Prochain GP

Les saisons
Les équipes et les pilotes
Recherche



Saison 2022 - GP du Mexique

 
Mexique.PNG

 

Les essais qualificatifs :

Les Essais Libres 3 du Grand Prix du Mexique ont placé Mercedes F1 dans le rôle d’une équipe capable de signer la pole position. George Russell et Lewis Hamilton ont repoussé Max Verstappen à quatre dixièmes et Charles Leclerc à plus d’une demi-seconde.
 
Grâce à un air moins dense en altitude, la W13 semble moins souffrir de sa traînée, et ses deux pilotes devraient être des candidats à la pole position. Compte tenu des performances de chacun, six pilotes pourraient jouer la pole, puisque Verstappen et Leclerc, tout comme leurs équipiers respectifs que sont Sergio Pérez et Carlos Sainz, ne doivent pas être écartés.
 
L’écart semble plus important face au reste du peloton, là où Alpine se mêlait presque au trio de tête à Austin. La hiérarchie dans le peloton semble très serrée de nouveau, et la bataille pour la Q2 et la Q3 est plus disputée que jamais.
 
Kevin Magnussen a reçu une pénalité de 5 places pour avoir changé de moteur hier entre les Essais Libres 1 et 2. Lance Stroll est également pénalisé de 3 positions pour sa défense dangereuse sur Fernando Alonso à Austin.
  •  1ere partie :
La météo annonce de légers risques de pluie pour l’heure de qualification au moment de lancer cette séance. La Q3 semble le moment le plus plausible pour l’arrivée d’une éventuelle averse.
 
Les pilotes Williams et les pilotes Haas ont été les premiers à se lancer dans un tour rapide, mais ils ont dû faire deux tours de préparation. Mick Schumacher a signé la première référence en 1’21"024, devant son équipier Kevin Magnussen et Sebastian Vettel.
 
Alex Albon a pris la tête de la séance en 1’20"859, alors que Pérez lançait son premier tour rapide. Yuki Tsunoda a amélioré en 1’20"576, avant que Pérez ne prenne la tête en 1’20"408. Verstappen, comme ce matin, s’est plaint d’une voiture très glissante.
 
Le Mexicain n’a pas passé beaucoup de temps en tête, puisque Leclerc a fait un temps de 1’19"505. Verstappen a fait une erreur dans le premier enchaînement, sa RB18 sous-virant dans l’ensemble des virages.
 
Daniel Ricciardo s’est positionné au troisième rang, et Schumacher a repassé Albon. Verstappen a signé le meilleur premier secteur absolu, mais Hamilton l’a battu immédiatement.
 
Finalement, le Néerlandais a pris la main en 1’19"222. Hamilton a dû se contenter du troisième rang à trois dixièmes du Néerlandais. Russell s’est positionné en cinquième place. Lando Norris a devancé Pérez, et Pierre Gasly a atteint le top 10.
 
Valtteri Bottas a pris le troisième temps et Esteban Ocon le septième, juste devant son équipier Fernando Alonso. Guanyu Zhou a pris le 11e temps provisoire.
 
Pérez est remonté en sixième position, battu immédiatement par Schumacher ! Magnussen n’a pris que le 11e temps, et malheureusement, le chrono de Schumacher a été annulé pour non-respect des limites de piste.
 
Norris a amélioré, Gasly aussi, mais le Français restait en 12e place. Dans une dernière tentative désespérée, Schumacher est remonté au 14e rang. Albon n’a pas amélioré, et Ricciardo a pris la 13e place.
 
Vettel a pris la 16e place et Stroll la 18e. Hamilton a signé le meilleur temps de la Q1 en 1’19"169. Zhou a été le dernier à passer sur la ligne en 14e place.
 
Les éliminés étaient Schumacher, Vettel, Stroll, Albon et Latifi.
  •  2ème partie : 
Il a fallu attendre plus de deux minutes pour voir des voitures en piste, et ce sont les Mercedes qui sont sorties des stands en premier. Hamilton précédait Russell pour cette première tentative de Q2.
 
