Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2009 - GP d'Australie

 
melbourne.jpg

 

Les essais qualificatifs :

  •  1ere partie :

Les premières qualifications de la saison 2009 débutent sous le soleil australien avec une température ambiante à 24°C et de piste à 33°C. Le vent souffle à 2,3 m/s avec une humidité de 37%.

Après avoir dominé jusqu’à présent le début du week-end, Nico Rosberg réalise le premier temps de référence en 1’27’’083. Son équipier Kazuki Nakajima confirme une nouvelle fois la très bonne forme de son équipe Williams en se plaçant à son tour en tête de la session en 1’26’’752.

Après n’avoir parcouru que cinq tours ce matin suite à un problème hydraulique, Kimi Räikkönen déloge les deux pilotes Williams avec un chrono en 1’26’’615.

A la mi-séance, alors que les Brawn GP s’étaient montrées discrètes jusqu’à présent en première partie des qualifications après un solide début de week-end, l’équipe de Brackley place ses deux voitures en têtes de la séance. Rubens Barrichello réalise le meilleur temps en 1’25’’815, devançant son équipier Jenson Button de quatre dixièmes.

Quelques instants plus tard, Nico Rosberg se place entre les deux Brawn GP – à seulement 31 millièmes de Rubens Barrichello.

A trois minutes du terme de la séance, les deux Ferrari s’assurent une place pour la deuxième partie des qualifications. Felipe Massa et Kimi Räikkönen réalisent respectivement le deuxième et quatrième temps, à moins d’un dixième de Rubens Barrichello.

Dans la dernière minute de la séance, le régional de l’étape Mark Webber se place en tête de la séance en réalisant le meilleur temps du week-end en 1’25’’427.

Au terme de la session, les Brawn GP réalisent une surprenante démonstration en plaçant une nouvelle fois ses deux voitures en haut de la feuille des temps. Rubens Barrichello claque un chrono en 1’25’’006, deux dixièmes devant son équipier Jenson Button.

La première partie de ces qualifications révèle les premières indications sur la réelle compétitivité des équipes. Sébastien Buemi, Nelson Piquet Jr, Giancarlo Fisichella, Adrian Sutil et Sébastien Bourdais sont éliminés.
 

  • 2ème partie :
Les compteurs sont remis à zéro et on est reparti pour quinze minutes d’essais qualificatifs. Au vue des écarts infimes avec les dix premiers pilotes de la Q1 se tenant en moins d’une seconde, l’accès à la Q3 va être très difficile pour certaines équipes.

Kimi Räikkönen réalise le premier temps de la séance en 1’25’’380, mais le Finlandais est rapidement délogé par Jenson Button en 1’25’’205.

Sebastian Vettel monte au premier rang de la séance. L’Allemand ne parvient cependant pas à créer un écart important avec un temps de 1’25’’121. Quelques instants plus tard, Nico Rosberg échoue à deux millièmes de la Red Bull Racing.

A quatre minutes de son terme, la deuxième partie des qualifications est sur le point de révéler la réelle compétitivité des différentes équipes et certainement de créer les premières surprises de la saison.

Dans la dernière minute de la séance, les Brawn GP assomment la concurrence avec Rubens Barrichello en 1’24’’783, moins d’un dixième devant son équipier Jenson Button. Richard Branson, président de Virgin Group qui est le nouveau sponsor de Brawn GP, a le sourire dans le stand de l’équipe de Brackley.

La deuxième partie des qualifications révèlent ses résultats et force est de constater que les équipes de pointe de l’an dernier ne sont pas à la fête. Nick Heidfeld, Fernando Alonso – qui s’est loupé dans son tour de chauffe – Kazuki Nakajima, Heikki Kovalainen et Lewis Hamilton sont éliminés.

Le champion du monde n’a d’ailleurs même pas essayé de tenter de se qualifier pour la Q3 durant cette séance, à l’inverse de son équipier Heikki Kovalainen.

Les deux Ferrari se sont quant à elles qualifiées in extrémiste pour la dernière partie des qualifications avec la neuvième place de Felipe Massa, juste devant Kimi Räikkönen.

A noter que seuls six dixièmes séparent les dix premiers pilotes de la Q2. 
  • 3ème partie :
Les deux Brawn GP sont les premiers pilotes à affronter le chrono. Jenson Button réalise le premier temps de la séance en 1’26’’600, plus d’une demi-seconde devant son équipier Rubens Barrichello.

Les écarts sont déjà importants au terme de la première tentative des différentes équipes : plus de trois secondes séparent la première place de Jenson Button de la dixième position de Felipe Massa.

La première qualification de l’année est terminée. Rubens Barrichello se hisse en pole provisoire en 1’26’’505, mais le Brésilien tombe au deuxième rang en faveur de son équipier Jenson Button : 1’26’’202 pour le Britannique – sous le regard d’un Ross Brawn assez calme.

Sebastian Vettel confirme la bonne forme de Red Bull Racing qui n’a ni le diffuseur de Toyota, Williams et Brawn GP et ni le système KERS (Kinetic Energy Recovery System) en complétant le podium.

