Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2006 - GP de Bahrein

Les essais qualificatifs :

C’est sous un ciel encore assez couvert et une température assez fraîche (23°) en raison du vent que s’est ouverte la première séance qualificative ‘nouvelle formule’ de la saison.

Après deux séances de 15 minutes – aux termes desquelles les six monoplaces les plus lentes sont éliminées, les 20 dernières minutes étaient réservées aux ‘10 plus rapides’.

  • 1ère partie – 15 minutes :

Yuji Ide était le premier à s’élancer sur le circuit de Sakhir – suivi de la Toyota de Ralf Schumacher, des Red Bull de Klien et Coulthard ainsi que des Toro Rosso de Liuzzi et Speed. Sato, Barrichello et bientôt l’ensemble du plateau s’élançait pour un premier tour chrono.

Liuzzi prenait les devants – un peu moins de deux dixièmes devant la Honda de Barrichello. A moins de 6 minutes du terme de la première phase de qualification, les deux BMW Sauber puis les McLaren Mercedes, les Ferrari et les Williams Cosworth s’élançaient à leur tour.

Lancé dans son premier tour rapide, Kimi Raikkonen était soudain déstabilisée suite à une rupture brutale de l’aileron arrière, entraînant le bris du train arrière droit de la MP4/21. Incontrôlable, la monoplace est partie en toupie et rebondi sur la roue qui pendait, retenue par le câble de sécurité.

Malgré ça, le Finlandais traînait sa monoplace ‘sur trois roues’ jusqu’au stand – les dépanneuses n’étant pas autorisées à le faire pendant la séance.

Le drapeau rouge était néanmoins brandi par la direction de course à 4’34 du premier couperet afin que les commissaires nettoient les débris laissés par la McLaren. L’ensemble des monoplaces se ruaient à la sortie des stands lorsque le feu vert était rallumé – n’ayant plus le temps d’effectuer qu’un seul passage sur la ligne de chronométrage.

Alonso signait le meilleur tour devant Button, Fisichella, Rosberg et Montoya. Dans le clan des 6 exclus, outre la McLaren de Raikkonen, les deux Super Aguri et les deux Midland, la principale victime de cette séance à élimination ‘directe’ était Ralf Schumacher, devancé par les deux Toro Rosso à moteur V10 Cosworth.

  • 2ème partie – 15 minutes :

Les conditions météo, comme le scénario, étaient identiques pour la deuxième phase. Aucun évènement notable – si ce n’est deux tête-à-queue de Nico Rosberg - ne viendra perturber le bon déroulement de la séance. Juan Pablo Montoya ne tardait pas à placer sa McLaren en sécurité à la première place – 1’31.487 – près d’une demi-seconde devant les Ferrari de Massa et Michael Schumacher. A quelques secondes du drapeau à damiers, les deux Renault de Fisichella – 3ème – et Alonso – 1’31.215 – s’invitaient pour le Top 10 final.

Pour Villeneuve, Rosberg, Coulthard, Trulli ainsi que les deux Toro Rosso de Speed et Liuzzi disparaissaient quant à elle de la liste des invités pour la troisième et dernière période.

  • 3ème partie – 20 minutes :

Après un round d’observation durant lequel les dix pilotes en piste ont bouclé quelques tours avec le niveau de carburant et les pneus prévus pour la course, les chronos – jusque là supérieurs à ceux réalisés dans la 1ère partie – commençaient à fondre malgré l’absence relative de soleil aujourd’hui à Bahreïn.

Michael Schumacher, puis Felipe Massa s’emparaient des deux premières places – séparés par 72 millièmes, à l’avantage du Brésilien. Les deux voitures rouges devançaient alors les deux Honda de Button et Barrichello, la Renault de Fisichella et la Williams de Webber.

A trois minutes du terme de la séance, Alonso – 6ème – et quelques-uns de ses adversaires dont Juan Pablo Montoya – seulement 9ème décidaient de passer un dernier train de pneus neufs pour tenter d’aller déloger les deux voitures rouges de la première ligne provisoire. Michael Schumacher plaçait la barre assez haut – 1’31.431 – performance que seul Felipe Massa pourra approcher à 47 millièmes.

Michael Schumacher s’offre ainsi la 65ème pole position de sa carrière et se permet ainsi d’égaler le score du mythique Ayrton Senna. Ajouté à cela, la présence d’un Brésilien au volant de la deuxième 248 F1 sur la première ligne... le retour de la Scuderia Ferrari et des Bridgestone sur le devant de la scène se confirme !

