Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2008 - GP d'Italie

Monza

Les essais qualificatifs :

  • Résumé :
La séance qualificative du Grand Prix d’Italie va commencer dans quelques secondes et la lutte s’annonce rude, d’autant plus que la pluie ne cesse de s’abattre sur le circuit de Monza. Les pilotes n’auront donc pas le droit à l’erreur.

Le feu passe au vert, la première partie des qualifications va durer vingt minutes, à l’issue desquelles les cinq plus lents seront éliminés. Quasiment tous les pilotes prennent la piste, mais la visibilité est quasi nulle à cause des gerbes d’eau qui s’échappent de l’arrière des monoplaces.

Dans la parabolica, Nick Heidfeld part en aquaplaning mais parvient de justesse à se hisser des bacs à graviers. Fernando Alonso glisse à la chicane, il court-circuite cette partie du circuit. Timo Glock en profite pour signer le meilleur temps en 1:39.655.

Les pilotes sont au ralenti au niveau des chicanes, ils sont obligés de prendre des trajectoires très variées. Lewis Hamilton prend la P1, mais Glock boucle son tour en 1:37.405. Adrian Sutil se place en haut de la hiérarchie pendant que Nelson Piquet coupe la chicane.

Heikki Kovalainen se hisse au deuxième rang, pendant que Glock enfonce le clou en 1:37.056. Felipe Massa améliore mais ce n’est pas suffisant, il fait partie de éliminés. Sébastien Bourdais est troisième, mais Sutil s’empare de cette position.

Kovalainen récupère le meilleur temps en 1:35.830. Robert Kubica tire tout droit, Jarno Trulli passe dans l’herbe : les pilotes sont en difficultés. Massa améliore ses temps, il est désormais cinquième.

Les pilotes rejoignent les stands pour changer de pneumatiques. Il reste six minutes pour parvenir à réaliser l’un des quinze meilleurs chronos. Massa en profite pour s’emparer du second temps. Kovalainen améliore également : 1:35.214 pour le finlandais.

A une minute de la fin de séance, Bourdais se hisse au troisième rang. Les pilotes peuvent encore boucler un tour pour essayer d’accéder à la Q2.

Le drapeau à damiers est agité, Kovalainen conserve le meilleur temps. Après ces vingt minutes, les éliminés sont : Barrichello (16), Piquet (17), Nakajima (18), Button (19) et Sutil (20).

C’est reparti pour un quart d’heure et les pilotes s’élancent dès l’apparition du feu vert. Giancarlo Fisichella boucle un tour en 1:36.785, mais Trulli améliore de sept dixièmes. Alonso est P5 et Massa P6.

Kovalainen semble très à l’aise puisqu’il établit le temps de référence en 1:35.843. Bourdais est troisième alors que son coéquipier, Sebastian Vettel, réalise le meilleur chrono en 1:35.837. La météo se dégrade, les pilotes auront du mal à améliorer et en plus Massa, Räikkönen et Hamilton font partie des éliminés pour l’instant.

Hamilton tente d’améliorer mais il ne parvient pas à faire mieux que le quinzième temps. Les choses se compliquent. Massa attaque et prend la dixième place. Il reste cinq minutes et les leaders sont au tapis pour le moment.

Räikkönen repasse par les stands. Hamilton prévient son stand qu’il pleut de plus en plus mais son équipe lui rétorque qu’il doit insister. Le britannique part en tête-à-queue mais se rattrape de justesse !

Encore trois minutes, mais les améliorations semblent impossible dans la météo se dégrade. Räikkönen prend quand même sa chance pendant que Hamilton se débat avec sa McLaren, en vain. Räikkönen coupe la ligne, il n’améliore pas. Même chose pour David Coulthard.

Hamilton fait de son mieux, mais ça ne paie pas. Son écurie lui demande de se concentrer, comme s’il n’y avait pas déjà pensé ! La séance est terminé et des leaders passent à la trappe car Kubica (11), Fisichella (12), Coulthard (13), Räikkönen (14) et Hamilton (15) sont éliminés. Quelle coup de tonnerre à Monza !

