Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2006 - GP de France

Les essais qualificatifs :

C’est toujours sous un chaud soleil et un beau ciel bleu qu’a débuté la séance de qualification du Grand Prix de France, 11ème des 18 étapes du championnat du monde de F1.

Du côté des températures, le thermomètre affichait près de 34° dans l’air, et plus de 50° sur le tarmac de Nevers/Magny-Cours.

Si l’incendie de la Ferrari n°5 lors des derniers essais libres n’a pas touché le moteur – au grand soulagement de Michael Schumacher - dans le garage Williams, les mécaniciens achevaient un changement de moteur sur la monoplace de Nico Rosberg – pénalisé par conséquent de 10 places en moins sur la grille de départ.

  • 1ère partie - 15 minutes :

Nick Heidfeld était le premier à s’élancer sur le tracé français, suivi des Williams de Webber et Rosberg, ainsi que de la Toyota de Ralf Schumacher. Franck Montagny ne tardait pas à s’élançait lui aussi.

Jarno Trulli s’emparait du temps de référence – 1’17.092 – mais voyait David Coulthard lui ravir les commandes quelques instants plus tard – 1’17.034

Felipe Massa venait alors montrer de quoi la Ferrari était capable – 1’16.277 – un temps de référence que Michael Schumacher abaissait à 1’15.865 mais qui allait être finalement améliorer par un Jarno Trulli déchaîné – 1’15.550. Michael et Ralf Schumacher complètent le trio de tête.

Surprise sur la liste des éliminés au premier tour : la présence de la Honda de Jenson Button et celle de Jacques Villeneuve et sa BMW Sauber. On retrouvait également Tiago Monteiro – auteur d’une escapade hors piste, la Toro Rosso de Liuzzi et des deux Super Aguri – Montagny devant Sato ! 

  • 2ème partie - 15 minutes :

Heidfeld était le premier à repartir au combat, suivi dans la foulée par les Webber, Rosberg et Speed. Nick bouclait son premier tour en 1’16.394 – un chrono qui n’allait pas résister à l’assaut de Ralf Schumacher – 1’15.625

A 5 minutes du terme du deuxième quart d’heure, Ralf devançait Raikkonen, Alonso, Trulli et Fisichella – avant que les Ferrari entrent en piste. Massa échouait à 54 millièmes de la Toyota – mais Michael ne laissait planer aucun doute sur sa détermination et imposait sa 248 F1 à la première place en 1’15.111 !

Un dernier assaut de Pedro de la Rosa lui assurait une place dans le Top 10 – dont les deux dernières places allaient être chèrement disputées entre Webber, Rosberg, Heidfeld et Coulthard. Et ce sont finalement le jeune Nico et le vieux ‘DC’ qui allaient tirer leur épingle du jeu.

Outre Heidfeld et Webber, on retrouvait également sur la liste des exclus : la Honda de Barrichello, la seconde Red Bull de Klien, la Midland de Christijan Albers et la Toro Rosso de Scott Speed.

  • 3ème partie - 15 minutes :

Réduite de 5 minutes, la dernière phase de qualification débutait comme de coutume par la simulation de départ à la sortie des stands avec les 10 voitures les plus rapides côte à côte à la sortie des stands.

Si Alonso grillait la politesse à Michael Schumacher au feu vert, le pilote de la Ferrari se faisait un malin plaisir de déborder la Renault dès le premier freinage d’Adélaïde... Une passe d’arme qui se poursuivra jusqu’au 180° avant une légère accalmie qui voyait Alonso reprendre l’ascendant sur la Ferrari – toujours au freinage d’Adélaïde.

Une fois les monoplaces allégées en carburant – et repassées au stand y changer de gommes – la cadence augmentait sous l’impulsion des McLaren Mercedes. De la Rosa en 1’16.632 devant Raikkonen crédité lui d’un temps de 1’16.704 – la faute à un blocage de roue intempestif.

Le premier raid des Ferrari permettait à Schumacher et Massa de prendre l’ascendant sur les Renault avant une deuxième tentative qui s’annonçait aussi chaude que la température ambiante sur le circuit de Magny-Cours.

Michael Schumacher et son équipier Brésilien, aux prix de nouvelles améliorations – 1’15.493 pour l’Allemand - permettaient aux deux voitures rouges de monopoliser la première ligne de la grille de départ. Fernando Alonso et Renault devaient se satisfaire de la troisième place et d’une place en deuxième ligne avec la Toyota de Jarno Trulli.

Ralf Schumacher (Toyota) et la McLaren Mercedes de Kimi Raikkonen se partageront la troisième rangée. Fisichella ne s’élancera qu’en 4ème ligne – en compagnie de Pedro de la Rosa.