Hamilton a signé un 1’18"552, et Russell a échoué à 13 millièmes de son équipier ! Cependant, ces temps étaient nettement plus rapides que ceux de la Q1. Tsunoda a échoué à plus d’une seconde de Hamilton, et même Verstappen ne s’est positionné qu’à quatre dixièmes de la référence du moment.
 
Ricciardo a signé le quatrième temps et Gasly le septième, juste derrière Pérez. Norris a pris la quatrième place et Bottas la troisième, derrière les Mercedes ! Zhou était neuvième alors que les Ferrari débutaient leur tour rapide.
 
Leclerc a signé le cinquième temps provisoire, et Sainz le septième. Alonso et Ocon en ont terminé avec leur première tentative, Alonso se positionnant neuvième et Ocon cinquième.
 
Pérez est ressorti entre deux trains de monoplace pour ne pas être gêné, car après sa première tentative, il ne pointait qu’au 12e rang. A domicile, il ne voulait pas se laisser éliminer dès la Q2.
 
Checo s’est mis à l’abri avec le troisième temps, à 0"063 de Hamilton et à 0"050 de Russell. Le public a été évidemment ravi, mais tout le monde était de retour en piste pour une dernière tentative.
 
Verstappen a repris la troisième place à 0"014 de Hamilton, et Sainz a pris le deuxième temps à 0"008 du Britannique. Ils étaient à ce moment-là quatre pilotes en 0"014 et cinq en 0"063 !
 
Gasly n’a pas réussi à remonter dans le top 10, tout comme Tsunoda et Ricciardo. Leclerc est rentré au stand après avoir été informé qu’il n’était plus en danger.
 
Les éliminés de cette Q2 étaient Ricciardo, Zhou, Tsunoda, Gasly et Magnussen.
  •  3ème partie :
LePérez a été le premier à s’élancer pour cette troisième partie de séance qualificative. A l’inverse, les pilotes Mercedes F1 ont été les derniers à quitter leur garage, tandis qu’Alonso n’a pas pris la piste immédiatement, le pilote Alpine F1 n’ayant qu’une tentative.
 
Le Mexicain a signé un temps de 1’18"153, le meilleur du week-end ! Sainz s’est placé à près de deux dixièmes, et Leclerc à plus d’une demi-seconde. Norris a pris la quatrième position, loin des top teams.
 
Verstappen a battu son équipier en 1’17"947, et Hamilton a pris le deuxième chrono en 1’18"094, battu immédiatement par Russell, qui s’est intercalé entre Verstappen et son équipier. Bottas s’est intercalé entre les Ferrari.
 
Le chrono de Hamilton a été effacé pour non-respect des limites de piste. Cette première tentative a été décevante pour Ferrari car Leclerc comme Sainz ont fait des erreurs. Hamilton s’est plaint d’une mauvaise maniabilité et de pertes de puissance.
 
Décalé des neuf autres pilotes en piste, Alonso a signé le septième temps. L’Espagnol a glissé sur les vibreurs à la sortie du Foro Sol, le bas de sa monoplace ayant frotté.
 
Dans la deuxième tentative, les pilotes Ferrari étaient en retard sur leur premier chrono de la Q3. Pérez a amélioré mais il est resté troisième, à 0"181 de son équipier.
 
Sainz n’a pas amélioré, et Leclerc a simplement dépassé Bottas. Verstappen a amélioré son chrono en 1’17"775, et Bottas a repris le cinquième temps.
 
Hamilton a pris la troisième place, et Russell a raté son dernier secteur alors qu’il améliorait. Son chrono a été annulé, mais le Britannique reste deuxième.
 
