Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP d'Australie

 
Melbourne.PNG

 

Les essais qualificatifs :

Après des Essais Libres 3 animés, il était difficile de dire qui serait en pole position au terme de la qualification. Lando Norris a signé le meilleur temps avec sa McLaren, mais l’équipe a admis qu’il embarquait très peu de carburant, ce qui était la raison d’un message de son ingénieur en fin de séance, qui lui demandait d’économiser du carburant.
 
Derrière lui, les Ferrari et les Red Bull semblent toujours les voitures les plus solides, Charles Leclerc et Sergio Pérez complétant le top 3. Fernando Alonso a également semblé en grande forme pour Alpine F1.
 
Carlos Sainz était en retrait de son équipier, comme Max Verstappen. Mais le Néerlandais n’a pas réussi à signer un seul chrono en pneus tendres, se plaignant de problèmes d’équilibre sur sa RB18 depuis le début du week-end.
 
Du côté de Mercedes F1, le marsouinage continuait à poser de gros problèmes de performance, tandis que Haas F1, en verve à Bahreïn et Djeddah, n’a pas réussi à progresser avant la séance qualificative.
 
Un des enjeux avant la séance qualificative était la course contre-la-montre d’Aston Martin F1. L’équipe de Silverstone devait en effet réparer les deux AMR22, Sebastian Vettel et Lance Stroll ayant tous les deux envoyé leur monoplace dans les barrières en EL3.
 
Alex Albon a écopé de trois places de pénalités sur la grille, ce qui devrait le renvoyer en dernière partie de classement.
  •  1ere partie :
Les pilotes Ferrari ont été les premiers des équipes de pointe à se lancer en piste, tandis que le travail se poursuivait chez Aston Martin pour tenter de faire rouler Vettel et Stroll dans cette Q1, dont ils auront de toute façon du mal à s’extraire.
 
Leclerc a été le premier à signer un chrono de référence en 1’19"391. Yuki Tsunoda et Guanyu Zhou se sont placés loin derrière, rapidement battus par Norris, qui était deuxième à moins de quatre dixièmes de la Ferrari du Monégasque.
 
Sainz s’est ensuite emparé du meilleur temps avec l’autre Ferrari, en 1’19"179. Sergio Pérez a pris le deuxième temps à moins de deux dixièmes de l’Espagnol, tandis que Verstappen signait provisoirement le quatrième temps.
 
Leclerc a ensuite repris la tête du classement en 1’18"881 ! Daniel Ricciardo s’est placé juste derrière son équipier Norris, tandis que derrière, Mick Schumacher se plaçait enfin devant son équipier Kevin Magnussen. Une réaction attendue du pilote allemand après un début de saison délicat.
 
Un tour après avoir effectué un tête-à-queue, Valtteri Bottas s’est placé en cinquième position, juste devant Fernando Alonso, qui a impressionné lors des essais libres. Norris confirmait la bonne forme de McLaren en reprenant la quatrième place.
 
Verstappen a amélioré et s’est positionné à 0"044 de Leclerc. Alonso a lui aussi progressé et pris la quatrième place. Les pilotes Mercedes F1 ont enfin signé un chrono, mais ce n’était pas rassurant.
 
En effet, George Russell et Lewis Hamilton se sont positionnés en dixième et 11e positions, tandis que Bottas remontait en cinquième position. Verstappen a amélioré et a pris la première place en 1’18"580.
 
Pérez a ensuite pris la deuxième place, tandis que Sainz se plaignait d’un "marsouinage vraiment étrange, totalement fou". Lance Stroll prenait finalement la piste à moins de 5 mn de la Q1.
 
Hamilton a amélioré et pris la huitième place, alors qu’un incident était noté entre lui et Tsunoda. Magnussen a progressé dans le classement en 14e place, et Schumacher en 13e position. Haas F1 était clairement moins en forme que lors des dux premières courses.
 
