Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2008 - GP de Malaisie

sepang.GIF

Les essais qualificatifs :

  • Résumé :

La météo semble parfaite à l’entame des qualifications du Grand Prix de Malaisie, seconde épreuve de la saison 2008. La pluie menace toujours de faire son apparition et pourrait s’inviter à Sepang dans vingt minutes, mais pour l’instant le temps est encore sec.

Les pilotes entrent en piste et les premiers chronos tombent déjà : Räikkönen est en 1:35.64, Massa tourne en 1:35.347 et Hamilton en 1:35.392. Du côté de BMW, Heidfeld s’élance et commet une erreur dès le premier virage, ce qui le pousse à avorter son tour et à regagner l’allée des stands.

Trulli crée la sensation en se plaçant en première position après un tour bouclé en 1:35.205. L’ancien équipier de l’italien, Alonso, fait partie des éliminés provisoires, il va falloir que le double champion du monde obtienne assez vite un bon temps. C’est désormais chose faite puisque l’espagnol remonte en milieu de peloton en 1:35.983.

De nombreuses monoplaces sont à l’attaque du chronomètre et Bourdais doit réagir s’il veut enfin se hisser en Q2. Malheureusement, le français manque son freinage et tire tout droit, il en est fini de ses chances. Cette première phase s’achève et six pilotes sont éliminés : Fisichella (17), Nakajima (18), Bourdais (19), Sato (20), Sutil (21) et Davidson (22). Rappelons que Nakajima sera relégué de dix places sur la grille, ce qui le placera donc en dernière position.

C’est reparti pour quinze nouvelles minutes d’essais et les deux McLaren sont déjà en piste pour décrocher un bon temps et ainsi se qualifier rapidement pour la dernière manche. Ferrari en fait autant, également avec des pneus tendres, et au bout de quelques minutes, Räikkönen se classe en tête de la hiérarchie avec un chrono en 1:34.188.

Alonso et Kubica remontent enfin dans le classement, d’ailleurs la Renault n’aura pas la tâche facile pour s’intégrer au Top 10. La R28 de Piquet est toujours dans les stands et les mécaniciens se penchent dessus. Il ne reste plus que deux minutes et la situation est mal embarquée pour Rosberg. Le pilote Williams s’élance mais échoue en 1:35.670, quelle déception pour l’allemand.

Le drapeau à damiers est agité et Alonso conserve sa dixième place de justesse ! Les éliminés de cette séance sont donc : Button (11), Coulthard (12), Piquet (13), Barrichello (14), Vettel (15) et Rosberg (16).

La troisième et dernière phase des qualifications n’a pas encore débuté et Kovalainen est déjà placé au bout de l’allée des stands. Le feu passe au vert, les pilotes prennent la piste. Kovalainen s’empare du meilleur temps mais Räikkönen puis Massa récupèrent immédiatement cette position.

Alors qu’il est à l’attaque, Heidfeld sort un peu large et perd un temps précieux. Quelques secondes plus tard, c’est au tour d’Alonso d’être à la limite de la sortie de route. L’espagnol maintient finalement sa monoplace et obtient un temps de 1:38.759, ce qui le place en neuvième position.

Glock sort également un peu large et sa voiture tressaute sur le vibreur, mais, contrairement à Melbourne, la Toyota parvient à reprendre sa trajectoire sans problème. Dans le même temps, les leaders améliorent leur chrono mais c’est Massa qui se montre le plus rapide, devant son équipier. Les McLaren échoue juste derrière les F2008. Seul Heidfeld peut encore récupérer la pole.

La séance est terminée et la pole position est décrochée par Massa devant Räikkönnen, Kovalainen et Hamilton. Derrière ce quatuor, Trulli tire son épingle du jeu et prend la P5. Suivent ensuite Kubica, Heidfeldn Webber, Alonso et Glock.

  • La grille de départ :
F. Massa  pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"748 K. Raikkonen
  1'36"230
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"711 R. Kubica
  1'36"727
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"753 M. Webber
  1'37"009
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'38"450 H. Kovalainen
  1'36"613 (-5 places)
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"709 (-5 places)  T. Glock
  1'39"656
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"208 D. Coulthard
  1'35"408
N. Piquet pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"562 R. Barrichello
  1'35"622
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"648 N. Rosberg
  1'35"670
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"240 S. Bourdais
  1'36"677
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"087 A. Sutil
  1'37"087
A. Davidson pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"481 K. Nakajima
   1'36"388 (-10 places)



La course :

C’est sur une piste où la fournaise règne que le second départ de la saison va être donné, en effet il y a 30°C dans l’air, 44°C sur la piste, un vent à 2.1 m/s et surtout une humidité de 71%. D’après les prévisions météorologiques, il n’y aura pas de pluie durant la course. Des voitures ont chaussé des pneus tendres, les autres des pneus durs.