Robert Kubica se classe quatrième devant Nico Rosberg et Timo Glock. Felipe Massa, Jarno Trulli, Kimi Räikkönen et Mark Webber terminent le top 10.
  • Résultat des qualifications :
Pos Pilotes Ecuries Phase 1 Phase 2 Phase 3
01 J. Button Brawn 1:25.211 1:24.855 1:26.202
02 R. Barrichello Brawn 1:25.006 1:24.783 1:26.505
03 S. Vettel RBR 1:25.938 1:25.121 1:26.830
04 R. Kubica BMW Sauber 1:25.922 1:25.152 1:26.914
05 N. Rosberg Williams 1:25.846 1:25.123 1:26.973
06 T. Glock Toyota 1:25.499 1:25.281 1:26.975
07 F. Massa Ferrari 1:25.844 1:25.319 1:27.033
08 J. Trulli Toyota 1:26.194 1:25.265 1:27.127
09 K. Räikkönen Ferrari 1:25.899 1:25.380 1:27.163
10 M. Webber RBR 1:25.427 1:25.241 1:27.246
11 N. Heidfeld BMW Sauber 1:25.827 1:25.504  
12 F. Alonso Renault 1:26.026 1:25.605  
13 K. Nakajima Williams 1:26.074 1:25.607  
14 H. Kovalainen McLaren 1:26.184 1:25.726  
15 L. Hamilton McLaren 1:26.454    
16 S. Buemi Toro Rosso 1:26.503    
17 N. Piquet Renault 1:26.598    
18 G. Fisichella Force India 1:26.677    
19 A. Sutil Force India 1:26.742    
20 S. Bourdais Toro Rosso 1:26.964    
  •  Grille de départ :
J. Button  pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"202 R. Barrichello
  1'26"505
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"830 R. Kubica
  1'26"914
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"973 F. Massa
  1'27"033
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"163 M. Webber
  1'27"246
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"504 F. Alonso
  1'25"605
K. Nakajima pour_grille_de_depart.GIF  
1'25"607 H. Kovalainen
  1'25"726
S. Buemi pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"503  N. Piquet
  1'26"598
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"677 A. Sutill
  1'26"742
S. Bourdais pour_grille_de_depart.GIF  
1'26"964 L. Hamilton*
  1'26"454
T. Glock** pour_grille_de_depart.GIF  
déclassé J. Trulli**
  déclassé

* Lewis Hamilton partira dernier suite à un changement de boite de vitesse.
** Timo Glock et Jarno Trulli sont déclassés pour aileron arrière non conforme.



La course :

Le premier Grand Prix de la saison en Australie débute sous le soleil, avec une température ambiante de 21°C et de la piste de 31°C. La force du vent est à 4,7 m/s et l’humidité à 60%.

Les feux rouges s’éteignent. Rubens Barrichello prend un très mauvais départ et sombre dans le peloton, alors que Jenson Button conserve sa pole et creuse immédiatement un écart sur ses poursuivants.

Plusieurs pilotes ont été impliqués dans des accidents lors du premier tour. Nick Heidfeld, Adrian Sutil, Mark Webber et Heikki Kovalainen rentrent au ralenti aux stands.

A l’issue du deuxième tour, Jenson Button porte son avance à 4’’5 sur Sebastian Vettel. Felipe Massa, Robert Kubica, Kimi Räikkönen, Nico Rosberg, Rubens Barrichello, Kazuki Nakajima, Nelson Piquet Jr et Sébastien Buemi complètent le top 10.

Sebastian Vettel réalise le meilleur tour en 1’28’’424 au sixième tour. Il réduit son retard à 4’’2 sur Jenson Button. Alors que les huit premières places de la course n’ont guère changées, les dépassements fusent dans le reste du peloton et Lewis Hamilton entame sa remontée. Après être parti de la dix-huitième place, le Britannique dépasse à présent Nelson Piquet Jr pour le gain de la neuvième position.

La hiérarchie est quelque peu bousculée au neuvième tour avec Nico Rosberg et Rubens Barrichello qui passent Kimi Räikkönen pour la cinquième place. Le Finlandais rentre dès le passage suivant aux stands.

Son équipier Felipe Massa est également en difficulté en course : il est en bagarre avec Robert Kubica et Nico Rosberg pour conserver sa troisième place. Le Brésilien concède déjà 21’’6 sur Jenson Button et 17’’1 sur Sebastian Vettel. Il accuse plus de cinq secondes de retard au tour ! Lui aussi effectue son ravitaillement, au 11ème tour.

Les deux pilotes Ferrari étaient en pneus tendres et ont dû ravitailler plus tôt que prévu suite à la mauvaise tenue de ces gommes en piste.

Alors que Robert Kubica rentre aux stands au 12ème tour, Jenson Button ne possède toujours que 4’’2 d’avance sur Sebastian Vettel. Nico Rosberg, Rubens Barrichello, Kazuki Nakajima, Nelson Piquet Jr, Sébastien Buemi et Giancarlo Fisichella complètent le top 8.

