Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2008 - GP de Belgique

Belgique

Les essais qualificatifs :

  • Résumé : 

C’est sous les nuages que la séance de qualifications va débuter. Il y a 17°C dans l’air, 17°C sur la piste, une humidité de 67% et un vent de 5,8m/s.

La première manche débute et le premier à sortir est Nelsinho Piquet, suivi par Giancarlo Fisichella. Le pilote brésilien est le premier à passer sous la cellule de chronométrage : 1:48.727 pour le fils de Nelson.

Felipe Massa est le premier pilote à atteindre la minute quarante-sept sur un tour, mais ce chrono ne demande qu’à être amélioré. C’est d’ailleurs ce que fait Lewis Hamilton en claquant les trois secteurs et établissant la référence en 1:46.887. C’est le meilleur chrono actuel du week-end !

Comme il y a deux semaines, les Toro Rosso sont véloces, elles s’assurent chacune une place en Q2. Kovalainen tape un grand coup, en pneus durs, il reprend la P1 avec un chrono de 1:46.812, le pilote finlandais veut obtenir une victoire à la régulière, est-ce que ce sera pour ce week-end ?

Il reste cinq minutes et les écuries en danger vont faire ressortir leurs voitures en pneus tendres. Coup de tonnerre : Sébastien Bourdais s’empare de la P1 en 1:46.777, il vient peut-être de s’assurer un baquet en F1 pour l’année prochaine !

Voilà la première partie est terminée, en fin de grille les éliminés sont : Barrichello (16), Button (17), Sutil (18), Nakajima (19) et Fisichella (20). On notera forcément la très belle performance de Sébastien Bourdais, qui marque les esprits.

Ca repart pour la dispute de la deuxième session des qualifications avec Kimi Räikkönen en précurseur. Le premier chrono de référence est celui du pilote finlandais, signé en pneus tendres en 1:46.298. Mais Heikki Kovalainen réplique et reprend la P1 en 1:46.037. Son coéquipier tente de reprendre la tête, mais sans succès, le pilote anglais est P2 à moins d’un dixième.

Tous les pilotes ressortent et attaquent comme des damnés pour accéder à la Q3. Après une lutte fratricide, les éliminés sont les suivants : Trulli (11), Piquet (12), Glock (13), Coulthard (14) et Rosberg (15). Le meilleur chrono du week-end sera donc celui de Heikki Kovalainen. A noter qu’une nouvelle fois, les deux Toro Rosso vont se battre pour la super pole.

Felipe Massa est le premier à sortir pour débuter la super pole, mais il est suivi par la plupart des autres monoplaces. Avant le premier changement de pneumatiques, le meilleur chrono est celui de Hamilton en 1:47.973. Mais ce temps n’est que provisoire car c’est maintenant que la véritable lutte va commencer.

Hamilton s’empare de la pole position (1:47.338) et Massa est P2. Kovalainen prend la P3, Räikkönen est P4, Heidfeld prend la P5, Alonso la sixième position, Webber est septième, Kubica P8, Bourdais neuvième et Vettel P10.

  • La grille de départ :
L. Hamilton  pour_grille_de_depart.GIF  
1'46"887 F. Massa
  1'46"873
H. Kovalainen pour_grille_de_depart.GIF  
1'46"812 K. Räikkönen
  1'46"960
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'47"419 F. Alonso
  1'47"154
M. Webber pour_grille_de_depart.GIF  
1'47"270 R. Kubica
  1'47"093
S. Bourdais pour_grille_de_depart.GIF  
1'46"777 S. Vettel
  1'47"152
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'47"400 N. Piquet
  1'47"052
T. Glock pour_grille_de_depart.GIF  
1'47"359 D. Coulthard
  1'47"132
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'47"503 R. Barrichello
  1'48"153
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'48"211 A. Sutil
  1'48"226
K. Nakajima pour_grille_de_depart.GIF  
1'48"268 G. Fisichella
  1'48"447

 

La course :

C’est sur une piste humide que le départ du Grand Prix de Belgique va être donné, puisqu’une averse a arrosé le circuit il y a moins d’une heure. En outre les températures sont fraîches, il y a 16°C dans l’air, 16°C sur la piste, 72% d’humidité et un vent à 3,5 m/s.