Jenson Button (Honda) et la Renault du jeune champion du monde Fernando Alonso se partagent la deuxième ligne. Il faut descendre en 5ème position pour trouver trace de la McLaren Mercedes de Juan Pablo Montoya, esseulé aux avant-postes. Il partagera la troisième ligne avec son compère sud-américain Rubens Barrichello.

Webber (Williams Cosworth), Christian Klien (Red Bull Ferrari) se consolent en devançant la Renault de Fisichella ainsi que la BMW Sauber de Nick Heidfeld.

  • La grille de de départ :
M. Schumacher  pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"431 F. Massa
  1'31"478
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"549 F. Alonso
  1'31"702
J. Montoya pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"164 R. Barrichello
  1'32"941
M. Webber pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"006 C. Klien
  1'33"112
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"496 N. Heidfeld
  1'33"926
J. Villeneuve pour_grille_de_depart.GIF  
1'32'456 N. Rosberg
  1'32"620
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"850 J. Trulli
  1'33"079
V. Liuzzi pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"416 S. Speed
  1'34"606
R. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"702 C. Albers
  1'35"724
T. Monteiro pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"900 T. Sato
  1'38"868
Y. Ide pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"411 K. Raikkonen
  pas de temps



La course :

Il fait beau et chaud à Bahreïn, théâtre de la première manche du Championnat du monde de F1. Comme prévu, Fernando Alonso et Michael Schumacher se sont livré un duel de toute beauté.

Ce qui était un peu moins prévisible, quoique, c'est l'extraordinaire remontée de Kimi Raikkonen qui s'est hissé sur la troisième marche du podium après être parti depuis la dernière position de la grille de départ.

Ils ne sont que 21 à venir s'aligner sous les ordres du starter, Tiago Monteiro partant des stands suite à un problème technique de dernière minute survenu sur sa Midland Toyota.

A l'extinction des feux, Michael Schumacher prend un bon départ depuis la pole position et s'engouffre en tête dans le premier virage. Derrière lui Felipe Massa bloque Fernando Alonso derrière lui et prend le premier virage en seconde position.

Mais il ne faut que quelques secondes à Alonso pour prendre l'avantage sur Massa et se lancer à la poursuite de Michael Schumacher.

Le classement au 1er tour: Michael Schumacher, Alonso, Massa, Montoya, Barrichello, Button, Fisichella, Webber, Klien, Coulthard, Villeneuve, Liuzzi, Raikkonen, Speed, Trulli, Ralf Schumacher, Sato, Ide, Heidfeld, Monteiro et Rosberg. A noter que Albers et Rosberg se sont touchés peu après le départ. C'est l'abandon pour Albers, mais Rosberg peut reprendre la piste après un passage au stand.

En début de course, c'est dans le peloton qu'il y a du spectacle avec l'époustouflant duel entre Barrichello et Button, les deux équipiers de l'équipe Honda. C'est finalement le Britannique qui aura le dernier mot.

En tête de la course, Michael Schumacher compte deux secondes d'avance sur Alonso au 4ème tour, 2,6 sur Massa, 6,5 sur Montoya, 8,7 sur Button, 12,7 sur Barrichello, 14,4 sur Klien, 15,4 sur Fisichella, 15,8 sur Webber, 17,7 sur Villeneuve et 19,2 sur Raikkonen. Suivent Liuzzi, Coulthard, Trulli, Heidfeld, Speed, Ralf Schumacher, Monteiro, Sato, Ide et Rosberg.

Premier coup de théâtre au 7ème passage lorsque Felipe Massa part à la faute au freinage du premier virage et manque de sortir Alonso qui était juste devant lui. Heureusement, ils ne se touchent pas. Massa rentre au stand pour ravitailler, mais son arrêt s'éternise 46 secondes et le Brésilien remonte en piste en 21ème position à 92 secondes du leader, son équipier Michael Schumacher.

Un peu plus loin, c'est le duel entre Montoya et Button qui retient l'attention des spectateurs. Button double Montoya au 10ème tour, mais le Colombien reprend son bien quelques secondes plus tard. C'est chaud. Un peu plus loin encore, c'est Webber qui prend l'avantage sur Fisichella qui a été trop large dans un virage.Le classement au 11ème tour: Michael Schumacher, Alonso à 4,5 secondes, Button +13,1, Montoya +14,4, Barrichello +21, Klien +22,3, Webber +25,4, Fisichella +26,4, Villeneuve +26,9, Raikkonen +27,6, Liuzzi +30,2, Coulthard +33,5, Heidfeld +33,9 et Ralf Schumacher +42,2. Suivent Speed, Monteiro, Sato, Rosberg, Massa et Ide.

