Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2016 - GP de Monaco

 

 

Les essais qualificatifs :

Il fait beau et chaud à quelques instants de la séance qualificative du Grand Prix de Monaco, sixième manche du championnat 2016 de F1.

  •  1ere partie :

Les pilotes s’élancent et ils savent qu’une erreur en qualification, même petite, peut leur valoir une course très difficile le lendemain, car à Monaco, une bonne position sur la grille de départ est primordiale. Pour Kimi Raikkonen, ça commence déjà mal puisqu’il a droit à cinq places de pénalité sur la grille de départ pour changement de sa boîte de vitesses.

Cela commence aussi très mal pour Felipe Nasr qui doit ranger sa Sauber qui souffre d’un gros problème de moteur. La direction de course interrompt la séance avec un drapeau rouge, le temps d’évacuer la monoplace du Brésilien.

La séance est relancée quelques minutes plus tard (il reste 16’03"). Grosjean signe le premier chrono de référence en 1’16"621.

Ils sont ensuite deux à se relayer en tête du classement : Hamilton (1’14"831) et Vettel (1’14"610) avant que Max Verstappen plante sa Red Bull dans le mur à la Piscine, ce qui entraîne une deuxième neutralisation. Le jeune pilote néerlandais était déjà parti à la faute ce matin, mais là, c’est bien plus grave puisque sa qualification est ruinée.

La séance est relancée et il reste 6’34" avant la fin de cette première phase. Les huit premiers du classement restent dans leur stand : Vettel, Hamilton, Rosberg, Ricciardo, Kvyat, Sainz, Raikkonen et Button.

Les six pilotes éliminés sont : Nasr, Verstappen, Wehrlein, Haryanto, Palmer et Ericsson.

  •  2ème partie : 

Les pilotes se relancent en piste sans tarder et c’est Sebastian Vettel qui signe le premier chrono de référence en 1’14"555.

Lewis Hamilton ne tarde pas à frapper un grand coup en 1’14"056, ce qui est tout simplement le nouveau record du circuit. Personne ne fera mieux que lui. A noter que Nico Rosberg a lui aussi légèrement touché le rail à la Piscine, mais sans conséquence apparente pour sa Mercedes.

Les six pilotes éliminés sont : Magnussen, Grosjean, Massa, Button, Gutierrez et Bottas.

  •  3ème partie :

Ils ne sont plus que 10 et on se dit que seules les Ferrari, les Mercedes et la Red Bull de Daniel Ricciardo pourront viser la première ligne… mais très mauvaise nouvelle pour Lewis Hamilton dès la relance puisque sa Mercedes s’immobilise à la sortie de la voie des stands. LE Britannique indique qu’il n’a pas de puissance moteur... encore une fois !

Hulkenberg signe le premier chrono de référence en 1’15"120 mais Ricciardo sort immédiatement la grosse artillerie et boucle un tour en 1’13"622. Pendant ce temps, Mercedes a réussi à relancer Lewis Hamilton alors que Nico Rosberg prend la deuxième place en 1’13"913.

Il reste 3 minutes avant le drapeau à damier et tous les gros bras sont en piste ! Mais visiblement, la Mercedes de Lewis Hamilton n’est pas au mieux de sa forme… en vérité, elle est plutôt en forme sa Mercedes et Hamilton le démontre dans les derniers instants de la séance en prenant la troisième place.

Daniel Ricciardo signe la pole position et c’est Nico Rosberg qui va l’accompagner sur la première ligne. Lewis Hamilton et Sebastian Vettel sont sur la deuxième ligne.

