Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP de France

 

 

Les essais qualificatifs :

Après deux séances libres dominées par Ferrari vendredi, on pouvait penser que Charles Leclerc serait le grand favori pour la pole position. Mais lors des EL3, Red Bull et Max Verstappen ont montré des performances plus encourageantes.
 
Dès lors, il est difficile de savoir qui de Leclerc ou Verstappen sera en pole position après les qualifications. Carlos Sainz s’élancera du fond de grille à cause d’une pénalité moteur, tandis que Sergio Pérez semble en retrait depuis le début du week-end.
 
Derrière, la bataille du peloton s’annonce rude, même si Mercedes F1 devrait normalement être la troisième force de manière assez nette. Ensuite, ce sont Haas F1 et AlphaTauri qui ont le plus impressionné dans ce début de week-end, même si l’équipe américaine était en retrait ce matin. Globalement, les chronos sont extrêmement serrés entre toutes les équipes.
 
A noter que, comme Sainz, Kevin Magnussen sera renvoyé en fond de grille dimanche. Les deux hommes pourraient ainsi décider d’économiser leur moteur et ne pas viser la place la plus haute sur la grille au niveau des chronos.
  •  1ere partie :
Il faisait un peu moins chaud qu’hier après-midi quand la qualification a débuté, avec 31 dans l’air. Néanmoins, l’asphalte subissait le soleil brûlant du Castellet et la piste s’élevait à 56 degrés.
 
Mick Schumacher a signé le premier temps de la séance en 1’33"858, battu pour 14 millièmes par Lance Stroll. Sebastian Vettel s’est placé dernier avant que Pierre Gasly ne prenne la main en 1’33"696.
 
Mais c’est Charles Leclerc qui a signé la première référence claire en 1’31"727, très loin devant les pilotes du milieu de peloton. Sergio Pérez a pris la deuxième place provisoire à six dixièmes du Monégasque, et Yuki Tsunoda s’est placé deux dixièmes devant Gasly.
 
Valtteri Bottas s’est positionné troisième et Guanyu Zhou cinquième, tandis que Verstappen et les pilotes Mercedes F1 se lançaient à l’assaut du chrono. Verstappen s’est positionné à 0"164 de Leclerc avec son premier tour, et Lando Norris a pris la quatrième place à un peu moins d’une seconde de Leclerc. Lewis Hamilton et George Russell ont pris les sixième et septième positions, juste devant Daniel Ricciardo.
 
Les pilotes Alpine F1 ont ensuite signé leur premier chrono, Fernando Alonso se plaçant cinquième à une seconde de Leclerc. En retrait, Esteban Ocon a pris la neuvième position provisoire, juste derrière les pilotes Mercedes.
 
Pendant son tour rapide, Verstappen s’est fait peur parce que Pérez était dans la trajectoire, et s’en est plaint à la radio. Hamilton a été contraint de piler dans le dernier virage, et lui aussi s’en est plaint à la radio. Sainz a pris la troisième place pour son premier tour rapide, à une demi-seconde de Leclerc.
 
Zhou a fait une erreur et n’a pas amélioré dans son dernier tour, restant 16e, tandis qu’Alex Albon a fait un tête-à-queue. Ocon a amélioré, ainsi que Schumacher et les pilotes Aston Martin F1. Le tour de Schumacher a malheureusement été annulé, mais Magnussen a progressé dans le classement.
 
Les éliminés sont Gasly, Stroll, Zhou, Schumacher et Latifi.
  •  2ème partie : 
Avant le début de cette deuxième partie de qualifications, Haas a porté réclamation pour l’annulation du tour de Schumacher. A la radio, son ingénieur lui explique que rien n’est encore perdu : "On parle avec la direction de course, tiens-toi prêt à rouler."
 
Finalement, la décision de la direction de course est restée la même et le pilote Haas F1 a quitté sa monoplace. Alex Albon, 15e en Q1, reste donc qualifié pour la deuxième partie de la séance qualificative.
 
Hamilton a pris le meilleur temps provisoire en 1’33"329, devant Russell, Albon et Tsunoda. Norris s’est ensuite emparé du meilleur temps en 1’32"777, et Vettel s’est intercalé entre les deux Mercedes. Leclerc s’est placé en tête avec un chrono moins rapide qu’en Q1, en 1’32"587.
 