Michael Schumacher est le premier à s'arrêter pour son premier ravitaillement au 15e tour. Barrichello et Fisichella s'arrêtent au 16e tour, Button au 18e, Alonso au 19e, Klien, Liuzzi et Trulli au 22e, Montoya, Villeneuve et Webber au 23e, Speed au 26e, Rosberg pour la seconde fois au 27e et Raikkonen et Coulthard pour la première fois au 30e tour.

Pendant ce temps, Fisichella qui était en délicatesse avec sa Renault depuis le début de la course, abandonne au 21e tour. Quant à Fernando Alonso, il est revenu à une petite seconde du leader Michael Schumacher au 25e passage. Mais la bonne affaire de ce début de course, c'est Raikkonen qui l'a fait en remontant en troisième position avant son premier et seul ravitaillement. Quant à Montoya, il doit céder aux assauts de Button au 28e tour. Pour Villeneuve le Grand Prix s'arrête au 30e tour de manière très spectaculaire puisque l'arrière de sa monoplace s'enflamme sur le bord de la piste. Sans mal pour le pilote.

Le classement au 31e tour: Michael Schumacher, Alonso +1,1, Button +22,2, Montoya +25,2, Webber +28,8, Raikkonen +35, Klien +40,7, Liuzzi +49,6, Coulthard +56,3, Heidfeld +56,8, Massa +60,7, Rosberg +68,9 et Barrichello +81,9. Suivent Speed, Trulli et Ralf Schumacher.

En tête de la course, Schumacher et Alonso sont roues dans roues et la victoire se jouera probablement lors du prochain ravitaillement des deux pilotes. Quant à Raikkonen, en 6e position, il n'a pas dit son dernier mot pour le podium, car il n'a que 37 secondes de retard au 37e passage, et il ne doit plus passer par son stand pour ravitailler.

Michael Schumacher rentre pour son second ravitaillement au 36e tour et c'est Alonso qui prend la tête de la course alors qu'il avait 1,2 seconde de retard avant ça. Malheureusement pour l'Espagnol, Alonso trouve du trafic sur la piste avant son second ravitaillement, alors que Michael Schumacher peut en toute liberté profiter de ses pneus neufs.

Fernando Alonso ravitaille pour la seconde fois au 39e tour et il parvient de justesse à remonter la piste en première position. Cela s'est joué à peu de chose lors de la sortie des stands d'Alonso. Les deux pilotes se sont retrouvés côte à côte dans le premier virage, mais la Renault réussit à prendre l'avantage sur la Ferrari.
Webber et Liuzzi ravitaillent au 39e tour, Button et Trulli au 40e, Klien au 41e, Rosberg pour la troisième fois au 43e, Speed et Montoya au 44e.

Lors des derniers tours de la course, Fernando Alonso parvient à garder un petit avantage d'environ une seconde sur Michael Schumacher et s'en va cueillir sa première victoire de la saison. Pour Renault, il était difficile d'imaginer un meilleur début de saison... s'il n'y avait l'abandon de Fisichella qui prive le constructeur français de quelques points au championnat.

En troisième position, l'extraordinaire Kimi Raikkonen qui était parti depuis la dernière position de la grille de départ. En effectuant un seul ravitaillement, contre deux à ses principaux concurrents, le Finlandais obtient un podium amplement mérité.

Jenson Button termine quatrième devant Juan Pablo Montoya, Mark Webber, Rosberg et Klien. Rosberg marque les deux points de la septième place et il quittera Bahreïn avec le record du tour en course. Bon début de carrière en F1 pour lui.

Prochain rendez-vous, le Grand Prix de Malaisie qui se disputera du 17 au 19 mars. C'est déjà la semaine prochaine...
  • Meilleur tour : N. Rosberg : 1'32"408
  • Le classement du GP :
1er
    F. Alonso    
2ème
M. Schumacher
3ème
K. Raikkonen
4ème
J. Button
5ème
J.P. Montoya
6ème
M. Webber
7ème
N. Rosberg
8ème
C. Klien
9ème
F. Massa
10ème
D. Coulthard
11ème
V. Liuzzi
12ème
N. Heidfeld
13ème
S. Speed
14ème
R. Schumacher
15ème
R. Barrichello
16ème
J. Trulli
17ème
T. Monteiro
18ème
T. Sato



Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 22:10
Dernière modification : 14/06/2013 - 19:52
Catégorie : Saison 2006
Page lue 1458 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^