Gasly n’a pas amélioré, Russell est passé neuvième, Esteban Ocon est revenu au 10e rang, tandis que Zhou a amélioré et éliminé Albon à 2 minutes 20 de la fin de séance. Vettel restait à son garage et son AMR22 n’était pas prête à rouler.
 
La séance a été interrompue par un énorme accident pour Nicholas Latifi, qui a détruit sa Williams après un accrochage avec Stroll, qui s’est rabattu au moment où le pilote Williams passait à sa droite !
 
Une incompréhension qui laisse penser que Stroll n’a pas vu Latifi, qui venait de le laisser passer, dans ses rétroviseurs au moment de laisser passer une Alfa Romeo. Mais le pilote Aston Martin risque gros en termes de sanction.
 
8h28 : La séance va reprendre pour 2mn01 à 8h31, heure française !
 
8h31 : Vettel a pu sortir de son garage, Aston Martin ayant terminé les réparations à la suite de l’accident entre Stroll et Latifi. Et la séance était relancée !
 
La situation en piste était très complexe, les pilotes cherchant à passer la ligne avant la fin du chronomètre, et tous sont allés très vite pour y parvenir. Hamilton et Russell n’ont pas pu y parvenir, alors qu’ils étaient huitième et neuvième avant cette relance.
 
Gasly a amélioré, tandis que Vettel a pu signer un chrono et dépasser Latifi et Stroll. Avec la pénalité d’Albon, il s’élancera 17e demain.
 
Les éliminés de cette Q1 étaient Albon, Magnussen, Vettel, Latifi et Stroll.
  •  2ème partie : 
Williams a demandé à Albon d’arrêter sa voiture en piste, et la direction de course a annoncé que la Q2 serait lancée à 8h40, heure française, le temps d’évacuer la Williams FW44 du Thaïlandais.
 
Finalement, le début de la Q2 était retardé indéfiniment, car les commissaires de piste étaient en train de pousser la monoplace anglaise sur la piste, avec l’aide du pilote.
 
La séance a officiellement démarré à 8h45, heure française, alors que le soleil commençait à baigner le tracé de l’Albert Park.
 
Verstappen a signé un temps de 1’18"611 dès le début de cette Q2, alors qu’un drapeau jaune était déployé dans le troisième secteur. C’est Russell qui était dans une échappatoire.
 
Pérez s’est placé à trois dixièmes de son équipier, et Leclerc légèrement derrière le Mexicain en 1’19"008. Sainz était à deux dixièmes de son équipier, tandis que Gasly et Ocon se sont positionnés derrière l’Espagnol.
 
Alonso a signé un excellent chrono avec une deuxième place entre les deux Red Bull, tandis que Pérez était sous enquête pour ne pas avoir ralenti sous drapeau jaune. Les pilotes McLaren se sont intercalés entre les pilotes Ferrari. Hamilton s’est positionné huitième.
 
Pérez a ensuite pris la tête de la Q2 avec un 1’18"340, tandis que Russell entrait à son tour dans le top 10. Verstappen a gêné Hamilton et n’avait apparemment pas été prévenu que la Mercedes derrière lui était sur un tour rapide.
 
Les commissaires ont confirmé que l’infraction de Pérez serait étudiée après la séance qualificative, tandis que Vettel a écopé d’une pénalité pour un excès de vitesse.
 
Bottas n’améliorait pas et restait 12e, tandis que Zhou revenait à une position derrière son équipier. Leclerc a réussi à prendre la deuxième place, et Sainz la quatrième, dans cette tentative rapide.
 
Ocon a amélioré avec le huitième temps, laissant Hamilton dixième, mais le Britannique a amélioré. Alfa Romeo et Haas, très en verve à Bahreïn et Djeddah, sont clairement en retrait à Melbourne.
 