  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Equipe Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1
Daniel Ricciardo Red Bull Tag Heuer 1:14.912 1:14.357 1:13.622
2 Nico Rosberg Mercedes AMG 1:14.873 1:14.043 1:13.913
3 Lewis Hamilton Mercedes AMG 1:14.826 1:14.056 1:13.942
4 Sebastian Vettel Ferrari 1:14.610 1:14.318 1:14.552
5 Nico Hulkenberg Force India Mercedes 1:15.333 1:14.989 1:14.726
6 Kimi Raikkonen Ferrari 1:15.499 1:14.789 1:14.732
7 Carlos Sainz Toro Rosso Ferrari 1:15.467 1:14.805 1:14.749
8 Sergio Perez Force India Mercedes 1:15.328 1:14.937 1:14.902
9 Daniil Kvyat Toro Rosso Ferrari 1:15.384 1:14.794 1:15.273
10 Fernando Alonso McLaren Honda 1:15.504 1:15.107 1:15.363
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Carlos Sainz Toro Rosso Ferrari 1:37.784 1:37.652  
12 Jenson Button McLaren Honda 1:38.332 1:37.701  
13 Nico Hulkenberg Force India Mercedes 1:38.562 1:37.771  
14 Fernando Alonso McLaren Honda 1:37.971 1:37.807  
15 Romain Grosjean Haas Ferrari 1:38.383 1:38.055  
16 Esteban Gutierrez Haas Ferrari 1:38.678 1:38.115  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
17 Marcus Ericsson Sauber Ferrari 1:16.299    
18 Jolyon Palmer Renault F1 1:16.586    
19 Rio Haryanto Manor Mercedes 1:17.295    
20 Pascal Wehrlein Manor Mercedes 1:17.452    
21 Max Verstappen Red Bull Tag Heuer 1:22.467    
22 Felipe Nasr Sauber Ferrari - :—.---    
  • Grille de départ : 
D. Ricciardo  pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"622 N. Rosberg
  1'13"913
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'13"942 S. Vettel
  1'14"552
N. Hulkenberg pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"726 C. Sainz
  1'14"749
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"902 D. Kvyat
  1'15"273
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"363 V. Bottas
  1'15"273
K. Raikkonen* pour_grille_de_depart.GIF  
1'14"732 E. Gutierrez
  1'15"293
J. Button pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"352 F. Massa
  1'15"385
R. Grosjean pour_grille_de_depart.GIF  
1'15"571 K. Magnussen
  1'16"058
M. Ericsson pour_grille_de_depart.GIF  
1'27"958 J. Palmer
  1'16"586
R. Haryanto pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"295 P. Wehrlein
  1'17"452
M. Verstappen pour_grille_de_depart.GIF  
1'22"467 F. Nasr
  pas de temps
* K. Raikkonen est pénalisé de 5 places suite au changement de sa boite de vitesses

La course :

Le circuit de Monaco a été arrosé de fortes pluies depuis hier, et la pluie persiste alors que le départ approche. Felipe Nasr et Max Verstappen, victimes de panne moteur et de sortie de piste hier en qualifications, s’élanceront des stands mais n’en seront pas vraiment pénalisés puisqu’il est annoncé à dix minutes du départ que la course sera lancée sous régime de voiture de sécurité.

Les voitures n’ont pas pu être modifiées dans la nuit, sauf celles de Verstappen et Nasr qui partiront sûrement en réglages pour la pluie et pourraient tirer leur épingle du jeu dès le début de course, d’autant que tous les pilotes ont chaussé les pneus pour la pluie. Le premier pilote à souffrir d’un problème est Daniil Kvyat dont la voiture est bloquée à vitesse constante et le Russe rentre changer de volant dès le deuxième tour, toujours sous régime de voiture de sécurité, au moment même ou Nasr et Verstappen rejoignent l’arrière du peloton.

Kvyat repart malheureusement derrière le peloton avec déjà un tour de retard mais ses ennuis continuent et ne semble plus pouvoir arrêter sa voiture lors d’un deuxième passage aux stands. Le Russe repart donc en piste au volant d’une voiture quelque peu incontrôlable, alors que les pilotes parcourent leur cinquième tour sous régime de voiture de sécurité.

La voiture de sécurité éteint ses lumières, la course va reprendre avec 71 tours restants !

