Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2006 - GP d'Europe

Les essais qualificatifs :

Les conditions météo étaient toujours aussi clémentes sur le circuit du Nürburgring – pour le début des trois phases de qualification du Grand Prix d’Europe, 5ème manche du championnat du monde. Nico Rosberg et Mark Webber – suite au changement des V8 Cosworth avant la séance – savaient devoir perdre 10 places sur la grille de départ.

  • 1ère partie – 15 minutes :

Ralf Schumacher partait sans attendre à l’assaut du chrono, suivi de Trulli et Klien. Liuzzi s’emparait ensuite de la 1ère place d’où la Toro Rosso sera délogée par Raikkonen – 1’32.263

La séance allait être perturbée par le déclenchement intempestif des drapeaux rouges pendant quelques secondes – et gâcher la tentative de certains pilotes.

Fernando Alonso et sa Renault réussissaient néanmoins le meilleur chrono - 1’31.138 – suivi de près par Michael Schumacher et Kimi Raikkonen. Jenson Button et Nick Heidfeld complétaient le Top 5.

Victime d’un tête-à-queue dans son tour rapide, troublé par l’incident du drapeau rouge, Montagny n’allait pas réussir à boucler un véritable tour chronométré. Sato, Monteiro, Speed, Albers et Klien étaient eux aussi éliminés.

  • 2ème partie – 15 minutes :

Les deux BMW Sauber de Jacques Villeneuve et Nick Heidfeld prenaient d’assaut le chrono – 1’31.275 à l’avantage du Canadien. Ralf Schumacher effectuait pour sa part un tête-à-queue en fin de parcours mais parvenait à rapidement se relancer.

Coulthard intercalait ensuite sa Red Bull à la 2ème place - d’où il sera chassé par la Toyota de Ralf, puis la McLaren de Raikkonen, auteur d’un tour en 1’30.203 – deux dixièmes devant Massa.

Michael Schumacher s’emparait peu après de la première place – 1’30.013 – et y restera jusqu’au terme des 15 minutes. Raikkonen, Alonso, Barrichello et Montoya complétaient le Top 5.

Le sprint final allait voir plusieurs ‘favoris’ passer à la trappe - dont Giancarlo Fisichella, très en colère d’avoir butter sur la BMW Sauber de Jacques Villeneuve, qualifié quant à lui pour la phase finale.

Ralf Schumacher, Nico Rosberg, David Coulthard, Nick Heidfeld et Tonio Liuzzi restaient sur le carreau.

  • 3ème partie – 20 minutes :

Les 10 qualifiés pour la "super pole" s’élançaient sans attendre pour ‘brûler’ un peu de carburant avant de se lancer dans la conquête du meilleur chrono.

C’est Jenson Button qui lançait l’offensive à 5 minutes du drapeau à damiers – 1’31.715 – rapidement amélioré par Fernando Alonso – 1’30.454 – 22 millièmes de mieux que la Ferrari de Michael Schumacher, suivi à quelques longueurs par Felipe Massa.

La deuxième vague d’assauts était saluée par le drapeau à damiers – Fernando Alonso abaissant le chrono de référence à 1’29.819 – une performance qui lui offrait la pole position du Grand Prix d’Europe, la 10ème de sa jeune carrière. La Renault sera accompagnée sur la première ligne par Michael Schumacher, battu de deux dixièmes.

La deuxième rangée sera partagée par deux Brésiliens – Massa et sa Ferrari devant la Honda de Barrichello. Suivront Raikkonen et Button sur la troisième ligne. Trulli, Villeneuve, Montoya et Ralf Schumacher complètent pour leur part le Top 10.

Mark Webber, qualifié dans les 10 – recule à la 20ème position demain en raison du changement de moteur effectué par l’équipe Williams avant la séance de qualification. Nico Rosberg partira en dernière ligne, en compagnie de la Super Aguri de Franck Montagny. 