Pérez a pris la main en 1’32"120, et Verstappen a ensuite récupéré le meilleur tour en 1’31"990. Magnussen a pris la cinquième place devant Ricciardo et Alonso, qui se sont intercalés devant Hamilton.
 
Sainz a ensuite effectué un excellent chrono avec son moteur neuf, en 1’31"081. L’Espagnol aura possiblement de quoi nourrir des regrets, alors qu’il sera pénalisé demain sur la grille et s’élancera du fond de grille.
 
Ocon a ensuite amélioré en s’emparant du sixième temps, devant Bottas qui a amélioré. Tsunoda est passé devant le Français, comme Alonso, cinquième. Leclerc est remonté en deuxième place à un dixième de Sainz, Hamilton et Russell sont revenus dans le top 10, tout comme Magnussen, repoussant déjà Ocon au-delà du top 10.
 
Les éliminés de cette Q2 sont Ricciardo, Ocon, Bottas, Vettel et Albon.
  •  3ème partie :
Ferrari va mettre en place une stratégie pour permettre à Leclerc de prendre l’aspiration de Sainz, puisque l’Espagnol est pénalisé. Pérez a signé le meilleur temps en 1’31"640, très loin devant Alonso et Tsunoda. Leclerc a pris le meilleur chrono en 1’31"209, un chrono qui lui a permis de se placer huit millièmes devant Verstappen !
 
Russell et Hamilton se sont placés derrière le trio, tandis que Sainz n’a pas signé de chrono. Norris s’est placé devant Alonso, et Magnussen semblait, comme Sainz, ne pas signer de temps, puisque lui aussi est pénalisé.
 
Leclerc a amélioré son meilleur premier secteur absolu, tandis que Verstappen n’a pas amélioré son propre premier secteur. Dans la deuxième partie du circuit, Leclerc a amélioré son propre temps mais pas l’absolu de Verstappen, alors que Sainz a donné l’aspiration au Monégasque.
 
Mais Verstappen est allé chercher le meilleur deuxième secteur ! Leclerc a amélioré en 1’30"872, tandis que Verstappen n’a pas assez progressé, et le pilote Ferrari signe la pole position pour 3 dixièmes devant la Red Bull.
 
Les deux hommes devanceront Pérez et Hamilton, qui a progressé dans son dernier tour. Norris et Russell seront en troisième ligne devant Alonso et Tsunoda. Ricciardo et Ocon complèteront donc le top 10 de la grille.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:31.727 1:31.216 1:30.872
2 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:31.891 1:31.990 1:31.176
3 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:32.354 1:32.120 1:31.335
4 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:33.041 1:32.274 1:31.765
5 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:32.672 1:32.777 1:32.032
6 George Russell Mercedes W13 1:33.109 1:32.633 1:32.131
7 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:32.819 1:32.631 1:32.552
8 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:33.394 1:32.836 1:32.780
9 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:32.297 1:31.081 - :—.---
10 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:32.756 1:32.649 - :—.---
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:33.404 1:32.922  
12 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:33.346 1:33.048  
13 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:33.034 1:33.052  
14 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:33.285 1:33.276  
15 Alex Albon Williams Mercedes FW44 1:33.423 1:33.307  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:33.439    
17 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:33.439    
18 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:33.674    
19 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:33.701    
20 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:33.794    
  • Grille de départ : 
C. Leclerc  pour_grille_de_depart.GIF  
1'30"872 M. Verstappen
  1'31"176
S. Perez pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"335 L. Hamilton
  1'31"765
L. Norris pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"032 G. Russell
  1'32"131
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"552 Y. Tsunoda
  1'32"780
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'32"922 E. Ocon
  1'33"048
V. Bottas pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"052 S. Vettel
  1'33"276
A. Albon pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"307 P. Gasly
  1'33"439
L. Stroll pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"439 G. Zhou
  1'33"674
M. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'33"701 N. Latifi
  1'33"794
C. Sainz* pour_grille_de_depart.GIF  
1'31"081 K. Magnussen*
  1'32"649

* C. Sainz et K. Magnussen partiront en fin de grille suite au changement de leurs blocs propulseurs.

La course :

C’est un nouveau duel entre Charles Leclerc et Max Verstappen que nous promet ce Grand Prix de France de F1, qui se déroule au Castellet, sur le circuit Paul Ricard. Le pilote Ferrari et son adversaire de chez Red Bull se partagent en effet la première ligne.
 