Nico Rosberg est étonnamment passif sur ce restart et Ricciardo prend une belle marge dès la ligne droite de démarrage, alors que Lewis Hamilton met la pression sur Rosberg ! Magnussen tente un coup de poker et passe les intermédiaires mais il n’aura pas de point de comparaison car Jolyon Palmer détruit la deuxième Renault dès le redémarrage ! La voiture est en fait partie en travers sur une bande banche et a frappé le rail très fort avant d’aller s’échouer dans les TECPRO au fond de Sainte-Devote. La voiture de sécurité virtuelle est déployée, les pilotes roulent à la même vitesse et Daniel Ricciardo possède deux secondes d’avance sur Rosberg.

La course est relancée et Ricciardo mène toujours très nettement devant les deux Mercedes qui sont à la lutte ! Hamilton est vraiment dans les échappements de Rosberg qui est en difficultés et les deux Mercedes laissent la Red Bull de Ricciardo s’envoler. Les pilotes ayant changé de gommes sont en revanche les plus rapides ! Jenson Button fait le meilleur temps !

Kimi Raïkkönen percute le mur à l’épingle du Casino, le Finlandais reprend la piste d’une manière très dangereuse et emmène Romain Grosjean dans les barrières, énorme double erreur du Finlandais qui, non content d’avoir déjà compromis la course du Français, reprend la piste et perd des débris tout au long du tunnel avant d’aller abandonner dans l’échappatoire de la nouvelle chicane. Le Finlandais n’a pas brillé sur cet enchaînement d’actions et pourrait bien être puni pour ce comportement.

Vettel est le premier des leaders à chausser les intermédiaires au quatorzième tour alors qu’en tête, Daniel Ricciardo augmente son avance de trois secondes par tour sur Nico Rosberg ! Les pneus pluie commencent à perdre en rythme et semblent difficiles à maîtriser. Felipe Nasr roule sur un débris de l’aileron de Raïkkönen, espérons qu’il ne subira pas de crevaison.

Ricciardo reste en piste et signe le meilleur tour en course, pourtant en pneus pluie ! Les stratégies sont très compliquées à lire tant la piste semble très changeante, et Vettel se retrouve finalement à rouler moins vite qu’il ne roulait en pneus pluie. Le choix d’être resté en piste pour Ricciardo et les Mercedes semble être payant ! Derrière ces trois pilotes, Hulkenberg, Sainz et Perez suivent le rythme de Rosberg assez facilement. Force India décide de ne pas mettre ses oeufs dans le même panier et fait rentrer Hulkenberg, tandis que Williams fait changer ses pneus à Bottas.

Hamilton dépasse Rosberg à l’entrée de la montée de Beaurivage ! Il ne serait pas étonnant que l’équipe ait donné des consignes, d’autant que Rosberg perd immédiatement plus de trois secondes en un tour !

Hamilton signe les meilleurs temps intermédiaires et se met en chasse de Lewis Hamilton à l’entame du dix-septième tour, mais il a déjà treize secondes de retard.

Vettel est rentré un peu tôt aux stands et se retrouve derrière Massa, toujours en pneus pluie, et tente de le dépasser à la nouvelle chicane, après le tunnel, mais se rate et doit laisser repasser le Brésilien. Vettel est nettement plus rapide que Massa et voir revenir derrière lui Hulkenberg et Alonso, eux aussi en gommes intermédiaires. Massa nous prouve encore une fois à quel point les dépassements sont compliqués à Monaco.

Plus loin, Verstappen dépasse Nasr et Button en fait de même sur Pascal Wehrlein, seul pilote de l’arrière du peloton à avoir gardé ses pneus pluie. Verstappen double également Magnussen. Bottas dépasse Wehrlein de manière limite, en coupant la chicane très légèrement mais n’a pas le temps de laisser repasser Wehrlein, il bloque l’Allemand qui lui-même se fait dépasser par Verstappen. Bottas est donc obligé de laisser passer non seulement Wehrlein, mais surtout Verstappen !