Les éliminés sont Gasly, Bottas - qui met un terme à sa série de 103 passages consécutifs en Q3 -, Tsunoda, Zhou et Schumacher.
  •  3ème partie :
Les pilotes se sont tous plaint du soleil, qui est à la hauteur des yeux. Leclerc et Hamilton ont demandé un casque avec une visière foncée, tandis que Verstappen s’est fait installer un morceau de scotch sur le haut de sa visière pour faire pare-soleil.
 
Verstappen a signé son premier tour chronométré en 1’18"399, une performance très solide pour le pilote Red Bull, toujours en progrès depuis le début du week-end. Mais son équipier Pérez l’a battu pour un petit millième de seconde !
 
Ricciardo a pris la troisième place devant Ocon, tandis que Leclerc et Hamilton avaient avorté leur tour rapide. La McLaren était toutefois à six dixièmes des Red Bull, comme l’Alpine du Français.
 
Leclerc a ensuite pris le meilleur temps en 1’18"239, la Ferrari étant très compétitive ! Alonso a signé le meilleur temps absolu dans le deuxième secteur mais a eu un accident juste après ! Quel dommage pour l’Espagnol, qui allait certainement se glisser en première ou deuxième ligne, et disputait un très bon week-end...
 
Le pilote Alpine F1 s’est plaint d’un souci hydraulique qui l’a empêché de changer de rapport à l’approche du virage où il a eu son accident. Le drapeau rouge a été brandi avec 6 minutes 58 à disputer.
 
La séance a été relancée à 9h25 pour un peu moins de sept minutes. Hamilton, Sainz et Russell n’avaient encore pas fait de tour rapide à ce moment.
 
Hamilton et Russell se sont élancés à la suite l’un et l’autre, et Russell se plaignait du fait que son équipier chez Mercedes F1 était trop lent en piste. Le duo s’est relancé pour un deuxième tour de mise en chauffe des pneumatiques.
 
Pérez a amélioré mais a échoué à un millième de seconde de Leclerc, qui conservait sa pole position provisoire pour le plus petit des écarts. Russell a pris le quatrième temps, Hamilton le sixième, 42 millièmes de seconde séparant les deux hommes.
 
Verstappen n’améliorait dans aucun des deux premiers secteurs, mais il a quand même signé le meilleur temps en 1’18"154, mais Leclerc a repris la main en 1’17"868, et le Monégasque a signé sa deuxième pole position de la saison.
 
Pérez sera en deuxième ligne devant Norris, qui signe une très bonne qualification pour McLaren. Hamilton et Russell ont placé les Mercedes en troisième ligne devant Ricciardo et Ocon, puis Sainz qui a signé une grosse contre-performance sur cette qualification. Alonso est dixième, mais il faudra voir l’état des réparations chez Alpine.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:18.881 1:18.606 1:17.868
2 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:18.580 1:18.611 1:18.154
3 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:18.834 1:18.340 1:18.240
4 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:19.280 1:19.066 1:18.703
5 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:19.401 1:19.106 1:18.825
6 George Russell Mercedes W13 1:19.405 1:19.076 1:18.933
7 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:19.665 1:19.130 1:19.032
8 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:19.605 1:19.136 1:19.061
9 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:18.983 1:18.469 1:19.408
10 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:19.192 1:18.815 - :—.---
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:19.580 1:19.226  
12 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:19.251 1:19.410  
13 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:19.742 1:19.424  
14 Gunayu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:19.910 1:20.155  
15 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:20.104 1:20.465  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Alex Albon Williams Mercedes FW44 1:20.135    
17 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:20.254    
18 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:21.149    
19 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:21.372    
20 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 - :—.---    
  • Grille de départ : 
C. Leclerc  pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"868 M. Verstappen
  1'18"154
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"240 L. Norris
  1'18"703
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"825 G. Russell
  1'18"933
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"032 E. Ocon
  1'19"061
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"408 F. Alonso
  pas de temps
P. Gasly pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"226 V. Bottas
  1'19"410
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"424 G. Zhou
  1'20"155
M. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"465 K. Magnussen
  1'20"254
S. Vettel pour_grille_de_depart.GIF  
1'21"149 N. Latifi
  1'21"372
L. Stroll* pour_grille_de_depart.GIF  
pas de temps A. Albon**
  1'20"135
* L. Stroll est pénalisé de 3 places suite à son accrochage avec N. Latifi en Q1
** A. Albon (16e) a été rétrogradé de 3 places suite à un accrochage avec L. Stroll lors du précédent GP puis a été exclu des qualifications pour quantité d'essence insuffisante