Seules les écuries Toyota et Toro Rosso sont parvenues à placer leurs deux pilotes dans le Top 10. Massa, Heidfeld, Alonso et Kovalainen font désormais figure de favoris pour la pole position. Malgré l’élimination de Fisichella, les membres de Force India conserve leur bonne humeur puisqu’ils viennent de dire à l’italien : "On a une bonne nouvelle pour toi, tu es plus rapide que Räikkönen et Hamilton. La mauvaise, c’est que tu es éliminé."

Dans le stand Ferrari, Michael Schumacher semble donner des consignes précises aux membres de l’équipe italienne. On verra si ce sera payant pour Massa. D’ailleurs le brésilien s’empresse de se placer au bout de l’allée des stands, pour la dernière phase des qualifications.

C’est parti, les pilotes sont tous partis à l’assaut de la pole position. Le premier chrono de référence est à mettre à l’actif de Massa en 1:40.879, mais Bourdais améliore de deux secondes. C’est sans compter sur Kovalainen, qui boucle un tour en 1:38.694.

Il ne reste que cinq minutes, Massa est à l’attaque mais il ne fait pas mieux que le quatrième temps. Kovalainen enfonce le clou, mais Vettel s’empare de la P1 en 1:37.555, quel chrono ! Pour l’instant les Toro Rosso sont aux première et troisième places.

Le jeune allemand attaque, il montre sur les vibreurs et est à la limite de perdre le contrôle de sa STR3. Nico Rosberg passe en troisième position, mais Mark Webber l’en déloge.

Encore deux minutes, Bourdais perd le contrôle de sa monoplace, il est dans l’herbe mais arrive à repartir. Dernière minute des qualifications, qui parviendra à déloger Vettel de la pole position ?

Massa attaque mais ça ne suffit pas, il est sixième. La joie éclate dans le stand Toro Rosso, surtout que Bourdais s’empare de la troisième place, incroyable ! Kovalainen échoue, Vettel est en pole position ! Phénoménal ! Dommage pour Bourdais car Webber lui pique la troisième place dans la dernière seconde.

Quelle séance fantastique. Vettel s’offre la première pole position de sa carrière, Kovalainen se classe P2 et Webber P3. Bourdais, qui devait faire ses preuves, remplit parfaitement son contrat en s’emparant de la quatrième place devant Rosberg et Massa.

On se retrouve demain à 14h pour le départ du Grand Prix d’Italie, qui devrait nous offrir un spectacle de très haut niveau.

  • La grille de départ :  
S. Vettel  pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"555 H. Kovalainen
  1'37"631
M. Webber pour_grille_de_depart.GIF  
1'38"117 S. Bourdais
  1'38"445
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'38"767 F. Massa
  1'38"894
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'39"152 F. Alonso
  1'39"751
T. Glock pour_grille_de_depart.GIF  
1'39"787 N. Heidfeld
  1'39"906
R. Kubica pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"697 G. Fisichella
  1'36"698
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"284 K. Raikkonen
  1'37"522
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'39"265 R. Barrichello
  1'36"510
N. Piquet pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"630 K. Nakajima
  1'36"653
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"006 A. Sutil
  1'37"417

 

La course :

Le Grand Prix de Monza va démarrer avec la pluie et des basses températures. En effet, il fait 18°C sur le piste et 19°C dans l’air.

Le départ est lancé derrière la safety car. Sebastien Bourdais qui est quatrième sur la grille de départ rencontre un problème avec son moteur et reste immobilisé. Une grosse déception pour le pilote français de chez Toro Rosso qui arrive a reprendre la piste avec un tour de retard.

La voiture de sécurité fait deux tours devant les monoplaces et retourne aux stands. Le départ est donc lancé et c’est Sebastian Vettel qui est le premier à prendre le premier virage. Derrière, Kimi Räikkönen et Lewis Hamilton grappillent quelques places.

Après cinq tours, Sebastian Vettel est toujours tête et ne cesse de faire le meilleur tour en course. Déjà six secondes d’avance sur la McLaren de Heikki Kovalainen.