  • La grille de départ :
M. Schumacher  pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"493 F. Massa
  1'15"510
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"785 J. Trulli
  1'16"036
R. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"091 K. Raikkonen
  1'16"281
G. Fisichella pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"345 P. de la Rosa
  1'16"632
D. Coulthard pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"663 M. Webber
  1'16"129
N. Heidfled pour_grille_de_depart.GIF  
1'16"294 C. Klien
  1'16"433
R. Barrichello pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"027 S. Speed
  1'17"063
C. Albers pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"106 J. Villeneuve
  1'17"304
N. Rosberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"272 (-10 places) J. Button
  1'17"495
T. Monteiro pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"589 F. Montagny
  1'18"637
T. Sato pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"845 V. Liuzzi
  1'17"164 (-10 places)



La course :

Le tour de formation commence et Takuma Sato rencontre déjà un soucis pour démarrer avec sa Super Aguri. Le pilote japonais ne prendra pas part au départ.

Le départ du Grand Prix de Nevers Magny-Cours est lancé. Aucun accrochage lors du départ. Fernando Alonso essaye à plusieurs reprises de doubler la Ferrari de Felipe Massa, mais sans succès. Aucun dépassement n’a eu lieu entre les sept premiers pilotes.

Au deuxième tour, le pilote espagnol a déjà un retard de 2 secondes et demi sur Michael Schumacher. Le septuple champion du monde creuse l’écart sur son coéquipier qui est suivi de très prêt par le pilote Renault.

Pedro de la Rosa, qui participe à son premier Grand prix cette saison, intimide Mark Webber.

Au sixième tour, Fernando Alonso colle Felipe Massa pendant que Michael Schumacher signe les meilleurs tours en course. Le leader de la course a maintenant trois secondes et demi sur le pilote espagnol.

Au douzième tour, Tiago Monteiro fait décoller sa monoplace sur les vibreurs. Il rentre au stand pour abandonner la course. Il a rencontré un soucis de pression hydraulique qui a bloqué sa direction.

Au quinzième tour, Felipe Massa effectue son premier ravitaillement. Le tour suivant, c’est à Fernando Alonso qui repart derrière la Ferrari de Massa. Michael Schumacher s’arrête lui au dix septième tour pendant six secondes, sept dixièmes.

C’est au dix neuvième tour que Rubens Barrichello abandonne sa Honda. Le pilote était déjà au ralenti depuis plusieurs tours.

Au vingt deuxième tour, Ralf Schumacher, qui était en tête du Grand Prix, rentre aux stands. Le pilote Toyota reste immobilisé 17 secondes dans les stands Toyota.

Au vingt quatrième tour, c’est Felipe Massa qui fait son second arrêt. Fernando Alonso prend la deuxième place avec un retard de 16 secondes sur Michael Schumacher. Massa est lui à 9 secondes du pilote espagnol.

Au trente septième tour, Schumacher s’arrête et sort juste derrière Fernando Alonso.

Au quarantième tour de course, Jarno Trulli rentre à son stand pour abandonner le Grand Prix. Un tour après, Fernando Alonso fait son second arrêt et ressort à la troisième place.

A vingt cinq tours de la fin, Fisichella, qui est à la troisième place, fait son second arrêt au stand. Son coéquipier se fait lui rattraper par Kimi Räikkönen, qui signe de très bons chronos.

A dix sept tours de la fin, le finlandais rentre au stand McLaren pour effectuer son dernier arrêt. Il sort en cinquième position.

A quinze tours de la fin, le leader rentre aux stands pour effectuer son dernier arrêt.

A six tours de la fin, Michael Schumacher est devant Fernando Alonso avec 16 secondes d’avance. Seulement 6 secondes entre l’ espagnol et Felipe Massa, qui a fait un arrêt de plus que le pilote Renault. Ralf Schumacher est lui en quatrième place, à 13 secondes du pilote Ferrari. Kimi Räikkönen est en cinquième place, à 2 secondes de Ralf Schumacher, qu’il essaye de rattraper.

La Grand Prix de France 2006 arrive à sa fin et c’est une nouvelle victoire pour Michael Schumacher qui termine devant Alonso, qui a réalisé une stratégie à 2 arrêts. Felipe Massa complète le podium avec sa troisième place.

  • Meilleur tour :  M. Schumacher : 1'17"111
  • Le classement du GP :
1er
M. Schumacher
2ème
F. Alonso
3ème
F. Massa
4ème
R. Schumacher
5ème
K. Raikkonen
6ème
G. Fisichella
7ème
P. de la Rosa
8ème
N. Heidfeld
9ème
D. Coulthard
10ème
S. Speed
11ème
J. Villeneuve
12ème
C. Klien
13ème
V. Liuzzi
14ème
N. Rosberg
15ème
C. Albers
16ème
F. Montagny

 

Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 22:13
Dernière modification : 06/07/2013 - 12:08
Catégorie : Saison 2006
Page lue 1403 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 641

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 6
^ Haut ^