Le Monégasque a signé une pole position autoritaire avec trois dixièmes d’avance sur le Néerlandais, mais pourrait avoir deux problèmes principaux en course. La Red Bull, tout d’abord, a semblé un peu meilleure sur les longs relais lors des essais libres, notamment au niveau de la dégradation des pneus.
 
De plus, la Ferrari devra affronter Verstappen, mais aussi Sergio Pérez, qualifié troisième, tandis que Carlos Sainz s’élancera en fond de grille à cause d’une pénalité moteur. C’est Lewis Hamilton qui, qualifié quatrième, espérera jouer les trouble-fêtes.
 
14h45 : Sur la grille de départ, Mario Isola a déclaré que les pneus auraient surement des difficultés à tenir avec un seul arrêt. Le directeur F1 de Pirelli pense que les pilotes devront gérer les gommes, mais doute qu’un seul arrêt soit viable.
 
14h48 : La température de l’air est de 30 degrés au Castellet, mais l’asphalte du circuit Paul Ricard oscille entre 56 et 61 degrés en moyenne ! Les pneus souffriront, tout comme les mécaniques et les pilotes, avec une telle canicule.
 
14h57 : Valtteri Bottas, Pierre Gasly et Carlos Sainz (11e, 14e et 19e respectivement) s’élancent en pneus durs, le reste du peloton partira en gommes médiums.
 
Départ : Bon départ de Leclerc et excellent envol de Hamilton qui prend la troisième place à Pérez !
 
Tour 1 : Alonso prend un excellent départ et prend la cinquième place, tandis que Norris perd deux positions. Tsunoda et Ocon s’accrochent à la chicane de la ligne droite du Mistral, et le Japonais repart dernier ! Magnussen est remonté à la 13e place alors qu’il partait 20e, tandis que Sainz n’a gagné qu’une place.
 
Tour 2 : Leclerc garde une seconde d’avance sur Verstappen, et ce dernier creuse déjà l’écart sur Hamilton. Pérez est dans le sillage et a un peu de marge sur Alonso et Russell. Norris et Ricciardo suivent devant Ocon et Stroll, qui complètent le top 10. Magnussen, très rapide hier, prend la 12e place à Albon.
 
Tour 3 : Leclerc signe le meilleur tour en course en 1’38"127 et essaie de se détacher, mais Verstappen reste dans la seconde. Hamilton décroche derrière et pointe à 3 secondes de Verstappen. Derrière, Russell dépasse Alonso pour la cinquième place.
 
Tour 4 : Verstappen réplique en 1’38"117, et reprend une demi-seconde à Leclerc. Hamilton continue de perdre du temps mais a réussi à sortir Pérez de sa zone de DRS. Derrière, en revanche, Alonso reste à moins d’une seconde de Russell. Sainz remonte dans le peloton et pointe en 15e place. Ocon est pénalisé de 5 secondes pour l’accrochage avec Tsundoda.
 
Tour 5 : Leclerc reprend le meilleur tour en course en 1’38"088, et il reprend trois dixièmes à Verstappen. Mais à la faveur du DRS, le Néerlandais reprend près d’une demi-seconde à son rival. Les deux hommes se répondent pour le moment tour après tour et distancent largement Hamilton, qui revoit Pérez revenir dans ses rétroviseurs. Sainz dépasse Schumacher et Albon et pointe en 13e place.
 
Tour 6 : Malgré un meilleur premier secteur absolu, Verstappen profite de nouveau du DRS et revient sur Leclerc alors que le Monégasque s’est raté là la chicane ! Verstappen tente une attaque à l’extérieur à la sortie de Signes, mais cède avant le Beausset et reste deuxième.
 
Tour 7 : Verstappen revient de nouveau sur Leclerc avec le DRS mais ne parvient pas à porter une attaque. Pérez est toujours à moins d’une seconde de Hamilton, tandis qu’Ocon dépasse Ricciardo pour la huitième place.
 
Tour 8 : L’écart fond entre les deux leaders mais Leclerc garde la main. Verstappen se montre encore dans les rétros de la Ferrari grâce au DRS mais ne parvient pas à placer une attaque, observant pour le moment son adversaire. Derrière, Sainz est maintenant 12e après avoir dépassé Magnussen. Pérez reçoit un deuxième avertissement pour avoir dépassé les limites de piste.
 
