Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2006 - GP de Malaisie

Les essais qualificatifs :

Jamais deux sans trois... après avoir changé une fois celui de la Red Bull de David Coulthard, deux fois celui monté dans la 248 F1 de Felipe Massa, c’est le V8 Ferrari de Michael Schumacher qui a été changé ce week-end en Malaisie.

Ancien de la scuderia, passé chez Honda, Rubens Barrichello a également opté pour la sécurité mais devra – comme ses camarades – reculer de 10 places sur la grille de départ au terme des trois phases de qualification au programme de l’après-midi.

  • 1ère partie – 15 minutes :

Les conditions météo étaient au beau fixe et la piste ‘à bonne température’ - 47° - à l’entame du premier sprint de qualification avec 22 voitures en piste. Les Midland Toyota de Monteiro et Albers, ainsi que les deux Super Aguri Honda ne tardaient pas à s’élancer – mais ce sont Ralf Schumacher et les deux Renault qui signaient les meilleurs temps en début de séance.

Raikkonen – 1’34.667 – prenait les choses en mains avant que ne commencent les 5 dernières minutes fatidiques. Montoya succédait à son équipier finlandais à la première place - 1’34.536. Les deux McLaren Mercedes ne seront plus inquiétés.

Derrière les MP4/21, on retrouve David Coulthard, Jenson Button, Felipe Massa et Nico Rosberg dans le Top 6.

Etaient éliminés : les Toro Rosso V10 Cosworth de Speed et Liuzzi, les Midland Toyota de Christijan Albers et Tiago Monteiro ainsi que les Super Aguri Honda de Sato et Ide.

  • 2ème partie – 15 minutes :

Jacques Villeneuve était le premier à quitter les stands pour le deuxième quart d’heure. Alonso, Coulthard et Klien ne tardaient pas à emboîter le pas de la BMW Sauber.

Les deux pilotes des Red Bull Ferrari signaient les premiers temps de référence peu avant que des drapeaux jaunes soient brandis dans la ligne droite pour prévenir de l’arrêt de la Toyota de Ralf Schumacher sur le bas côté... le V8 Toyota en flammes !

Les deux McLaren Mercedes s’appropriaient ensuite les meilleures performances, à l’avantage de Raikkonen cette fois - 1’34.351 – deux dixièmes de mieux que Montoya.

A l’entame des 5 dernières minutes, Nico Rosberg et Mark Webber s’invitaient dans le quatuor de tête qui voyait la Honda de Button passer à l’offensive – 1’33.527 – 7 dixièmes devant la Williams Cosworth de Webber.

A moins de deux minutes du terme de cette deuxième phase, les deux pilotes des Renault étaient encore en position d’éliminés. Alonso comme Fisichella réussissaient à se sauver avec brio – Fernando à la première place et Fisichella dans son sillage.

Sont écartés : les deux BMW Sauber de Nick Heidfeld et Jacques Villeneuve, la Toyota de Trulli, la Honda de Barrichello et la Red Bull Ferrari de Coulthard. Victime d’une casse moteur, Ralf Schumacher – qualifié pour la dernière phase – ne pourra pas reprendre la piste et devra reculer de 10 places sur la grille de départ une fois son V8 changé !

  • 3ème partie – 20 minutes :

La chasse à la pole position pouvait alors commencer. D’emblée, Mark Webber installait sa Williams Cosworth à la première place des computers – 1’36.692 – suivi de Nico Rosberg à près d’une seconde et demie.

Juste derrière, Christian Klien et Michael Schumacher accusaient un peu plus de deux secondes de retard. Les McLaren - et les Renault - restaient pour leur part au-delà des 1’39 au tour.

A l’approche des 5 dernières minutes, la cadence s’amplifiait sous l’impulsion de Button et sa Honda, passés aux commandes grâce à un tour en 1’34.504. Le jeune Rosberg tentait une réplique... qui échouait à un dixième de Jenson. Giancarlo Fisichella accédait ensuite à la troisième place, dont il se voyait immédiatement chassé par Michael Schumacher.

Le sprint final était lancé... et Fisichella signait son dernier passage sur la ligne de chronométrage en 1’33.840 – une performance qui restera inaccessible malgré un dernier assaut de Jenson Button.

Giancarlo s’offre ainsi la troisième pole position de sa carrière après celles obtenues en Autriche – 1998 – et en Australie l’année dernière.

Suite à la pénalité de 10 places infligée à la Ferrari de Michael Schumacher – crédité du 4ème temps de la dernière phase de qualification - ce sont les deux étonnantes Williams Cosworth du jeune Nico Rosberg et de l’Australien Mark Webber qui occuperont la deuxième ligne... devant les deux McLaren Mercedes de Montoya et Raikkonen, excusez du peu !

Champion 2005, leader du championnat 2006 après sa victoire à Bahreïn, Fernando Alonso n’a pu décrocher mieux que la 7ème place sur la grille de départ d’un Grand Prix de Malaisie qui s’annonce plus passionnant que jamais.

  • La grille de départ :
G. Fisichella  pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"840 J. Button
  1'33"986
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"626 M. Webber
  1'34"672
J.P. Montoya pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"916 K. Raikkonen
  1'34"983
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"747 C. Klien
  1'38"715
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"702 J. Villeneuve
  1'35"752
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"783 S. Speed
  1'36"297
V. Liuzzi pour_grille_de_depart.GIF  
1'36"581 M. Schumacher
  1'34"668
C. Albers pour_grille_de_depart.GIF  
1'37"426 T. Monteiro
  1'37"819
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'39"011 Y. Ide
  1'40"720
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'34"614 R. Barrichello
  1'34"683
F. Massa pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps R. Schumacher
  pas de temps



La course :

Il fait beaucoup moins chaud qu'hier au moment où les voitures viennent s'aligner sur la grille de départ du Grand Prix de Malaisie: 33° de température ambiante et une piste qui est chauffée à 37°, soit une quinzaine de moins qu'hier.