Verstappen signe donc la pole position devant Russell, Hamilton et Pérez. Sainz est cinquième devant Bottas, Leclerc, Norris et les Alpine d’Alonso et Ocon.
  • Résultat des qualifications : 
Pos. Pilote Voiture Temps Q1 Temps Q2 Temps Q3
1 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:19.222 1:18.566 1:17.775
2 George Russell Mercedes W13 1:19.583 1:18.565 1:18.079
3 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:19.169 1:18.552 1:18.084
4 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:19.706 1:18.615 1:18.128
5 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:19.566 1:18.560 1:18.351
6 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:19.523 1:18.762 1:18.401
7 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:19.505 1:19.109 1:18.555
8 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:19.857 1:19.119 1:18.721
9 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:20.006 1:19.272 1:18.939
10 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:19.945 1:19.081 1:19.010
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
11 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:20.279 1:19.325  
12 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:20.283 1:19.476  
13 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:19.907 1:19.589  
14 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:20.256 1:19.672  
15 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:20.293 1:19.833  
---------------- --------------- ---------- ---------- ----------
16 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:20.419    
17 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:20.419    
18 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:20.520    
19 Alexander Albon Williams Mercedes FW44 1:20.859    
20 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:21.167    
  • Grille de départ :
M. Verstapen  pour_grille_de_depart.GIF  
1'17"775 G. Russell
  1'18"079
L. Hamilton pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"084 S. Perez
  1'18"128
C. Sainz pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"351 V. Bottas
  1'18"401
C. Leclerc pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"555 L. Norris
  1'18"721
F. Alonso pour_grille_de_depart.GIF  
1'18"939 E. Ocon
  1'19"010
D. Ricciardo pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"325 G. Zhou
  1'19"476
Y. Tsunoda pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"589 P. Gasly
  1'19"672
M. Schumacher pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"419 S. Vettel
  1'20"419
A. Albon pour_grille_de_depart.GIF  
1'20"859 N. Latifi
  1'21"167
K. Magnussen* pour_grille_de_depart.GIF  
1'19"833 L. Stroll**
  1'20"520
* K. Magnussen est pénalisé de 5 places suite au changement d'un des éléments de son bloc propulseur.
** L. Stroll est pénalisé de 3 place suite à son accrochage avec F. Alonso lors du dernier GP.

La course :

L’antépénultième manche de la saison 2022 de F1 se tient sur l’Autodromo Hermanos Rodriguez, dans la ferveur du public mexicain. Le Grand Prix du Mexique est souvent une course intense, notamment grâce à la très longue ligne droite de départ/arrivée.
 
Le départ s’annonce intense puisque la distance entre la grille de départ et le premier virage est l’une des plus longues de la saison. De fait, Max Verstappen devra prendre un départ parfait pour contenir les pilotes Mercedes F1.
 
En effet, George Russell l’accompagnera en première ligne, tandis que Lewis Hamilton sera troisième sur la grille, juste devant Sergio Pérez. Les Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc sont respectivement cinquième et septième.
 
Valtteri Bottas a créé la sensation en se qualifiant sixième, tandis que Lando Norris est huitième. Les pilotes Alpine F1, Fernando Alonso et Esteban Ocon, sont en cinquième ligne. Pierre Gasly s’élance 14e.
 
20h30 : Pirelli prédit une stratégie à deux arrêts comme la plus rapide, avec l’utilisation de pneus tendres dans le premier relais, avant deux relais en mediums. Celle à un arrêt (medium/dur) est très proche, tandis qu’une autre à deux arrêts (tendres/mediums/tendres) est proche. La tentative de ne pas utiliser les gommes dures, avec un arrêt et une stratégie medium/tendre, sera plus lente.
 
20h34 : Mario Isola, le directeur F1 de Pirelli, explique les possibilités stratégiques : "Il y a eu une demi-heure de pluie, donc l’évolution de la piste a été perturbée. On aura surement un mélange de voitures partant en tendres et en mediums, et le choix au premier arrêt sera crucial pour la suite. Il y a une longue ligne droite, et pour garder du grip, les tendres seront préférables, mais ils s’useront plus vite. Ce circuit nécessite beaucoup de motricité et il faut beaucoup de grip avec le train arrière, ce qu’offre le medium plus longtemps."
 