La course :

Pour la troisième fois de la saison en autant de courses, un duel entre Charles Leclerc et Max Verstappen se profile. Les deux hommes, comme à Bahreïn, monopolisent la première ligne, ce qui n’était pas le cas à Djeddah où Sergio Pérez a fait la pole position.
 
Ici, c’est le pilote Ferrari qui l’a réalisée, sa deuxième de la saison, tandis que du côté de Red Bull, Verstappen se plaignait d’avoir manqué d’équilibre tout au long du week-end. Pérez s’élance quant à lui troisième et pourrait être une aide précieuse pour le Néerlandais.
 
En quatrième position, Lando Norris ne s’attendait certainement pas à une aussi bonne qualification. Après un début de saison compliqué, ce Grand Prix d’Australie a marqué un semblant de rédemption pour McLaren.
 
Si le Britannique devance une troisième ligne entièrement monopolisée par Mercedes F1, avec Lewis Hamilton cinquième devant George Russell, son équipier Daniel Ricciardo n’est pas loin, en septième place.
 
Esteban Ocon est huitième devant un décevant Carlos Sainz, qui n’a pas réussi une seule fois à effectuer un tour propre. L’Espagnol s’élance de la cinquième ligne aux côtés de son compatriote Fernando Alonso.
 
Le pilote Alpine F1 avait de bien meilleures ambitions puisqu’il visait un top 3 avant un accident dû à un problème hydraulique. L’équipe a réglé le problème et il pourra donc bien s’élancer depuis la dixième place.
 
Pierre Gasly s’élance 11e devant Valtteri Bottas, les AlphaTauri et Alfa Romeo ayant été en retrait. C’était également le cas des Haas F1, et en particulier de Kevin Magnussen, éliminé en Q1.
 
La stratégie la plus probable selon Pirelli est une utilisation des pneus médiums puis des pneus durs, avec un seul arrêt. Mario Isola a toutefois noté que des pilotes pourraient décider d’inverser l’utilisation de ces composés. Le directeur de Pirelli en F1 note que les possibles neutralisations pourraient amener des stratégies différentes.
 
6h45 : Red Bull a contrôlé la boîte de vitesses de Verstappen, quelques heures avant la course. Le Néerlandais a reçu quelques nouvelles pièces, dont des pièces du système hydraulique de la boîte, un nouvel actionneur d’embrayage, et des paramètres modifiés à la suite de ces changements. Il n’encourt aucune pénalité.
 
6h58 : Dans le top 10, les huit premiers pilotes s’élancent en pneus médiums, tandis que Sainz et Alonso tenteront d’allonger leur premier relais avec des pneus durs. Une stratégie qui n’avait pas payé à Djeddah. En deuxième partie de grille, Kevin Magnussen, Sebastian Vettel, Lance Stroll et Alex Albon s’élanceront aussi en gommes dures, et les autres ont opté pour le choix plus classique des pneus médiums.
 
Départ : Excellent départ de Leclerc qui bloque les Red Bull, et Hamilton dépasse Pérez tandis que Russell dépasse Norris, auteur d’un mauvais départ, tout comme Sainz qui recule au 13e rang.
 
Tour 1 : Leclerc voit Verstappen rester dans son sillage, Hamilton est troisième devant Pérez, Russell, Norris, Ricciardo, Ocon, Gasly, Alonso et Tsunoda. Sainz est 14e.
 