  • La grille de départ :
F. Alonso  pour_grille_de_depart.GIF  
1'29"819 M. Schumacher
  1'30"013
F. Massa pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"407 R. Barrichello
  1'30754
K. Raikkonen pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"933 J. Button
  1'30"940
J. Trulli pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"419 J. Villeneuve
  1'31"542
J.P. Montoya pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"880  R. Schumacher
  1'30"994
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"197 D. Coulthard
  1'31"227
N. Heidfeld pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"422  V. Liuzzi
  1'31"728
C. Klien pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"901 C. Albers
  1'32"936
S. Speed pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"992 T. Monteiro
  1'33"658
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'35"239 M. Webber
  1'33"405
F. Montagny pour_grille_de_depart.GIF  
1'46"505 N. Rosberg
  1'31"194



La course :

Michael Schumacher est second sur la grille de départ, mais c'est à la première place qu'il veut terminer cette course. D'autant plus qu'il est devant son public.

Fernando Alonso est en pole position, mais il sait qu'il devra se battre comme un lion pour gagner sur les terres de son grand rival. On s'attendait donc à un duel entre ces deux champions et c'est exactement ce qu'il s'est passé cet après-midi en Allemagne.

C'est finalement Michael Schumacher qui s'est imposé grâce à une stratégie de course parfaite. Sa Ferrari semblait légèrement supérieure à la Renault d'Alonso, mais étant donné qu'il est pratiquement impossible de dépasser sur ce circuit, il fallait que Ferrari trouve une autre solution...

A l'extinction des feux, c'est Fernando Alonso qui prend le meilleur départ devant les deux Ferrari de Michael Schumacher et Felipe Massa. Ce dernier a fait mine de vouloir passer son équipier avant le premier virage, mais il s'est finalement incliné sans faire d'histoire.

Le premier incident à signaler est l'accrochage entre Tonio Liuzzi et Coulthard. L'Ecossais rentre à son stand et peut immédiatement reprendre la piste, mais Liuzzi immobilisé sa Toro Rosso en plein milieu de la piste. La course de l'Italien est terminée et la voiture de sécurité entre en action.

Le classement au deuxième tour, derrière la voiture de sécurité, est le suivant: Alonso, Michael Schumacher, Massa, Button, Raikkonen, Trulli, Barrichello, Villeneuve, Heidfeld, Fisichella, Montoya, Webber, Klien, Ralf Schumacher, Sato, Speed, Monteiro, Albers, Rosberg, Montagny et Coulthard (qui abandonnera à la fin de ce tour).

La voiture de sécurité s'efface à l'entame du troisième tour et si les premiers du classement se maintiennent à leur position, à l'arrière Montoya prend l'avantage sur Fisichella. Le Colombien va maintenant s'attaquer aux deux BMW. D'abord à celle de Heidfeld et ensuite à celle de Villeneuve.

Alonso a une seconde d'avance sur Michael Schumacher à l'entame du 7e tour; 2 secondes sur Massa, 5 sur Raikkonen, 8,2 sur Button, 9,9 sur Trulli, 13,2 sur Barrichello, 14,6 sur Villeneuve, 16,1 sur Heidfeld, 16,7 sur Montoya, 17,5 sur Fisichella et 18,4 sur Webber. Suivent: Klien, Ralf Schumacher, Speed, Rosberg, Monteiro, Sato, Albers et Montagny.

Montoya met la pression maximale sur Heidfeld depuis plusieurs tours, mais ne parvient pas à prendre l'avantage. Un peu plus loin derrière, Mark Webber sort de la piste (problème hydraulique) au 13e tour et abandonne.
Alonso et Massa sont les premiers à ravitailler au 17e tour. Michael Schumacher s'arrête dès la boucle suivante et remonte en piste derrière la Renault! Pour cette fois-ci, Ferrari a raté l'occasion de prendre l'avantage sur la Renault d'Alonso.

Barrichello ravitaille pour la première fois au 20e tour. Button, Villeneuve et Klien au 21e, Heidfeld, Albers et Montagny au 22e, Raikkonen et Speed au 23e, Monteiro et Sato au 24e, Trulli au 25e, Fisichella au 26e, Montoya au 27e, Ralf Schumacher au 28e et enfin Rosberg au 33e tour.