20h39 : Les pénalisés du jour sont Kevin Magnussen et Lance Stroll, qui s’élancent de la dernière ligne, respectivement pour un changement de moteur et pour l’accident provoqué par le Canadien à Austin.
 
20h52 : La pluie n’est pas attendue pendant la course, les risques d’averse étant pour la soirée à Mexico.
 
20h58 : Verstappen, Pérez, Sainz, Leclerc, Tsunoda, Schumacher, Vettel et Latifi s’élancent en gommes tendres. Le reste du peloton sera en pneus médiums pour le départ.
 
Départ : Bon départ de Verstappen et Hamilton, ainsi que Pérez qui s’attaque aux Mercedes !
 
Tour 1 : Verstappen garde la tête et Hamilton prend la deuxième place devant Pérez et Russell. Sainz devance Leclerc et Alonso, qui ont passé Bottas. Ocon est neuvième devant Norris. Derrière, Gasly est 16e, juste derrière Stroll qui a gagné 5 places au départ.
 
Tour 2 : Hamilton ne se fait pas distancer par Verstappen malgré ses gommes mediums. Les écarts restent serrés alors qu’Alonso arrive à tenir le rythme des Ferrari.
 
Tour 3 : Verstappen a fait le meilleur tour en course en 1’23"247, contre un 1’23"313 pour Hamilton. Les trois hommes de tête se tiennent en deux dixièmes au tour, tandis que Russell est à un peu plus de 1"5 de Pérez. Bottas, Ocon, Norris et Tsunoda sont dans le sillage d’Alonso, qui pointe à 2 secondes des Ferrari.
 
Tour 4 : Verstappen améliore le meilleur tour en 1’23"079 mais l’écart reste de 1"4 avec Hamilton. Pérez est à 1"3 du Britannique.
 
Tour 5 : Les écarts se stabilisent, Verstappen ne parvenant pas à creuser un écart significatif malgré ses gommes tendres. Russell pointe à deux secondes de Pérez et a deux secondes de marge sur Sainz. Leclerc creuse l’écart sur Alonso, qui retient toujours Bottas, Ocon, Norris et Tsunoda.
 
Tour 6 : C’est Hamilton qui signe le meilleur tour en 1’23"063 et qui revient à 1"2 de Verstappen. Pérez est toujours à 1"3 de la Mercedes.
 
Tour 7 : Les écarts sont stables dans cette première phase d’observation de la course, chacun tentant d’économiser les gommes pour prolonger le premier relais.
 
Tour 8 : L’écart en tête est de 1"6, et Pérez est à 1"3 de Hamilton. Russell a stabilisé son écart à 2"2 du Mexicain, tandis que les Ferrari ont décroché, Sainz pointant à 3"9 de Russell. Leclerc est à moins de deux secondes de son équipier, et Alonso est à 5 secondes de Leclerc.
 
Tour 9 : Ricciardo se défait de Zhou pour le gain de la 12e place. Stroll et Gasly se sont touchés, le Canadien s’étant rabattu sur le Français au freinage du premier virage.
 
Tour 11 : Hamilton tient le rythme de Verstappen et reste à 1"6 du Néerlandais. Pérez a un peu décroché, à plus de deux secondes du septuple champion du monde. Dans le top 10, seul Bottas est dans le sillage du pilote qui le précède, en l’occurrence Alonso, mais la vitesse de pointe de l’Alpine est un obstacle pour l’instant infranchissable pour le pilote Alfa Romeo F1.
 
Tour 12 : Verstappen signe le meilleur deuxième secteur absolu mais n’améliore pas le meilleur tour en course. Hamilton est toujours à un peu plus d’une seconde et demie.
 
Tour 13 : Verstappen améliore son meilleur temps en 1’23"076, et Hamilton améliore le meilleur tour en course en 1’23"047. L’écart est toujours stable entre eux, tandis que Pérez ne parvient plus à suivre et pointe à 3"2. Russell remonte sur le Mexicain, à 1"6. Gasly dépasse Stroll en le faisant sortir de la piste, après que le Canadien l’a tapé quelques boucles plus tôt. Stroll s’en plaint pour que les commissaires agissent.
 
