Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2005 - GP de Hongrie

Les essais qualificatifs :

  • Résumé :
Soleil, ciel bleu, températures caniculaires (35 dans l’air, 50 en piste)… les conditions météo n’ont pas facilité la tâche des pilotes cet après-midi sur le Hungaroring.

Conscient de l’importance de la position de départ pour la course, Kimi Raikkonen savait partir avec un handicap – le pilote de la McLaren Mercedes devant ouvrir le bal cet après-midi sur le circuit hongrois.

Raikkonen sera crédité d’un tour en 1’20.891 – suffisant pour lui permettre d’occuper la 4ème place demain au départ… deux places devant Alonso !

Mark Webber succédait à son collègue finlandais sur le tourniquet magyar – sans grands espoirs de se mêler à la bagarre pour la pole. L’Australien se contentera d’un temps de 1’23.495 – le 16ème de la hiérarchie finale.

La tâche paraissait plus compliquée pour Robert Doornbos mais le Néerlandais se donnait au maximum pour ne pas perdre le contrôle de sa PS05 et parvenait à achever son chemin de croix en dernière position.

Tiago Monteiro regagnait les stands dès la fin de son tour de lancement, le jeune portugais laissait ainsi à Narain Karthikeyan l’honneur de défendre les couleurs Jordan cet après-midi. L’Indien avait la satisfaction de prendre l’avantage sur la Minardi de Doornbos, avec un temps légèrement supérieur à 1’25 au tour.

Jacques Villeneuve réalisait un tour ‘propre’ qui le voyait néanmoins échouer à près de deux secondes de la MP4/20 de Raikkonen. Jarno Trulli venait alors rivaliser avec les partiels de Kimi et réussissait à prendre l’ascendant pour 52 millièmes.

Christijan Albers s’élançait ensuite avec l’espoir de rééditer une aussi bonne performance que ce matin où le pilote Minardi s’était hissé jusqu’en 13ème position. Le Néerlandais réussissait à achever son tour ans encombre – à moins d’une seconde de la Williams BMW de Mark Webber.

Takuma Sato – en avance à l’issue du premier secteur – allait perdre un temps précieux lors des deux suivants et finalement se contenter d’un tour en 1’21.787, près d’une seconde derrière la Toyota de Trulli. Pas de miracle pour Nick Heidfeld, dans l’impossibilité de rouler en moins de 1’22 !

Rubens Barrichello venait à son tour tenter sa chance. Très incisif au début de son exercice, le Brésilien ne réussira pas à devancer Trulli et Raikkonen. Christian Klien plaçait sa Red Bull dans le sillage de la BAR Honda de Sato.

Felipe Massa ne viendra pas se mêler à la bagarre pour le meilleur temps mais réussissait un meilleur temps que son équipier au sein de l’équipe suisse pour accéder à la 7ème ligne – en compagnie de David Coulthard.

Passé sur la ligne de chronométrage juste en dessous de la barre des 1’21 - Ralf Schumacher invitait sa Toyota en 3ème position avant le passage des cinq derniers protagonistes – dont le premier d’entre eux n’état autre que son frère Michael. Ralf reculera finalement au 5ème rang.

Schumacher et sa Ferrari annonçaient la couleur dès le premier secteur et parvenait même à augmenter la cadence pour s’emparer du meilleur chrono – le premier du week-end sous les 80 secondes au tour !

Déception pour Giancarlo Fisichella, dont la Renault se retrouvait prise en sandwich entre les deux BAR Honda de Jenson Button et Takuma Sato à la 9ème place de la grille de départ.

Lancé à la poursuite du meilleur temps détenu par la Ferrari de Michael Schumacher, Juan Pablo Montoya devait se résoudre à l’évidence, la MP4/20 était moins rapide cet après-midi – mais aussi vraisemblablement plus lourde en vue de la course.

Fernando Alonso pensait avoir sa place aux côtés de l’Allemand au départ, mais une incartade dans le dernier virage lui faisait perdre de précieux dixièmes qui reléguait sa R25 à une décevante 6ème place.