Tour 2 : En pneus durs, Sainz fait un tête-à-queue et reste bloqué dans le bac à graviers ! Les pneus durs semblaient en difficulté et l’Espagnol a freiné beaucoup trop tard !
 
Tour 3 : La voiture de sécurité est déployée !
 
Tour 4 : Stroll est rentré aux stands chausser des pneus médiums, les durs semblant difficiles à rendre performants sur ce tracé. Seul Alonso, dixième, semble en tirer un bon rythme.
 
Tour 5 : Stroll s’arrête à nouveau, et Aston Martin lui chausse de nouveau les durs. Ainsi, le Canadien n’a plus besoin de s’arrêter et l’équipe va tenter de profiter des faits de course pour signer un bon résultat.
 
Tour 6 : La voiture de Sainz a été évacuée, et la course va être relancée avec Leclerc en tête devant Verstappen - qui n’aura plus le droit de se placer à hauteur de son rival-, Hamilton, Pérez, Russell, Norris, Ricciardo, Ocon, Gasly et Alonso.
 
Tour 7 : C’est reparti ! Leclerc conserve la tête mais Verstappen se place proche de lui. Tous les pilotes se tiennent à moins d’une seconde de leur rival devant eux, preuve que ces voitures savent se suivre ! Aucun changement n’est à noter dans le classement.
 
Tour 8 : Leclerc signe le meilleur tour en course dans la septième boucle en 1’23"957, prenant deux dixièmes à Verstappen. Hamilton est déjà à plus d’une seconde de la Red Bull du Néerlandais, et sous la menace de celle de Pérez. La défense de Hamilton face au Mexicain va être cruciale pour la lutte entre Leclerc et Verstappen.
 
Tour 9 : Leclerc enchaîne avec un deuxième meilleur tour en course en 1’23"589, prenant quatre dixièmes à Verstappen qui se retrouve hors de la zone de DRS du Monégasque. Hamilton prend plus d’une seconde au tour et voit Pérez se placer dans son sillage.
 
Tour 10 : Leclerc signe un nouveau meilleur tour en course en 1’23"390 et reprend 4 dixièmes à Verstappen. Hamilton, en 1’25"1, est à l’agonie et voit Pérez prêt à l’attaquer. Le Mexicain s’exécute au virage 3 et prend la troisième place, tandis que Russell est déjà dans la boîte de vitesses de son équipier, en grande difficulté.
 
Tour 11 : Leclerc enchaîne avec un nouveau meilleur tour en 1’23"360, et l’écart est à plus de deux secondes entre lui et Verstapen. Derrière, Vettel fait une erreur avec son Aston Martin, et se plaint de "la difficulté à juger la voiture au freinage". Verstappen perd grandement en rythme et voit Leclerc s’envoler dans le 3e secteur, avec 3 secondes.
 
Tour 12 : Leclerc fait encore le meilleur tour en 1’23"356 et Verstappen a du graining sur le train avant, ce qui se voit immédiatement sur son rythme ! Il a 4 secondes de retard sur Leclerc et 4"5 d’avance sur Pérez.
 
Tour 13 : Encore une amélioration pour Leclerc en 1’23"325, et il reprend 1"2 à Verstappen dans le seul tour 12.
 
Tour 14 : Verstappen est à l’agonie et perd une seconde au tour, l’écart étant désormais de 5"5 entre lui et Leclerc. Pérez est à 10 secondes de la Ferrari de tête et possède 3 secondes d’avance sur Hamilton. Russell est à 1"3 de son équipier et possède 8 dixièmes de marge sur Norris, lui-même 8 dixièmes devant Ricciardo. Ocon et Gasly devancent Alonso, qui semble toujours à l’aise avec ses gommes dures. Schumacher perd 2 places après une erreur.
 