Tour 9 : La Red Bull de Verstappen ne semble pas avoir de problèmes de pneus, malgré le fait que le pilote néerlandais reste collé dans le sillage de la Ferrari de tête depuis de nombreux tours. Stroll est dans le sillage de Ricciardo, tandis que Sainz est revenu dans le groupe composé d’Ocon, Ricciardo, Stroll et Vettel.
 
Tour 10 : Hamilton tourne désormais dans le rythme des deux leaders, en 1’39"0, et reste à moins de six secondes de Verstappen. Pérez pointe maintenant à 2"5 de Hamilton. Schumacher s’est arrêté et est reparti avant-dernier en gommes dures, comme Zhou.
 
Tour 11 : Magnussen s’est arrêté également, mais est reparti en gommes dures.
 
Tour 12 : L’écart en tête reste à environ une seconde, et Ferrari propose à Leclerc de choisir le Plan B en matière de stratégie. Les pilotes Haas tournent très vite en pneus durs neufs, dans le même rythme que les leaders pour Magnussen, et Ferrari va peut-être opter pour les gommes à flancs blancs plus tôt que prévu. Sainz a passé Vettel.
 
Tour 13 : Sainz dépasse Stroll et rentre dans les points. Devant, Leclerc a réussi à repousser Verstappen hors de la zone DRS, à 1"3.
 
Tour 14 : Leclerc a 1"5 de marge sur Verstappen, qui devance Hamilton de 6"7, le Britannique restant dans un rythme proche du duo de tête. Pérez est à 2"9 de Hamilton, et Russell à 1"5 de Pérez. Alonso est décroché, à 7"2 de Russell, et Norris le suit à distance, à 3"5. Ocon est à 4"5 du Britannique et possède 1"8 de marge sur Ricciardo, qui voit Sainz revenir à grande vitesse.
 
Tour 15 : Les pneus de Leclerc sont fortement marqués, mais cela n’empêche pas le Monégasque de porter son avance à 1"8.
 
Tour 16 : Plan B pour Sainz aussi, alors que l’Espagnol est revenu dans le sillage de Ricciardo. En tête, Verstappen s’arrête à la fin du 16e tour !
 
Tour 17 : Le Néerlandais ressort septième en pneus durs, dans le sillage de Norris, et il dépasse la McLaren dans son tour de sortie. Sainz prend la neuvième place.
 
Tour 18 : Leclerc continue en piste alors que Verstappen a signé le meilleur temps absolu dans le dernier secteur. La voie des stands coûte environ 26 secondes et Verstappen est déjà à 26"7 de Leclerc. Et c’est une sortie de piste pour Leclerc ! Le Monégasque est parti à la faute dans le dernier secteur. Il va bien mais la voiture de sécurité est déployée.
 
Tour 19 : Hamilton, Pérez, Russell, Alonso, Norris, Ricciardo, Sainz, ocon, Stroll et Albon sont passés par les stands, et Verstappen reprend la tête. C’est la bérézina chez Ferrari et l’arrêt de Sainz s’éternise, avant un unsafe release ! Le ralenti montre que Leclerc a perdu l’arrière de la voiture dans le Beausset après un problème d’accélérateur, il semble que ce ne soit pas sa faute et qu’un nouveau problème mécanique soit venu lui ruiner une course qu’il menait...
 
Tour 20 : Verstappen mène et a demandé à la radio si Leclerc va bien. Hamilton est deuxième devant Pérez, Russell, Alonso, Norris, Ricciardo, Sainz, Ocon et Stroll pour le top 10. Ocon a semble-t-il profité de la Safety Car pour limiter la casse avec sa pénalité. La voiture de sécurité va s’écarter !
 
Tour 21 : Verstappen a relancé très tôt la course, et il a pris près d’une seconde de marge sur Hamilton dans le premier secteur. Pérez est lui aussi distancé par le pilote Mercedes, et Sainz se défait des deux McLaren dans ce 21e tour avec ses pneus mediums, qu’il est le seul à avoir chaussé lors des arrêts ! Le dernier rescapé chez Ferrari est sixième.
 
Tour 22 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’37"701 et mène de 1"3 devant Hamilton. Pérez revient dans la seconde de Hamilton, tandis que Sainz se défait d’Alonso.
 
