent 1:35.927. Sebastian Vettel ne lui concède que 73 millièmes. Moins de réussite en revanche pour les pilotes McLaren Mercedes qui partent tous deux à la faute.

Tous les pilotes rentrent aux stands pour chausser un nouveau train de pneus. Mark Webber échoue à moins d’un dixième de la pole position avant que Fernando Alonso ne conforte sa première place en 1:35.766. Les deux pilotes Red Bull Racing disposent cependant encore d’un tour rapide à l’inverse de l’Espagnol.

Ils en profitent ainsi pour déloger la Ferrari, la pole position revenant à Sebastian Vettel pour un dixième de mieux en 1:35.585. Mark Webber est deuxième devant Fernando Alonso. Lewis Hamilton, Nico Rosberg, Felipe Massa, Jenson Button, Robert Kubica, Michael Schumacher et Rubens Barrichello complètent le Top 10.

  • Résultat des qualifications :
Pos Pilotes Ecuries Phase 1 Phase 2 Phase 3 Tours
01 S. Vettel RBR 1:37.123 1:36.074 1:35.585 19
02 M. Webber RBR 1:37.373 1:36.039 1:35.659 21
03 F. Alonso Ferrari 1:37.144 1:36.287 1:35.766 23
04 L. Hamilton McLaren 1:37.113 1:36.197 1:36.062 20
05 N. Rosberg Mercedes GP 1:37.708 1:36.791 1:36.535 18
06 F. Massa Ferrari 1:37.515 1:36.169 1:36.571 18
07 J. Button McLaren 1:38.123 1:37.064 1:36.731 21
08 R. Kubica Renault 1:37.703 1:37.179 1:36.824  
09 M. Schumacher Mercedes GP 1:37.980 1:37.077 1:36.950  
10 R. Barrichello Williams 1:38.257 1:37.511 1:36.998  
11 N. Hulkenberg Williams 1:38.115 1:37.620    
12 K. Kobayashi BMW Sauber 1:38.429 1:37.643    
13 N. Heidfeld BMW Sauber 1:38.171 1:37.715    
14 A. Sutil Force India 1:38.572 1:37.783    
15 V. Petrov Renault 1:38.174 1:37.799    
16 J. Alguersuari Toro Rosso 1:38.583 1:37.853    
17 S. Buemi Toro Rosso 1:38.621 1:38.594    
18 V. Liuzzi Force India 1:38.955      
19 J. Trulli Lotus 1:40.521      
20 T. Glock Virgin 1:40.748      
21 H. Kovalainen Lotus 1:41.768      
22 L. di Grassi Virgin 1:42.325      
23 S. Yamamoto HRT 1:42.444      
24 B. Senna HRT 1:43.283      
  • Grille de départ :  
S. Vettel  pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"585 M. Webber
  1'35"659
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"766 L. Hamilton
  1'36"062
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"635 F. Massa
  1'36"571
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"731 R. Kubica
  1'36"824
M. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"950 R. Barrichello
  1'36"998
N. Hulkenberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"620 K. Kobayashi
  1'37"643
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"715 A. Sutil
  1'37"783
V. Petrov pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"799 J. Alguersuari
  1'37"853
S. Buemi pour_grille_de_depart.GIF  
1'38"594 V. Liuzzi
  1'38"955
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'40"521 T. Glock
  1'40"748
H. Kovalainen pour_grille_de_depart.GIF  
1'41"768 L. di Grassi
  1'42"325
S. Yamamoto pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"344 B. Senna
  1'43"283



La course :

Comme les prévisions météorologiques l’annonçaient, la pluie est bel et bien présente au moment du départ sur le circuit de Corée du Sud. Conséquence, la direction de course décide de laisser partir les monoplaces sous le régime de la voiture de sécurité. Cette décision est dans l’absolu une bonne nouvelle pour Mark Webber qui, en partant deuxième, aurait dû se méfier de Fernando Alonso placé juste derrière lui et du côté propre de la piste.

Les conditions de piste sont dantesques. Fernando Alonso se plaint à son équipe de n’avoir jamais roulé dans des conditions pareilles. Après trois tours, le drapeau rouge est brandi. Il faut attendre presque une heure pour qu’un nouveau départ, une nouvelle fois sous voiture de sécurité, soit donné sur les coups de 16h05 locales (9h05 en France).

La situation ne semble pas franchement meilleure. Certains pilotes, comme Sebastian Vettel et Jenson Button, se plaignent encore du manque de visibilité. Lucas di Grassi repasse déjà par la voie des stands pour monter de nouveaux pneus.

