Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2008 - GP de Grande Bretagne

Silverstone.GIF

Les essais qualificatifs :

  • Résumé :

Il fait beau sur le circuit de Silverstone pour cette séance de qualifications puisqu’il y a 20°C dans l’air, 30°C sur la piste, un vent de 7,5 m/s et une humidité de 48%. Pour le moment, il ne pleut pas !

La première manche débute et le premier à sortir est Kazuki Nakajima, il est suivi par Sebastian Vettel. Le premier chrono intéressant est celui Lewis Hamilton : 1:20.288 pour le pilote anglais. A noter que presque toutes les voitures sont sorties dès les premières minutes, est-ce que les écuries auraient peur d’une possible averse ?

Massa réplique et s’empare de la P2, mais plus de six dixièmes le séparent du pilote local. Cependant ce week-end, Heikki Kovalainen a décidé de compliquer la vie de son coéquipier, il s’empare de la première place en 1:19.957.

Un exploit, voilà comment on peut qualifier le chrono de Sebastian Vettel, il s’intercale entre les deux McLaren et les deux Ferrari. Alors qu’il ne reste que huit minutes, tous les pilotes en danger ressortent avec des pneus tendres.

Mais un nouveau facteur fait son apparition : la pluie ! Il se met à tomber de grosses gouttes sur le circuit. Cependant, quelques minutes plus tard le soleil revient et Bourdais en profite pour améliorer et s’emparer de la P6.

Voilà la première partie est terminée : en haut de la grille on retrouve Kovalainen, Hamilton et Vettel. A contrario, en fin de grille les éliminés sont : Barrichello (16), Button (17), Rosberg (18), Sutil (19), et Fisichella (20).

Ca repart pour la dispute de la deuxième session des qualifications avec Fernando Alonso en précurseur. Le premier chrono de référence est celui du pilote espagnol, signé en pneus durs en 1:20.336.

Mais les top teams sortent à leur tour et Hamilton prend la P1, Kovalainen la P2. On notera que les stratégies pneumatiques sont très différentes selon les équipes. En outre, le chrono de Lewis Hamilton est pour l’instant le meilleur du week-end.

Les BMW sortent de l’ombre et prennent les P3 et P4, reléguant les Ferrari dans la zone dangereuse. Beaucoup de monoplaces vont ressortir pour se qualifier en Q3. Et une nouvelle fois, Sebastian Vettel se donne à fond, il place sa Toro Rosso pour la Super Pole !

Après une lutte fratricide, les éliminés sont les suivants : Coulthard (11), Glock (12), Bourdais (13), Trulli (14), et Nakajima (15). Devant, Hamilton est P1, Kova deuxième, et Webber troisième.

Kimi Räikkönen est le premier à sortir pour débuter la dernière manche. Et peu de temps après, toutes les monoplaces sont en piste. Avant le premier changement de pneumatiques, le meilleur chrono est celui de Kovalainen en 1:22.230.

Les nouveaux pneus chaussés, tout le monde ressort pour lancer la véritable bataille. Mais Robert Kubica n’y participera pas, il est trahi par sa mécanique, sa voiture reste au garage.

Kovalainen s’empare de la pole position et Webber arrache la P2. Räikkönen prend la P3, Hamilton est P4. Heidfeld prend la P5, Alonso la sixième position, Piquet est septième, Vettel P8, Massa neuvième et Kubica P10.

Rendez-vous demain pour une course sûrement extraordinaire !

  • La grille de départ :
H. Kovalainen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"049 M. Webber
  1'21"554
K. Raïkkönen pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"706 L. Hamilton
  1'21"835
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"873 F. Alonso
  1'22"029
N. Piquet pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"491 S. Vettel
  1'23"251
F. Massa pour_grille_de_depart.GIF  
1'23"305 R. Kubica
  pas de temps
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"174 T. Glock
  1'20"274
S. Bourdais pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"531 J. Trulli
  1'20"601
N. Nakajima pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"112 R. Barrichello
  1'21"512
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"631 N. Rosberg
  1'21"668
A. Sutil pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"786 G. Fisichella
  1'21"885

 

La course :

C’est sous la pluie que le départ du Grand Prix de Grande-Bretagne va être donné, il y a 17°C sur la piste, 16°C dans l’air, une humidité de 81% et un vent à 6.9 m/s. On notera que Nico Rosberg a décidé de partir des stands.

Tous les pilotes ont chaussé des pneus intermédiaires, cependant une nouvelle averse est prévue dans quelques minutes.

Les feux passent au vert : Hamilton prend un départ exceptionnel, il prend la P1, mais son coéquipier parvient à reprendre son bien. Mark Webber se fait surprendre et part en tête-à-queue, idem pour Nakajima, et Massa.