Pendant ce temps, Jenson Button abandonne sur problème technique au 28e tour. Tandis qu'en piste, Fisichella essaye de prendre l'avantage sur Villeneuve alors qu'il est lui-même fortement menacé par Montoya. Un peu plus tard (29e tour), c'est Klien qui doit abandonner sa Red Bull sur les bas-côtés.

Le classement au 30e tour: Alonso, Michael Schumacher à 1,2 seconde, Massa à 5,6, Raikkonen à 10,6, Rosberg à 36,6 (il n'a pas encore ravitaillé à ce moment-là), Barrichello à 45,6, Ralf Schumacher à 48,5, Villeneuve à 52,7, Fisichella à 53,1, Montoya à 53,7, Trulli à 55,9 et Heidfeld à 59,9. Suivent Speed, Monteiro, Albers, Sato et Montagny.

Montagny n'ira pas plus loin que le 32e tour: son moteur Honda explose et il doit ranger sa monoplace sur les abords du circuit. Franck voulait aller au bout de cette course et il n'a pas eu cette chance.

Le duel entre Fernando Alonso et Michael Schumacher fait rage en tête de la course: les deux pilotes battent régulièrement le record du tour. Dans les deux équipes, on pense très fort au second ravitaillement qui décidera de la victoire finale: Alonso doit se donner de l'air et Michael Schumacher doit empêcher ça à tout prix!

Alonso ravitaille pour la seconde fois au 38e tour et chez Ferrari on s'en réjouit, car Michael Schumacher a une piste libre devant lui et à coup de records du tour, le septuple champion du monde s'assure une avance virtuelle, mais qui se concrétisera très probablement dès son la fin de son second ravitaillement.

Massa ravitaille au 40e tour et Michael Schumacher au 41e tour. Sans surprise, Michael Schumacher remonte en piste devant la Renault d'Alonso (avec près de six secondes d'avance!).

Albers et Sato ravitaillent pour la seconde fois au 42e tour, Monteiro, Trulli et Speed au 43e, Raikkonen, Barrichello, Ralf Schumacher, Villeneuve et Fisichella au 44e, Heidfeld au 45e et enfin Montoya et Rosberg au 49e.Le classement au 50e tour: Michael Schumacher, Alonso à 8,8 secondes, Massa à 11,9, Raikkonen à 14,5, Barrichello à 74, Ralf Schumacher à 74,6, Fisichella à 75,1, Rosberg à 75,6, Montoya à 77,5 et Villeneuve à 79,9. Suivent à un tour ou plus: Trulli, Heidfeld, Speed, Monteiro et Albers.

En fin de course, on a droit à un double coup de théâtre au 54e tour avec les abandons simultanés de Ralf Schumacher et Juan Pablo Montoya. C'est Villeneuve qui fait la bonne affaire en récupérant le point de la huitième place.

Michael Schumacher remporte donc la deuxième victoire de sa saison, la 86e de sa carrière, et s'installe confortablement à la seconde place du Championnat du monde. Fernando Alonso limite les dégâts en prenant les huit points de la deuxième place.

La dernière marche du podium revient à Felipe Massa qui a dû lutter jusqu'au bout pour repousser les assauts de Raikkonen. Marquent encore des points derrière ce quatuor: Barrichello, Fisichella, Rosberg et Villeneuve.

Prochain rendez-vous: le Grand Prix d'Espagne qui se disputera la semaine prochaine sur le circuit de Barcelone.

  • Meilleur tour : Michael Schumacher : 1'32"099
  • Le classement du GP :
1er
M. Schumacher
2ème
F. Alonso
3ème
F. Massa
4ème
K. Raikkonen
5ème
R. Barrichello
6ème
G. Fisichella
7ème
N. Rosberg
8ème
J. Villeneuve
9ème
J. Trulli
10ème
N. Heidfeld
11ème
S. Speed
12ème
T. Monteiro
13ème
C. Albers
14ème
R. Schumacher
15ème
T. Sato



Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 22:11
Dernière modification : 14/06/2013 - 21:55
Catégorie : Saison 2006
Page lue 1473 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 642

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 3
^ Haut ^