Tour 14 : Hamilton améliore encore le meilleur tour en 1’23"040. L’écart est stable entre les deux hommes. Red Bull demande à Verstappen de casser l’aspiration dont profite pour le moment Hamilton.
 
Tour 15 : Les deux hommes se neutralisent dans la 15e boucle, avec 0"024 à l’avantage du leader.
 
Tour 16 : Verstappen a repris le meilleur tour en course en 1’22"971, l’écart grandit légèrement mais reste sous les deux secondes. Pérez signe son meilleur tour en course personnel, à 0"020 du chrono de son équipier.
 
Tour 17 : L’écart dépasse désormais les deux secondes entre les deux pilotes, mais Verstappen se plaint de rebonds de sa voiture et d’un manque de stabilité. Pérez est à 3"4 de Hamilton et devance Russell de 1"8. Sainz est maintenant à 8"5 de la deuxième Mercedes, et Leclerc est à 3"4 de son équipier. Alonso pointe à 8 secondes des Ferrari et devance Bottas de 1"2. Ocon est toujours neuvième à 2"2 de Bottas, et 2"1 devant Norris.
 
Tour 18 : Gasly écope de 5 secondes de pénalité pour avoir dépassé Stroll hors piste. AlphaTauri aurait dû lui dire de rendre la position, mais on peut aussi déplorer que la FIA n’ait pas agi contre Stroll quand celui-ci est venu percuter l’AlphaTauri. Stroll est rentré aux stands et a mis les pneus tendres.
 
Tour 19 : Leclerc demande à son équipe une stratégie risquée : "Considérez le Plan C si nous n’avons rien à perdre".
 
Tour 20 : L’écart entre Verstappen et Hamilton est toujours de 2"2. Pérez est à 3"8 de la première Mercedes et devance la seconde de 1"6. Les Ferrari perdent une demi-seconde au tour sur les Red Bull et les Mercedes.
 
Tour 21 : Mercedes envisage une stratégie avec un très long premier relais pour Russell, comme lui explique son ingénieur : "On voit une perte de rythme de Verstappen, ils devraient s’arrêter rapidement. On pourrait rester en piste longtemps avec toi."
 
Tour 22 : Hamilton est à 2 secondes de Verstappen, qui fait durer ses gommes tendres mais ne parvient plus à garder du rythme. Le Néerlandais l’admet : "Les pneus sont en difficulté à basse vitesse".
 
Tour 23 : Hamilton revient brièvement sous les 2 secondes derrière Verstappen. Plus loin, Vettel est pressant derrière Zhou pour la 13e place. Verstappen se plaint d’un avant-gauche qui "ne veut plus tourner", mais c’est Pérez qui rentre en premier !
 
Tour 24 : Le Mexicain chausse des gommes mediums en remplacement de ses tendres, et il ressort sixième après un arrêt de 5 secondes, soit plus de deux secondes de perdues. Russell était à moins de deux secondes et pourrait en bénéficier.
 
Tour 25 : Hamilton grappille quelques centièmes sur Verstappen qui continue en piste. Le Britannique déclare à la radio que ses pneus vont bien, et il revient sous la seconde et demie. Verstappen s’arrête à la fin du tour alors que Pérez allume les deux premiers secteurs en violet, soit le meilleur chrono absolu.
 
Tour 26 : Le Néerlandais ressort lui aussi en pneus mediums, en troisième position, après un arrêt réussi. Pérez signe le meilleur tour en course en 1’21"995.
 
Tour 27 : Mercedes annonce à Hamilton que son arrêt devrait se faire six tours plus tard que prévu. Les pilotes Red Bull sont fort logiquement les plus rapides en piste, et Pérez se défait de Leclerc.
 
