Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2007 - GP d'Europe

Europe - Allemange

Les essais qualificatifs :

Un ciel nuageux mais majoritairement bleu était de mise au début de la séance qualificative du Grand Prix d’Europe. Les températures avaient même légèrement augmentées par rapport à la matinée, le thermomètre affichait 22° dans l’air, 35° sur la piste.

  • 1ère partie :

Au feu vert, les Spyker des deux Allemand - Markus Winkelhock et Adrian Sutil - étaient les premières à s’élancer immédiatement. Wurz et Rosberg, puis Fisichella et Kovalainen ne tardaient pas à emboîter le pas.

Les deux Toyota s’installaient aux commandes avant l’entrée en piste des principaux favoris. Dès sa première tentative, Lewis Hamilton se hissait en tête de la hiérarchie - 1’31.587

Raikkonen d’abord, puis Alonso amélioraient le temps de référence – 1’31.074 pour l’Espagnol – rejoint aux avant-postes par Massa quelques instants plus tard.

Après la première vague, Rosberg, Button, Coulthard, Liuzzi, Sutil et Winkelhock étaient en mauvaise posture.

Rien ne changera en tête de la hiérarchie, dominée par Alonso, Massa, Raikkonen, Hamilton et les deux BMW Sauber. Lancé dans une ultime tentative rapide, Rosberg rejoignait Wurz dans le Top 10.

Button, Speed, Liuzzi, Coulthard, Sutil et Winkelhock restaient sur le carreau !

  • 2ème partie :

Une fois le feu vert rallumé au bout de la voie des stands, les pilotes ne se pressaient pas pour reprendre la piste.

Trulli, puis Ralf Schumacher - après cinq longues minutes – reprenaient la piste pour une première tentative rapide. Les pilotes Toyota étaient vite rejoint par l’ensemble du plateau.

Felipe Massa – 1’30.912 – se mettait rapidement à l’abris, un peu plus de trois dixièmes devant Kimi Raikkonen. Alonso se rapprochait à 71 millièmes du Brésilien. Hamilton grillait lui la politesse à son rival Finlandais pour 52 millièmes !

A deux minutes du terme de la deuxième phase de qualification, les pilote provisoirement éliminés - Fisichella, Barrichello, Webber, Wurz, Sato et Davidson - ressortaient pour un ultime assaut face au chrono. Seul Mark Webber allait réussir à tirer son épingle du jeu.

Victime d’un tête-à-queue à la dernière chicane, Jarno Trulli parvenait à conserver sa place dans le Top 10 – les deux Toyota réussissant à obtenir leur billet pour la troisième et dernière phase qualificative.

Les deux Williams de Rosberg et Wurz, la Renault de Fisichella, la Honda de Barrichello, ainsi que les Super Aguri de Sato et Davidson s’arrêtaient là.

  • 3ème partie : 

Les dix derniers qualifiés ne tardaient pas à reprendre la piste au feu vert. Massa, suivi de près par Hamilton ouvraient le bal. Une fois les monoplaces allégées de quelques litres de carburant, les pilotes regagnaient les stands monter un train de pneus neufs et tendres avant de s’élancer pour une première offensive.

Première surprise, Lewis Hamilton perdait le contrôle de sa MP4-22 – la faute à une rupture mécanique à l’avant droit. Le pilote ne parvenait pas à freiner suffisamment sa McLaren qui terminait sa course violemment contre les pneus de protection après avoir traversé le gravier dans les esses de Schumacher !

Le pilote anglais avait du mal à s’extirper du cockpit de sa McLaren. Le drapeau rouge était immédiatement brandi pour permettre aux secours d’intervenir. Une fois le pilote évacué sur une civière vers le centre médical du circuit, et l’intervention des commissaires pour remettre les protections en place, la séance reprenait pour les cinq dernières minutes.

Kimi Raikkonen allait réussir à s’emparer de la pole-position – la 13ème de sa carrière. Fernando Alonso – en dépit d’une glissade – conserve une place en première ligne, devant la seconde Ferrari de Felipe Massa. Nick Heidfeld et Robert Kubica complètent le Top 5. 

  • Vidéo du crash de L. Hamilton

  • La grille de départ :
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"450 F. Alonso
  1'31"741
F. Massa pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"778 N. Heidfeld
  1'31"840
R. Kubica pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"123 M. Webber
  1'32"476
H. Kovalainen pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"478 J. Trulli
  1'32"501
R. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"478 L. Hamilton
  1'33"833
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"978 A. Wurz
  1'31"996
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"010 R. Barrichello
  1'32"221
A. Davidson pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"451 T. Sato
  1'32"838
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"983 S. Speed
  1'33"038
V. Liuzzi pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"148 D. Coulthard
  1'33"151
A. Sutil pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"500 M. Winkelhock
  1'35"940



La course :

C’est sous la menace de la pluie que le départ de la course va être donné, même si pour l’instant les conditions sont encore correctes.

