Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2009 - GP d'Allemagne

 

 

Les essais qualificatifs :

  •  1ere partie :

Les conditions climatiques sont les meilleures du week-end jusqu'à présent avec 14°C dans l'air et 22°C en piste. La force du vent demeure cependant très élevée à 6,7 m/s et une humidité à 71%.

Dès le début de la première partie des qualifications, tous les pilotes s'élancent en piste car il pourrait pleuvoir dans les prochaines minutes de la séance. Le régional de l'étape réalise le premier temps de référence en 1'33''413 en pneus durs mais est rapidement délogé par le leader du championnat Jenson Button, qui a lui chaussé les tendres, en 1'32''649.

Le Britannique chute cependant rapidement dans le classement, avec son compatriote Lewis Hamilton confirmant la très bonne forme de la McLaren Mercedes affichée depuis le début du week-end : 1'31''473 pour le champion du monde en titre. Le rythme est acharné en tête de la séance où les places seront très chères pour la deuxième partie des qualifications. Discret depuis le début de la journée, Sebastian Vettel pointe le museau de sa RB5 aux avant-postes à présent pour devancer Lewis Hamilton de 43 millièmes.

Mark Webber marche bien ce week-end au Nürburgring, alors que l'Australien est toujours à la recherche de sa première victoire en Formule 1. Il déloge son équipier de la première place à sept minutes de la fin avec un temps en 1'31''257, alors que Fernando Alonso parvient à se hisser au deuxième rang après un dernier Grand Prix en Grande-Bretagne assez difficile.

Alors qu'il court à domicile, Timo Glock se loupe dans son relais et rentre aux stands pour chausser un nouveau train de pneus neufs à deux minutes du terme de la séance. L'Allemand occupe actuellement la 19ème place devant un découragé Sébastien Bourdais, dont son futur chez Toro Rosso est très incertain après ce Grand Prix. La tâche du pilote Toyota ne sera pas aisée avec quelques gouttes de pluie qui font leur apparition sur les montagnes de l'Eifel.

La piste étant assez humide à présent, aucune pilote ne sort dans les derniers instants de la séance. Timo Glock rentre aux stands sans terminer son tour rapide et est éliminé tout comme Robert Kubica, Sébastien Buemi, Giancarlo Fisichella et Sébastien Bourdais.

  • 2ème partie :

La pluie ayant fait son apparition, tous les pilotes s'empressent de sortir de la voie des stands dès son ouverture avant qu'elle ne s'intensifie. La deuxième partie des qualifications pourraient donner quelques surprises.

La piste est fort glissante et les pilotes se battent pour être dans les premières places afin d'avoir la piste dégagée. Kazuki Nakajima et Felipe Massa partent ainsi à la faute. Etant donné les conditions, tous les pilotes rentrent aux stands pour chausser des pneus pluie à l'exception de Mark Webber qui tentent un coup de poker en pneus pour piste sèche. Opération manquée pour l'Australien qui est contraint à rentrer aux stands sans terminer son tour rapide.

Alors qu'il ne reste que dix minutes dans cette séance, tous les pilotes doivent encore réaliser leur chrono dans des conditions difficiles. La pluie atténuant les performances des monoplaces, les coureurs plus à leur aise dans ces conditions vont pouvoir en tirer profit, alors qu'Heikki Kovalainen se fait surprendre et rendre au ralenti aux stands.

Alors que McLaren Mercedes annonce à Lewis Hamilton qu'ils attendent encore davantage de pluie, Lewis Hamilton signe le meilleur temps en 1'42''325. Mais Mark Webber atomise la concurrence en 1'38''038, plus d'une seconde devant son équipier Sebastian Vettel.

La pluie semble s'être arrêtée et la piste commence déjà à s'assécher avec le passage des voitures. Rubens Barrichello sort ainsi en pneus tendres à cinq minutes du terme et claque un 1'34''469. Tous les pilotes rentrent du coup aux stands pour en faire de même mais certains se font tout de même surprendre comme Fernando Alonso qui part en tête-à-queue au freinage de la chicane et Kimi Räikkönen qui passe par les graviers.

Ces conditions climatiques folles voient l'élimination de Nick Heidfeld, Fernando Alonso, Kazuki Nakajima, Jarno Trulli et Nico Rosberg. Nelson Piquet Jr et Adrian Sutil sont les deux invités surprises après avoir réalisé une superbe performance, respectivement au deuxième et troisième rang.

  • 3ème partie :

Les dix dernières minutes des qualifications débutent plus tranquillement avec les conditions climatiques qui se sont améliorées, le soleil perçant même les nuages. Rubens Barrichello réaliste le premier temps de référence en 1'32''797. Il devance Sebastian Vettel et Mark Webber à l'issue de leur première tentative.