Après 20 minutes derrière la safety car, Lewis Hamilton commence à s’impatienter. "Nous devrions débuter la course !" répète le pilote britannique à la radio. Interrogé par son écurie, Mark Webber ne semble pas du même avis, alors que chez Ferrari on informe Fernando Alonso que la pluie pourrait s’intensifier.

A la fin du 17ème tour, la voiture de sécurité rentre enfin aux stands et les 24 monoplaces vont pouvoir en découdre sur la piste, ce qui promet du grand spectacle. Dans la ligne droite des stands, Michael Schumacher prend le meilleur sur la Renault de Robert Kubica. Les Mercedes GP semblent à l’aise dans ces conditions, avec Nico Rosberg qui prend également l’avantage sur Lewis Hamilton alors que Michael Schumacher est déjà dans les échappements de Jenson Button.

Au 20ème tour, Mark Webber part à la faute en montant trop fort sur un vibreur. Le pilote australien perd le contrôle de sa monoplace et va percuter Nico Rosberg qui abandonne lui aussi, alors qu’il avait un beau coup à jouer. Au moment où la sécurité semble au centre des préoccupations de la direction de course, on peut regretter que les murs de bêton se trouvent si près de la piste sous prétexte que le circuit va être au centre d’une ville qui sera construite sur 10 ans.

Au restart, Sebastian Vettel reste en tête de la meute devant Fernando Alonso et Lewis Hamilton, qui fait une bonne opération au championnat en réduisant de moitié son retard sur Mark Webber. Michael Schumacher est en forme dans ces conditions climatiques délicates et prend le meilleur sur Jenson Button au bout de la deuxième longue ligne droite.

Le champion du monde en titre rentre d’ailleurs aux stands et est le premier des prétendants à la couronne mondiale à chausser des pneus intermédiaires. Malheureusement, il ressort derrière un petit train, ce qui va sans aucun doute le ralentir.

Quelques instants plus tard, grosse sortie de Sebastian Buemi qui se loupe au freinage et va percuter la Virgin de Timo Glock. C’est l’abandon pour les deux pilotes et la voiture de sécurité remonte une nouvelle fois en piste. Sortie dont profitent Lewis Hamilton, Felipe Massa, Michael Schumacher, Rubens Barrichello, Robert Kubica, Jaime Alguersuari et Vitantonio Liuzzi pour rentrer changer de pneus. Le tour suivant les deux leaders font de même. L’arrêt de Fernando Alonso est un peu plus long et il se retrouve derrière Lewis Hamilton.

Alors que la voiture de sécurité s’efface, Lewis Hamilton, en difficulté avec ses pneumatiques, sort trop large au premier virage et se fait repasser par Fernando Alonso. C’est encore pire pour Jenson Button qui est englué à l’arrière du peloton. Le champion du monde risque fort de ne plus faire partie des prétendants au titre mondial après cette 17ème manche.

Quelques tours plus tard, nouvelle grosse sortie dans ce Grand Prix. Vitaly Petrov perd sa Renault dans le dernier virage et va tout droit dans le mur de pneus situé avant l’entrée des stands. A l’avant, Fernando Alonso revient assez fort sur Sebastian Vettel en cette fin de course. La dégradation des pneumatiques risque fort d’être un facteur clé. Le pilote Ferrari cherche d’ailleurs la trajectoire humide de la piste.

Décidément ce Grand Prix est complètement fou ! Sebastian Vettel, qui depuis plusieurs tours se plaignait d’un manque de visibilité, se fait passer par Fernando Alonso et abandonne dans un nuage de fumée. Chez Ferrari, on a évidemment le sourire tout comme dans le clan McLaren Mercedes.

Au terme des 55 tours, c’est finalement Fernando Alonso qui s’impose devant Lewis Hamilton et Felipe Massa. Belle performance de Michael Schumacher qui termine à la quatrième place. Robert Kubica, Vitantonio Liuzzi, Rubens Barrichello, Kamui Kobayashi, Nick Heidfeld et Nico Hülkenberg complètent le Top 10.

  • Meilleur tour :  F. Alonso :1'50"257
     
  • Le classement du GP :
1er
 F. Alonso
2ème
 L. Hamilton
3ème
 F. Massa
4ème
 M. Schumacher
5ème
 R. Kubica
6ème
 V. Liuzzi
7ème
 R. Barrichello
8ème
 K. Kobayashi
9ème
 N. Heidfeld
10ème
 N. Hulkenberg
11ème
 J. Alguersuari
12ème
 J. Button
13ème
 H. Kovalainen
14ème
 B. Senna
15ème
S. Yamamoto

Date de création : 10/05/2013 - 18:19
Dernière modification : 02/02/2014 - 16:47
Catégorie : Saison 2010
Page lue 1289 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 640

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5
^ Haut ^