On s'attendait à de belles performances des Williams de Rosberg et Webber, mais cette équipe a vite déchanté. Quant à Raikkonen, il a lui aussi quitté la course très tôt et ce sont donc les Renault et la Honda de Button qui se sont disputé la victoire.

A l'extinction des feux, Giancarlo Fisichella prend un excellent départ et s'engouffre en tête dans le premier virage, juste devant la Honda de Button. Mais c'est Alonso qui fait la bonne affaire en ce début de course puisqu'il négocie ce premier virage en troisième position après avoir doublé les McLaren et les Williams. Rien que ça!

Quant à Kimi Raikkonen, son Grand Prix se termine dès le premier tour. Le Finlandais semble avoir été accroché par quelqu'un dans un freinage avant qu'il ne sorte quelques centaines de mètres plus loin, suspension arrière cassée.

Le classement au 2e tour: Fisichella, Button, Alonso, Webber, Montoya, Heidfeld, Rosberg, Trulli, Villeneuve, Michael Schumacher, Coulthard, Ralf Schumacher, Speed, Massa, Barrichello, Sato, Albers, Monteiro, Ide, Liuzzi et Klien.

Fisichella est le plus rapide en course et compte déjà 3,4 secondes d'avance sur Button au 6e tour. Alonso est lui à 9,2 secondes déjà. Mais dans ce 6e tour, c'est l'abandon de Nico Rosberg qui marque les esprits. En effet, le moteur Cosworth du jeune pilote allemand, qui était 6e, rend l'âme dans un grand panache de fumée.

Le classement au 9e tour: Fisichella, Button +4,1 secondes, Alonso +12,4, Webber +13, Montoya +16,7, Heidfeld +18,4, Trulli +23,4, Villeneuve +23,8, Michael Schumacher +24,4, Coulthard +25,6, Ralf Schumacher +26,2, Massa ++27,4 et Speed +35,6. Suivent Barrichello, Sato, Albers, Monteiro, Liuzzi et Ide.

Pendant que David Coulthard rentre au stand et abandonne, au 10e tour, Michael Schumacher prend l'avantage sur Jacques Villeneuve et va maintenant s'attaquer à Jarno Trulli, qu'il double au 13e tour.

Le premier à ravitailler est Ralf Schumacher au 13e tour. Mark Webber en fait de même au 14e tour, Fisichella au 17e, Button, Albers, Sato et Liuzzi au 19e, Trulli au 20e, Speed et Ralf pour la seconde fois au 22e, Montoya, Michael Schumacher et Villeneuve au 23e, Heidfeld au 24e, Alonso au 26e, Massa au 29e et enfin Barrichello au 31e tour.

Pendant ce temps, Villeneuve et Massa ont pris l'avantage sur la Toyota de Trulli qui semble à la dérive... tout comme la Williams de Webber qui s'arrête au 16e tour avec un moteur Cosworth hors service.

Le classement au 32e tour, alors que tout le monde a ravitaillé au moins une fois: Fisichella, Button +9,9 secondes, Alonso +14,2, Montoya +36,6, Heidfeld +41,3, Michael Schumacher +48,8, Massa +59,5, Villeneuve +63, Trulli +69, Ralf Schumacher +76,1, Barrichello +83,7 et Speed +88,5. Suivent à un tour ou plus: Albers, Liuzzi, Sato, Monteiro et Ide.

C'est Trulli qui lance la seconde vague des ravitaillements au 36e tour (pendant que Barrichello purge un "stop and go"). Fisichella, Button, Monteiro, Liuzzi, Ralf Schumacher et Albers l'imitent au 38e tour, Sato et Villeneuve au 41e, Montoya, Heidfeld et Speed (qui abandonne) au 42e, Alonso au 43e et Michael Schumacher au 45e.

Cette seconde vague de ravitaillements étant terminée, on retrouve les deux Renault de Fisichella et Alonso devant la Honda de Jenson Button. Il reste huit tours et les positions semblent figées pour les trois premières places.

Derrière eux Montoya navigue seul devant Massa et Michael Schumacher qui roulent en formation. Quant à Nick Heidfeld qui était cinquième, il doit ranger sa BMW fumante au 49e tour. Les moteurs souffrent à Sepang...

Un peu plus loin, Villeneuve s'accroche à une septième place qui est fortement convoitée par Ralf Schumacher. Le Canadien résistera cependant jusqu'à l'arrivée pour marquer les deux points de la septième place. Ralf est donc le dernier des pilotes à terminer dans la zone des points.

Ce fut donc une victoire, et un doublé, assez facile pour l'équipe Renault. Giancarlo Fisichella remporte aujourd'hui la troisième victoire de sa carrière. Quant à Alonso, il consolide sa première place au championnat et finalement c'était l'essentiel pour lui aujourd'hui.

Prochain rendez-vous: le Grand Prix d'Australie qui se disputera du 31 mars au 2 avril, à Melbourne.

  • Meilleur tour : F. Alonso : 1'34"803
  • Le classement du GP :
1er
  G. Fisichella 
2ème
F. Alonso
3ème
J. Button
4ème
J.P. Montoya
5ème
F. Massa
6ème
M. Schumacher
7ème
J. Villeneuve
8ème
R. Schumacher
9ème
J. Trulli
10ème
R. Barrichello
11ème
V. Liuzzi
12ème
C. Albers
13ème
T. Monteiro
14ème
T. Sato



Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 22:10
Dernière modification : 14/06/2013 - 20:01
Catégorie : Saison 2006
Page lue 1468 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^