A deux minutes de la fin, Adrian Sutil réalise un exploit en se classant à la quatrième place sur ses terres, mais il est rapidement délogé par Heikki Kovalainen. Dans les derniers instants de la séance, Lewis Hamilton se hisse en pole position provisoire, un souffle devant Rubens Barrichello.

Les pilotes Red Bull Racing n'ont cependant pas dit leur dernier mot. Mark Webber déloge le Britannique pour trois dixièmes de mieux en 1'32''230 devant son équipier Sebastian Vettel. L'Australien décroche sa première pole position de sa carrière, alors que Rubens Barrichello et Jenson Button parviennent à s'intercaler dans leur dernier tour rapide entre les deux pilotes de l'équipe autrichienne.

Lewis Hamilton est cinquième et s'élancera aux côtés de son équipier Heikki Kovalainen. Adrian Sutil, Felipe Massa, Kimi Räikkönen et Nelson Piquet Jr complètent le top 10.

  • Résultat des qualifications :
Pos Pilotes Ecuries Phase 1 Phase 2 Phase 3 Tours
01 M. Webber RBR 1:31.257 1:38.038 1:32.230 22
02 R. Barrichello Brawn 1:31.482 1:34.455 1:32.357 22
03 J. Button Brawn 1:31.568 1:39.032 1:32.473 23
04 S. Vettel RBR 1:31.430 1:39.504 1:32.480 20
05 L. Hamilton McLaren 1:31.473 1:39.149 1:32.616 19
06 H. Kovalainen McLaren 1:31.881 1:40.826 1:33.859 21
07 A. Sutil Force India 1:32.015 1:36.740 1:34.316 20
08 F. Massa Ferrari 1:31.600 1:41.708 1:34.574 22
09 K. Räikkönen Ferrari 1:31.869 1:41.730 1:34.710 23
10 N. Piquet Renault 1:32.128 1:35.737 1:34.803 24
11 N. Heidfeld BMW Sauber 1:31.771 1:42.310   14
12 F. Alonso Renault 1:31.302 1:42.318   15
13 K. Nakajima Williams 1:31.884 1:42.500   17
14 J. Trulli Toyota 1:31.760 1:42.771   17
15 N. Rosberg Williams 1:31.598 1:42.859   14
16 R. Kubica BMW Sauber 1:32.190     10
17 S. Buemi Toro Rosso 1:32.251     11
18 G. Fisichella Force India 1:32.402     11
19 T. Glock Toyota 1:32.423     11
20 S. Bourdais Toro Rosso 1:33.559     11
  •  Grille de départ :   
M. Webber  pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"230 R. Barrichello
  1'32"357
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"473 S. Vettel
  1'32"480
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"616 H. Kovalaïnen
  1'33"859
A. Sutil pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"316 F. Massa
  1'34"574
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"710 N. Piquet
  1'34"803
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"310 F. Alonso
  1'42"318
K. Nakajima pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"500  J. Trulli
  1'42"771
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'42"859 R. Kubica
  1'32'190
S. Buemi pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"251 G. Fisichella
  1'32"402
S. Bourdais pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"559 T. Glock*
  1'32"423
T. Glock a reçu une pénalité (- 3 places) pour avoir géné F. Alonso. Ayant réalisé le 19ème temps, il ne perd au final qu'une place.


La course :

Il fait plus chaud ce dimanche au Nürburgring. 18° dans l’air, 28° sur la piste, et malgré le soleil qui perce les nuages, il y a des chances de pluie cet après-midi, avec 74% d’humidité.

Glock s’élancera des stands. Il était vingtième sur la grille après sa pénalité de la veille. Les feux s’éteignent, c’est parti. Excellent départ d’Hamilton et de Barrichello, qui touche Webber ! Hamilton sort large au premier virage, il a crevé un pneu. Barrichello passe en tête.

De gros bouleversements en tête de ce Grand Prix. Barrichello occupe la tête, devant Webber, Kovalainen, Button, Massa, Vettel. Ce dernier part à la faute en essayant de dépasser Massa. A noter que Sutil tient bon, il est 8ème.

Button coince derrière Kovalainen, ce qui fait les affaires des deux hommes de tête. Massa et Vettel reviennent sur le britannique, la lutte à quatre se précise.

La course est quant à elle gâchée par la FIA, qui pénalise Webber d’un drive through pour sa touchette du départ, ce qui va laisser Barrichello seul en tête. Fisichella passe Alonso et revient fort sur Kubica. Button, qui n’arrive pas à chauffer ses pneus, rentre plus tôt que prévu et ressort des stands en 14ème position.

