Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2007 - GP des USA

montreal

Les essais qualificatifs :

Un ciel bleu – à peine obstrué par de rares nuages – et des températures estivales étaient de mise pour le début de la séance de qualification du Grand Prix des USA – 7ème manche du championnat du monde de F1. Le thermomètre affichait 34° dans l’air - 56° par terre

  • 1ère partie :

Pas de précipitation au moment du feu vert. Coulthard était le premier à quitter les stands – imités quelques instants après par les deux pilotes Spyker. Sutil mettait une roue dans l’herbe lors de sa première tentative, mais parvenait à garder le contrôle de sa F8-VII.

En piste, Kovalainen prenait les commandes – sous les 1’13 au tour – suivi de Fisichella, Coulthard, Ralf Schumacher et Mark Webber.

Les ténors ne tardaient pas à s’élancer aussi. Lewis Hamilton se portait immédiatement aux avant-postes – 1’12.563 – mais était vite délogé par Fernando Alonso – 1’12.416 !

Peu après, Heidfeld réussissait à intercaler sa BMW entre les deux McLaren. Vettel – 4ème - grillait la politesse aux Ferrari de Massa et Raikkonen.

Débutait alors le sprint final pour intégrer le Top 16 à l’issue du premier quart d’heure. Anthony Davidson parvenait à se sauver – pas Takuma Sato. Alex Wurz, les deux Toro Rosso et les deux Spyker figuraient également sur la liste des éliminés.  

  • 2ème partie :

Le deuxième quart d’heure démarrait doucement – et il faudra attendre un peu plus de deux minutes avant de voir une monoplace quitter les stands. L’ensemble du plateau s’élançait peu après.

Hamilton s’emparait du temps de référence – 1’12.065 – devant les Red Bull de Webber et Coulthard. Alonso ne tardait pas à trouver le bon tempo et se hissait au premier rang, juste en dessous de la barre des 1’12 au tour. Heidfeld – 4ème - intercalait sa BMW entre les Ferrari de Massa et Raikkonen.

En fin de séance, les Ferrari se rapprochaient des McLaren, sans toutefois inquiéter le duo Alonso-Hamilton. Heidfeld complétait le Top 5 devant les deux Renault et la seconde BMW de Vettel.

Les six recalés se dénommaient Coulthard, Ralf Schumacher, Button, Rosberg, Barrichello et Davidson.

  • 3ème partie :

Le dernier quart d’heure d’essais allait être le théâtre d’un affrontement à couteaux tirés entre les deux pilotes McLaren pour la pole position. Après avoir effectué quelques tours de mises en jambes, les pilotes repassaient par les stands avant un premier assaut.

Hamilton gagnait la première manche – 1’12.385 – un dixième devant Alonso. Massa, Raikkonen et Heidfeld restaient un peu en retrait des performances affichées par les McLaren.

Le jeune leader du championnat du monde enfonçait le clou lors de la dernière tentative – 1’13.331 et s’offre une deuxième pole position consécutive de sa carrière. Alonso s’élancera deuxième.

Le Ferrari monopolisent la deuxième ligne, Massa devant Raikkonen. Heidfeld et Kovalainen se partageront la troisième.

  • La grille de départ :
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"331 F. Alonso
  1'12"500
F. Massa pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"703 K. Raikkonen
  1'12"839
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"847 H. Kovalainen
  1'13"308
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"513 J. Trulli
  1'13"789
M. Webber pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"871 G. Fisichella
  1'13"953
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"873 R. Schumacher
  1'12"920
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'12"998 N. Rosberg
  1'13"060
R. Barrichello pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"201 A. Davidson
  1'13"259
A. Wurz pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"441 T. Sato
  1'13"477
V. Liuzzi pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"484 S. Speed
  1'13"712
A. Sutil pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"122 C. Albers
  1'14"597



La course :

Les McLaren sont en première ligne et les Ferrari sur la seconde. Ces monoplaces devaient logiquement se disputer les quatre premières places et c'est exactement ce qu'elles ont fait.

Chez McLaren, c'est Lewis Hamilton qui a dicté sa loi à Fernando Alonso, comme à Montréal. Chez Ferrari, la lutte a été plus indécise et c'est finalement Felipe Massa qui a eu le dernier mot pour la dernière place sur le podium.

Il fait extrêmement chaud à Indianapolis, à quelques minutes du départ de la course. La température ambiante est de 36° et la piste est à 59°.

Après leur tour de mise en grille, les 22 pilotes viennent s'aligner sous les ordres du starter. Parmi les hommes de tête, seul Kimi Raikkonen est en pneus durs. Les autres ont choisi le mélange le plus tendre pour prendre le départ.

A l'extinction des feux, les McLaren prennent un départ parfait et s'engouffrent en tête dans le premier virage, Hamilton devant Alonso. Suivent Massa, Heidfeld, Kovalainen, Raikkonen, Trulli, Fisichella, Webber, Rosberg, Vettel, Liuzzi, Wurz, Sutil, Speed, Sato, Button, Albers, Davidson, Coulthard et Barrichello.

Ralf Schumacher abandonne quelques secondes après le départ. Quant à Coulthard et Barrichello, ils rentrent au stand à la fin du premier tour et ils n'en ressortiront plus. Il y a dû y avoir l'un ou l'autre contact en fin de peloton (c'est en effet Ralf qui a tiré tout droit au freinage du premier tour et qui a provoqué ce mini désastre).