Tour 16 : Le rythme de Leclerc ne baisse pas, puisqu’il tourne en 1’23"5, et l’écart au tour est d’une seconde. Ferrari lui intime de suivre le "Plan A + 5", ce qui laisse penser qu’il va allonger son relais de 5 tours. La F1-75 du Monégasque est donc rapide et n’abîme pas ses pneus. L’écart passe au-dessus des 7 secondes face à Verstappen.
 
Tour 17 : Bottas dépasse Tsunoda pour la 11e place, et le Japonais est sous la menace de Magnussen, jusqu’à une erreur du Danois ! Zhou en profite pour prendre la 13e place au pilote Haas F1.
 
Tour 18 : Ocon s’arrête aux stands et ressort 17e. Leclerc possède 8"5 d’avance sur Verstappen, 14"5 sur Pérez et 16 secondes sur Hamilton, qui revient sur Pérez et signe son meilleur tour personnel. Verstappen s’arrête à la fin du tour !
 
Tour 19 : Après un arrêt de 2"9, il ressort septième, juste devant Gasly et Alonso, et l’Espagnol dépasse le Français derrière la Red Bull. Devant, Hamilton est revenu à moins d’une seconde de Pérez !
 
Tour 20 : Hamilton est dans le sillage de Pérez, le tout à 17 secondes de Leclerc ! Derrière, Verstappen tourne plus vite que le leader, mais va devoir revenir sur les McLaren. Pérez s’arrête à la fin du tour, tout comme Norris !
 
Tour 21 : Pérez ressort neuvième, et Verstappen signe le meilleur tour en course. Il est toutefois à 26 secondes de Leclerc pour le moment, même s’il reprend près d’une seconde au Monégasque. Ricciardo s’arrête à son tour, tout comme Gasly. Leclerc s’arrête à la fin du tour, tout comme Hamilton et Bottas !
 
Tour 22 : Leclerc ne perd même pas le commandement de la course, et ressort moins d’une seconde devant Russell.
 
Tour 23 : Verstappen est à 4"5 du Monégasque, après un meilleur tour en course en 1’22"533. Hamilton et Pérez sont en lutte mais la voiture de sécurité est déployée parce que Vettel est à l’arrêt en bord de piste après un tête-à-queue qui l’a fait percuter le mur par l’avant et par l’arrière. Russell s’arrête et ressort troisième devant Alonso qui ne s’est pas arrêté.
 
Tour 25 : Leclerc a eu de la chance de s’être arrêté juste avant la voiture de sécurité, mais voit son écart réduit à néant en tête. Russell est troisième devant Alonso, qui ne s’est pas arrêté. S’il n’y a pas d’autre neutralisation rapidement, le pilote Alpine F1 sera le grand perdant de cette neutralisation, avec Magnussen, qui est septième. Pérez et Hamilton sont cinquième et sixième, tandis que Norris, Ricciardo et Albon complètent le top 10. Ce dernier ne s’est pas arrêté, et c’est Ocon qui est aux portes du top 10.
 
Tour 26 : Derrière Ocon, la deuxième partie du peloton se compose de Botttas 12e, Stroll, Gasly, Tsunoda, Schumacher, Zhou et Latifi. La course va être relancée !
 
Tour 27 : Leclerc rate totalement sa relance et voit Verstappen attaquer par l’extérieur ! Le Monégasque garde la tête mais a connu un rappel à l’ordre, tandis que Russell se positionne proche de la Red Bull en ce début de 27e tour.
 
Tour 28 : Leclerc roule de nouveau bien plus vite que Verstappen et pointe déjà 1"5 devant Verstappen. Russell est à 1"5 de la Red Bull, et Alonso à 1"2 du Britannique, mais l’Espagnol doit s’occuper de Pérez qui est très incisif dans ses rétroviseurs. Hamilton, Magnussen et les McLaren sont dans le sillage du Mexicain.
 