Tour 23 : Schumacher part en tête-à-queue et Zhou est au ralenti, les deux hommes semblant s’être accrochés. Zhou semblait en proie à des problèmes de tenue de route et c’est en perdant le contrôle de son Alfa Romeo que le chinois a accroché Schumacher.
 
Tour 24 : Verstappen s’envole en tête avec 2"5 d’avance sur Hamilton, tandis que Pérez et Russell sont dans les échappements du septuple champion du monde. Sainz est à 1"9 de Russell mais il reçoit 5 secondes de pénalité pour l’unsafe release pendant les arrêts.
 
Tour 25 : L’écart en tête dépasse les 3 secondes, alors que Russell s’est un peu fait décrocher par Russell. Gasly pointe 12e juste derrière Albon, et devant Vettel, Bottas et Magnussen, qui se suivent de près.
 
Tour 26 : Hamilton a réussi à reprendre un peu de temps à Verstappen dans la 25e boucle, mais l’écart reste proche de 3 secondes. La bonne nouvelle pour le pilote Mercedes est le très bon rythme de la W13 sur les longs relais.
 
Tour 28 : Alonso est heureux à la radio que Norris soit juste derrière lui : "Je veux qu’il reste derrière moi pour qu’il détruise ses gommes". Le pilote Alpine est sixième devant les deux McLaren, et loin derrière Sainz.
 
Tour 29 : Verstappen améliore le meilleur tour en course en 1’37"696, mais il n’en profite pas pour creuser l’écart, puisque Hamilton améliore sa propre marque en 1’37"810. L’écart entre les deux se stabilise vers 3"5-3"7. Sainz est à une demi-seconde de Russell mais ne parvient pas à passer. Gasly a raté son attaque sur Albon et a perdu de nombreuses places en rejoignant la piste : il est 15e.
 
Tour 30 : Verstappen améliore d’un dixième son meilleur tour précédent (1’37"695, et Hamilton perd deux dixièmes, pointant désormais à 3"9. Le pilote Mercedes parvient toujours à améliorer le meilleur temps absolu dans le premier secteur, mais perd dans la suite du tour. Sainz dépasse Russell pour la quatrième place.
 
Tour 31 : Verstappen a encore accéléré en 1’37"491, et Hamilton bat lui aussi son meilleur temps personnel en 1’37"668. Le rythme du Britannique est impressionnant, et il possède 2"3 d’avance sur Pérez. Sainz est à 2"5 du Mexicain.
 
Tour 32 : Après avoir tenu derrière Verstappen, Hamilton commet une erreur à la sortie du virage 2 et perd plus d’une seconde. L’écart est proche de 6 secondes, et Pérez est à 1"3 de la Mercedes.
 
Tour 34 : La bonne dynamique de Hamilton semble avoir été cassée par cet incident, puisqu’il pointe désormais à 6"5.
 
Tour 36 : Hamilton a réussi à se remettre dans le rythme de Verstappen - qui perd un peu en vitesse - et l’écart est stabilisé à 6"6-6"8. Pérez est de nouveau à deux secondes du Britannique et subit désormais les attaques de Sainz. Gasly dépasse Magnussen pour la 14e place, puis en gagne une autre grâce à l’arrêt de Bottas.
 
Tour 37 : L’écart en tête est de 6"8, et Pérez est désormais à 2"8 de Hamilton. Sainz est toujours à moins d’une demi-seconde de Pérez.
 
Tour 38 : L’écart franchit les sept secondes entre Verstappen et Hamilton. Le pilote Red Bull explique toutefois souffrir avec un de ses pneus avant. Nicholas Latifi part en tête-à-queue à cause de Magnussen qui a tenté de résister à la Williams et l’a envoyé en tête-à-queue après avoir escaladé le vibreur du deuxième virage. Les deux hommes rentrent aux stands et une enquête est ouverte. C’est l’abandon pour le Danois.
 
Tour 39 : Vettel a dépassé Albon pour la 11e place, et il va revenir sur son équipier. En tête, Verstappen a maintenant 8 secondes d’écart, et Hamilton a trois secondes de marge sur Pérez.
 
Tour 40 : Sainz et son ingénieur s’interrogent sur la stratégie à adopter pour les 13 derniers tours, alors que l’Espagnol ne parvient pas à dépasser Pérez.
 
Tour 41 : Sainz porte une première attaque sur Pérez dans la ligne droite avant Signes, mais ne parvient pas à passer. La Ferrari est maintenant très pressante dans les rétroviseurs, au moment où son ingénieur lui dit de rentrer... Sainz plonge à l’intérieur dans le dernier virage et dépasse Pérez !
 