Michael Schumacher obtient ainsi la 64ème pole position de sa carrière, à une longueur du record de Senna. Derrière Michael Schumacher, les deux McLaren sont sur le côté sale de la grille de départ alors que les Toyota sont sur le côté propre... Ne manquez pas le départ !
  • La grille de départ :
M. Schumacher  
1'19"882 J.P. Montoya
  1'20"779
J. Trulli  
1'20"839 K. Raikkonen
  1'20"891
R. Schumacher  
1'20"964 F. Alonso
  1'21"141
R. Barrichello  
1'21"158 J. Button
  1'21"302
G. Fisichella  
1'21"333 T. Sato
  1'21"787
C. Klien  
1'21"937 N. Heidfeld
  1'22"086
D. Coulthard  
1'22"279 F. Massa
  1'22"565
J. Villeneuve  
1'22"866 M. Webber
  1'23"495
C. Albers  
1'24"443 N. Karthikeyan
  1'25"057
R. Doornbros  
1'25"484 T. Monteiro
  pas de temps



La course :

Il fait très chaud sur le Hungaroring au moment du départ de cette treizième manche du Championnat du monde. Michael Schumacher est en pole position devant les deux McLaren sur le côté sale de la piste et les deux Toyota sur la bonne trajectoire.

On sait que le départ est très important ici, aussi à cause des risques d'accrochages, mais c'est surtout la stratégie des uns et des autres qui décidera du résultat final. La fiabilité aura aussi son mot à dire et ce n'est pas Juan Pablo Montoya qui nous contredira...

A l'extinction des feux, Michael Schumacher prend un départ parfait devant Juan Pablo Montoya, Kimi Raikkonen et Jarno Trulli qui a été copieusement tassé par Montoya.

Il ne faudra pas attendre longtemps, moins d'un tour, avant que Raikkonen prenne l'avantage sur son équipier et s'installe en seconde position. Il faut dire que Raikkonen est plus léger en essence, mais on l'apprendra un peu plus tard...

A l'arrière du peloton, le départ de cette course est encore plus animé avec Alonso, Barrichello, Trulli, Villeneuve et Klien qui ont des contacts les uns avec les autres. Alonso et Barrichello se voient même obligés de rentrer à leur stand pour réparer leur voiture. Barrichello reprend la course en 16e position avec Alonso juste derrière lui.

Quant à Klien, il part tout simplement en tonneaux dans le premier virage. Son équipier Coulthard n'ira pas beaucoup loin, car il roule malheureusement sur l'aileron avant qui s'est détaché de la Renault d'Alonso et sort de la piste. Il n'y a plus aucune Red Bull en piste.

Le classement au 7e tour: Michael Schumacher, Kimi Raikkonen (+1 seconde), Juan Pablo Montoya (+7,1), Jarno Trulli (+9,9), Ralf Schumacher (+12), Jenson Button (+21,3), Takuma Sato (+25,9), Nick Heidfeld (+27,9), Giancarlo Fisichella (+28,5), Felipe Massa (+29,6), Jacques Villeneuve (+32,5), Mark Webber (+33,5), Narain Karthikeyan (+41,7), Christijan Albers (+43,2), Robert Doornbos (+45,5), Rubens Barrichello (+46,4), Fernando Alonso (+49,5) et Tiago Monteiro (+1 tour).

Kimi Raikkonen est le premier à ravitailler au 11e tour et c'est une grosse surprise. Jarno Trulli est le second à ravitailler au 13e tour, Michael Schumacher, Ralf Schumacher et Albers y passent au 15e tour, Doornbos et Karthikeyan au 18e, Sato et Monteiro au 21e, Montoya au 22e (il remonte en pister juste derrière Michael Schumacher et Raikkonen), Button et Fisichella au 23e, Massa au 25e, Alonso au 26e, Heidfeld et Villeneuve au 27e et Webber au 29e passage.