Tour 29 : Alors que l’on atteint la mi-course, l’écart franchit les 2 secondes, puisque Leclerc tourne environ une demi-seconde plus vite que Verstappen. Russell est à une demi-seconde au tour du Néerlandais.
 
Tour 30 : Pérez parvient enfin à se défaire d’Alonso et de ses pneus durs vieux de 30 tours. Hamilton se place immédiatement dans le sillage de l’Alpine.
 
Tour 31 : L’écart est désormais de plus de 3 secondes entre Leclerc et Verstappen, tandis que Pérez revient à moins d’une seconde de Russell. Hamilton se défait d’Alonso.
 
Tour 32 : Leclerc reprend le meilleur tour en 1’22"450, et son avance est de 3"5 sur Verstappen. Alonso perd pied en termes de rythme, tout comme Magnussen, et les pilotes McLaren sont proches des deux hommes. En pneus durs usés, Albon est plus rapide qu’Alonso et Magnussen.
 
Tour 33 : Leclerc enchaîne avec un nouveau meilleur tour, en 1’22"394. Magnussen est attaqué par les McLaren mais se défend.
 
Tour 34 : Et c’est encore un meilleur tour en course pour Leclerc, en 1’22"023. L’écart est proche des 4"5 entre lui et Verstappen. Derrière, Russell roule dans les mêmes temps que le Néerlandais et il parvient à contenir Pérez. Hamilton est à 4"4 de Pérez.
 
Tour 35 : Verstappen limite la casse dans le 34e tour et l’écart se stabilise sous les 5 secondes. Russell est toujours menacé par Pérez, qui navigue à moins d’une demi-seconde. Derrière, les deux McLaren parviennent à se défaire de Magnussen, et remontent sur Alonso.
 
Tour 36 : Mercedes explique à Russell que "la gestion est plus importante que la position en piste", et qu’il doit laisser Pérez passer s’il abîme ses pneus en se défendant. La réponse du principal intéressé est très claire : "Ce n’est pas ce que je veux entendre." Cependant, il s’exécute et Pérez le dépasse.
 
Tour 37 : Leclerc continue sa chevauchée en tête et signe le meilleur tour en course, l’écart se portant à 5"4.
 
Tour 38 : Verstappen réplique et prend le meilleur tour en course en 1’21"677, réduisant l’écart à un peu plus de 5 secondes. Pérez lâche Russell, qui voit Hamilton revenir légèrement. Dans le peloton, Bottas attaque Stroll mais ne parvient pas à s’en défaire. Le milieu de peloton est très compact, avec 8 pilotes en 5 secondes !
 
Tour 39 : Meilleur tour en course pour Leclerc et Verstappen est à l’arrêt ! La Red Bull est victime d’un problème de fiabilité et le champion du monde est obligé de mettre pied à terre ! La voiture de sécurité virtuelle est déployée.
 
Tour 40 : Alonso et Magnussen s’arrêtent, mais pas Albon. La relance intervient trop tôt pour le pilote Williams qui reste en piste. La course est relancée au milieu du 40e tour !
 
Tour 41 : Leclerc est donc en tête devant Pérez, avec près de 12 secondes d’avance. Russell et Hamilton suivent devant les McLaren de Norris et Ricciardo. Albon est septième mais ne s’est pas arrêté. Ocon est huitième devant Stroll, qui a poussé Bottas lors du premier tour de relance et a fait perdre deux places au Finlandais. Gasly est dixième, Schumacher 12e devant Alonso, Zhou, Tsunoda, Magnussen et Latifi.
 
Tour 43 : Stroll est sous enquête pour avoir forcé Bottas à sortir de piste et se fait déjà pénaliser de 5 secondes pour avoir zigzagué en ligne droite. Le week-end du Canadien est tout simplement catastrophique.
 
Tour 45 : Leclerc possède 13 secondes d’avance sur Pérez, lui-même 4"3 devant Russell. Hamilton revient sur son équipier, à 1"5.
 