Kvyat et Magnussen s’accrochent à la rascasse ! Kevin Magnussen repart au prix d’une marche arrière un peu dangereuse mais la course de Kvyat est finie ! Magnussen a en fait tapé le mur à la piscine et accroché légèrement Kvyat, énervant probablement ce dernier qui a tenté une attaque suicide sur la Renault.

Meilleur tour en course pour Max Verstappen ! Le Néerlandais a la piste pour lui et signe les meilleurs temps, alors que seuls Ricciardo, Hamilton et Wehrlein ont gardé les pneus pluie. Ricciardo s’arrête finalement pour mettre les pneus intermédiaires au moment où le DRS est autorisé, signifiant la fin des conditions pluie.

Hamilton va peut-être tenter de passer des pneus pluie aux pneus secs, mais ce sont bien les intermédiaires qui semblent les meilleurs puisque Max Verstappen et Daniel Ricciardo tournent plus vite que que tous leurs concurrents avec une marge de plus de deux secondes au tour ! Quel rythme des Red Bull ! Le soleil monégasque sèche la piste très rapidement, la trajectoire est sèche sur la moitié du circuit au 25e tour, mais Ricciardo continue à reprendre trois secondes au tour à Lewis Hamilton. L’Australien est déjà revenu à quatre secondes du pilote Mercedes et continue à perdre une poignée de secondes à chaque tour. Comme prévu, les stratégies sont très délicates aujourd’hui !

Ricciardo est revenu au contact de Lewis Hamilton mais n’arrive pas à dépasser ce dernier, la stratégie de Mercedes pourrait être la bonne, car Hamilton va pouvoir attendre que la piste sèche tout en laissant Ricciardo dans son sillage ! Verstappen bute sur Gutierrez qui est rapide et manque de s’envoyer dans les rails dans le tunnel. Les pneus de Verstappen sont vraiment usés après un relais axé sur l’attaque et dans lequel il a fait énormément de dépassements.

Marcus Ericsson décide de passer les pneus pour le sec, les nouveaux ultra tendres, et va pouvoir étalonner les stratégies pour Hamilton et Ricciardo qui se livrent une partie de poker menteur en vue de passer ces gommes là. Hamilton est arrivé au bout de son train de pneus et n’arrive plus à contenir Ricciardo qui est partout dans ses rétroviseurs, Hamilton s’arrête !

Ricciardo s’arrête un tour après après un bon temps mais les pneus ne sont pas prêts ! Quelle erreur pour Daniel Ricciardo qui perd peut-être la course ici !

L’Australien est un peu plus rapide que Lewis Hamilton et se retrouve derrière ce dernier très vite. Kevin Magnussen rate son freinage à Mirabeau et casse son aileron avant, la facture carbone commence à être très élevée pour Renault ce week-end !

Ricciardo est de nouveau très menaçant sur Hamilton, le duel est relancé alors que les deux hommes arrivent sur un groupe de retardataires. Ricciardo est en pneus super tendres là ou Lewis Hamilton a chaussé les ultra tendres, et c’est pourtant l’Australien qui va le plus vite. Le meilleur tour est d’ailleurs signé par Sebastian Vettel... en pneus tendres ! Les pneus les plus durs sont les meilleurs actuellement.

Crash de Verstappen ! Décidément, le week-end du jeune pilote aura été fait de hauts et de bas, mais se termine en haut de la montée de Beaurivage. La voiture de sécurité virtuelle est déployée après cette sortie identique pour Verstappen que celle qu’il a subi hier matin en essais libres, mais à plus haute vitesse. L’expérience s’acquiert de la plus dure des manières en principauté, et Renault en fait l’amère expérience puisque la deuxième RS16 de Magnussen abandonne également.