Pour Giancarlo Fisichella, les choses se compliquent très vite puisqu'il part à la faute au début du second tour et remonte en piste en 19e position...

Le top 12 au 6e tour: Hamilton, Alonso à 1"9, Massa à 3"4, Heidfeld à 5", Kovalainen à 7"6, Raikkonen à 7"6, Trulli à 11"1, Webber à 11"9, Rosberg à 14"2, Vettel à 14"8, Liuzzi à 22"9 et Wurz à 23"3.

C'est à l'arrière du peloton qu'il y a du spectacle avec Fisichella et Button qui négocient trois ou quatre virages côte à côte et c'est finalement l'Italien de chez Renault qui prend l'avantage en fin de ligne droite. Superbe duel à l'issue duquel Fisichella se retrouve en 16e position. Même Flavio Briatore a apprécié.En tête de la course, les positions sont stabilisées.

A l'entame du 13e tour, Hamilton compte un avantage de 2"5 sur Alonso, 5"1 sur Massa, 7"5 sur Heidfeld, 12" sur Kovalainen et 12" sur Raikkonen. Un peu plus loin, Fisichella poursuit sa remontée en prenant l'avantage sur Speed et en profitant de l'abandon de Sato sur sortie de piste. Fisichella est 14e au 13e tour, mais à près de 50 secondes de Lewis Hamilton et à 37 secondes de son équipier Kovalainen.

Nick Heidfeld fait une erreur au 20e tour et Kovalainen en profite pour prendre l'avantage sur lui.

Hamilton, Massa et Heidfeld ravitaillent pour la première fois au 21e tour. Alonso s'arrête au 22e, Raikkonen et Vettel au 24e, Kovalainen au 27e, Sutil au 28e, Webber au 30e, Trulli au 31e, Fisichella et Speed au 37e, Rosberg au 40e, Davidson au 42e et enfin Wurz et Button au 44e.

Le top 10 au 38e tour: Hamilton, Alonso à 0"1, Massa à 12"6, Rosberg à 18"1, Raikkonen à 18"5, Heidfeld à 19"9, Kovalainen à 21"2, Trulli à 35"3, Webber à 37"9 et Vettel à 44"4. Seul Nico Rosberg n'avait pas encore ravitaillé à ce moment-là de la course.

En tête de la course, Hamilton et Alonso sont donc roues dans roues et l'Espagnol s'est même mis à la hauteur de son équipier dans la ligne droite, mais sans réussir à prendre l'avantage sur lui. Si les pilotes McLaren se battent en tête de la course, on peut en dire autant des pilotes Ferrari qui au 44e tour ne sont plus séparés que par 3"5 à l'avantage de Massa.

Kovalainen ravitaille pour la seconde fois au 47e tour, Heidfeld au 48e, Alonso au 50e, Hamilton, Raikkonen, Vettel et Sutil au 51e, Massa au 52e, Davidson au 54e, Trulli au 56e et Webber au 59e.

Cette seconde vague de ravitaillement ne change rien au classement des quatre premiers: Alonso est toujours second derrière Alonso et Raikkonen est toujours quatrième derrière Massa. La cinquième place semblait être promise à Nick Heidfeld, mais l'Allemand abandonne sur ennuis techniques au 56e tour.

Le classement au 60e tour: Hamilton, Alonso à 1"8, Massa à 15"3, Raikkonen à 15"8, Kovalainen à 39"4, Rosberg à 56", Trulli à 58"5, Webber à 59" et Vettel à 60"2. Suivent à plus d'un tour: Fisichella, Wurz, Button, Davidson, Speed, Liuzzi, Sutil et Albers.

Malheureusement pour lui, Nico Rosberg sera l'une des dernières victimes de ce Grand Prix en abandonnant à 4 tours de l'arrivée alors qu'il occupait une belle 6e place.

En fin de course, Alonso reste à environ deux secondes de son équipier, mais sans plus jamais parvenir à le menacer. C'est donc Lewis Hamilton qui remporte la seconde victoire de sa carrière, après celle conquise la semaine passée à Montréal.

Quant au duel entre les deux pilotes de la Scuderia Ferrari, il a tourné à l'avantage de Felipe Massa malgré la pression exercée par Kimi Raikkonen sur lui en fin de course.

Suivent pour les points: Heikki Kovalainen, Jarno Trulli, Mark Webber et Sebastian Vettel.

Prochain rendez-vous: le Grand Prix de France qui se disputera sur le circuit de Magny-Cours du 29 juin au 1er juillet.

  • Meilleur tour : K. Raikkonen : 1'13"117
  • Le classement du GP :
1er
L. Hamilton
2ème
F. Alonso
3ème
F. Massa
4ème
K. Raikkonen
5ème
H. Kovalainene
6ème
J. Trulli
7ème
M. Webber
8ème
S. Vettel
9ème
G. Fisichella
10ème
A. Wurz
11ème
A. Davidson
12ème
J. Button
13ème
S. Speed
14ème
A. Sutil
15ème
C. Albers



Texte de F1-Live



Date de création : 23/05/2013 - 21:54
Dernière modification : 14/06/2013 - 18:10
Catégorie : Saison 2007
Page lue 1320 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^