Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2008 - GP de Monaco

Moncao.GIF

Les essais qualificatifs :

  • Résumé :

C’est sous les nuages que débute la séance qualificative du Grand Prix de Monaco. La température est de 21°C dans l’air, 28°C sur la piste, une humidité de 73% et un vent à 2,2m/s.

La première session est lancée et ce sont David Coulthard et Adrian Sutil qui sortent les premiers de la voie des stands. Le pilote Red Bull Racing signe un premier chrono en 1:18.539. Sébastien Vettel améliore rapidement le meilleur tour en faisant un tour en 1:16.955. Pendant ce temps, le français Sébastien Bourdais signe le troisième temps.

A la sixième minute, Heikki Kovalainen entre en piste et signe un chrono de 1:16.806. Il se retrouve en haut de la fiche des chronos alors que Kimi Räikkönen se place derrière le pilote McLaren. Mais quelques minutes après, Felipe Massa signe le meilleur tour avant que Nico Rosberg ne fasse mieux en faisant 1:16.116.

Nelson Piquet perd le contrôle de la Renault, mais il passe par l’échappatoire. Au même moment, le champion du monde 2007 prend les devants et signe un chrono sous la barre des 1:16. Cela ne dure pas longtemps car Lewis Hamilton prend l’avantage sur le finlandais.

A cinq minutes de la fin, Sébastien Bourdais, qui est en 19ème position, est en avance sur la 15ème temps, mais le français a court-circuité la chicane et doit lever le pied. Deux minutes plus tard, Heikki Kovalainen passe devant son coéquipier pour le gain de la première place.

Piquet qui est en 18ème position se fait une frayeur en perdant le contrôle de sa voiture en sortie de virage. A la fin de la séance, Jarno Trulli passe de la 16ème place à la 10ème. Piquet qui est dans son dernier tour ne fait pas mieux que la 16ème temps. Les qualifications du pilote Renault s’arrêteront ici.

Les pilotes qui ne participeront pas à la Q2 sont : Bourdais (16e), Piquet (17e), Vettel (18e), Sutil (19e) et Fisichella (20e).

La seconde phase est lancée et c’est Fernando Alonso qui est le premier à s’élancer. Le pilote Renault signe un temps en 1:16.511. Kimi Räikkönen fait un tour en 1:15.404 pour prendre la première place. Mais son coéquipier améliore rapidement en faisant 1:15.110. Lewis Hamilton s’intercale entre les deux Ferrari.

A cinq minutes de la fin, ce sont Nakajima, Barrichello, Alonso, Heidfeld et Button qui ne sont pas dans les dix premiers.

Quand à Lewis Hamilton, il améliore son temps mais il reste derrière la Ferrari de Felipe Massa. Mais il se fait rapidement prendre sa deuxième place par Nico Rosberg. Jarno Trulli prend la septième place. Fernando Alonso signe le neuvième temps et sera donc dans la dernière phase. David Coulthard qui est en dixième position sort de la piste à 180 km/h. L’accident est impressionnant, mais le pilote sort indemne de sa monoplace.

Les éliminés de cette phase sont : Glock (11e), Button (12e), Heidfeld (13e), Nakajima (14e) et Barrichello (15e).

David Coulthard ne devrait pas participer à cette session. Le pilote de chez Red Bull Racing doit voir les médecins suite à sa sortie de piste.

La troisième phase débute et ce sont Nico Rosberg et Jarno Trulli qui sortent les premiers des stands. Le pilote Williams signe le temps de référence en 1:16.621. Lewis Hamilton prend très rapidement l’avantage en tournant trois dixièmes plus vite. Mais Räikkönen fait mieux en signant un tour en 1:16.112.

Robert Kubica fait une erreur dans l’avant dernier virage mais prend tout de même la deuxième place. A une minute de la fin, Kimi Räikkönen améliore son tour en faisant un chrono en 1:15.815. Lewis Hamilton est dans un très bon temps aussi et se retrouve à seulement 24 millièmes derrière le finlandais.

Mais Felipe Massa signe la pole position dans son dernier tour rapide. Les Ferrari se retrouvent donc devant les deux hommes de chez Mclaren. Kubica est cinquième, Rosberg sixième, Alonso P7, Trulli P8 et Webber neuvième.

  • La grille de départ :
F. Massa  pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"787 K. Räikkönen
  1'15"815
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"839 H. Kovalainen
  1'16"165
R. Kubica pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"171 N. Rosberg
  1'16"548
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"852 J. Trulli
  1'17"203
M. Webber pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"343 T. Glock
  1'15"907
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"101 N. Heidfeld
  1'16"455
K. Nakajima pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"479 R. Barrichello
  1'16"537
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"839 (-5 places) S. Bourdais
  1'16"806
N. Piquet pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"933 A. Sutil
  1'17"225
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"955 (-5 places) G. Fisichella
  1'17"823 (-5 places)

 

 

La course :

C’est sous la pluie que le départ du Grand Prix de Monaco va être donné, il y a 20°C sur la piste, 20°C dans l’air, une humidité de 80%, et un vent à 1.9 m/s. De plus, Météo France prévient que les averses vont durer au moins vingt minutes. On notera que tous les pilotes ont chaussé des pneus pluie, à l’exception de Nelsinho Piquet.

Le tour d’installation est lancé, mais Heikki Kovalainen ne parvient pas à s’extraire de la grille, il partira donc des stands, la course s’annonce difficile pour lui. Les feux passent au vert : Hamilton s’empare de la P2, et attaque Massa. Alonso fait aussi un très bon départ, mais Rosberg et l’espagnol se touchent presque. D’ailleurs Rosberg doit s’arrêter pour changer d’aileron, tout comme Button qui a percuté la monoplace de Heidfeld.