La course est relancée et Lewis Hamilton est déjà en difficultés ! Ricciardo colle à la Mercedes dans le tunnel mais se rend compte des risques pris en mettant sa voiture en travers sous le tunnel. Hamilton se rate à la nouvelle chicane et repart lentement en piste en bloquant Ricciardo contre le rail. Ricciardo peste et perd quelques dixièmes dans les virages suivants, lorsque Lewis Hamilton signe le meilleur temps en course en lui reprenant cinq dixièmes. La bataille est intense entre les deux pilotes !

Derrière, Perez est toujours troisième devant Vettel qui prend le meilleur tour en course, puis Fernando Alonso qui tient le rythme sur la McLaren et devance Nico Rosberg, seulement sixième. Hulkenberg, Sainz, Button et Gutierrez complètent le top 10 alors qu’on franchit le cap de la moitié de la course.

Hamilton accélère et se redonne une seconde de marge supplémentaire sur Ricciardo, l’Australien décroche un peu après s’être énervé et doit bouillonner suite à l’erreur de Red Bull dont on confirme qu’il s’agit "d’un manque de communication entre les ingénieurs et les mécaniciens". Une situation qui va sûrement provoquer un débriefing animé après la course !

Ricciardo répond et reprend la petite seconde que lui avait pris Lewis Hamilton, il reste encore cinquante minute de course et l’écart entre les deux pilotes est de moins de deux secondes !

L’écart tombe même à moins d’une seconde avant un tour énorme de Lewis Hamilton, qui gère ses gommes, et reprend d’un coup huit dixièmes à l’Australien ! Les deux pilotes se répondent mais seul Hamilton semble en avoir sous le pied, bien que ses gommes risquent de fatiguer plus vite.

Et pendant que l’écart entre les deux hommes joue au yo-yo, c’est Perez qui s’empare du meilleur tour en course ! Le Mexicain est très solide ici et la Force India est également surprenante aux mains du Mexicain.

Derrière lui et Vettel, c’est Alonso qui tient le choc avec des pneus moins rapides que Nico Rosberg en arrivant à garder sa cinquième place face à la Mercedes de l’Allemand.

Devant, Lewis Hamilton ne semble plus en mesure d’accélérer et n’arrive pas à remonter son avance au-dessus de la seconde tandis que Perez fait le meilleur temps.

Scène embarrassante derrière avec l’accrochage des Sauber ! Après avoir demandé des consignes, difficiles à accepter, Ericsson tente une attaque stupide à la Rascasse et envoie Nasr en tête-à-queue ! Ericsson roule en plus sur l’aileron de son équipier, une scène inadmissible entre équipiers et pour une équipe qui est en grande difficulté financière.

La course est relancée ! Hamilton descend en dessous de la minute 18 dès le premier tour après la relance, mais Ricciardo suit dans un bon rythme. Il reste 25 tours !

Nasr abandonne, et devant les quatre premiers pilotes roulent dans un très bon rythme, Perez et Vettel ayant peut-être une carte à jouer en fin de course, lorsque les pneus de Hamilton et Ricciardo perdront en performance, car ils ne sont qu’à huit secondes de Ricciardo et roulent désormais quelques dixièmes au tour plus vite.

Les félicitations vont être de rigueur chez Sauber puisque Marcus Ericsson rentre à son tour abandonner, quelle catastrophe pour l’écurie suisse ! Le débriefing est directement lancé, à se demander si Ericsson n’a pas été arrêté pour commencer directement à parler de cet incident déplorable.

Esteban Gutierrez tire tout droit à la Rascasse mais reprend la piste sans difficulté et sans avoir touché les barrières.

Perez et Vettel s’énervent ! Le Mexicain bat le record du tour et le perd immédiatement au profit du pilote Ferrari, le tout en étant une seconde plus rapide que les deux leaders. Au tour suivant, tout le monde accélère et c’est Vettel qui signe la meilleure performance en 1’18"005 !