Tour 42 : Russell est dans le sillage de Pérez grâce à cette lutte et attaque à la chicane ! Pérez le tasse et les deux hommes se touchent ! La Mercedes laisse passer la Red Bull. De manière incompréhensible, alors qu’il avait 1"4 d’avance sur Pérez, Sainz s’arrête à la fin du tour !
 
Tour 43 : L’arrêt a duré 9"3 à cause de la pénalité qu’il devait purger, Ferrari ayant jugé qu’il n’irait pas au bout avec ses pneus médiums. Sainz ressort derrière Ocon et dépasse le Français ainsi que Ricciardo dans son tour de sortie !
 
Tour 44 : Russell se montre pressant derrière Pérez, mais son équipe lui dit de faire attention à son placement lorsqu’il attaque.
 
Tour 45 : Verstappen et Hamilton sont séparés par 9"6, et Pérez est à 7"6. Sainz signe le meilleur tour en course en 1’36"242 Il dépasse Norris et pointe sixième. Et c’est Wolff qui intervient à la radio pour calmer Russell : "George, garde la tête baissée, tu vas l’avoir !"
 
Tour 46 : Sainz améliore son meilleur tour en 1’36"208. Il tourne deux secondes plus vite que les deux pilotes devant lui que sont Alonso et Russell. Mais les 22 secondes entre l’Alpine et la Mercedes empêcheront Sainz de faire mieux que cinquième.
 
Tour 47 : Sainz en profite pour dépasser Alonso et s’empare de la cinquième place.
 
Tour 48 : Le pilote Ferrari confirme son meilleur tour en course en 1’35"852. Devant, Russell se montre très proche de Pérez, à moins de trois dixièmes.
 
Tour 49 : L’Alfa Romeo de Zhou est arrêtée sur le bord de piste, le pilote chinois a été au ralenti toute la journée avec des problèmes manifestes. La voiture de sécurité virtuelle est déployée ! Red Bull a hésité à faire un arrêt mais cette option de neutralisation ne le permet pas.
 
Tour 50 : La course est relancée, et Russell profite de la fin de neutralisation pour attaquer Pérez ! Le Mexicain a semblé hésiter, et le pilote Mercedes n’a pas attendu plus d’une poignée de secondes pour prendre la troisième place !
 
Tour 51 : L’écart entre Verstappen et Hamilton est de 9"1, et Russell pointe à 7"8, mais Prez est de nouveau dans son sillage. Ocon a dépassé Ricciardo.
 
Tour 52 : C’est l’avant-dernière boucle du Grand Prix, et Sainz améliore le meilleur tour en course en 1’35"781. Devant, Russell tente de garder une bonne marge sur Pérez.
 
Dernier tour : Russell tient bon malgré une dernière attaque de Pérez ! Le Mexicain se plaint d’avoir vu la Mercedes quitter la piste.
 
Arrivée : Verstappen gagne le Grand Prix de France pour la deuxième année de suite et inflige un nouveau 25-0 à Leclerc. Hamilton termine deuxième devant Russell, le premier double podium de la saison pour Mercedes ! C’est aussi le quatrième podium consécutif pour Hamilton.
 
Pérez est quatrième devant Sainz (+1 point pour le meilleur tour), Alonso et Norris. Ocon termine huitième devant Ricciardo, et Alpine va passer McLaren au championnat. Après une lutte féroce entre les pilotes Aston Martin, c’est Stroll qui marque le point de la dixième place devant son équipier. Gasly est 12e devant Albon, Bottas et Mick Schumacher, 15e et dernier classé.
  • Meilleur tour : C. Sainz : 1'35"781
  • Le classement du GP :
1er
M. Verstappen
2ème
L. Hamilton
3ème
G. Russell
4ème
S. Perez
5ème
C. Sainz
6ème
F. Alonso
7ème
L. Norris
8ème
E. Ocon
9ème
D. Ricciardo
10ème
L. Stroll
11ème
S. Vettel
12ème
P. Gasly
13ème
A. Albon
14ème
V. Bottas
15ème
M. Schumacher

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 22/07/2022 - 14:12
Dernière modification : 24/07/2022 - 23:25
Catégorie : Saison 2022
Page lue 127 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 7
^ Haut ^