Tour 28 : Verstappen et Pérez tournent une seconde plus vite que les Mercedes, et deux secondes plus vite que les Ferrari qui sont en grande difficulté. Pérez fond sur Sainz. Verstappen se plaint de difficultés avec ses passages de rapports, mais ce n’est pas la première fois que le Néerlandais indique un tel souci, sans que sa monoplace n’ait de panne importante. Hamilton se plaint, lui, de coupures moteur. Leclerc s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 29 : Leclerc est ressorti 12e en gommes mediums, et Pérez se défait de Sainz. Hamilton s’arrête à la fin du tour, tandis que Russell continue ! Sainz s’arrête aussi.
 
Tour 30 : Hamilton a chaussé les pneus durs et va donc tenter un seul arrêt ! Il est ressorti troisième, deux secondes devant Pérez. Mercedes pourrait tenter de faire un seul arrêt en medium/tendre pour Russell. Le Britannique dit que "les pneus vont bien, étendons le relais". Sainz est ressorti neuvième entre les McLaren.
 
Tour 31 : Pérez améliore le meilleur tour en course en 1’21"775. Devant, Russell est en tête avec 11 secondes d’avance sur Verstappen, et il rend sept dixièmes par tour au Néerlandais. Hamilton améliore déjà son rythme avec ses durs neufs.
 
Tour 32 : Verstappen et Hamilton tournent dans le même chrono, et Russell confirme vouloir des tendres. Son ingénieur lui dit qu’il faudra durer très longtemps avec les mediums pour que cela fonctionne. Leclerc a passé Ricciardo.
 
Tour 33 : De nouveau, Hamilton est légèrement plus rapide que Verstappen avec ses durs, et il pointe à six secondes du Néerlandais. Ce dernier devra normalement refaire un arrêt, comme Pérez. Ocon s’arrête, tandis qu’Alonso se dit heureux de ses gommes.
 
Tour 34 : Le Français a lui aussi chaussé les pneus durs, et il ressort 13e derrière son futur équipier Pierre Gasly. Hamilton a perdu un peu de temps sur Verstappen, et Russell avorte sa stratégie mediums/tendres en rentrant aux stands !
 
Tour 35 : Le Britannique ressort quatrième en pneus durs, et il ne fera lui aussi qu’un seul arrêt ! Verstappen est en tête avec 7 secondes d’avance sur Hamilton, et ce dernier garde 1"5 de marge sur Pérez. Russell est à 7 secondes du Mexicain, et Alonso et Bottas suivent à distance, ne s’étant toujours pas arrêtés. Les Ferrari les suivent et leur reprennent plus de deux secondes au tour.
 
Tour 36 : Verstappen reprend une demi-seconde à Hamilton, et Pérez remonte légèrement, à raison d’un à deux dixièmes par tour. Red Bull annonce à Verstappen que le relais en pneus tendres était satisfaisant, ce qui laisse entendre qu’un deuxième relais avec les gommes rouges, après un deuxième arrêt, conclura la course du champion du monde.
 
Tour 37 : Pérez est revenu à moins d’une seconde de Hamilton, et va avoir comme objectif de faire perdre du temps au pilote Mercedes F1.
 
Tour 38 : Alors qu’on a passé la mi-course depuis deux tours, Verstappen mène devant Hamilton, Pérez, Russell et Alonso. Ce dernier doit encore s’arrêter. Sainz est sixième après avoir dépassé Bottas, qui ne s’est pas arrêté. Leclerc est huitième et devance Ricciardo et Zhou. Vettel est 11e avec ses pneus tendres du départ devant Ocon, qui a dépassé Gasly. Norris est 14e devant Albon, Tsunoda, Stroll, Magnussen, Schumacher et Latifi.
 
Tour 39 : Bottas et Vettel s’arrêtent. Le Finlandais ressort en durs, tandis que l’Aston Martin a chaussé des mediums.
 
Tour 40 : Verstappen a maintenant 9 secondes d’avance sur Hamilton, 10"2 sur Pérez et 17"4 sur Russell. Sainz pointe à 40 secondes après 40 tours, un rythme très décevant pour la Scuderia. Alonso s’arrête à la fin du tour après avoir été passé par Sainz.
 