Sebastian Vettel et Nico Rosberg effectuent leur ravitaillement au 16ème tour. Jenson Button possède à présent un gouffre sur son plus proche poursuivant : Sebastian Vettel conserve sa position à sa sortie des stands et lui concède 34’’0 !

Kazuki Nakajima sort de la piste au 18ème tour alors qu’il occupait la quatrième place en course. Le Japonais a perdu le contrôle de sa voiture en montant sur les vibreurs du virage 5.

Tous les pilotes en profitent pour ravitailler juste avant que la voiture de sécurité entre en piste.

La safety car rentre au 24ème tour. Au restart, Nelson Piquet Jr a des problèmes de freins à l’entame du freinage du virage 1 et sort dans le bac à gravier. C’est l’abandon pour le Brésilien.

Au 26ème passage, Jenson Button devance Sebastian Vettel de 2’’0. Felipe Massa, Robert Kubica, Kimi Räikkönen, Jarno Trulli, Rubens Barrichello et Sébastien Buemi complètent le top 8.

Felipe Massa entame la deuxième salve des ravitaillements au 31ème tour. Le Brésilien ressort en treizième position. Jarno Trulli en fait de même deux passages plus tard.

Robert Kubica réalise le meilleur tour en 1’27’’989 au 34ème tour alors qu’il occupe la troisième place. Le Polonais concède 7’’3 sur Jenson Button et 5’’3 sur Sebastian Vettel. Au 39ème tour, Robert Kubica et Kimi Räikkönen rentrent tous deux aux stands, alors que Timo Glock part en tête-à-queue.

Tandis que Lewis Hamilton effectue un arrête planifié au 43ème tour, Kimi Räikkönen rentre précipitamment aux stands – un ravitaillement imprévu pour Ferrari après que le Finlandais ait perdu le contrôle de sa voiture, percutant ainsi le mur. Pendant ce temps, son équipier Felipe Massa se bat avec Sébastien Buemi pour conserver sa onzième place.

Jenson Button ravitaille au 46ème tour et conserve la tête de la course, alors que Felipe Massa est au ralenti en piste. Le Brésilien rentre aux stands et abandonne sur problème mécanique.

Nico Rosberg réalise le meilleur tour en 1’27’’706 au 48ème passage. L’Allemand occupe actuellement la septième place devant Jarno Trulli. Jenson Button, Sebastian Vettel, Rubens Barrichello, Robert Kubica, Fernando Alonso et Timo Glock complètent le top 6.

L’écart s’est cependant réduit en tête de la course. Jenson Button, en pneus tendres, ne possède plus que 1’’6 d’avance sur Sebastian Vettel qui est également chaussé du même type de gommes.

A cinq tours de la fin, Jenson Button porte son avance à 2’’1 sur Sebastian Vettel. Robert Kubica, Rubens Barrichello, Jarno Trulli, Lewis Hamilton, Nico Rosberg et Timo Glock complètent le top 8.

Nico Rosberg est à l’agonie en piste. Il vient de chuter au neuvième rang au profit de Fernando Alonso qui rentre dans les points, alors qu’il était encore cinquième il y a deux tours.

Coup de théâtre à trois tours de la fin : Robert Kubica touche Sebastian Vettel en tentant de le dépasser. Leurs voitures sont endommagées dans l’accrochage et les deux pilotes sortent de la piste ! La voiture de sécurité est déployée, alors que Kimi Räikkönen regagne les stands et abandonne.

La voiture de sécurité rentre dans le dernier tour. Jenson Button s’impose quelques secondes plus tard devant son équipier Rubens Barrichello. Brawn GP réalise ainsi le premier doublé de son histoire pour sa première course ! Jarno Trulli décroche un podium inespéré après être parti de la voie des stands.

Lewis Hamilton, Timo Glock, Fernando Alonso, Nico Rosberg et Sébastien Buemi complètent le top 8. 

  • Meilleur tour : N. Rosberg en 1'27"706
  • Le classement du GP :
1er
J. Button
2ème
R. Barrichello
3ème
J. Trulli
4ème
T. Glock
5ème
F. Alonso
6ème
N. Rosberg
7ème
S. Buemi
8ème
S. Bourdais
9ème
 A. Sutil
10ème
N. Heidfled
11ème
G. Fischella
12ème
M. Webber
13ème
S. Vettel*
14ème
 R. Kubica
15ème
K. Raikkonen

** S. Vettel doit payer 50000$ et sera pénalisé de 10 places en Malaisie pour avoir roulé avec une voiture abimée (suite au crash avec R. Kubica)

L. Hamilton et Mclaren sont disqualifiés pour avoir poussé J. Trulli à doubler sous le régime de la voiture de sécurité.


Date de création : 11/05/2013 - 09:56
Dernière modification : 02/02/2014 - 17:36
Catégorie : Saison 2009
Page lue 1397 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 641

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 6
^ Haut ^