Le départ est donné et Alonso se fait dépasser par Massa, Hamilton remonte et se retrouve P4 mais il a un problème, il est au ralenti. C’est de la folie tout le monde se touche, les têtes à queue se multiplient. Après un tour, les pilotes s’arrêtent aux stands pour passer des pneus pluie car la pluie est omniprésente, à l’exception de Räikkönen qui s’est raté dans l’entrée des stands.

C’est incroyable Markus Winkelhock qui partait dernier se retrouve premier, en effet il avait monté des pneus pluie avant le départ. Six voitures sont aux tas dans le même virage, l’image est irréelle. Il reste 57 tours et le drapeau rouge est agité, par conséquent la course est stoppée.

Tout le monde s’arrête sur la grille de départ, et les monoplaces sont placées en fonction de leur position qu’elles avaient lors du 4ème tour. En tous cas d’un côté météorologique c’est maintenant le grand soleil sur la piste.

Un peu de précision : Winkelhock repart P1, Massa P2, Alonso P3 et Webber 4ème. Alors que Räikkönen démarre en 7ème position et Hamilton 17ème. La safety-car est présente puisque le départ sera lancé, de plus on notera que Button, Sutil, Rosberg, Speed et Liuzzi ont abandonné.

Ca repart sans trop d’encombre avec un classement qui ne bouge pas beaucoup, à l’exception de Winkelhock qui se fait dépasser par de nombreuses monoplaces. Hamilton tente un pari, il passe des pneus pour le sec cependant il est en difficulté dans de nombreux virages.

Une guerre fait rage entre les deux finlandais du plateau, mais pour l’instant c’est Kovalainen qui mène. Räikkönen s’arrête aux stands il passe des pneus tendres, on est dans le 11ème tour. Les leaders l’imitent puisque Hamilton vient d’améliorer le meilleur tour.

Un drapeau jaune est agité en raison de Winkelhock qui est stoppé dans l’herbe, un ennui mécanique apparemment. Au même moment, Iceman s’empare du meilleur temps et il revient très vite sur les deux leaders. Ralf Schumacher abandonne suite à un fort contact avec Nick Heidfeld.

Lewis Hamilton ne cesse de s’emparer des meilleurs temps, mais il est tout de même à 80s de Massa et la course s’annonce difficile pour lui. A 27 tours de la fin il fait le forcing pour dépasser Fisichella.

Nouveau rebondissement : Kimi Räikkönen est au ralenti, il abandonne une nouvelle fois sur le circuit du Nürburgring. Au même instant Alonso ravitaille et Hamilton passe Trulli. Chez les leaders la vague des ravitaillements est passée et le résultat est le suivant : Massa est P1, Alonso P2 et Webber P4.

A 18 tours de la fin, Alonso attaque il n’y a plus que six secondes entre lui et Massa. La polémique s’enflamme le directeur de course fait savoir qu’il agite le drapeau bleu à Hamilton depuis deux minutes, réaction immédiate : il pile et laisse passer Massa.

Coup de chaud : La R27 de Fisichella a perdu une flasque de sa roue arrière, Massa et Hamilton l’évite de justesse, des vrais réflexes de pilote. On apprend que la météo annonce de la pluie dans sept minutes, il reste 12 tours.

C’est incroyable la pluie est de retour, les pilotes reviennent aux stands une nouvelle fois. Alonso revient comme un boulet de canon il y a une seconde à six tours de la fin. C’est une terrible bataille pour la victoire, ça se touche mais Alonso prend la tête.

Cette course folle est maintenant terminée avec la victoire d’Alonso qui est le résultat d’une rage de vaincre que le pilote espagnol a eu durant toute la course. Massa est P2, Webber P3, ce qui offre le premier podium pour Red Bull cette saison. Du côté du championnat Fernando Alonso n’a plus que deux longueurs de retard sur Hamilton.

  • Vidéo des 8 premières minutes :

  • Meilleur tour : F. Massa : 1'32"853
  • Le classement du GP :
1er
F. Alonso
2ème
F. Massa
3ème
M. Webber
4ème
A. Wurz
5ème
D. Coulthard
6ème
N. Heidfeld
7ème
R. Kubica
8ème
H. Kovalainen
9ème
L. Hamilton
10ème
G. Fisichella
11ème
R. Barrichello
12ème
A. Davidson
13ème
J. Trulli



Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 21:55
Dernière modification : 13/06/2013 - 23:03
Catégorie : Saison 2007
Page lue 1349 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^