Au dixième tour, Lewis Hamilton prend l’avantage sur Kimi Räikkönen pour le gain de la onzième place. Deux tours plus tard, c’est Felipe Massa qui double Nico Rosberg, mais le pilote Williams reprend l’avantage. Le pilote Ferrari insiste dans le virage suivant et prend la quatrième place. Hamitlon continue et double la BMW de Nick Heidfeld.

Timo Glock se fait doubler par Hamilton, mais le pilote Toyota essaye de reprendre l’avantage. Le pilote McLaren pousse Glock hors de la piste et prend l’avantage. Un tour après, Hamilton double Kubica et prend la huitième place.

Au dix-huitième tour, le leader de la course fait son premier arrêt au stand. Kovalainen se retrouve en tête devant Webber et Massa. Pendant ce temps, Hamilton double Fernando Alonso.

Au vingt-deuxième tour, Webber, Massa et Kovalainen font tout les trois leur arrêt au stand. Lewis Hamilton se trouve en troisième position. Le pilote McLaren double Nico Rosberg et prend la deuxième place. Le finlandais signe le meilleur tour.

La mi-course est atteinte et Lewis Hamilton fait son premier arrêt. L’équipe McLaren met suffisamment d’essence pour que le britannique puisse finir la course. Un tour plus tard, c’est au tour de Nico Rosberg de faire un passage par la voie des stands.

Il reste vingt tours et Felipe Massa fait son deuxième ravitaillement. Le pilote brésilien repart en piste avec des pneumatiques intermédiaires. Nico Rosberg, Robert Kubica, Mark Webber, Heikki Kovalainen font aussi leur arrêt et reprennent tous la piste avec des pneus intermédiaires.

Felipe Massa prend l’avantage sur Mark Webber. Le pilote Red Bull Racing part en tête-à-queue et reprend la piste très facilement. Le leader du Grand Prix fait aussi son ravitaillement. Lewis Hamilton fait aussi un passage au stand afin de chausser des pneus intermédiaires.

A quinze tours de la fin, le classement est Vettel, Kovalainen, Kubica, Alonso, Heidfeld, Massa, Hamilton et Webber. Felipe Massa essaye un dépassement sur Nick Heidfeld, mais le pilote Ferrari coupe la première chicane. Pendant que Massa essaye de doubler la BMW, Lewis Hamilton se rapproche des deux pilotes.

Le meilleur tour ne cesse de changer. Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen sont les deux plus rapides en piste. Lewis Hamilton en difficulté. Mark Webber prend l’avantage sur le pilote McLaren et les deux voitures se touchent. Webber doit laisser repasser Hamilton.

Le drapeau à damiers est agité et c’est Sebastian Vettel qui remporte la course à Monza. Un week-end parfait pour le jeune allemand qui devient le plus jeune vainqueur en Formule 1. Le podium est complété par Kovalainen et Kubica. Felipe Massa termine sixième devant Lewis Hamilton, ce qui place le pilote brésilien à un point derrière le leader du championnat.

  •  Meilleur tour : K. Raikkonen : 1'28"047
  • Le classement du GP :
    1er
    S. Vettel
    2ème
    H. Kovalainen
    3ème
    R. Kubica
    4ème
    F. Alonso
    5ème
    N. Heidfeld
    6ème
    F. Massa
    7ème
    L. Hamilton
    8ème
    M. Webber
    9ème
    K. Raikkonen
    10ème
    N. Piquet
    11ème
    T. Glock
    12ème
    K. Nakajima
    13ème
    J. Trulli
    14ème
    N. Rosberg
    15ème
    J. Button
    16ème
    D. Coulthard
    17ème
    R. Barrichello
    18ème
    S. Bourdais
    19ème
    A. Sutil

 

© Texte : Toilef1.com


Date de création : 22/05/2013 - 22:29
Dernière modification : 11/06/2013 - 19:55
Catégorie : Saison 2008
Page lue 1283 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 641

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5
^ Haut ^