C’est parti : les deux McLaren parviennent à remonter des places, elles sont maintenant P5 et P7. Räikkönen attaque Massa, mais le brésilien parvient à garder l’avantage. Bourdais part à la faute, la course est finie pour lui. Le premier drapeau jaune est agité, Glock est parti en tête à queue, et a percuté l’avant de la monoplace de Rosberg. Jarno Trulli n’a pas effectué un départ terrible puisqu’il partait en troisième position, alors qu’il est maintenant P6.

Superbe passe d’arme entre Heidfeld, Coulthard et Alonso avec les trois monoplaces à la même hauteur dans le même virage. C’est Heidfeld qui s’en sort le mieux, il prend la P8, Alonso reste en P9, et Coulthard rétrograde à la P10. Hamilton part à la chasse, il revient comme un boulet de canon sur Webber, mais le pilote australien est très difficile à doubler. Mais Webber s’arrête avant la bataille.

Massa est le premier des ténors à rentrer, il repasse des pneus durs. Il est suivi par Trulli et Heidfeld. Au même moment, Räikkönen explose les partiels pour s’adjuger le meilleur tour en course (1:35.679) et s’empare de la P1 après son premier arrêt. Hamilton rentre lui-aussi aux stands, mais son arrêt tourne au cauchemar, un problème survient pour retirer la roue avant droite, l’anglais repart en P11 devant Heidfeld.

Kovalainen s’arrête aussi, mais son arrêt est sans problème pour lui. Après la première salve des ravitaillements, la hiérarchie est la suivante : Räikkönen, Massa, Kubica, Kovalainen, Trulli, Webber, Hamilton et Heidfeld. Premier coup de théâtre : Felipe Massa perd le contrôle de sa monoplace dans le virage 8, il est enlisé dans les graviers, et ne peut pas repartir, la course est finie pour le natif de Sao Paulo.

Räikkönen, qui est le solide leader de la course actuellement, passe une nouvelle fois aux stands, sans problème pour le pilote finlandais. Alors que Vettel abandonne sur problème mécanique, Kubica ravitaille et repart derrière Kovalainen.

Hamilton ravitaille à son tour, il repart entre Trulli et Heidfeld en P5. Le pauvre Barrichello se fait encore sermonner par la FIA, il doit effectuer un drive through pour avoir dépassé la vitesse autorisée dans la voie des stands. Lewis Hamilton cravache pour rattraper Trulli et s’emparer de la P4, mais tout comme Webber, Trulli est l’un des pilotes les plus difficiles à dépasser.

Alonso est actuellement huitième, il met la pression sur Webber. Hamilton a la rage, il s’empare du meilleur temps dans le premier secteur et réduit l’écart avec Trulli à 2.6 secondes, cependant il ne reste que cinq tours. La bataille entre Alonso et Webber fait rage elle-aussi, mais le pilote australien est coriace.

Hamilton se rapproche à quelques mètres, alors qu’au même moment, Heidfeld signe le meilleur tour en course en 1:35.366.

Voilà la course est maintenant terminée, Kimi Räikkönen est le grand vainqueur de cette course, Kubica est P2, Kovalainen s’offre la P3, Trulli est en P4, Hamilton prend la P5, Heidfeld est sixième, Webber est septième, et la huitième position est pour Fernando Alonso.

La course voit donc la grande victoire de Räikkönen, les McLaren ne s’en sortent pas trop mal au vu de leurs places sur la grille de départ, mais c’est Felipe Massa qui est le grand perdant de cette course à cause de son abandon.

Du côté du championnat, Hamilton est toujours leader avec 14 points, mais Räikkönen se rapproche puisqu’il comptabilise 11 points. Pour les constructeurs, l’écurie McLaren Mercedes domine, devant les BMW.

  • Meilleur tour : N. Heidfeld : 1'35"366
  • Le classement du GP :
1er
K. Raikkonen
2ème
R. Kubica
3ème
H. Kovalainen
4ème
J. Trulli
5ème
L. Hamilton
6ème
N. Heidfeld
7ème
M. Webber
8ème
F. Alonso
9ème
D. Coulthard
10ème
J. Button
11ème
N. Piquet
12ème
G. Fisichella
13ème
R. Barrichello
14ème
N. Rosberg
15ème
A. Davidson
16ème
T. Sato
17ème
K. Nakajima

 

Texte de ToileF1.com


Date de création : 22/05/2013 - 22:21
Dernière modification : 09/06/2013 - 21:15
Catégorie : Saison 2008
Page lue 1393 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3
^ Haut ^