Barrichello en fait de même pendant que Webber effectue sa pénalité. C’est chaud entre Barrichello et Massa dans la dernière chicane du circuit ! Kovalainen entre dans les stands. Webber doit maintenant cravacher et profiter du fait que Barrichello soit coincé derrière Massa pour prendre de l’avance.

Button revient comme un boulet de canon pour refaire son retard. Bourdais au ralenti, la course est terminée pour lui. C’était peut être le dernier Grand Prix du pilote français. Webber aux stands, pneus durs pour l’australien.

Il reprend la piste en 8ème position, derrière Kubica. Button revient sur les deux hommes et s’impatiente ! Kubica aux stands, Webber a maintenant dix secondes de retard sur Barrichello, mais il lui reprend une seconde au tour ! Incroyable, Sutil est potentiellement sur podium, mais il ne s’est pas encore arrêté.

Massa aux stands. Presque tout le monde a effectué son premier arrêt ravitaillement. Sutil et Räikkönen s’accrochent, quel dommage pour le pilote allemand qui se retrouve avec un bout d’aileron avant en moins. Il est obligé de repasser par les stands pour changer d’aileron, quel dommage pour le pilote Force India qui réalisait jusque là un véritable exploit.

Tout le monde s’est arrêté sauf Glock, nous sommes à la mi-course. Barrichello est toujours en tête, Webber le suit de près. Button complète le podium et Vettel est quatrième. Button aux stands. Stratégie à trois arrêts pour le leader du championnat.

Webber reprend la tête après que Barrichello ait effectué son deuxième arrêt ravitaillement. Räikkönen au ralenti, ce qui place Fisichella dans les points ! Alonso se débarasse de Glock, qui n’a toujours pas ravitaillé.

Räikkönen rentre aux stands, c’est terminé pour le champion 2007. Alonso rentre dans les points et fait parti des plus rapides en piste actuellement, avec Webber, qui de son côté creuse l’écart.

Nouveau rebondissement, il commence à pleuvoir à certains endroits du circuit. Alonso harcèle Kovalainen pour la septième place. Le finlandais passe par les stands, Alonso va pouvoir effectuer quelques tours qualif’.

Webber chausse un dernier train de pneus et ravitaille une dernière fois. Il ressort derrière Vettel, en deuxième position. Au tour suivant, son équipier s’arrête et il reprend la tête. Button a encore et toujours des problèmes avec ses pneumatiques et doit les chauffer en course.

Il reste 12 tours, tout est encore possible. Webber est largement en tête tandis que les positions des Brawn GP sont menacées par Massa et Alonso, qui réalise a l’instant le meilleur tour en course, en 1:33.744.

On se prépare chez Brawn pour accueillir Button et Barrichello. Alonso est déchainé ! 1:33.365 pour l’espagnol qui se rapproche des pilotes qui le devancent.

Plus loin, Kovalainen fait le blocus pour sauver le point de la 8ème place. Il n’y a que 4 secondes entre Kovalainen, 8ème et Fisichella, 12ème.

Plus que 5 tours, Alonso est maintenant dans l’aspiration de Barrichello. Dernier tour, le pilote Renault ne trouve toujours pas l’ouverture. Devant, Webber assure et se dirige vers sa première victoire en F1, enfin !

Il passe la ligne, c’est fait. Mark Webber remporte son premier Grand Prix de F1, devant son coéquipier Vettel et Felipe Massa sur sa Ferrari. Rosberg termine 4ème. Suivent Button, Barichello, Alonso et Kovalainen.

Très bonne opération pour Red Bull Racing qui domine désormais ce championnat alors que Brawn GP a semblé en difficulté tout le week end. Et que dire de Ferrari, McLaren ou Renault qui semblent revenir doucement sur les écuries de tête. Une course fantastique qui laisse présager une deuxième partie de championnat fantastique.

  • Meilleur tour :  F. Alonso : 1'33"365
  • Le classement du GP :
1er
M. Webber
2ème
 S. Vettel
3ème
 F. Massa
4ème
N. Rosberg
5ème
J. Button
6ème
 R. Barrichello
7ème
 F. Alonso
8ème
 H. Kovalainen
9ème
 T. Glock
10ème
 N. Heidfeld
11ème
 G. Fisichella
12ème
 K. Nakajima
13ème
 N. Piquet
14ème
 R. Kubica
15ème
 A. Sutil
16ème
 S. Buemi
17ème
 J. Trulli
18ème
 L. Hamilton

Date de création : 11/05/2013 - 09:59
Dernière modification : 02/02/2014 - 16:59
Catégorie : Saison 2009
Page lue 1184 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 639

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5
^ Haut ^