Tour 41 : Le pilote Alpine est ressorti huitième en gommes dures, et Ricciardo doit encore s’arrêter devant lui. Alpine est clairement la quatrième force à Mexico.
 
Tour 42 : Ocon a dépassé Bottas pour la dixième place. En tête, Hamilton est à 9"3 de Verstappen, et commence à récupérer du temps sur le leader. Pérez est à 1"9 de Hamilton, et Russell est à 6"9 de Pérez mais n’est "pas heureux" de ses pneus. Hamilton se plaint aussi de gommes dures qui ne sont "pas bonnes".
 
Tour 44 : Les quatre hommes de tête se tiennent désormais en moins de deux dixièmes en termes de temps au tour. Ces écarts stables sont pour le moment à l’avantage de Mercedes, mais un dernier relais en tendres avantagera forcément les Red Bull.
 
Tour 45 : L’écart entre Verstappen et Hamilton est désormais de 10 secondes. Pérez et Russell ne perdent pas de temps sur les deux leaders, et ce dernier est même le plus rapide des quatre.
 
Tour 46 : Ocon et Bottas ont dépassé Zhou, qui n’a pas voulu ralentir son équipier. Le Français est désormais huitième. Ricciardo s’est arrêté et est ressorti en 13e place avec les pneus tendres. Zhou s’arrête à la fin du tour.
 
Tour 47 : Les écarts sont stables en tête, Verstappen ayant 10 secondes d’avance sur Hamilton, 11"9 sur Pérez et 18"4 sur Russell. Zhou est ressorti 16e en tendres.
 
Tour 49 : On entre dans une deuxième phase d’observation durant cette course, et Hamilton est revenu sous les 10 secondes. Plus loin, Bottas se tient dans le sillage d’Ocon mais subit la vitesse de pointe très rapide de l’Alpine. L’ingénieur de Russell lui explique que Pérez devra faire 20 tours de plus que son propre relais en mediums s’il veut terminer sans rentrer.
 
Tour 51 : Il va rester 20 tours dans cette course et Hamilton est à 9"5, et Pérez est à 1"6 du Britannique. Russell revient sous les 7 secondes derrière Pérez, et pointe toujours à 18"2 de Verstappen. Ricciardo s’accroche avec Tsunoda mais le Japonais repart, et il n’y a pas de neutralisation.
 
Tour 52 : L’écart entre les leaders est de 10"5, et Russell est toujours à 18"4. AlphaTauri tente un changement d’aileron avant sur la voiture de Tsunoda, mais il rentre finalement au garage pour abandonner.
 
Tour 53 : Hamilton déclare à la radio qu’il est sur les "mauvais pneus". Peter Bonnington, son ingénieur, lui répond qu’il pense être sur la bonne stratégie.
 
Tour 54 : Gasly se défait de Vettel et Ricciardo écope de 10 secondes de pénalité.
 
Tour 56 : Hamilton est à 11"3 de Verstappen et possède 1"2 d’avance sur Pérez qui améliore le meilleur premier secteur absolu. Russell est à 17"9 de Verstappen. Ricciardo dépasse Norris qui n’oppose pas de résistance, puisque l’Australien est en gommes dures, contre des tendres pour son équipier.
 
Tour 57 : Verstappen grappille huit dixièmes au tour sur Hamilton, mais Russell parvient à garder moins de 20 secondes de retard sur le Néerlandais, ce qui complique la possibilité de s’arrêter une deuxième fois pour Red Bull.
 
Tour 58 : Ricciardo est très rapide et se défait de Bottas, dont le rythme en durs est très lent. En 12e place, Albon est le plus rapide derrière Norris et Bottas. Les pilotes finissant en gommes tendres sont très nettement avantagés.
 
Tour 59 : Les deux hommes de tête ont des chronos similaires, et l’écart est de plus de 12 secondes. Pérez est à 1"7 du Britannique.
 
Tour 60 : Verstappen continue à creuser l’écart avec 13,2 secondes de marge. Pérez est à 15"6 de son équipier, et Russell est désormais à 20"3.
 