Tour 47 : Stroll bloque un groupe composé de Gasly, Bottas, Alonso, Schumacher et Zhou. Derrière, Magnussen dépasse Tsunoda pour le gain de la 15e place.
 
Tour 48 : Leclerc possède désormais 14"3 d’avance sur Pérez. Russell est à 5"3 du Mexicain et Hamilton est à 1"3 de son équipier. Les pilotes McLaren sont à 15 secondes du septuple champion du monde, et séparés par 2"7. Albon est septième devant Ocon mais doit toujours s’arrêter. Le ’groupe Stroll’ suit dans le classement.
 
Tour 49 : Alonso s’interroge sur le pilote AlphaTauri qui est deux places devant lui. Informé qu’il s’agit de Gasly, il demande à la radio pourquoi le Français ne dépasse pas !
 
Tour 50 : Leclerc signe le meilleur tour en course et augmente encore son avance ! Pérez perd plus de deux secondes dans le dernier secteur, et pointe désormais à 19 secondes de Leclerc, avec seulement 3"4 de marge sur Russell. Hamilton est à 1 seconde de son équipier.
 
Tour 51 : Le bouchon Stroll a sauté puisque Gasly et Bottas sont passés. Le Français est sous enquête pour non-respect de procédure.
 
Tour 53 : Alonso est en difficulté. Est-ce à cause de ses blessures aux mains ? Il est désormais 14e et semble dire adieu à des points. En tête, Leclerc possède 20 secondes d’avance sur Pérez, et Russell a repris un peu de marge sur Hamilton.
 
Tour 54 : Leclerc demande s’il peut attaquer pour le meilleur tour, mais son ingénieur le calme en lui disant qu’il a déjà le meilleur tour et que personne ne peut le battre. Le pilote Ferrari vise son deuxième Hat Trick (pole, victoire et meilleur tour) en carrière, après celui de Bahreïn.
 
Tour 55 : Gasly commet une erreur dans l’avant-dernier virage, et Bottas en profite pour prendre la neuvième place.
 
Tour 57 : L’écart entre Leclerc et Pérez est de 19 secondes dans l’avant-dernier tour, et les positions semblent figées dans le top 10.
 
Dernier tour : Albon s’arrête finalement après 57 tours en gommes dures, et sur un beau rythme ! Il ressort dixième et vise donc un point !
 
Arrivée : Leclerc remporte le Grand Prix d’Australie et signe un dernier meilleur tour en course, son deuxième Hat Trick en carrière ! Pérez est un solide deuxième pour Red Bull et Russell signe son deuxième podium en carrière, le premier après le fiasco de Spa 2021.
 
Hamilton est quatrième devant les McLaren de Norris et Ricciardo, et Ocon est septième. Bottas et Gasly suivent devant Albon qui signe une dixième place inespérée et ouvre le compteur de points de Williams ! Très belle course du Thaïlandais.
 
Guanyu Zhou termine 11e pour la troisième fois en trois courses, devant Stroll, les Haas de Schumacher et Magnussen, Tsunoda, Latifi et Alonso, qui a connu une fin de course catastrophique.
  • Meilleur tour : C. Leclerc : 1'20"260
  • Le classement du GP : 
1er
C. Leclerc
2ème
S. Perez
3ème
G. Russell
4ème
L. Hamilton
5ème
L. Norris
6ème
D. Ricciardo
7ème
E. Ocon
8ème
V. Bottas
9ème
P. Gasly
10ème
A. Albon
11ème
G. Zhou
12ème
L. Stroll
13ème
M. Schumacher
14ème
K. Magnussen
15ème
Y. Tsunoda
16ème
N. Latifi
17ème
F. Alonso

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 05/04/2022 - 21:37
Dernière modification : 23/10/2022 - 22:02
Catégorie : Saison 2022
Page lue 385 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 9
^ Haut ^