Décidément pour Red Bull, ce Grand Prix tourne à la catastrophe puisque Vettel et Coulthard se percutent, les deux voitures sont maintenant out. De même pour Massa, qui part une nouvelle fois à la faute, il est maintenant dernier en 18ème position.

Depuis le début on assiste à une terrible lutte entre les deux McLaren pour la gagne, et à l’instant même Lewis Hamilton vient de s’emparer du commandement de la course. Le pilote anglais s’envole, et oublie ses concurrents.

Ca bouge dans le haut du classement : Heikki Kovalainen s’offre un joli tête-à-queue et perd sa deuxième position au profit de Räikkönen, il repart en P3. Au même moment, un drapeau jaune est déployé, c’est Adrian Sutil qui est parti en luge dans le virage 1bbey, sa course s’arrête là.

Le champion du monde en titre sort les crocs, il revient comme un boulet de canon sur Lewis Hamilton, il reprend presque une demi-seconde par tour. Pour le moment, le grand perdant du Grand Prix est Felipe Massa puisqu’il pointe maintenant à plus de 75 secondes du leader.

Mark Webber est le premier à ouvrir la salve des ravitaillements au tour 19, il est suivi par Kovalainen. Le pilote finlandais repart P4, juste devant Heidfeld.

En haut de la hiérarchie, Hamilton et Räikkönen rentrent en même temps, l’anglais change ses pneus contrairement au finlandais. La hiérarchie reste cependant inchangée, Hamilton reste en tête.

Enorme erreur de stratégie chez Ferrari, en ne changeant pas les pneus de Räikkönen, les ingénieurs de la Scuderia pénalise leur pilote. Räikkönen a maintenant dix secondes de retard sur Hamilton après seulement trois tours.

D’ailleurs Kovalainen revient sur le numéro 1 de chez Ferrari, il va se lancer à l’attaque. Mais Heidfeld est opportuniste, lorsque Kovalainen dépasse, le germanique en profite pour passer les deux voitures.

On se décide enfin à faire rentrer Räikkönen chez Ferrari, il était à l’agonie depuis au moins dix tours. Pour le moment le classement est le suivant : Hamilton P1, Heidfeld P2, Kovalainen 3ème, et Kubica P4.

Kovalainen est en grande difficulté, il perd trois secondes par tour sur Robert Kubica. Que se passe t’il sur la McLaren numéro 23 ? En tous cas, le pilote polonais s’empresse de le dépasser afin de pouvoir jouer le podium !

La pluie s’abat de plus en plus, on n’y voit plus rien ! Tous les pilotes vont devoir passer des pneus extrême pluie, car les voitures ne tiennent plus sur la piste. Cependant, pour gagner une course il faut prendre des risques, et les écuries ne veulent pas prendre des extrêmes, c’est de la folie !

Les tête-à-queue s’enchaînent : Piquet est out, Räikkönen et Massa multiplient les fautes et Robert Kubica s’enterre dans les gravillons. En revanche, Barrichello exploite son expérience et en profite pour remonter les places une par une, il est maintenant P2 à 42 secondes de Hamilton.

Kovalainen aussi attaque, il dépasse Fernando Alonso et reprend la P5. Mais à force de trop attaquer, il part à la faute mais parvient à reprendre la piste.

Image marquante : Lewis Hamilton prend un tour à son coéquipier, qui partait initialement en pole position. Il reste neuf tours, et on ne voit pas qui pourrait venir chercher le pilote anglais.

On assiste à une belle bataille à trois entre Alonso, Räikkönen, et Kovalainen. Après plusieurs tours de joute, Iceman est maintenant P4, Kova P5, et Alonso P6.

Voilà la course est maintenant terminée, et c’est Lewis Hamilton qui la remporte grâce à un pilotage impeccable à la façon d’Ayrton Senna. Heidfeld est deuxième et Barrichello complète le podium.

Du côté du championnat, il y a une égalité en nombre de points mais c’est Hamilton qui est premier, Massa est deuxième et Räikkönen est troisième. Chez les constructeurs, Ferrari reste leader malgré un Grand Prix catastrophique, BMW est deuxième avec deux points d’avance sur McLaren Mercedes.

  • Meilleur tour : K. Raikkonen : 1'32"150
  • Le classement du GP :
1er
L. Hamilton
2ème
N. Heidfeld
3ème
R. Barrichello
4ème
K. Räikkönen
5ème
H. Kovalainen
6ème
F. Alonso
7ème
J. Trulli
8ème
K. Nakajima
9ème
N. Rosberg
10ème
M. Webber
11ème
S. Bourdais
12ème
T. Glock
13ème
F. Massa

 

© Texte : Toilef1.com


Date de création : 22/05/2013 - 22:26
Dernière modification : 11/06/2013 - 19:09
Catégorie : Saison 2008
Page lue 1393 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3
^ Haut ^