Le classement au 30e tour: Michael Schumacher, Kimi Raikkonen (+0,7 seconde), Juan Pablo Montoya (+9), Ralf Schumacher (+19), Jarno Trulli (+28,2), Jenson Button (+48,2), Nick Heidfeld (+64,8), Takuma Sato (+68,3), Giancarlo Fisichella (+69,1), Rubens Barrichello (+69,6), Mark Webber (+73,2), Jacques Villeneuve (+78,2), Felipe Massa (+81,8), Fernando Alonso (+1 tour) Narain Karthikeyan (+1 tour), Christijan Albers (+1 tour), et Tiago Monteiro (+2 tours)

Jarno Trulli et Rubens Barrichello sont les premiers à ravitailler pour la seconde fois au 33e tour. Suivent Ralf Schumacher au 35e tour, Michael Schumacher et Albers au 36e et Raikkonen au 37e (il reprend la course juste devant Michael Schumacher et derrière Montoya).

Coup de théâtre au 42e tour avec Juan Pablo Montoya qui rejoint son stand au ralenti. C'est la boîte de vitesses qui a lâché. C'est alors Kimi Raikkonen qui prend la tête de la course devant Michael et Ralf Schumacher.
Karthikeyan et Massa sont les prochains à ravitailler au 44e tour. La Sauber de Massa est victime d'un début d'incendie et le Brésilien n'en ressortira que quelques tours plus tard.

Jenson Button ravitaille pour la seconde fois au 47e tour, Raikkonen pour la troisième fois au 48e tour (il remonte en piste devant Michael Schumacher qui s'arrêtera encore une fois), Sato et Fisichella au 51e, Trulli au 52e, Albers au 53e (il n'en ressortira que quelques tours plus tard avant d'abandonner pour de bon), Ralf Schumacher, Nick Heidfeld Villeneuve et Monteiro au 54e, Webber au 55e, Barrichello et Alonso au 56e et enfin Michael Schumacher au 57e tour.

Au 58e tour et alors que plus personne ne passera par son stand pour ravitailler, Kimi Raikkonen est toujours confortablement installé en tête de la course avec près de 33 secondes d'avance sur Michael Schumacher.

Son frère Ralf est troisième avec un peu plus de quatre secondes de retard. Trulli est quatrième devant Button, Heidfeld, Webber, Sato, Fisichella et Barrichello.

Quant à Jacques Villeneuve, auteur d'un beau début de course, il n'ira pas plus loin que ce 48e tour. Le Québécois range en effet sa Sauber en bord de piste.

Kimi Raikkonen remporte donc ce Grand Prix de Hongrie et relance le suspens au championnat. Montoya aurait peut-être pu remporter cette course ou du moins contester la victoire de son équipier, mais nous ne le saurons jamais.

Après une lutte acharnée dans les derniers tours de la course, Michael Schumacher parvient à conserver sa seconde place face à la Toyota de son frère Ralf. Michael Schumacher fait une aussi une belle opération au championnat, car s'il perd deux points par rapport à Raikkonen, il en récupère huit par rapport à Alonso.

Quant à l'équipe Renault et à ses pilotes, ce Grand Prix de Hongrie est une véritable petite catastrophe. Alonso concède 10 points à Raikkonen et Renault en fait autant face à McLaren. Les mines sont longues chez Renault...

Prochain rendez-vous: le Grand Prix de Turquie qui se déroulera du 19 au 21 août.

  • Meilleur tour : K. Raikkonen : 1'21"219
  • Le classement du GP :
1er
K. Raikkonen
2ème
M. Schumacher
3ème
R. Schumacher
4ème
J. Trulli
5ème
J. Button
6ème
N. Heidfeld
7ème
T. Sato
8ème
M. Webber
9ème
G. Fisichella
10ème
R. Barrichello
11ème
F. Alonso
12ème
N. Karthikeyan
13ème
T. Monteiro
13ème
F. Massa



Texte de F1-Live


Date de création : 23/05/2013 - 22:26
Dernière modification : 20/06/2013 - 21:27
Catégorie : Saison 2005
Page lue 1384 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 641

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 5
^ Haut ^