Tous les pilotes vont partir avec des pneumatiques pour le sec malgré une piste détrempée, cette course s’annonce passionnante.

C’est parti, et Hamilton conserve sa place contrairement à son coéquipier qui a eu un problème de freins et qui se retrouve treizième. Räikkönen dépasse Massa et Sébastien Bourdais fonce pour s’emparer de la P5. Dès le deuxième tour, Lewis Hamilton part à la faute et Räikkönen en profite pour reprendre la P1.

La hiérarchie est chamboulée : Räikkönen est P1, Hamilton P2, Massa est troisième, Alonso quatrième, Bourdais P5, Webber est P6, Kubica P7 et Kovalainen P8. Mais la course est loin d’être terminée ! Heikki Kovalainen remonte comme un boulet de canon, il doit s’en vouloir d’avoir raté son départ.

Accrochage entre Kovalainen et Webber, les commissaires décident de pénaliser le pilote finlandais, il écope d’un drive through. Hamilton et Räikkönen sont les premiers à rentrer aux stands, ils repassent des pneus tendres.

Un drapeau jaune est agité, Nelsinho Piquet a perdu le contrôle de sa monoplace dans le virage 12, il a tapé le mur, sa course est terminée. On assiste à une course à distance entre Räikkönen et Hamilton, d’ailleurs les deux pilotes rentrent en même temps aux stands.

Une information de la FIA : de la pluie est prévue dans une vingtaine de minute, il reste 18 tours. Cette pluie relancerait la course. Néanmoins un autre facteur relance la course, la différence de performance entre pneus durs et pneus tendres, en effet Lewis Hamilton est beaucoup plus rapide avec ses gommes dures que Räikkönen.

On notera l’excellente performance des Toro Rosso ce week-end, puisque actuellement Bourdais est P5 et Vettel P6. Mais quelques gouttes de pluies commencent à faire leur apparition, il reste six tours.

La victoire de la course va se jouer dans les derniers tours, la piste est mouillée et les pilotes sont déchaînés. Il y a seulement neuf dixièmes entre Räikkönen et Hamilton après 41 tours de course.

Les images sont incroyables, il commence à tomber des trombes d’eau. Hamilton dépasse Räikkönen à deux tours de la fin, mais le finlandais reprend son bien juste avant de partir en tête-à-queue. Räikkönen détruit sa monoplace, la course est finie pour lui.

Le classement est encore chamboulé car certains pilotes sont rentrés aux stands pour changer les pneus et certains ont abandonné. Hamilton est donc le grand vainqueur de cette course historique, Massa s’empare de la P2, Heidfeld est troisième, Alonso quatrième, Vettel P5, Kubica sixième, Bourdais P7 et Glock est huitième.

Au classement du championnat, Hamilton renforce sa position de leader, Massa est deuxième et Kubica prend la troisième place. Du côté des constructeurs, McLaren se rapproche une nouvelle fois de Ferrari même si Kovalainen a abandonné dans le dernier tour.

 PS : Hamilton fut déclassé de la 1ere à la 3eme place pour avoir coupé une chicane dans les derniers tours, ce qui permet à Massa de gagner le grand prix. Glock est déclassé d'une place pour non respect du drapeau jaune.

  • Meilleur tour : K. Raikkonen : 1'47"930
  • Le classement du GP : 
1er
F. Massa
2ème
 N. Heidfeld
3ème
 L. Hamilton
4ème
 F. Alonso
5ème
 S. Vettel
6ème
 R. Kubica
7ème
 S. Bourdais
8ème
 M. Webber
9ème
 T. Golck
10ème
 H. Kovaleinen
11ème
 D. Coulthard
12ème
 N. Rosberg
13ème
 A. Sutil
14ème
 K. Nakajima
15ème
 J. Button
16ème
 J. Trulli
17ème
 G. Fisichella

 

© Texte : Toilef1.com


Date de création : 22/05/2013 - 22:28
Dernière modification : 11/06/2013 - 19:51
Catégorie : Saison 2008
Page lue 1640 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^