Après quatre tours, Timo Glock passe par les stands lui-aussi, il a détruit son aileron en partant en tête-à-queue. La course s’annonce très indécise. Même les leaders se font surprendre, Lewis Hamilton a dû frapper le rail, et son pneu arrière droit est déjanté. Il passe aux stands.

Alonso aussi a tapé la barrière. De même Coulthard et Bourdais se sont accrochés, c’est la fin de la course pour ces deux hommes. On sort la safety-car. En outre, la FIA nous informe qu’elle enquête sur un incident avec la voiture de Räikkönen.

La sanction tombe : le champion du monde 2007 est victime d’un drive through car son équipe n’a pas monté ses pneus trois minutes avant le signal. Alonso a un net avantage avec ses pneus extrêmes pour la pluie, il a passé Webber et s’attaque à Heidfeld.

Mais à trop attaquer, il percute la BMW du pilote allemand et doit rentrer une nouvelle fois aux stands. Le leader de la course, Felipe Massa se fait surprendre dans le virage de Sainte Dévote, il prend l’échappatoire et fait demi-tour, mais Robert Kubica parvient à s’emparer de la P1.

Les stratégies en carburant et en pneumatiques seront déterminantes pour cette course, pour l’instant rien n’est fait. Le premier à faire un arrêt programmé est Robert Kubica, il repasse des pneus pluie et remet du carburant. Au même moment, Kimi Räikkönen fait la même erreur que Massa à Sainte Dévote, sauf qu’il casse son aileron.

On notera la très belle course d’Adrian Sutil qui pointe pour le moment à la sixième place. Massa s’arrête au tour 33 et passe Kubica, alors que Hamilton reprend la tête de la course. Mais quelle est la stratégie du pilote anglais ? Le fait qu’il établisse à l’instant le meilleur tour en course en 1:29.420 peut laisser penser qu’il devra s’arrêter une fois de plus que Massa, mais rien est sûr.

Incroyable, Adrian Sutil vient d’établir le meilleur tour : 1:29.292, le pilote allemand est vraiment très fort sur une piste humide, il est actuellement P5. De surcroît, Météo France annonce de la pluie dans quinze minutes. Lewis Hamilton est à la parade, il a maintenant 24 secondes d’avance sur Massa.

Même si la météo annonce de la pluie dans six minutes, Alonso tente un pari, il passe des pneus pour le sec. Kubica revient comme un boulet de canon sur Felipe Massa, est-ce que le brésilien va tenir la pression ? Nelson Piquet a passé des pneus pour le sec, mais il se fait surprendre, c’est la fin de la course pour lui.

On doit se creuser la tête chez McLaren car Hamilton ne devrait pas tarder à ravitailler, mais faut-il lui passer des pneus pluie ou des pneus pour le sec ? En effet, Alonso vient d’effectuer le meilleur tour en course, mais va t’il repleuvoir ?

Kubica rentre aux stands et passe des pneus pour le sec. Les autres vont sûrement faire de même. En effet, Hamilton opte pour le même type de pneumatiques, mais il va devoir faire très attention pour ne partir à la faute. S’il ne repleut pas, on ne voit pas qui pourrait venir contester le leadership de Lewis Hamilton puisque après leurs arrêts, le britannique a 39 secondes d’avance sur Kubica qui est en P2.

Après son arrêt Sutil passe devant Kimi Räikkönen, le pilote allemand est en P4, un rêve devenu réalité pour son équipe. Mais le Grand Prix est relancé, Nico Rosberg est victime d’un gros accident dans le virage de la piscine, il va bien mais sa monoplace est détruite.

On sort la safety-car. Toutes les monoplaces vont se regrouper, Lewis Hamilton va devoir cravacher pour être le vainqueur de cette superbe course de Monaco édition 2008. On notera que la safety-car restant en piste pour un long moment, les monoplaces ne feront pas les 78 tours. La course se stoppera après les deux heures réglementaires.

Räikkönen ne supporte pas d’être derrière Adrian, il est trop vite dans le virage de la nouvelle chicane, et les deux voitures se percutent. Malheureusement, Sutil abandonne et Räikkönen passe aux stands pour changer d’aileron. C’est vraiment dommage pour Adrian Sutil.

Hamilton attaque, puisqu’il établit les meilleurs tours en course, et possède à six minutes de la fin, trois secondes d’avance sur Kubica.

Voilà la course est maintenant terminée : Hamilton est le grand vainqueur de cette course, Kubica est deuxième, Massa est P3, Webber est P4, Vettel P5, Barrichello P6, Nakajima est septième, et Kovalainen prend la huitième place.

Du côté du championnat, Hamilton reprend la tête, Räikkönen est deuxième et Massa troisième . C’est donc Lewis Hamilton qui rafle la mise en gagnant en tous points. Chez les constructeurs, la Scuderia Ferrari est toujours première, McLaren prend la seconde place, et BMW rétrograde en troisième position.

Rendez-vous dans deux semaines pour le Grand Prix du Canada, dont l’édition 2007 avait vu la première victoire de Lewis Hamilton en Formule 1.

  • Meilleur tour : K. Raikkonen : 1'16"689
  • Le classement du GP :
1er
L. Hamilton
2ème
R. Kubica
3ème
F. Massa
4ème
M. Webber
5ème
S. Vettel
6ème
R. Barrichello
7ème
N. Nakajima
8ème
H. Kovaleinen
9ème
K. Räikkönen
10ème
F. Alonso
11ème
J. Button
12ème
T. Glock
13ème
J. Trulli
14ème
N. Heidfeld

 

© Texte : Toilef1.com


Date de création : 22/05/2013 - 22:24
Dernière modification : 09/06/2013 - 21:53
Catégorie : Saison 2008
Page lue 1254 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 640

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 6
^ Haut ^