Rosberg attaque Alonso mais coupe la chicane et rend immédiatement sa place à l’Espagnol. Lewis Hamilton ne baisse pas en rythme mais par contre, c’est Daniel Ricciardo qui fait un temps moyen dans le 64e tour et perd une seconde pleine sur la Mercedes qui mène la course. Les pneus super tendres usés de Ricciardo seraient-ils en train de lâcher avant les ultra tendres neufs de Hamilton ?

Vettel attaque très fort pour aller chercher Sergio Perez mais bloque ses roues juste avant le Casino et manque de peu le même accident que Max Verstappen.

L’heure n’est pas à l’économie pour les leaders puisque Daniel Ricciardo bat son meilleur tour en course et reprend une demie seconde à Lewis Hamilton ! La bataille n’est pas terminée, sur fond d’incertitude quant à l’endurance de leurs pneumatiques respectifs.

Perez est un solide troisième après la petite erreur de Vettel mais ce dernier est reparti sur un rythme très rapide.

Derrière, Alonso retient toujours un groupe composé de Rosberg, Hulkenberg et Sainz, mais les performances commencent vraiment à chuter.

La voiture de sécurité virtuelle est obligée d’intervenir suite à la chute d’un débris, semble-t-il une bâche, en pleine ligne droite des stands. La relance s’effectue très rapidement et Hamilton possède directement deux secondes de marge.

Meilleur tour pour Lewis Hamilton, en 1’17"939 ! Un temps incroyable avec des pneus pourtant vieux, mais ces ultra tendres sont apparemment solides. Il reste huit tours ou onze minutes et la pluie revient ! Quelques gouttes seulement mais peut-être de quoi légèrement animer les dernières minutes de ce Grand Prix.

Et c’est maintenant Ricciardo qui fait une erreur vers le Casino, la même que Vettel et Verstappen avant lui, mais ne touche rien ! L’Australien semble hors du rythme, perd beaucoup de temps et les gouttes de pluie font leur apparition de plus en plus régulièrement.

Perez et Vettel sont les plus rapides en piste et Fernando Alonso est désormais dans leurs temps ! L’Espagnol défend chèrement sa précieuse cinquième place, mais c’est devant lui que la lutte s’intensifie puisque Vettel est à moins d’une seconde de la Force India.

Lewis Hamilton a creusé l’écart à quatre tours de la fin et possède plus de trois secondes d’avance, avec une stratégie osée à un seul arrêt, passant des pneus pour la pluie aux pneus ultra tendres ! L’erreur de Red Bull aura coûté la victoire à Daniel Ricciardo.

Victoire pour Lewis Hamilton ! Il devance Daniel Ricciardo et Sergio Perez qui signe un podium avec beaucoup de détermination. Vettel est quatrième, Alonso cinquième devant Nico Hulkenberg qui passe Nico Rosberg dans le dernier tour ! Sainz, Button et Massa qui marque un petit point pour Williams, complètent le top 10.

A noter que Pascal Wehrlein, qui a écopé d’une pénalité, va perdre sa treizième place au profit de Romain Grosjean.

Hamilton remporte donc sa 44e victoire, la première depuis le Grand Prix des Etats-Unis l’année dernière, et donc sa première de l’année.

  • Meilleur tour : L. Hamilton : 1'17"939
  • Le classement du GP : 
1er
L. Hamilton
2ème
D. Ricciardo
3ème
S. Perez
4ème
S. Vettel
5ème
F. Alonso
6ème
N. Hulkenberg
7ème
N. Rosberg
8ème
C. Sainz
9ème
J. Button
10ème
F. Massa
11ème
E. Gutierrez
12ème
V. Bottas
13ème
P. Wehrlein
14ème
R. Grosjean
15ème
R. Haryanto

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 28/03/2016 - 11:23
Dernière modification : 14/06/2016 - 19:39
Catégorie : Saison 2016
Page lue 429 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Connexion...
 Liste des membres Membres : 640

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonyme en ligne :  Anonyme en ligne : 1
^ Haut ^