Tour 61 : Alonso semble en difficulté et se fait passer coup sur coup par Ocon et Ricciardo. Hamilton se désole de voir que les Red Bull semblent prêtes à aller au bout de la course avec les gommes mediums.
 
Tour 62 : Ricciardo prend la septième place à Ocon, et le pilote McLaren F1 roule très vite, a plus de deux secondes au tour face aux Alpine.
 
Tour 63 : Pérez perd beaucoup de temps sur Russell, mais ce n’est pas le cas de Verstappen face à Hamilton, l’écart étant encore de 12"9.
 
Tour 64 : Ricciardo est clairement plus rapide que les trois pilotes qui le précèdent grâce à ses gommes tendres, et il pourrait, à ce rythme, garder sa septième place malgré la pénalité.
 
Tour 65 : Alonso est au ralenti ! Le pilote Alpine s’immobilise, victime d’une panne mécanique. La voiture de sécurité virtuelle est déployée pour aller dépanner l’A522 de l’Espagnol. Verstappen ne s’arrête pas à la fin du tour.
 
Tour 66 : La course est relancée, et Verstappen a repris une seconde à Hamilton. Ricciardo accélère de nouveau et possède maintenant 7 secondes d’avance sur Ocon. La septième place est toujours possible pour l’Australien !
 
Tour 67 : Russell se plaint d’avoir roulé sur des débris et veut rentrer, mais son équipe lui dit de rester en piste. Verstappen possède toujours 14 secondes d’avance en tête.
 
Tour 68 : Verstappen se dirige vers la victoire, et Hamilton se plaint que le Néerlandais a gagné une seconde sous la VSC. Mais la direction de course n’a noté aucun problème. Norris et Bottas se battent pour le point de la dixième place, et Albon essaie d’en profiter en revenant à 1"4 des deux hommes.
 
Tour 69 : Verstappen maintient 14"4 d’avance sur Hamilton, 18"4 sur Pérez et 23"6 sur Russell. Ricciardo approche des dix secondes d’avance sur Ocon. Gasly prend la 11e place à Albon et va lui aussi très vite, il pourrait aller chercher un ou deux points. Russell s’arrête pour tenter d’aller chercher le meilleur tour en course.
 
Tour 70 : Le Britannique ressort avec 9"3 d’avance sur Sainz, en gommes dures.
 
Dernier tour : Les écarts se figent, sauf celui entre Ricciardo et Ocon qui est de 11 secondes, et le pilote McLaren valide sa septième place malgré la pénalité !
 
Arrivée : Verstappen remporte le Grand Prix du Mexique, c’est sa 14e victoire de la saison, soit un nouveau record en une seule année ! Hamilton termine de nouveau deuxième devant Pérez et Russell, qui signe le meilleur tour en course en 1’20"153.
 
Sainz et Leclerc terminent cinquième et sixième, très loin des deux meilleures équipes du jour, puisque l’Espagnol est à près d’une minute. Ricciardo est donc septième après une très belle course, possiblement sa meilleure de l’année.
 
Ocon, Norris et Bottas complètent le top 10, le Finlandais ayant réussi à contenir Gasly. Albon est 12e devant Zhou, Vettel, Stroll, Schumacher, Magnussen et Latifi.
  • Meilleur tour : G. Russell : 1'17"774
  • Le classement du GP : 
1er
M. Verstappen
2ème
L. Hamilton
3ème
S. Perez
4ème
G. Russell
5ème
C. Sainz
6ème
C. Leclerc
7ème
D. Ricciardo
8ème
E. Ocon
9ème
L. Norris
10ème
V. Bottas
11ème
A. Albon
12ème
P. Gasly
13ème
G. Zhou
14ème
S. Vettel
15ème
L. Stroll
16ème
M. Schumcher
17ème
K. Magnussen
18ème
N. Latifi

Source : motorsport.nextgen-auto.com


Date de création : 29/10/2022 - 23:09
Dernière modification : 11/11/2022 - 22:44
Catégorie : Saison 2022
Page lue 217 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 646

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 13
^ Haut ^